Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Pétrole: quand y en a plus, y en a encore

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2857
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 102

Message non lupar moinsdewatt » 14/10/12, 12:50

Les anciens puits de pétrole valent de l'or

12 Oct 2012

SAINT-JUSTE-SAUVAGE (Marne). Un ancien puits de Saint-Just-Sauvage pourrait être exploité de nouveau. Abandonné il y a vingt ans pour sa faible production, le pétrole qu'il contiendrait encore, vaut aujourd'hui très cher.

Vu le prix du baril actuellement, il pourrait devenir rentable de rouvrir d'anciens puits. C'est ce que s'apprêterait à faire la société SPPE (société pétrolière de production et d'exploration), une petite compagnie pétrolière basée dans le Loiret. Cette entreprise compte rouvrir un ancien puits de pétrole situé sur le territoire de la commune de Saint-Just-Sauvage.


Dix ans d'extraction

Ces travaux entrent dans le cadre d'un permis de recherches d'hydrocarbures détenu par SPPE depuis 2008. La compagnie pétrolière va donc forer un puits d'exploration à l'endroit même où du pétrole a été extrait de 1983 jusqu'au début des années quatre-vingt-dix. La compagnie qui exploitait le puits à l'époque a abandonné l'extraction, pour cause de production insuffisante et de prix du baril au plus bas.
Mais vingt ans plus tard, les données du problème ont radicalement changé. Le prix du pétrole a été multiplié par cinq. Par conséquent, même un puits fournissant une faible production peut s'avérer rentable. Mais SPPE ne compte pas seulement faire les fonds de tiroirs des vieux puits de pétrole. La compagnie compte forer plus loin et autrement.
Elle souhaite forer droit dans le sol, puis horizontalement. Ceci pour ramasser le plus de pétrole possible. « On peut aujourd'hui s'affranchir des propriétés d'un réservoir relativement modeste grâce à l'utilisation de drains horizontaux », écrit-elle dans un dossier de déclaration d'ouverture de travaux miniers qui a été déposé auprès des services de l'Etat.

2 km de profondeur

Ce sera cependant dans un premier temps un forage d'exploration. Celui-ci a l'avantage non négligeable de ne pas être réalisé dans le vide, car il est certain que du pétrole se trouve dans le sous-sol de Saint-Just-Sauvage. Reste à savoir en quelle quantité.
A noter que l'éventuel gisement de pétrole n'a rien à voir avec les gaz de schiste. Et la technique de forage que compte employer la compagnie n'a rien à voir avec la fracturation hydraulique, technique d'ailleurs interdite par la loi en France. Elle compte chercher du pétrole à environ 2 km de profondeur.
La réouverture du puits, suivie du forage vertical et d'un test devrait durer plusieurs semaines. Le forage horizontal devrait suivre et durer plusieurs mois. Ce n'est qu'au bout de ces opérations que la société compte tester le puits en production durant plusieurs mois.
SPPE exploite déjà plusieurs puits de pétrole à Saint-Martin-de-Bossenay, près de Romilly-sur-Seine (Aube). Et la commune de Saint-Just-Sauvage compte deux autres anciens puits abandonnés. Avec un prix du baril au plus haut, il est aussi possible que ceux-ci reprennent vie bientôt.


http://www.lunion.presse.fr/article/mar ... ent-de-lor
0 x




dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

Message non lupar dedeleco » 14/10/12, 13:57

Et oui, la terre est bourré de carburants fossiles, accumulés depuis 600 millions d'années d'enfouissement du carbone des êtres vivants, qui ont assuré l'oxygène (19% et plus parfois ) qui a permis de respirer, oxygène renouvelé tous les 200 milles ans environ, ce qui fait que la vie à fait 600/0,2=3000 fois plus de carbone, qu'il n'en faut pour bruler tout l'oxygène de notre atmosphère, maintenu par la vie, pendant ces 600millions d'années !!

Donc, il en reste en terre pas mal, et nous avons avec certitude sous terre bien plus qu'il n'en faut pour bruler tout cet oxygène et nous asphyxier, après avoir multiplié le CO2 par 10 (très facile vu que cela s'est produit spontanément il y a 56 millions d'années en dégageant une partie du CH4 du fond des mers ), après avoir fait monter les mers de 70m en un millénaire, c'est à dire avoir noyé toutes nos grandes villes, sauf des rares comme Mexico !!
C'est aussi une réalité qui s'est produite il y a entre 18000 ans et 8000 ans, faisant remonter les mers de 120m et il reste encore en réserve 70m pour revenir au niveau d'il y a 10 millions d'années !!

Aussi continuer à exploiter sans vergogne ces carburants fossiles, comme des dingues, obsédés, est de la pure folie à long terme, de négationistes de la réalité, pour nos enfants, avec les pollutions irrécupérables de notre terre, en profondeur et en surface.

Vous avez une vraie solution à multiplier, fonctionnant à www.dlsc.ca qui noue évite cette folie et ce n'est pas radoter que d'insister sur cette solution efficace sans CO2, sans pollution, gratuite à perpétuité, à bon rendement, etc..
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2857
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 102

Message non lupar moinsdewatt » 15/10/12, 20:15

dedeleco a écrit :Et oui, la terre est bourré de carburants fossiles, .....etc..


T' inquiéte Dedé le peakoil méme en comptant les non conventionels , c' est pour bientot.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

Message non lupar dedeleco » 15/10/12, 22:23

T' inquiéte Dedé le peakoil méme en comptant les non conventionels , c' est pour bientot.

Certainement pas, avec les gaz carburants fossiles, CH4, charbon, aussi, capables de multiplier le CO2 par 10, de nous faire revenir à il y a 56 millions d'années, par le même mécanisme de dégagement du CH4 sous terre, énorme, bien plus encore maintenant en réserve au fond des océans, vu nos millions d'années passées de glaciations !!

Le système solaire est plein de méthane abiotique (sur Titan ) et donc pourquoi pas la terre, caché encore dedans ????

Sinon, où est passé le carbone libéré par la vie sur 600 millions d'années, sans rien qui reste, enfoui, sur le total de environ 300000 fois plus que contenu en CO2 dans notre atmosphère !!!

Enfoui dans la terre, il en reste, quand même un pouième de C , 1/30000, suffit pour multiplier le CO2 par 10 dans notre atmosphère !!

Ces chiffres du passé réel sont têtus !!
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2857
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 102

Message non lupar moinsdewatt » 16/10/12, 18:31

dedeleco a écrit : .........Sinon, où est passé le carbone libéré par la vie sur 600 millions d'années, sans rien qui reste, enfoui, sur le total de environ 300000 fois plus que contenu en CO2 dans notre atmosphère !!!



Tu dis des bétise dedéleco.

L' essentiel du carbone est passé en CO2 puis en Calcaire CaCO3 qui fait les massifs calcaires et un tas de couches enfouis qui font des centaines de métre d' épaisseur.

Le seul masif du Vercors contient plus de Carbone dans CaCO3 que tous le C dans les réserves prouvées de pétrole.


dedeleco a écrit : Enfoui dans la terre, il en reste, quand même un pouième de C , 1/30000, suffit pour multiplier le CO2 par 10 dans notre atmosphère !!

Ces chiffres du passé réel sont têtus !!


pour le moment les scénario du GIEC parlent de 500 ppm CO2 d' ici la fin du siécle.
Parler d' aprés c' est de la science fiction.
Pour le moment on est à 380 ppm. (on vient de 280 ppm 150 ans avant)
0 x


moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2857
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 102

Message non lupar moinsdewatt » 11/08/13, 17:29

La Chine va dépasser les USA en importations de pétrole en Octobre de cette année.
Ca fera un niveau d' importations de 6.45 millions de b/j.

China to Become Biggest Net Oil Importer by October, EIA Says

Bloomberg Aug 9, 2013

China will surpass the U.S. by October to become the world’s biggest net oil importer on a monthly basis, the Energy Information Administration said.

Imports by the second-biggest oil-consuming country will reach 6.45 million barrels a day, surpassing the U.S.’s 6.23 million, the EIA, the Energy Department’s statistical arm, said in this week’s Short-Term Energy Outlook. On a yearly basis, China’s overseas purchases will surpass the U.S.’s next year.

“The imminent emergence of China as the world’s largest net oil importer has been driven by steady growth in Chinese demand, increased oil production in the United States and a flat level of demand for oil in the U.S. market,” the agency said today in a report on its website.

China will use 11 million barrels a day of oil in October, the outlook showed. The U.S. will use 18.6 million.
Oil production, including crude and other liquids, will rise to 12.4 million barrels a day in the U.S. by October. China’s production will be 4.57 million.
Net Chinese imports will be 6.57 million barrels a day next year, higher than the U.S.’s 5.71 million, EIA data showed.
U.S. oil production will rise by 28 percent between 2011 and 2014 to nearly 13 million barrels a day, primarily from shale oil, tight oil and Gulf of Mexico deepwater fields, the EIA said. China’s production will grow 6 percent over the period to be a third of U.S. levels in 2014.
China’s liquid-fuels use will grow by 13 percent between 2011 and 2014 to more than 11 million barrels a day. U.S. demand is forecast to stay around 18.7 million barrels during the period, below the peak consumption level of 20.8 million in 2005, the EIA said.

http://www.bloomberg.com/news/2013-08-0 ... -says.html

de mes archives je ressort ce graphe (paru fin 2012), le point de croisement se précise donc.

Image

Les USA réduisent leurs importations (pour une des causes) vu l'augmentation de production de pétrole de schistes.
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2857
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 102

Message non lupar moinsdewatt » 11/08/13, 17:33

Pétrole : l’AIE revoit ses prévisions à la baisse

Par Les Echos 09/08

L’Agence internationale de l’énergie a modifié son scénario de demande de pétrole pour 2013 et 2014 pour tenir compte de la récente révision des prévisions du FMI.

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a pris acte de la récente modification des prévisions économiques internationales du FMI . Et a décidé de réduire légèrement ses propres prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2013 et 2014.
Pour l’année en cours, l’AIE table désormais sur une hausse de la demande équivalente à 895.000 barils , soit un total de 90,8 millions écoulés chaque jours. Jusqu’à maintenant l’organisation internationale prévoyait plutôt une demande de l’ordre de 930.000 barils. Pour 2014, l’AIE continue d’anticiper une accélération de la demande qui devrait atteindre un nouveau sommet. Mais la hausse sera simplement moins forte qu’attendue. Au total 92 millions de barils devraient être écoulés chaque jour sur la base d’une demande journalière supplémentaire de 1,1 millions de barils(contre 1,2 millions dans le précédent scénario)
Globalement, ces changements ne bouleversent pas les grandes forces à l’oeuvre sur le marché pétrolier, où les pays émergents continuent à donner le la, face à des pays développés dont la demande tend à se réduire depuis des années, sous les effets conjugués de la crise et de politiques de réduction de la consommation d’énergies fossiles.

Ralentissement de la croissance des émergents

Ainsi, « des signes semblent pointer vers une réduction de la divergence de tendance pour la demande entre l’OCDE et les pays hors OCDE, puisque la croissance dans les pays émergents et en développement et la contraction de l’économie dans les pays développés se sont chacune modérées », commente l’agence.
« Néanmoins, les pays hors OCDE resteront le moteur de la demande pétrolière mondiale, tandis que la consommation des pays de l’OCDE continue à décliner », et « la demande hors OCDE devrait dépasser celle de l’OCDE au 3e trimestre 2013 », souligne-t-elle.
En outre, si l’AIE a relevé son estimation pour la consommation pétrolière américaine à court terme, du fait de la reprise économique à l’oeuvre aux États-Unis, elle a abaissé sa prévision pour la demande japonaise, pour refléter l’intention affichée du gouvernement de recourir de nouveau à l’énergie nucléaire.
L’Agence a justifié ce léger abaissement par la révision à la baisse des prévisions de conjoncture du Fonds monétaire international, intervenue en juillet. Le FMI ne prévoit plus actuellement qu’une croissance de 3,1% de l’économie mondiale cette année, contre 3,3% en avril, et de 3,8% en 2014, au lieu de 4%.

http://www.lesechos.fr/entreprises-sect ... 594235.php
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2857
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 102

Message non lupar moinsdewatt » 17/08/13, 12:35

C 'est bien triste :

Équateur : Rafael Correa autorise l'exploitation pétrolière dans le parc de Yasuni

Le président équatorien, Rafael Correa, réélu au printemps dernier, vient d'autoriser l'exploitation pétrolière dans le parc naturel de Yasuni, l'une des réserves de biodiversité les plus exceptionnelles du monde et classée au patrimoine de l'Unesco. Il met ainsi fin au projet Yasuni ITT qu'il avait lancé en 2007 à la tribune de l'ONU et qui se proposait d'échanger la non-exploitation des plus de 900 millions de barils de pétrole contenus dans le sous-sol de cette région contre une contribution internationale destinée à financer la moitié du manque à gagner pour le pays, soit 3,6 milliards de dollars. Le fonds destiné à recevoir les contributions internationales et géré par l'ONU n'a recueilli aujourd'hui que 13 millions de dollars, et 116 millions de promesses. «L'élément fondamental (qui explique) l'échec du projet est que le monde est d'une grande hypocrisie, a expliqué le président équatorien. Avec une profonde tristesse… J'ai dû prendre l'une des décisions les plus difficiles de mon gouvernement en signant le décret qui liquide le fonds Yasuni ITT et met ainsi fin à cette initiative.»

Un hectare réunit plus d'espèces végétales que toute l'Amérique du Nord

L'initiative Yasuni a constitué depuis 2007 l'un des axes majeurs de la politique de Rafael Correa. Cette zone qui s'étend sur plus de 950.000 hectares abrite deux groupes d'Indiens vivants en isolement complet. On y trouve 2274 espèces d'arbres, 100.000 espèces d'insectes, 150 amphibiens. Un seul hectare réunit plus d'espèces végétales que toute l'Amérique du Nord. Cette richesse est héritée de la dernière période glaciaire, la zone ayant servi de refuge à de nombreuses espèces fuyant la baisse des températures. Selon David Romo, codirecteur de la station scientifique Tiputini de l'Université de San Francisco «avec la plus importante biodiversité par kilomètre carré de toute l'Amazonie, un seul morceau de forêt détruit implique des dégâts incommensurables». Depuis plusieurs mois, le président évoquait de plus en plus souvent un plan B consistant à abandonner le projet Yasuni pour permettre une «exploitation raisonnée» du pétrole de la région. Certains croyaient à un coup de bluff. L'annonce faite jeudi 15 août montre qu'il n'en était rien.

Image
Vue aérienne du parc de Yasuni.

35,4% des Équatoriens vivent sous le seuil de pauvreté. Le président équatorien, formé à l'économie dans les universités américaines, s'interrogeait depuis longtemps sur l'intérêt pour le pays de se montrer leader dans la protection de la biodiversité et de renoncer ainsi à des ressources permettant de développer les infrastructures dont le pays a le plus grand besoin pour permettre une amélioration des conditions de vie des Équatoriens. Les 500.000 barils de pétrole exportés quotidiennement représentent 40% des ressources de l'État. Mais depuis 2011, la production d'or noir stagne. Le gouvernement a déjà autorisé l'exploration pétrolière dans une partie de l'Amazonie au sud de Yasuni, malgré la protestation d'organisations indigènes. Nul doute que l'annonce de l'exploitation du pétrole de Yasuni va relancer les protestations indigènes. Les peuples autochtones sont très sensibles aux menaces sur leur environnement, ayant déjà notamment subi la catastrophe provoquée par les activités de Texaco dans la région de Sucumbo qui valut en 2011 à la compagnie américaine une condamnation par la justice équatorienne à payer 18 milliards de dollars aux victimes. Condamnation qui attend toujours son application.


http://www.lefigaro.fr/international/20 ... yasuni.php
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2857
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 102

Message non lupar moinsdewatt » 08/11/14, 13:10

Congo : ENI découvre environ 1 milliard de barils équivalent pétrole à Minsala Marine

Agence Ecofin 06 Nov 2014

Le groupe pétro-gazier italien ENI a fait une nouvelle importante découverte sur le prospect Minsala Marine, sur le bloc Marine XII, à environ 35 km au large et à 12 km de la récente découverte Néné Marine au Congo.

ENI a fait état le 30 octobre de l’interception d’une importante accumulation d’huile légère dans un réservoir d’hydrocarbures de 420 m dans une séquence pré-salifère du Crétacé inférieur.

Il s’agit de la troisième découverte du groupe dans les eaux continentales du Congo, après Litchjendily et Nene Marine dont la mise en valeur est en cours.

Le puits de découverte Minsala Marine 1 a atteint une profondeur totale de 3700m dans une zone où la profondeur d’eau est estimée à 75 m.

Dans ses premières estimations, Eni Congo SA, opérateur avec 65% de part dans le bloc, évalue le potentiel de Minsala Marine à environ 1 milliard de barils équivalent pétrole sur place contenant à 80% du pétrole.

« Cela fait quatre ans qu’Eni a entamé l’exploration en eau peu profonde dans le système pré-salifère en Afrique de l’ouest et cette campagne continue de révéler de grands résultats », a commenté Claudio Descalzi, Chief Executive d’Eni.

Descalzi estime à environ 4 milliards de barils équivalent pétrole sur place, la découverte du groupe ENI entre le Congo et le Gabon.

Le groupe italien annonce avoir déjà entamé le plan d’évaluation de la nouvelle découverte au large du Congo aussi bien que les études pour sa mise en valeur commerciale.

http://www.agenceecofin.com/petrole/061 ... ala-marine
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5178
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 151

Message non lupar Ahmed » 08/11/14, 14:52

De toute évidence, le président équatorien avait mal évalué le problème en postulant que d'hypothétiques fonds internationaux seraient à même de résoudre la pauvreté locale: en restant dans une logique de la valeur, il n'y avait rien à espérer, que cette démarche aboutisse ou échoue (comme c'est le cas).

La rente pétrolière gangrènera durablement la société équatorienne aussi sûrement que la rente écologique l'aurait fait...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot], MSNbot Media et 4 invités