Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Le saviez-vous ? Questions réponses écologie et énergie.

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35

Message non lupar Andre » 21/06/06, 23:55

Bonjour,
Certain qu'ils savent mesurer les pertes dans une ligne
La plus longue ligne qui descend de Churcill falls Au Labradore
fait plus de 1000km et c'est mesurer a la sortie du barrage et remesuré a la station principale, (sans compter que en cours de route il ya des surgénerateurs )
Entre la facturation et le barrage il y a toute un monde ,
Les pertes de lignes a 750 000 volts, les pertes dans les surgénerateurs, les pertes dans les transformateurs 230 000 volts ensuite reditribution et de nouveaux transtormé en 13 000 volts
de la distribué partout avec plein de transformateurs individuelles
110 / 220 pour les maisons, ou 550 volts pour les cultivateurs et petites entreprise, sans compter que la ligne a 13 000 passe proche des branches d'arbre ,quand il vente cela gresille un peu partout.

Certaine ligne les pertes sont parfois utile en cas de forte chute de verglas les lignes surchargés sont mois vulnerable ,et parfois il surchage volontairement la ligne en cas de verglas , car si il survient une coupure il devient difficile a se débarasser du verglas sur les fils et les isolateurs, Il envoye 2 ou 3 shot de courrant cela pete partout et la glace est partie...

Pour votre reseau en France c'est beaucoup de petites centrales brancher sur une boucle donc encore plus difficile a déterminer avec precision la perte dans la ligne.
Bien que ils savent ce que chaque centrale produit et savent ce qui est consommé , mais la on parle plus de pertes de ligne mais de pertes totales, Mais je ne suis pas inquiet pour eux il refile la facture aux consomateurs et plus particulierment au petit.
Une petite Acierie qui produit 600 000 tonnes d'acier annuellement paie plus de 1 millons $ d'électricité par mois , le même montant pour les carbonnes électrode et un 600 000 $ mensuellement pour le gaz naturel.

André
0 x




Avatar de l’utilisateur
zac
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 1446
Inscription : 06/05/05, 20:31
Localisation : piton st leu

Message non lupar zac » 22/06/06, 21:04

Econologie a écrit :Ben ils doivent avoir une idée tout de meme...puisqu'ils savent ce qu'ils produisent et ils savent ce qu'ils facturent....le différentiel = les pertes ( pas forcement que en ligne il y a les transfo aussi )...

salut
et la "démarque inconnue";la fauche en français il l'a compte comment?
@+
0 x
Dit le zèbre,homme libre (race en voie d'extinction)
C'est pas parce que je suis con que j'éssaye pas de faire des choses intélligentes.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45012
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 150
Contact :

Message non lupar Christophe » 22/06/06, 21:33

zac a écrit :salut
et la "démarque inconnue";la fauche en français il l'a compte comment?


T'inquietes pas contre ca ils doivent avoir de bons outils !
0 x
Bougonnator
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 61
Inscription : 07/06/06, 11:06
Localisation : Ile de France

Message non lupar Bougonnator » 23/06/06, 10:48

Hello,

Il y a cinq ans, EDF Production Transport estimait les pertes sur le réseau à la puissance fournie par un réacteur de 1300MW.
C'est pour celà qu'EDF transporte à 400kV : en augmentant la tension, le courant est réduit et les pertes ohmiques sur le réseau aussi. Augmenter encore la tension pose des problèmes de dimensions des infrastructures pour l'isolation diélectrique.
C'est aussi pour celà que les lignes ne sont pas enterrées : il faudrait une tranchée large de plus de 30m sur laquelle on ne pourrait rien faire ni rien planter.
Petite anecdote non vérifiée : après la guerre, alors que le pays était en reconstruction, EDF alors nouvellement créée, aurait reçu une directive gouvernementale lui enjoignant de construire les lignes sur les reliefs pour montrer au peuple que le pays était en voie de reconstruction. Aujourd'hui, on ne trouve plus celà trés beau.
Une solution ? La production locale, sur le lieu de consommation.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45012
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 150
Contact :

Message non lupar Christophe » 23/06/06, 11:35

1300 MW alors qu'il y a 57 réacteur en France ( pas tous de 1300 MW ) cela fait grosso modo au moins 1/50 = 2% de pertes ( lorsque tous les réacteurs marchent à fond )...En "réalité" ca doit etre donc 5 à 10% puisque la charge moyenne n'est évidement pas de 100% tout le temps ( et heureusement ).

C'est un chiffre plus bas que celui que je pensais ( 10 à 20% ) mais si ce sont les chiffres "officiels" on va les croire hein :)
0 x


Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35

Message non lupar Andre » 23/06/06, 17:44

Bonjour
Dans les pertent sur une ligne il n'y pas que la resitance des conducteurs ,il faut aussi tenir compte de la frequence,
plus la frequence est élevée plus cela pose probléme.
Le choix d'une frequence standard a ses raisons l,Europe a choisi 50 HZ et l'amerique a choisi 60 HZ (pas pour faire comme les Anglais etre differrent dans tous ces norme pour satifaire le marché exclusif du commewelt, mais pour des raisons économiques

Dans les premire temps la frequence etait de 25 hZ

Avec du 60 HZ soit 20% plus élevée que le 50hz
cela prend 20% de moins de fil sur les bobinages des transformateurs et moteur, cela permettait aux moteur de tourner a 3600 rpm contre 3000 rpm 50HZ , bien que actuellent avec la géneralisation des DRIVE cela n'a plus d'importance.
Cela fait des plus petit moteurs pour la même puissance.
Certaine machine a souder on éléve la frequence a 900HZ rien que pour avoir un petit transformateur avec un bobinage ridicule. quelque spires, (d'ailleur ce principe est utilisé dans tous les power suppli des ordinateurs )

Idéalement on devrait monter la frequence, mais pour le transport cela cela pose problémes.. Certaine ligne sont DC
Les plus élevée sont en 750kv cela fait des monuments de tours surtout la ou elle travessent le fleuve ST Laurent .

En courant AC on parle KVA et la frequence entre dans le calcul
En courant DC on parle KW

André
0 x
michelm
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 411
Inscription : 14/02/05, 13:13
Localisation : 94 Val de Marne

Message non lupar michelm » 27/06/06, 11:28

Salut les électrons libres
Bon j'ai cherché un peu au travail les pertes ne sont pas aussi importantes que vous le pensiez (faut pas exagérer ce n'est pas un moteur à essence !) en 2005 les pertes en ligne et en transformation au niveau réseau de transport (RTE réseau de transport électrique de 400 KV à 63 KV) sont de 2,3 % soit 12 023 GWh pour 522 694 GWh produits, 60 386 GWh exportés. En relatif ça ne fait pas trop, en absolu ça fait quand même 1 tranche nucléaire (1300 MW) en permanence. Reste les pertes coté distribution mais là à mon avis les plus grosses pertes sont plutôt les branchements sauvages.
Pour le 50 Hz je pense que c'est en bonne partie historique, la majorité des réseaux étaient déjà en 50 Hz, il y avait un peu de tout avant EDF. A Paris par exemple il y avait une distribution en courant continu (ascenseur des grands magasins ?), du monophasé et triphasé bien sûr mais aussi il n'y a pas si longtemps du diphasé... etc.
Pour la taille des transformateurs même en 50Hz elle a beaucoup diminuée. J'ai participé à la mise en service par exemple d'autotransformateurs de 600MVA qui avaient quasiment la même taille que les 300MVA (20 ans de différence).
Pour les liaisons par câbles en 225KV on ne dépasse guère les 15 Km, idem 400KV (sûrement moins) il y a trop de pertes (effet condensateur du câble). Par contre pour les liaisons courtes je ne vois pas pourquoi il faudrait une très large tranchée ? Dans un poste on peut mettre les mains dessus, ils ont la même taille extérieure que des 20KV, c'est évidemment l'isolant qui est beaucoup plus épais et l'ame métallique plus petite. Pour l'échauffement il y en a moins à puissance égale...
Pour les liaisons longues sous-marines par câbles (France Angleterre; Sardaigne Corse) on utilise donc du courant continu. Il y a trop de pertes en alternatifs à partir de 45 Km par rapport au continu, malgré les stations de conversion.
Ex : IFA (France Angleterre) 2 000 MW, 70 Km dont 45 Km sous-marin, 2 dipôles de 1 000 MW, tension continue entre pôles 540 KV.
Il y aurait encore beaucoup à écrire mais le principal c'est de savoir qu'il n'y a pas tant que ça de pertes dans les systèmes électriques, même les moteurs ont des très bons rendements (plus de 90%).
Petite remarque pour les centrales nucléaires il me semblait que certaines avaient des circuits de chaleur pour des serres. J'en ai vu (cogénération) avec une centrale thermique classique (charbon) mais il était hors service ? Raisons politiques ? Dommage.
Michel
0 x
Avatar de l’utilisateur
pluesy
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 291
Inscription : 26/11/04, 22:39
Localisation : saint die 88 vosges
Contact :

Message non lupar pluesy » 27/06/06, 23:48

coucou...

econologie a écrit : De tete, une éolienne de 5 MW a approximativement ( les spécialiste corrigez moi svp ) un rotor de 60 m de diametre et une hauteur de 120 m à la nacelle. C'est 100% en offshore ces modèles...

Une "bonne" éolienne classique terrestre fait 1 MW...il faut donc appliquer un coef. 5


je sait pas pour les offshores (les vents sont plus fort donc les pales doivent etre moins grandes...) mais pour les terrestres jai mis un pdf sur ton site qui decrit la plus grosse de chez nordex (90m de diametre et 2500 kw a 14m/s) les principales info techniques sont page 6 et 7 de ce pdfde 20 pages

pour les fana de docs ils ont un pdf pour chacun de leurs modele et iciune petite description de la version offshore de leur plus gros modele
0 x

«Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.»
[ Albert Einstein ]
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45012
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 150
Contact :

Message non lupar Christophe » 29/06/06, 18:59

Chiffres du jour : Le kilo de viande de veau equivaut a un trajet automobile de 220 kilometres ! L'agneau de lait : 180 kilometres ! Le boeuf : 70 kilometres ! Le porc : 30 kilometres ! (sans comptabiliser les apports carbones de l'emballage, du deplacement du consommateur et de la cuisson). Telle est la part du regime carnivore dans la fievre terrestre ! A titre de comparaison, la production de 1 kilo de ble ou de pommes de terre equivaut tout juste a un creneau en voiture.

Geste du jour : J'eteins les equipements. Eteindre les veilles d'un ordinateur et son imprimante fait economiser 100 à 200 kWh par an.


Source : mailing list Nicolat Hulot

Conclusion : mangez du pain et des patates au porc !

Sinon La fondation Nicolas Hulot qui "favorise" les voyages c'est pas vraiment cohérent
http://www.defipourlaterre.org/agir/ale ... r/voyages/
0 x
denis
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 940
Inscription : 15/12/05, 17:26
Localisation : rhone alpes

Le saviez-vous ?

Message non lupar denis » 29/06/06, 21:30

tu peu expliqué mieux ces chiffres stp?
c'est quoi, équivalence coutde carbonne, coup de production??

Dans ce genre : Le petrole n'est pas cher , car il coute 1000 fois moins chere que l'énergie humaine!!! : imagine de payer des hommes forts :cheesy: pour pousser une voiture à 30 km/h :P
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités