Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)L'Allemagne en 2050 sans nucléaire

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 12036
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 132

Message non lupar Flytox » 25/07/10, 11:23

un véhicule qui n'a pas d'accélération est très dangereux dans la dense circulation actuelle et je m'oppose catégoriquement à tout bridage, que ce soit en vitesse (si c'est bridé à 150km/h ça me va...) ni surtout en accélération...Curieusement moi avec mon véhicule essence (C2 90cv), je roule un peu comme toi anticipant un max, sans doute en moins extrême, ce qui me permet de faire seulement 6L/100 (soit 2L de moins que la consommation prétendument moyenne trouvée par "Autoplus" pour cette voiture!) sans jamais traîner (si je n'ai pas de "chicane mobile" devant), c'est Vmax autorisée lorsque la route le permet...Mais j'ai eu l'occasion plus d'une fois d'éviter un accident en accélérant brutalement, alors que si j'avais freiné j'étais mort (refus de priorité d'un PL...).


Ces arguments , s'ils étaient avérés par les faits ( plus de sécurité avec plein de chevaux sous le capot pour se sortir "des situations difficiles") , on devrait retrouver cela dans les statistiques de "l'accidentologie". Les voitures les plus vives devraient faire un meilleur score etc....Malheureusement, tous les articles que j'ai pu lire sur le sujet disent le contraire. La puissance est utilisée pour aller plus vite ....et faire plus de morts.....

http://www.retourvital.com/PuissanceVitesse.php

La vitesse

100 Km à une moyenne de 10 km/h plus basse = 6,4 mn d'espérance de vie en plus par passager

Hypothèses :


1 milliard de kilomètres = 7,66 morts par passager
1 mort = 40 ans d'espérance de vie perdu = 40 * 365 * 24 * 60 = 21,02 millions de minutes de vie en moins
10 Km/h en moins = 40 % de risque en moins

Résultat :


100 000 Km à 10 Km/h de moins = gain de 0,1 * 7,66 * 0,4 * 21,02 = 6,4 minutes par passager

Retour vital d'une vitesse de 10 Km/h plus basse = 0,60

Hypothèses :


Temps pour parcourir 100 Km à 80 Km/h = 1,250 Heures
Temps pour parcourir 100 Km à 70 Km/h = 1,428 Heures

Résultat :


Dans ce cas, 100 Km à 10 Km/h de moins = gain de 6,4 minutes par passager
Temps supplémentaire pour une vitesse de 70 Km/h = 1,428 – 1,250 = 0,178 heures = 10,6 minutes
Donc retour sur investissement vital = 6,4 / 10,6 = 0,60

Partout dans le monde, le lien entre vitesse et accidents a été démontré. Selon la prévention routière, quand les vitesses moyennes pratiquées baissent d'un Km/h, le nombre des tués diminue de 4 %.

On ne gagne pas réellement du temps en roulant vite. Par exemple, on ne gagne que six minutes sur 100 kilomètres en roulant à 150 Km/h au lieu de 130 Km/h.

La vitesse, ce n'est pas seulement rouler vite dans l'absolu, c'est également rouler trop vite alors que les circonstances imposeraient de ralentir. Une vitesse excessive ou inadaptée intervient dans un accident mortel sur deux.

En cas de choc frontal à 35 Km/h, le risque mortel, pour un passager ceinturé, est infime. En revanche, à 80 Km/h, la mort est presque inéluctable.

Le danger représenté pour les piétons et les deux-roues par une conduite rapide en agglomération est également évident, et n'empêche pas de nombreux Français de mettre la vie des autres en péril. Un aspect remarquable de cette situation est la bonne foi des automobilistes qui, chaque foi qu'ils sont sondés, ont le sentiment dans l'immense majorité d'entre eux d'avoir une conduite exemplaire.


La puissance des voitures

100 Km dans une voiture peu puissante = 10,7 mn d'espérance de vie en plus qu'avec une voiture moyenne

Hypothèses :


1 million de kilomètres en voiture = 0,00766 morts par passager
Rouler dans une voiture peu puissante (max. 140 Km/h) divise le risque mortel par 3
1 mort en voiture = 40 ans d'espérance de vie perdu = 40 * 365 * 24 * 60 = 21,02 millions de minutes de vie en moins

Résultat :


1 million de kilomètres dans une voiture peu puissante diminue le risque de : (2/3) * 0,00766 = 0,0051 morts par passager
100 kilomètres seul dans une voiture peu puissante augmente l'espérance de vie (par rapport à une voiture moyenne) de : 100 * 0,0051 * 21,02 = 10,7 minutes

100 Km dans une voiture puissante = 19 mn d'espérance de vie en moins qu'avec une voiture moyenne

Hypothèses :


1 million de kilomètres en voiture = 0,00766 morts par passager
Rouler dans une voiture puissante (max. 200 Km/h) multiplie le risque mortel par 2,2
1 mort en voiture = 21,02 millions de minutes de vie en moins

Résultat :


1 million de kilomètres dans une voiture peu puissante augmente le risque de : (2,2 - 1) * 0,00766 = 0,0092 morts par passager
100 kilomètres seul dans une voiture puissante diminue l'espérance de vie (par rapport à une voiture moyenne) de : 100 * 0,0092 * 21,02 = 19,3 minutes

L'augmentation des performances des voitures a été continue dans les dernières décennies. Récemment, la quasi-totalité des véhicules mis en circulation sont conçus pour atteindre des vitesses qui dépassent très largement le maximum autorisé en France (130 Km/h).

En 1971, des statistiques ont été rassemblées par les sociétés d'assurance sur le coût des dommages corporels provoqués chez des tiers par les véhicules selon leur groupe de tarification d'assurance (dépendant de leur puissance).
Groupe de tarification des assureurs 2 4 8 12
Risque relatif par rapport au groupe 2 1 1 2,7 7

Ces statistiques montrent que les voitures les plus puissantes (groupe 12) provoquent sept fois plus de dommages que les voitures les moins puissantes. (groupes 2 et 4).

En dépit de cette situation bien connue des spécialistes des accidents, la presse automobile continue à entretenir l'illusion que les voitures plus puissantes seraient plus sures, car elles permettraient des dépassements plus rapides.

Ce mythe est également entretenu par les fabricants automobiles, dont l'intérêt est de vendre des voitures plus chères, et de faire en sorte que la voiture reste un objet de fantasme, et ne devienne pas un produit utilitaire.

Rien ne nous oblige pourtant à suivre cette pression vers plus de puissance. La voiture peut rester un objet de rêve sans céder pour autant à la course à la puissance à laquelle nous assistons, avec des voitures maintenant couramment capables de dépasser les 200 kilomètres à l'heure, alors que la vitesse maximale autorisée en France est de 130.
0 x




La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
pb2488
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 837
Inscription : 17/08/09, 13:04

Message non lupar pb2488 » 25/07/10, 13:05

sen-no-sen a écrit :2) politiquement la création d'une dépendance est très rentable,
Ah bon? La dépendance énergétique est politiquement rentable ??? :shock: :shock: :shock:
A quel niveau?

sen-no-sen a écrit :l'état n'a pas grand intérêt à voir se développer l'auto-suffisance énergétique.
Oh!!! Et quels sont intérêts de la dépendance énergétique? :shock: :shock: :shock:

Parce qu'alors, si je te suit bien, par exemple, pourquoi diable la Norvège s'embête alors à produire quasi 100% de son électricité via l'exploitation de son potentiel hydroélectrique (grâce à son relief adéquat) si la dépendance est si rentable???
0 x
"La vérité ne se définit pas comme étant l'opinion de la majorité :
La vérité est ce qui découle de l'observation des faits."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Message non lupar sen-no-sen » 25/07/10, 13:50

pb2488 a écrit:
Ah bon? La dépendance énergétique est politiquement rentable ??? Shocked Shocked Shocked
A quel niveau?


Autant pour moi, j'aurais du rajouter: l'auto suffisance énergétique individuel.
Je faisait mention à la dépendance des gens vis à vis de l'énergie,pas d'un pays par rapport à un autre.

C'est le fait même de rendre les gens dépendant d'un système qui est rentable! C'est la base même de le société de consommation.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
pb2488
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 837
Inscription : 17/08/09, 13:04

Message non lupar pb2488 » 25/07/10, 14:20

Crois-tu que l'autosuffisance énergétique individuelle :
1/rend les gens moins dépendant envers l'énergie qu'avec une production centralisée? (Ce qui rend les gens dépendants, c'est la façon de la consommer pas la façon de la produire)
2/est techniquement réalisable via du renouvelable?
3/est réellement plus écologique et économique si chacun devait posséder une installation capable de supporter son pic de consommation ?
La somme de tous les pics de consommation de chaque structure est largement supérieure au pic de consommation constaté actuellement avec un système centralisé. Il faudrait une puissance de production bien supérieure à celle actuelle !!!

De plus, je ne vois pas ce que vient faire le "politiquement rentable (késako?)" dans l'histoire???
Dernière édition par pb2488 le 25/07/10, 16:37, édité 1 fois.
0 x
"La vérité ne se définit pas comme étant l'opinion de la majorité :

La vérité est ce qui découle de l'observation des faits."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Message non lupar sen-no-sen » 25/07/10, 16:37

La recherche de l'auto-suffisance individuel bien que complexe est un idéal.
Nous en somme très loin à l'heure d'aujourd'hui, je rappelle au passage que c'est le quotidien de plusieurs milliards d'individus, et de l'homme depuis 200 000 ans jusqu'au début du siècle, voire moitié du siècle dernier...comme quoi.
Si nous voulons vivre sur une planète préservée(sic!) il va falloir envisager "la croissance zéro" (dans les pays industrialisé) (je sent que je vais en faire hurler plus d'un!) énergétique et matériel, sans nécessairement retourner à l'age des caverne comme certain "pro-croissance "aime bien le dire.

Donc la diminution drastique de consommation énergétique,même sans atteindre la pleine autonomie,j'en convient,est non seulement un objectif mais une priorité(il me semble que c'est un peu le but de ce forum non?).

Après, relis mes posts plus haut, je ne parle à aucun moment de l'auto-suffisance énergétique individuel sur la plan national,il s'agit d'une inférence de ta part.

Les grandes villes Française actuelle ne sont pas en mesures d'être auto-suffisante, on est bien d'accord.


De plus, je ne vois pas ce que vient faire le "politiquement rentable (késako?)" dans l'histoire???


Tu ne l'a peut être pas remarqué,mais tout les politiciens (gauche/droite) parle sans cesse de croissance,de relance de la croissance etc... pense tu vraiment que cette"orientation" soit désintéressé?
Le liens de dépendance des individus vis à vis du système est un outils de contrôle qui est une des base de la politique moderne!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


pb2488
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 837
Inscription : 17/08/09, 13:04

Message non lupar pb2488 » 25/07/10, 16:53

sen-no-sen a écrit :Donc la diminution drastique de consommation énergétique,même sans atteindre la pleine autonomie,j'en convient,est non seulement un objectif mais une priorité.
Je suis tout à fait d'accord avec toi mais on parle bien de la consommation et pas la production. Par exemple, de passer du nucléaire à éolien (si c'était physiquement possible) ne changera rien à la consommation énergétique et nous continuerons à produire et consommer toujours de plus en plus.

sen-no-sen a écrit :Après, relis mes posts plus haut, je ne parle à aucun moment de l'auto-suffisance énergétique individuel sur la plan national,il s'agit d'une inférence de ta part.
Ou tu as la mémoire très courte ou tu joues sur les mots pour noyer le poisson:
sen-no-sen a écrit : Autant pour moi, j'aurais du rajouter: l'auto suffisance énergétique individuel.
Je faisait mention à la dépendance des gens vis à vis de l'énergie,pas d'un pays par rapport à un autre.


sen-no-sen a écrit :Tu ne l'a peut être pas remarqué,mais tout les politiciens (gauche/droite) parle sans cesse de croissance,de relance de la croissance etc... pense tu vraiment que cette"orientation" soit désintéressé?
Oui je le pense.

sen-no-sen a écrit :Le liens de dépendance des individus vis à vis du système est un outils de contrôle qui est une des base de la politique moderne!
Parce que tu crois que, dans nos démocraties occidentales, nos politiques nous contrôlent... Vas faire un tour en Chine :lol: :lol: :lol:
0 x
"La vérité ne se définit pas comme étant l'opinion de la majorité :

La vérité est ce qui découle de l'observation des faits."
oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Message non lupar oiseautempete » 25/07/10, 17:17

Flytox a écrit :
Ces arguments , s'ils étaient avérés par les faits ( plus de sécurité avec plein de chevaux sous le capot pour se sortir "des situations difficiles") , on devrait retrouver cela dans les statistiques de "l'accidentologie". Les voitures les plus vives devraient faire un meilleur score etc....Malheureusement, tous les articles que j'ai pu lire sur le sujet disent le contraire. La puissance est utilisée pour aller plus vite ....et faire plus de morts.....



Tu n'a rien compris, tant pis, je fatigue d'expliquer dans le vide à des gens qui ne VEULENT rien comprendre alors je te laisse dans l'erreur...
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Message non lupar sen-no-sen » 25/07/10, 18:10

pb2488 a écrit :
sen-no-sen a écrit :Après, relis mes posts plus haut, je ne parle à aucun moment de l'auto-suffisance énergétique individuel sur la plan national,il s'agit d'une inférence de ta part.
Ou tu as la mémoire très courte ou tu joues sur les mots pour noyer le poisson:
sen-no-sen a écrit : Autant pour moi, j'aurais du rajouter: l'auto suffisance énergétique individuel.
Je faisait mention à la dépendance des gens vis à vis de l'énergie,pas d'un pays par rapport à un autre.



Si tu sort les mots de leurs contexte nous ne somme pas sortie de l'auberge.
Au début de la discussion je parlais de:
l'état n'a pas grand intérêt à voir se développer l'auto-suffisance énergétique.

Je disait simplement que, l'État n'avait pas d'intérêt à supprimer la dépendance vis à vis de la société de consommation dont lequel nous somme( la c'est l'énergie, on aurait pu parler de l'eau, de l'alimentation etc...).
Ma remarque sur l'autosuffisance énergétique pour tous partait de cette affirmation.
De toutes façons,avant de se lancer vers cette idéal, il faudrait déjà envisager une décentralisation de la production d'énergie(exemple biogaz alimentant une commune) et une diminution de notre consommation.
Malgré tout, il sera nécessaire de créer d'importantes centrales de production pour alimenter les grandes villes.

Je suis tout à fait d'accord avec toi mais on parle bien de la consommation et pas la production. Par exemple, de passer du nucléaire à éolien (si c'était physiquement possible) ne changera rien à la consommation énergétique et nous continuerons à produire et consommer toujours de plus en plus.

On est bien d'accord sur ce point,avant même de parler de changement technologique,il serait nécessaire d'envisager une autre manière de nous développer...malheureusement les orientations actuelles du "toujours plus" vont à l'encontre de cette philosophie.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
pb2488
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 837
Inscription : 17/08/09, 13:04

Message non lupar pb2488 » 25/07/10, 19:30

Je ne vois ce que j'ai sorti de son contexte? :shock: :shock:

Un coup tu me dis:
sen-no-sen a écrit :l'état n'a pas grand intérêt à voir se développer l'auto-suffisance énergétique.


Un autre:
sen-no-sen a écrit :Après, relis mes posts plus haut, je ne parle à aucun moment de l'auto-suffisance énergétique individuel sur la plan national


Ceci étant, pourquoi l'état n'aurait pas d'intérêt à voir se développer l'auto-suffisance énergétique?
Mais d'ailleurs, c'est quoi/qui que tu appelles l'état ?
Dernière édition par pb2488 le 26/07/10, 07:05, édité 2 fois.
0 x
"La vérité ne se définit pas comme étant l'opinion de la majorité :

La vérité est ce qui découle de l'observation des faits."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Message non lupar sen-no-sen » 25/07/10, 19:52

pb2488 :arrow: laisse tomber...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités