Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)L'Allemagne en 2050 sans nucléaire

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
Napo le nain
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 180
Inscription : 04/03/10, 10:43
Localisation : Somewhere over the rainbow

Message non lupar Napo le nain » 22/07/10, 08:45

citro a écrit :
oiseautempete a écrit :Je ne suis pas "inconditionnel du nucléaire, mais pragmatique...des solutions à court terme, il n'y en a pas sinon le gaz, le pétrole et le charbon.Le renouvelable qui peut être développé (héolien et solaire) ne sont pas du tout des solutions de remplacement car beaucoup trop variables ou/et ne fonctionnant pas la nuit...Cet hiver, dans l'Est ,sur 4 mois on a vu le soleil seulement quelques dizaines d'heures tellement ça restait couvert, alors le solaire... :lol:
Vu le coût très élevé des installations , peu de gens ont les moyens pour une installation autonome (donc avec un gros parc de batteries pour avoir du jus la nuit ou lorsqu'il n'y a pas de vent)...
Comme archange de la mauvaise fois, tu te poses...
Tu dis que tu es pragmatique et qu'i n'y a pas de solutions à court terme, tu balaies les solutions solaires et éoliennes d'un revers de main (en laissant croire qu'il n'y a pas d'autres solutions renouvelables comme la biomasse, l'hydraulique ou la géothermie) et tu proposes d'attendre 50 ans que la fusion nuclaire soit au point.
:evil:
Il y a moins d'un siècle, la plupart des rivières de France avaient des moulins, parfois espacés de moins d'un kilomètre. Ce seul gisement, si il était à nouveau exploité représente un quantité d'énergie phénoménale.
Le gaspillage, quand à lui représente un gisement que l'on chiffre à plusieurs centrales nucléaires.

Enfin, tu dénigres le solaire sans le connaître...
Même par temps couvert, le solaire fonctionne et cette production même du dixième de ce qu'elle serait sans nuage n'est pas à négliger. Le technique est disponible, largement sous utilisée ainsi que largement surfacturée...

Pour l'éolien individuel, il est souvent complémentaire du soleil. Un ami qui vit en autonomie en Dordogne à commencé par de l'éolien (il y a pas mal de moulins à vents autour) et a ensuite complété par du photovoltaïque (pour une fourniture plus estivale). Il a constaté que le vent se lève souvent à la tombée de la nuit (son investissement total, 3000€, est inférieur à ce que lui réclamait EDF pour avoir le privilège de payer une facture)...


non mais faut être réaliste on n'a pas les moyens de production et financier pour équiper la France en photovoltaïque et éolien en 10 ans et puis on a pas les installateurs d'ailleurs

et me sort pas tout le monde peut le faire c'est faux entre ceux qui ne comprennent pas comment ça fonctionne et ceux qui s'en foutent ...

ensuite y'a la biomasse alors ça aussi on ne peut pas s'adapter en 10 ans ça se programme c'est long

ensuite tu parles de gaspillage et là je suis d'accord mais pour le limiter il n'y a que deux solutions :
l'information, pour moi c'est comme les campagnes de la sécurité routière, on n'en parle mais ça sert à rien
et
l'augmentation du prix des énergie fossile et fissible

l'augmentation servirait à financer des projets modèles en production d'énergie locales

voilà dire le nucléaire on peut s'en passer c'est pas si simple faut être patient ça viendra
mais une bonne pandémie aiderait à passer le cap ^^


rooooooooooooh pas bien napo
/me tape sur la tête :P
0 x




De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4843
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 75

Message non lupar sen-no-sen » 22/07/10, 14:03

10 ans est effectivement un temps trop court, mais d'ici 2030 c'est possible...moyennant la volonté politique et citoyenne...

La recherche d'autonomie électrique devrait être davantage encourager, néanmoins les villes Française n'ont pas été conçu dans cette optique la,par contre il est tout à fait possible de construire des centrales de production d'énergie à proximité des zones urbaines(-de 20 km).

Si on équipait les centrales nucléaire de tours à vortex,au lieu de perdre des quantités de chaleur qui partent dans nos fleuves ou dans l'air on pourrais dans un premiers temps fermer la moitié du parc, et cela sur moins de 10 ans.
Il faudrait un total de 90 tours de ce genre pour se passer du nucléaire en France métropolitaine(soit environ 1 par département).
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5126
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 4

Message non lupar citro » 22/07/10, 14:05

:arrow: Tout est dans la volonté politique ou citoyenne, ce qui revient au même, car il faut des leaders.

C'est avec une volonté politique forte que l'on a obtenu et développé nos systèmes de santé, d'éducation, de communication.
C'est avec une volonté politique forte qu'aujourd'hui tous cela décline.

Petit exemple: Il paraît que, dans les pays scandinaves,ce sont les entreprises qui versent les allocations chômage... aux chômeurs.
Ces derniers pointent dans les entreprises le matin (histoire de les obliger à se lever) et ils y travaillent à mi-temps.
L'après-midi est consacré à la formation et à la recherche d'emploi ou à la reconversion.
Avec un tel système, on pourrait vite former des professionnels et créer une filière...

Il n'a pas fallu 10ans à Hitler pour développer son industrie dans des proportions phénoménales, le Japon s'est relevé de la 2ème guerre mondiale avec une énergie sans précédent...

ON PEUT, SI ON VEUT (c'est un paresseux qui vous le dit).
0 x
Avatar de l’utilisateur
coucou789456
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1019
Inscription : 22/08/08, 05:15
Localisation : narbonne

Message non lupar coucou789456 » 22/07/10, 14:38

bonjour

Il n'a pas fallu 10ans à Hitler pour développer son industrie dans des proportions phénoménales, le Japon s'est relevé de la 2ème guerre mondiale avec une énergie sans précédent...

comme l'Allemagne d'ailleurs, pratiquement la première puissance industrielle Européenne actuellement. et heureusement que Hitler avait des idées bizarres et délirantes sinon le pays en serait certainement encore bien plus loin qu'il ne l'est actuellement.

jeff
0 x
oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Message non lupar oiseautempete » 22/07/10, 15:40

citro a écrit :[Comme archange de la mauvaise fois, tu te poses...
Tu dis que tu es pragmatique et qu'i n'y a pas de solutions à court terme, tu balaies les solutions solaires et éoliennes d'un revers de main (en laissant croire qu'il n'y a pas d'autres solutions renouvelables comme la biomasse, l'hydraulique ou la géothermie) et tu proposes d'attendre 50 ans que la fusion nuclaire soit au point.
:evil:
Il y a moins d'un siècle, la plupart des rivières de France avaient des moulins, parfois espacés de moins d'un kilomètre. Ce seul gisement, si il était à nouveau exploité représente un quantité d'énergie phénoménale.
Le gaspillage, quand à lui représente un gisement que l'on chiffre à plusieurs centrales nucléaires.

Enfin, tu dénigres le solaire sans le connaître...
Même par temps couvert, le solaire fonctionne et cette production même du dixième de ce qu'elle serait sans nuage n'est pas à négliger. Le technique est disponible, largement sous utilisée ainsi que largement surfacturée...

Pour l'éolien individuel, il est souvent complémentaire du soleil. Un ami qui vit en autonomie en Dordogne à commencé par de l'éolien (il y a pas mal de moulins à vents autour) et a ensuite complété par du photovoltaïque (pour une fourniture plus estivale). Il a constaté que le vent se lève souvent à la tombée de la nuit (son investissement total, 3000€, est inférieur à ce que lui réclamait EDF pour avoir le privilège de payer une facture)...


Tu es un doux rêveur, j'aimerais te laisser rêver mais...
-la biomasse: faut de la matière en très grande quantité: tu la cherches où? Les agriculteurs enfouissent leurs déchets végétaux directement sur la champ récolté pour fumer la terre ou en font des ballots (pailles) servant à la nourriture du bétail, aux litières, aux maisons en paille, aux horticulteurs,etc...donc faudrait cultiver spécialement des surfaces pour la biomasse (herbe à éléphants?)
-l'hydraulique, gros ouvrages impossibles en France et tu sembles oublier que j'ai bien précisé qu'il n'y a que la possibilité de"micro centrales", mais faut combien de micro centrales pour remplacer un réacteur? :mrgreen:
De plus les moulins c'est quand même particulier: très faible vitesse de rotation, roues de très grandes dimensions, pas mal de couple, mais très peu de puissance, donc peu de watt...
-La géothermie limitée à quelques régions , forages coûteux et risqués (séismes) et peu efficace en France (rien à voir avec l'Islande)
-Le solaire photovoltaïque oui avec la technologie actuelle (polluante et chère) c'est de la merde car sans le support de l'état qui subventionne l'électricité solaire à un niveau honteusement élevé, il n'existerait que dans les habitats isolés loin du réseau et nulle part ailleurs!!! d'ailleurs un copain qui a une fermette dans un coin perdu a des panneaux et plus d'1 tonne de batteries, pas d'éolien car pas assez de vent, pas d'hydraulique car juste une source pas de ruisseau...
-L'éolien est également très limité (crêtes, plaines dégagées, littoral et par chez moi, en général le vent qui est déjà généralement faible la journée (juste du vent thermique) tombe le soir, donc...sans compter qu'une éolienne ça fait toujours du bruit...
Les économies d'énergie en effet , mais j'ai cité ce point primordial quasiment à chaque message, donc...

Faut revenir sur terre...à moins de faire un retour en arrière et vivre quasiment comme au moyen age, pas possible de faire du "tout renouvelable" sur un délai si court...
0 x


Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4843
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 75

Message non lupar sen-no-sen » 22/07/10, 17:03

Oiseautempete à écrit:

-La géothermie limitée à quelques régions , forages coûteux et risqués (séismes) et peu efficace en France (rien à voir avec l'Islande)


La géothermie est le parent pauvre des énergies renouvelable,il reste encore beaucoup de chose à réalisé dans se domaine.
Le risque de séismes est à craindre dans le cas du procédé HDR (Hot Dry Rock) l'exemple de Bâle nous le rappellent (enfin c'est pas très malin d'injecter de l'eau à 500 bars dans une failles sismique!).
la meilleur exploitation de la géothermie reste celle peu couteuse de l'exploitation en basse calorie (forage de quelques centaines de mètres de profondeur seulement).

-L'éolien est également très limité (crêtes, plaines dégagées, littoral et par chez moi, en général le vent qui est déjà généralement faible la journée (juste du vent thermique) tombe le soir, donc...sans compter qu'une éolienne ça fait toujours du bruit...


La France dispose du second potentiel éolien de l'Union Européenne!
Cette seul energie permettrait de combler tout nos besoins. (néanmoins ça n'est pas le but car la pollution visuel serait trop importante, on peut viser environ 15% de notre energie).

Pour info l'automne dernier L'Espagne à produit près de 50% de son energie avec de l'éolienlors d'une journée de grand vent :
http://www.liberation.fr/economie/0101602013-dimanche-50-de-l-electricite-produite-en-espagne-etait-eolienne



sans compter qu'une éolienne ça fait toujours du bruit...

Il y a beaucoup moins de bruit au pied d'une éolienne qu'a 500m d'une autoroute!

Faut revenir sur terre...à moins de faire un retour en arrière et vivre quasiment comme au moyen age, pas possible de faire du "tout renouvelable" sur un délai si court...


20,30 ans sont très largement suffisant pour parvenir à se but!!!

Il ne faut pas oublier l'énergie des mer(très fort potentiel),le solaire à concentration en petite unité etc...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Malerine2
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 16/07/10, 07:51

Message non lupar Malerine2 » 22/07/10, 17:29

Salut Tout le monde,
je viens de lire un peu les commentaires concernant le 100 pourcent renouvelable allemand.
Perso je vois pas comment ils pourront faire car très franchement les besoin du pays sont enormes.

Apres pour connaitre un peu toutes ces techonologies dites vertes je me rends souvent compte que pour le moment les gens ne prennent pas en considerations les dégats qu'elles engendres.

Pour l hydrolique on commence a remarquer un net appauvrissement des rivieres et fleuves sur lesquels ils sont installé

pour l'eolien pas encore assez de recul mais ce qui est net c'est la présence d'un phenomene de linearisation des vents de moyenne basse altitude dans les zones considérées

Pour le solaire et oui lui aussi, on ne prends pas en compte le fait que ces panneaux montent a presque 80°C le jour, et la nuit je vous garanti qu ils ne conservent pas la chaleur et d'apres vous elle va ou?? ca a une grave consequence de rechauffement local
alors quand y a un panneau on voit et ressent rien, mais a coté d'un champ de ces petites bebetes... miam.

pour les vortex. on joue aux apprenti sorcier. a vouloir creer des mouvements de convection locailisé, a moyen terme on risque de modidier de facon locale le climat et a long temre de facon globale.

la geothermie, pour le moment on ne risque pas grand chose en comparaison avec la temperature de la planète mais bon...
et l autre geothermie necessite un nettoyage de surface pas top..

Alors comme d ab j en arrive a la conclusion suivante, les energies renouvelables sont elles reellements des solutions alternative.. j en doute

ce qui serait beaucoup plus intelligents serait de diminuer nos consommations ou plus simplement de les optimiser.

il suffit de voir les ratio de rentabilité pour etre horrifié par cela.

PS dsl pour l orthographe, je suis pas tres doué.
0 x
Malerine2
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 16/07/10, 07:51

Message non lupar Malerine2 » 22/07/10, 17:31

la meilleur exploitation de la géothermie reste celle peu couteuse de l'exploitation en basse calorie (forage de quelques centaines de mètres de profondeur seulement).


a verifier mais en theorie elle est maintenant interdite pour preserver les nappes phréatiques
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4843
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 75

Message non lupar sen-no-sen » 22/07/10, 17:52

Malerine2 à écrit:

Pour l hydrolique on commence a remarquer un net appauvrissement des rivieres et fleuves sur lesquels ils sont installé


Entièrement d'accord avec toi, les barrage on un impact très négatif sur l'environnement,notamment en empêchant le dépôt de limon, le meilleur exemple est celui du barrage D'Assouan sur le Nil.



pour l'eolien pas encore assez de recul mais ce qui est net c'est la présence d'un phenomene de linearisation des vents de moyenne basse altitude dans les zones considérées


Sache qu'un "gratte ciel" à un effet tout aussi important sur le vent.
Installé des éoliennes par petit bouquet ne représente qu'un impact relativement faible.



Pour le solaire et oui lui aussi, on ne prends pas en compte le fait que ces panneaux montent a presque 80°C le jour, et la nuit je vous garanti qu ils ne conservent pas la chaleur et d'apres vous elle va ou?? ca a une grave consequence de rechauffement local

Tu devrait plutôt t'inquiéter dans ce cas, des milliers de km de route en bitume noir qui retiennent bien la chaleur...sans parler des grande villes!


pour les vortex. on joue aux apprenti sorcier. a vouloir creer des mouvements de convection locailisé, a moyen terme on risque de modidier de facon locale le climat et a long temre de facon globale.


Pareil que ci dessus, une ville à un impact beaucoup plus grand sur le climat,la modification climatique engendré par une tour à vortex sera bien moindre qu'une tour aéro-réfrigérante classique.

a geothermie, pour le moment on ne risque pas grand chose en comparaison avec la temperature de la planète mais bon...
et l autre geothermie necessite un nettoyage de surface pas top.


???

Alors comme d ab j en arrive a la conclusion suivante, les energies renouvelables sont elles reellements des solutions alternative.. j en doute


On fait quoi? on continue à bruler le pétrole jusqu'à la dernière goutte???
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Malerine2
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 16/07/10, 07:51

Message non lupar Malerine2 » 22/07/10, 18:34

salut
alors pour te repondre
je suis bien au courant de ce qui est deja fait,
entre autre que le bitume est une cata. que les villes aussi
mais ca c'est deja en place. :( et personne n acceptera de bouger de sa place.
apres ce que je veux dans la demarche c est que les gens prennent conscience que ce n est pas plus ecolo de mettre des panneaux solaire que d utiliser le nucleaire qui helas est pour moi le seul espor tant qu on n arrive pas a resoudre nos besoin en energie.
apres chacunvois midi a sa porte pour savoir comment agir.
tchao
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Alexa [Bot] et 3 invités