Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45003
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 148
Contact :

Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar Christophe » 07/03/12, 15:30

L’ASN fait le point sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi les conséquences radiologiques au Japon et en Europe

I. Situation technique de la centrale de Fukushima Daiichi

A. Situation des réacteurs

Les réacteurs n°1, 2 et 3 de la centrale de Fukushima Daiichi continuent d’être refroidis par injection d’eau douce directement dans les cuves contenant les combustibles. Les moyens d’injection d’eau dans les cuves ont été fiabilisés. Ils permettent de maintenir la température du circuit primaire (RPV) aux alentours de 40° C pour les réacteurs n°2 et 3 et 25° C pour le réacteur n°1.

Le circuit primaire n’est néanmoins pas étanche ; l’eau qui y est injectée est récupérée dans les parties basses des bâtiments (cf. schéma ci-dessous).

Image
Schéma de l'injection d'eau dans les cuves des réacteurs. Schéma de l'injection d'eau dans les cuves des réacteurs.

B. Le refroidissement des piscines d’entreposage du combustible usé

Les piscines des réacteurs sont refroidies en circuit fermé. La température de l’eau est maintenue inférieure à 25°C.

Image

Refroidissement des piscines des réacteurs en circuit fermé

C. La gestion de l’eau contaminée sur le site

Les eaux stockées sur le site sont pompées, stockées, traitées puis réinjectées en partie dans les réacteurs n°1, 2 et 3. A la mi-décembre 2011, environ 200 000 tonnes d’eau avaient été traitées ; 80 000 tonnes d’eau traitée avaient été réinjectées dans les réacteurs ; 135 000 tonnes d’eau traitée avaient été stockées dans des réservoirs sur site.

Pour traiter les effluents générés par les actions de refroidissement du combustible, l’exploitant a mis en service des installations de décontamination et de désalinisation des eaux, fournies en partie par Kurion et Toshiba.

D. La limitation des rejets radioactifs

Afin de limiter la dispersion de la contamination, le recouvrement du bâtiment réacteur n°1 a été achevé le 28 octobre 2011. Une opération similaire est étudiée pour les réacteurs n°3 et 4 dont les bâtiments sont les plus endommagés.

Des rejets radioactifs gazeux se poursuivent ; ils sont de l’ordre de 60 MBq/h soit 10 000 000 fois moins que l’activité rejetée au moment de l’accident. Une installation de traitement des effluents gazeux fonctionne pour les réacteurs n°1 et 2.

Des fuites d’eau radioactives sont régulièrement détectées, notamment au niveau des installations de traitement des effluents ou des déchets. La construction d’une enceinte permettant de limiter les rejets radioactifs vers la mer est projetée.

Des opérations d’évacuation des débris présents sur le site se poursuivent (29 000 m3 avaient été évacués à la mi-décembre).

II. Gestion des conséquences radiologiques au Japon

1. Synthèse

La caractérisation et la surveillance générale de l’environnement sont coordonnées par les autorités japonaises et réalisées par différents acteurs. Les différentes mesures sont détaillées dans le Comprehensive Monitoring Plan. Les césiums radioactifs sont désormais majoritaires dans l’environnement, les iodes ayant diminué sous l’effet de la décroissance radioactive (note IRSN 27/09/2011). En mer, malgré les quantités importantes rejetées, la conjonction de deux grands courants marins à proximité du site a entraîné une dispersion très importante des radionucléides (note IRSN 26/10/11)

Le bilan de l’exposition des travailleurs est actualisé par Tepco ; près de 20 000 travailleurs ont déjà bénéficié d’une évaluation de dose interne.

Un zonage post-accidentel a été défini par le gouvernement japonais le 22 avril 2011 puis réactualisé, pour assurer la protection des populations résidant dans la préfecture de Fukushima. Les zones les plus contaminées par les substances radioactives sont interdites d’accès et les populations y résidant ont été relogées. Au-delà de ces territoires, des actions de décontamination et de surveillance renforcée sont engagées.

Une surveillance renforcée des niveaux de contamination des denrées alimentaires produites sur le territoire japonais a été organisée au niveau des préfectures les plus affectées par la contamination, voire au-delà. Les résultats de ces analyses sont actualisés à un rythme hebdomadaire. Le bilan des contrôles réalisés depuis mars 2011 est le suivant : parmi les 97 664 échantillons analysés sur l’ensemble des 44 préfectures japonaises, 1 078 (1,1 %) sont supérieurs aux niveaux maximaux admissibles japonais.

Une loi encadrant la décontamination des territoires contaminés a été promulguée par le gouvernement japonais le 30 août 2011. Le gouvernement japonais porte la responsabilité de la décontamination, à l’exception des zones où l’exposition prévisionnelle est inférieure à 20 mSv/an. Dans celles-là, les municipalités sont responsables du plan de décontamination. Ces travaux de décontamination, touchant le milieu urbain, agricole et forestier s’accompagnent de la publication régulière de documents techniques, s’enrichissant régulièrement de leur propre retour d’expérience. La gestion des déchets a fait également l’objet de dispositions spécifiques prévues par la loi du 31 août 2011.

Les orientations en matière d’indemnisation ont été fixées par le Dispute Reconciliation Comittee for Nuclear Damage Compensation. L’indemnisation des populations et des professionnels est en cours ; à cet effet un fonds spécifique a été constitué et doté de 6 milliards d’euros. Un bilan des indemnisations versées par Tepco a été publié au 18 décembre 2011.

(...)


Suite / source: http://japon.asn.fr/index.php/Japon/Com ... -mars-2012

Version intégrale .pdf: http://www.econologie.info/share/partag ... 8MXLfY.pdf

Et dossier de l'IRSN:

Le 28 février 2012 à Paris, l'IRSN organisait un point presse sur le thème "Fukushima, un an après", avec la participation de Jacques Repussard, Directeur général de l’IRSN, Thierry Charles, directeur général adjoint chargé de la sûreté des installations et des systèmes nucléaires, Didier Champion, directeur de la crise, et Jean-René Jourdain, adjoint à la directrice de la protection de l’homme.

Ce dossier contient les enregistrements vidéos et les présentations des sujets traités durant ce point presse : le bilan de l’accident de Fukushima (état de sûreté du site, de la contamination des sols, suivi sanitaire de la population), les perspectives de reconquête des territoires contaminés, les collaborations scientifiques de l’IRSN au Japon.

Sommaire

* Situation des installations nucléaires de Fukushima Daiichi
* Bilan des conséquences environnementales de l'accident
* Simulation de la dispersion en mer des rejets radioactifs liquides provoqués par l’accident de Fukushima
* Simulations de la dispersion atmosphérique des rejets radioactifs
* Les conséquences sanitaires de l'accident de Fukushima


Dossier: http://www.irsn.fr/FR/base_de_connaissa ... un-an.aspx

Dont une vidéo conférence de 1h15: http://www.youtube.com/playlist?list=PL ... ature=plcp
Dernière édition par Christophe le 04/02/14, 15:27, édité 1 fois.
0 x




Avatar de l’utilisateur
stipe
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 224
Inscription : 07/01/11, 14:36
Localisation : oise (60)

Message non lupar stipe » 07/03/12, 15:58

c'est amusant, ils ont oublié un "détail", plusieurs coeurs de réacteurs on fondu, et on a pas idée de la localisation des coriums, du coup la température des réacteurs n'a pas beaucoup d'intérêt vu qu'on ne mesure peut-être pas la température de la ou se trouve les coriums... Mais bon, je chipote, en fait tout est sous contrôle.
0 x
"le but de chaque vie est de finir"!.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45003
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 148
Contact :

Message non lupar Christophe » 07/03/12, 16:14

Ben moi je trouve ces dossiers pas mal, cette série de vidéo par l'IRSN est bien synthétique sur les conséquences: http://www.youtube.com/watch?v=ZcZHLhjc ... 40ftOI6OM7
0 x
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1566
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France

Message non lupar ex-océano » 07/03/12, 19:20

D'après le reportage d'Arte d'hier, le réacteur 3 a bien explosé. Pas une explosion chimique avec l'hydrogène issu de l'oxydation du zirconium des crayons à partir de l'oxygène de l'eau, mais une explosion de criticité, explosion nucléaire donc du niveau en dessous d'une bombe atomique.
C'est donc bien pire que Tchernobyl car pas mal de plutonium uranium et autres radionucléïdes ont été largués.

D'ailleurs si on fouine un peu on voit que les responsables, les riches grandes sociétés quittent le secteur :

http://japon.aujourdhuilemonde.com/faut ... okyo%C2%A0
http://fukushima-diary.com/2012/02/4-ma ... -to-osaka/

Bref ça pue...
0 x
[Mode MODO=ON]
Zieute mais n'en pense pas moins...
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

Message non lupar dedeleco » 07/03/12, 21:15

Les scientifiques pensent que le prochain gros séisme est pour Tokyo dans peu d'années (il suffit de regarder les dates des séismes des siècles passés pour en être convaincu !!! ), de plus celui du 11 mars 2011 a tout déstabilisé, multipliant les séismes inquiétants.

Les scientifiques sont plus écoutés, car ils avaient prédit dans moins de 30 ans à 90% en 2000, celui du 11 mars 2011 !!!

Osaka n'est pas plus sûr en tremblements de Terre comme celui pas loin de Kobe en 1995, et le surgénérateur japonais pas très loin.

Séparer la criticité qui chauffe vite si non maitrisée, dégage de tout, en particulier de l'H2 et fait exploser chimiquement ces gaz dégagés, de l'explosion de H2, me parait très difficile, et Tchernobyl comme Fukushima sont à criticité et H2 à la fois, inséparables.

Tchernobyl en vidant le réacteur a vaporisé plein de plutonium et de radioactivité aussi et reste un peu plus pire.

Mais il était dans une zone bien moins peuplée.

Et le vent au pire, avec chance, n'était pas dirigé sur une grande ville comme Kiev et pareil pour Tokyo, à Fukushima.

Un témoignage sur Arte d'une Japonaise qui préfère rester en France, disait que les enfants avaient plus de mal de gorge et de saignements de nez, qu'avant, signe d'effets des rayonnements qui déglingent tout le corps, bien avant des maladies graves, comme autour de Tchernobyl, avec plein de maladies variées, non spécifiques des irradiations et facilement niées.
0 x


Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6360
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 73
Contact :

Message non lupar chatelot16 » 07/03/12, 23:01

en tout cas cette explosion a un effet tres positif sur le comportement ecologique des japonais : 20% d'economie d'electricité depuis cet accident ... retour a la consomation des anné 70 :

felicitation pour leur sens civique

ne pourait on pas en faire autant sans atendre qu'il y en ai une qui explose chez nous ?

reduire la consomation pour ne pas mettre son pays en difficulté apres une centrale explosé c'est bien

reduire la consomation pour rendre des centrales inutile c'est mieux

(quand on a chié dans son froc c'est trop tard pour serrer les fesse)
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

Message non lupar dedeleco » 08/03/12, 01:41

L'horrreur absolue :

En dehors de la zone évacuée une substance noire sur le bitume en pas mal d'endroit est radioactive très fortement en alpha, en dehors de la zone évacuée, en direct souvenir du coeur du réacteur.

Black substance emits 45.699μSv/h of alpha ray
http://fukushima-diary.com/2012/02/blac ... alpha-ray/

http://fukushima-diary.com/2012/03/blac ... generated/

http://fukushima-diary.com/2012/03/8-of ... ymphocyte/

http://fukushima-diary.com/2012/01/wher ... falls-off/

http://fukushima-diary.com/2012/03/pu-2 ... igh-doses/

http://fukushima-diary.com/category/bnews/
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45003
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 148
Contact :

Message non lupar Christophe » 08/03/12, 08:58

chatelot16 a écrit :en tout cas cette explosion a un effet tres positif sur le comportement ecologique des japonais : 20% d'economie d'electricité depuis cet accident ... retour a la consomation des anné 70 :

felicitation pour leur sens civique


Euh question: c'est de grès ou de force? La bonne réponse change tout sur le "sens civique"...
0 x
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 1

Message non lupar netshaman » 08/03/12, 10:27

Moi ce qui m' a fait sauter au plafond , c' est lorsque dans l' emission on montrait que dans le siege d' areva, un type se felicitait de l' accident et demontrait sur son tableau que cela allait relancer l' economie du pays !!!
:evil:
Non mais je rêve !!!
Vous voyez quand j' arrête pas de dire qu' ils n' ont pas d'âme ces gens là ( reference a mon post sur pb2488 de l' epoque ), et que ca ne les gene absolument pas de mettre en danger la vie d' autrui pour se faire un max de pognon !!!
Si on les laissait faire et qu' il n' y aurait aucune reglementation on aurait :

Des gens corveables a merci ( des esclaves ) qui travailleraient sans etre payes, sans couverture maladie, jetables, et des gros porcs de capitalistes qui s' en foutraient plein les fouilles en se marrant de leurs souffrances !!! :evil:

De plus la collusion avec la mafia japonaise de TEPCO ne m' etonne guere !
Et de la à dire qu' en france la politique d'areva est de type mafieux il n' y a qu' un pas !
Quand on constate les largesses offertes a un petit village de lorraine afin d' acheter sa participation pour pouvoir installer un depot de dechets enterres sur le territoire de sa commune , on se pose des questions !
Une salle des fêtes surdimensionnée qui ne sert qu' une fois tous les deux ans et qui a coûté une fortune au contribuable !
Apres on s'étonne que la dette augmente !
J' ai toujours dit que le nucleaire etait un gouffre financier, mais je n' avais pas imagine ce genre de truc.
Suis-je bête, c'est la tactique classique de la grande entreprise d'arriver chez l' autochtone et de lui promettre des emplois si elle s'installe chez lui et de lui faire des cadeaux somptueux ( ou percus en tant que tels par le pequin moyen ) et une fois installee, hop tu peux te brosser !
Fini les promesses y' a plus personne au bout du fil : les ecoles promises on les attend toujours , les emplois ne sont que pour ceux du grand groupe, les retombees economiques c'est que dalle !!!
C'est un peu comme quand on amadouait les indiens avec de la verroterie pour s'emparer de leurs terres et de leurs richesses !!!
Ah toujours la bonne vieille methode qui marche !
Chassez le naturel...
Ah et aussi la mafia italienne qui coule des bateaux charges de trucs radioactifs dans la mediterrannee....
Pauvre Terre...

:cry:

Edit: Et tout ceci ( quelle coincidence ) je l' ai lu un jour avant sur le site de JPP, et notamment ( mais ils en parlent pas dans l' emission ) le probleme des disruptions de plasma dans le futur ITER , alors je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi ca m' inquiete un peu...
Remarquez, si c'est un soleil miniature, c'est normal les disrutions car dans le vrai soleil, celles-ci sont ce que l' on appelle les protuberances, vous savez, ces ejections de masse coronarienne gigantesques...
Ok donc de ce point de vue la fusion est un echec, y'a pas photo !
Ce qui est de niveau quantique, n' est pas contôlable quoi que l' on fasse ou dise !
C'est du chaos a l' etat pur qui a sa propre conscience, un peu comme un demon dans une bouteille !
0 x
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1533
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 08/03/12, 14:23

netshaman a écrit :Moi ce qui m' a fait sauter au plafond , c' est lorsque dans l' emission on montrait que dans le siege d' areva, un type se felicitait de l' accident et demontrait sur son tableau que cela allait relancer l' economie du pays !!!

C'était pas Areva mais le gouvernement Japonais qui disait ça.

Ca n'enlève rien au fait qu'on se fout de notre gueule au sujet de Fukishima et au sujet des centrales Françaises, dont on minimise complètement les risques.
Même Arte, dans son reportage, n'a pas évoqué le fait que le même accident est possible en France...

Ce que je disais dans un autre fil :
En clair, les pro-nucléraires peuvent continuer à dire qu'en France, il n'y a aucun risque pour que la même chose arrive ! (cf ce que dit la femme de l'ingénieur nucléaire français à la retraite qui était interviewée dans le 2è reportage)

A-t-on muselé les journalistes Français autant que les Japonnais ?

C'est pourtant simple à expliquer :
- Les Japonnais avaient un risque R de séismes, donc ils ont construit les centrales en le prenant en compte. Idem pour les tsunamis.
- En France on a un risque R' inférieur, donc on construit nos centrales avec des contraintes inférieures.

On a déjà des preuves de ça, on sait déjà qu'on est passés tout prêt de gros problèmes, mais on continue à dire que tout va bien en France... :cry:
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités