Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1775
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 56
Contact :

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar izentrop » 13/04/16, 20:54

Obamot a écrit : tu devrais sortir de ton trou parceque la nature ne va pas si mal!

Se donner bonne conscience avec des échelles à poisson, pendant que partout ailleurs :
biodiversite-la-disparition-des-especes-s-accelere
Disparition-des-insectes-une-catastrophe-silencieuse
poissons-voie-de-disparition-totale

A part ça, tout va bien :|
0 x




Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 63

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar Obamot » 13/04/16, 21:54

Donc après tout ce que tu as écris, d'après toi ce serait mieux à Tchernobyl en zone contaminée... :mrgreen: :cheesy: :mrgreen:

Tu sais que ch'taime bien toi ! :lol:
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2893
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 116

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar moinsdewatt » 15/04/16, 19:53

Des nouvelles du ''Mur de glace'' à Fukushima :

L' agence Nipponne de régulation du nucléaire à donné son feu vert pour l'utilisation du mur de glace.
La mise en route du refroidissement va bientôt commencer. Refroidissement qui va prendre 3 mois pour la première phase.

Fukushima's underground ice wall

March 30, 2016

Japan's Nuclear Regulation Authority (NRA) on Wednesday approved the use of an underground "wall of ice" at the destroyed Fukushima nuclear plant to help contain spills of contaminated water into the Pacific Ocean.

After several delays, the plant's operator, Tokyo Electric Power Company (Tepco), on Thursday will be able to begin the process of freezing the ground around the buildings that housed the four reactors that were most affected by the earthquake and tsunami of March 11, 2011.

"This operation is a challenge, and it is necessary to carry it out with extreme care, and with all necessary details (for follow-up)," said the regulator's president Shunichi Tanaka at the end of a meeting held on Wednesday, NHK reported.

NRA had wanted to carefully analyse this project, originally raised in 2013, to certify that Tepco, which has a long history of negligence, can properly manage the system without causing additional leaks of radioactive water in the facilities.

Meanwhile, more than 1,500 pipes have been inserted into the earth at a depth of 30 metres (98 feet) around the four units, for the procedure.

Through these pipes a saline solution at a temperature of minus 30 degrees Celsius will be injected to freeze the ground in contact with the pipes and create a frozen barrier to prevent groundwater from seeping into the buildings and mix with polluted refrigerant.

The goal is to reduce the amount of radioactive water that accumulates in the basements of the buildings and prevent its leakage into the Pacific Ocean.

Currently between 150 and 200 tonnes of water penetrate into the structures daily and this system is expected to reduce the amount to only 50 tonnes at full capacity.

The process of creating the wall will be completed in three phases, the first of which will take three months, and its effects will be felt within 40 days approximately.

http://www.business-standard.com/articl ... 628_1.html

et le 4 Avril un premier tronçon de réfrigération à été activé :

One portion of the ice wall was activated on Thursday, with additional parts set to be activated over the next few months. TEPCO says this is a precautionary measure to make sure they don't run into any snags and can make any adjustments as needed.

http://www.digitaljournal.com/news/envi ... cle/461995

Ca à couté 312 millions de $ !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 7813
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 41
Contact :

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar Remundo » 24/04/16, 10:14

où sont donc les chantres du nucléaire pour jeter un regard laudatif sur cette merveille réfrigérante à tous les sens du terme ? :roll:
1 x
ImageImageImage
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2893
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 116

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar moinsdewatt » 24/04/16, 14:50

Fukushima : le rejet en mer de l'eau contaminée est la solution privilégiée

le 20 avril 2016, Europe1

Un appel avait été lancé auprès d'entreprises et instituts de recherche pour étudier des options afin de décider du sort des 800.000 mètres cubes d'eau en partie décontaminée.

Cinq ans après la catastrophe de Fukushima, le ministère japonais de l'Industrie a tranché. Le rejet en mer est la solution la plus rapide et la moins onéreuse pour se débarrasser de l'eau chargée en tritium stockée sur la centrale accidentée de Fukushima, a conclu une commission du ministère japonais de l'Industrie. Un appel avait été lancé auprès d'entreprises et instituts de recherche pour étudier diverses options afin de décider du sort des 800.000 mètres cubes d'eau, en partie décontaminée, stockée dans des citernes de la centrale Fukushima.

L'évaporation ou l'infiltration dans le sol envisagées. Il s'agit d'eau de différentes origines qui a été pompée après avoir été en contact avec les installations hautement radioactives. Elle a été épurée de quelque 62 radionucléides mais reste encore chargée en tritium, substance radioactive qu'il est impossible de filtrer avec les techniques actuelles. Outre le rejet en mer, diverses solutions potentielles (évaporation, infiltration en profondeur dans le sol, solidification avec du ciment et/ou d'autres substances) ont été proposées et évaluées en termes de coût financier et de temps nécessaire pour tout écluser.

Un coût évalué à 3,4 milliards de yens. Il en ressort qu'il faudrait sept ans et quatre mois pour se débarrasser de cette eau dans l'océan après dilution pour un coût évalué à 3,4 milliards de yens (27 millions d'euros), alors que les autres techniques coûteraient de dix fois à 100 fois plus pour une durée allant de huit ans et deux mois à treize ans, selon des documents de cette commission. Celle-ci va désormais fixer les résultats de ses examens dans un rapport qui sera étudié par le ministère et par la compagnie Tepco, gérante de Fukushima, afin de prendre une décision cet automne.

Depuis des années déjà, divers experts du secteur, l'Autorité de régulation nucléaire japonaise ou encore l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA) recommandent le rejet de cette eau en mer, arguant qu'il n'est pas possible de la stocker à long terme, que cela se fait ailleurs dans le monde pour les centrales en service, et affirmant que le tritium ne présente pas de danger quand il est dilué.

http://www.europe1.fr/international/fuk ... ee-2725036
0 x


Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 7813
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 41
Contact :

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar Remundo » 24/04/16, 19:23

ils pourraient aussi la stocker pendant quelques demi-vies du tritium... qui est de 12-13 ans si ma mémoire est bonne.

Au bout de 40 ans, l'activité sera divisée par 10 environ,

le tritium c'est plutôt une saleté, ça vous fait de l'eau T2O ou bien HTO qui irradie en beta - (des électrons) à l'intérieur des êtres vivants ayant le malheur de l'avoir absorbée.

s'ils veulent balancer ça, qu'ils aillent en très haute mer... la dilution est peut-être l'option la moins mauvaise, mais pas une "solution".
0 x
ImageImageImage
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2893
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 116

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar moinsdewatt » 05/07/16, 13:08

Cinq ans après Fukushima, le Pacifique affiche une radioactivité quasi-normale

Les Echos |Le 04/07

Selon le Comité scientifique de recherche océanique, les fonds marins et le port proches de la centrale de Fukushima sont néanmoins encore fortement contaminés.

Rappelez-vous : le 11 mars 2011, un séisme de magnitude 9 et un tsunami géant avaient dévasté la région du Tohoku (nord-est), faisant près de 19.000 morts et disparus. Le phénomène avait provoqué un grave accident nucléaire à la centrale de Fukushima, à l'origine d'une des plus importantes pollutions radioactives des océans jamais survenues. Dans les jours qui avaient suivi le drame, l'eau de mer destinée à refroidir les réacteurs avait charrié dans l'océan des matériaux nucléaires, ensuite dispersés par les courants. Les substances radioactives avaient été disséminées jusqu'aux côtes des Etats-Unis.


Cinq ans après, un rapport du Comité scientifique de recherche océanique , qui regroupe des experts internationaux, révèle que les niveaux de radioactivité à travers l'océan Pacifique sont en train de revenir rapidement à la normale. Le croisement des données issues de vingt études sur la radioactivité engendrée par la centrale japonaise, a mis en lumière que les niveaux de radioactivité dans le Pacifique redescendaient rapidement, après avoir été des dizaines de millions de fois supérieurs à la normale juste après le désastre. « A titre d'exemple, en 2011, près de la moitié des échantillons de poissons dans les eaux côtières au large de Fukushima contenait des taux dangereux de matières radioactives », a expliqué Pere Masque, co-auteur de l'étude publiée par la Revue annuelle des sciences de la mer. « En 2015, ce nombre avait chuté à moins d'un pour cent au-dessus de la limite ». Pour cette étude, les chercheurs ont examiné les niveaux de césium radioactif relevés au large des côtes du Japon et à travers le Pacifique jusqu'en Amérique du Nord. Le césium, qui est un sous-produit de l'énergie nucléaire, est très soluble dans l'eau, ce qui le rend idéal pour mesurer la libération de matières radioactives dans l'océan.

Les fonds marins encore fortement contaminés

Mais l'étude constate également que les fonds marins et le port proches de la centrale de Fukushima sont encore fortement contaminés à la suite du pire accident nucléaire du monde depuis Tchernobyl en 1986. « La surveillance des niveaux de radioactivité et de la vie marine dans cette région doit continuer », a ajouté M. Masque, professeur de radiochimie environnementale à l'Université Edith Cowan en Australie occidentale.

http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 011957.php
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 63

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar Obamot » 05/07/16, 15:22

moinsdewatt a écrit :
Les Echos a écrit :Cinq ans après, un rapport du "Comité scientifique de recherche océanique", qui regroupe des experts internationaux, révèle que les niveaux de radioactivité à travers l'océan Pacifique sont en train de revenir rapidement à la normale.

Peut-être juste définir ce qu'est leur « normalité » et faut-il encore garder le mot « scientifique » !!?!!

moinsdewatt a écrit :
Les Echos a écrit :« A titre d'exemple, en 2011, près de la moitié des échantillons de poissons dans les eaux côtières au large de Fukushima contenait des taux dangereux de matières radioactives », a expliqué Pere Masque, co-auteur de l'étude publiée par la Revue annuelle des sciences de la mer. « niveaux de césium radioactif relevés au large des côtes [...] en 2015, ce nombre avait chuté à moins d'un pour cent au-dessus de la limite ».

Il nakashi aller le bouffer pendant 10 ans son poisson pêché au large de Fukushima :twisted:
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45119
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 160
Contact :

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar Christophe » 06/07/16, 17:21

moinsdewatt a écrit :
Cinq ans après Fukushima, le Pacifique affiche une radioactivité quasi-normale

Les Echos |Le 04/07(

(...)

Les fonds marins encore fortement contaminés


Très forts ces journalistes :)

Alors c'est quasi normal ou c'est fortement contaminé? Faudrait savoir mince quoi!
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5277
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 182

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar Ahmed » 06/07/16, 19:02

C'est quasi normal que ce soit contaminé! Il faut vraiment tout t'expliquer! :D
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités