Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)EPR : le futur Tchernobyl ?

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Neant
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 298
Inscription : 12/02/06, 12:47

Message non lupar Neant » 06/05/06, 19:07

Et oui Gegyx, il faut systématiquement mettre en doute les informations officielles, c'est le seul moyen de garder une part d'objectivité.
Apprendre à réflechir par soi-même et surtout ne jamais hésiter à recouper les pistes.
Une chose est sure, c'est qu'on a pas besoin de centrale nucléaires, il existe bon nombres d'autres moyens de faire de l'énergie éléctrique.
Encore une fois, il faut vouloir décentraliser, et surtout, il faut vouloir desservir, au lieu d'asservir pour faire du profit.
Et puis ça représente un sacré paquet d'emplois les enr.
C'est sur qu'il vaut mieux preserver le petit confort personnel de la petite quantité des travailleurs du nucléaire, pluto que de créer de l'emploi, du service, et des richesses.
Depuis quand tout le monde à le droit de travailler, de manger à sa faim, de se chauffer, et d'être en bonne santé! C'est une idée de fou!
:mrgreen:
0 x




Chuwee
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 57
Inscription : 05/05/06, 23:49

Message non lupar Chuwee » 08/05/06, 19:21

Pour l'iran, la radioactivitee n'est pas due au tritium mais aux rayonnements "cosmiques", au radon, donc a la radioactivitee naturelle.

Je fais parti du service combustible-environnement, donc blouse blanche et tenue mururoa...

Concernant le travail des interimaires au sein des centrales, c'est une politique globale edf qui vise a reduire le personnel donc de sous-traiter un maximum d'activitees.
Le suivi pour les interimaires et le personnel edf est exactement le meme car ce n'est pas un suivi interne mais un suivi (inter)national.
Dans mon service, on s'occupe des changement de filtres (primaires, effluents, etc), du dechargement, rechargement, evacuation, gestion du combustible, du tri, conditionnement, expedition des dechets... On est le service qui totalise le plus de dose hormis les "jumpers" (appartenant a edf) qui s'occupent de boucher les GV en arret de tranche. Sur tous les travaux, un previsionnel dosimetrique est etabli et le chantier arrete en cas de depassement de ce previsionnel avec en plus un rapport aux autorites de surete qui conduit a un "evenement significatif radioprotection critere 4" (c'est pas bien :lol: ).

Des incidents, il y en a malheuresement toujours mais a ce jour, tres peu classe sur l'echelle INES (donc sans consequence sur l'environnement).

Pour finir, il n'y a pas de tres ou de peu radioactif, c'est radioactif et c'est tout. Apres, chaque radioelement a ces proprietes propres en fonction de ces desintegrations (alpha, beta +/-, rayonnement gamma).

Apres, c'est vrai que les politiques oont un discours plutot ...antitransparent en cas d'accident.
La seulle chose a faire est de prendre en pastille d'iode pour saturer la thyroïde sur laquelle l'iode 131 se fixe. Le reste des radioelements n'etant quasiment pas fixes par notre organisme, ils sont elemines par voie naturelle au bout d'une dizaine de jours.
Evidement, si ont est en contact permanent avec ces radioelements, c'est autre chose...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Castor
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 127
Inscription : 06/04/06, 22:15
Localisation : France: IDF

Message non lupar Castor » 08/05/06, 20:21

Bonjour.

En ce qui concerne la protection des interimaires exposés à des rayonnement ionisants. Je crois pouvoir dire que les choses ne sont pas toujours faites dans les régles.

Travailler dans une centrale nucléaire, j'ai jamais fait, mais j'ai travaillé dans un aéroport en intérim.
1) Aéroport = sécret => interdition au ouvrier de révéler les failles du systéme sinon 750€ d'amende (j'imagine qu'une centrale, c'est encore pire!)
2) Aéroport = ministére du transport => ça ne dépent pas du code du travail. (encore une fois ça doit être similaire dans une centrale)
3) Dans la courte durée ou j'ai travaillé à proximité des machines à rayon X, j'ai remarqué que le décret sur la protection des travailleur n'était pas respecté, et que personne n'était formé sur les dangers de ce type de machine.

Je supose et j'espére que c'est mieux établi pour les intérimaires travaillant dans une centrale nucléaire, mais je suis sur que le suivi du personnel intérimaire doit être moins bien fait que celui du personel fixe, sans parler de sa formation.
0 x
La science commence par la curiosité.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45003
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 148
Contact :

Message non lupar Christophe » 08/05/06, 20:27

Chuwee a écrit :La seulle chose a faire est de prendre en pastille d'iode pour saturer la thyroïde sur laquelle l'iode 131 se fixe. Le reste des radioelements n'etant quasiment pas fixes par notre organisme, ils sont elemines par voie naturelle au bout d'une dizaine de jours.
Evidement, si ont est en contact permanent avec ces radioelements, c'est autre chose...


C'est beau la théorie qu'on vous enseigne...mais ceci n'est valable qu'en dessous d'une certaine dose ( trés faible ) de radiation...me trompè-je ? En cas d'accident à la tcherno ( meme si quasiment aucune chance avec la technologie nucléaire francaise ) je doute que l'iode suffise...

Tiens en parlant de Tcherno : vous connaissiez ca...

Image
0 x
Chuwee
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 57
Inscription : 05/05/06, 23:49

Message non lupar Chuwee » 08/05/06, 22:36

C'est sur qu'en cas d'accident type tcherno, on va pas aller bien loin avec les pastilles d'iode. Ces pastilles ne servent que dans les cas graves de rejets gazeux. Mais dans le cas de tchernobyl ou il y a eu enorment de produit de fission rejettes, il n'y a pas grand chose a faire hormis mettre des tenues etanches ventilees (tenues mururoa) :? .

quelques infos sur les differentes desintegrations et le rayonnement gamma :

Alpha : les particules composant le rayonnement alpha sont des noyaux d'hélium 4 (2 neutrons + 2 protons), fortement ionisants mais très peu pénétrants. Une simple feuille de papier suffit pour arrêter leur propagation.

Bêta : les particules composant le rayonnement bêta sont des électrons de charge négative ou positive. Un écran de quelques mètres d'air ou une simple feuille d'aluminium suffisent à les arrêter.

Gamma : rayonnement électromagnétique, très pénétrant mais peu ionisant, émis par la désintégration d'éléments radioactifs. Des écrans de béton ou de plomb permettent de s'en protéger.



Pour les travailleurs, que ce soit edf ou prestataires, le port du film et du dosimetre electronique est obligatoire en zone controlee (faire une recherche sous google pour les types de zones). De toute facon, impossible de rentrer en zone sans le dosimetre elctronique, le portique ne s'ouvre pas. En cas de non port du film, on a une sorte de "police" (le service prevention des risques) qui te colle un rapport + rapport aux autorites de surete.
Le film est le seule dosimetre reconnu legalement.
Le dosimetre electronique transmet automatiquement les doses recues dans une base de donnee qui est comparee au developpement du film chaque fin de mois.

Pour travailler en centrale, c'est le parcours du combattant, on te fais des tests medicaux (radio des poumons, prises de sang, etc). Tu ne peux pas y travailler si par exemple tu as des problemes bronchiques qui peuvent gener l'evacuation de particules radioactives (contamination interne). Ensuite, il te faut une autorisation de la prefecture et des RG (en plus, tu es automatiquement fiche aux RG). Ensuite, tu as une formation sans lasquelle tu ne peux pas rentrer en zone, Le PR1 (prevention des risques). Ensuite si tu dois travailler a proximite de materiel IPS (important pour la surete) tu as un autre stage obligatoire, le QSP (Qualité Surete des Prestataires).
J'oubliais, quand tu rentre sur le site, tu passe une anthropogammametrie (ils analysent ton sprectre en fonction des tes radioelements naturels comme le carbone 14 ou le potassium 40). En cas de doute, tu peux en passer une quand tu veux.
Pour ressortir du site quand tu etais en Zone Controlee, tu passes par 3 portiques de detections. Un ou tu es en tenue de zone, un ou tu es en calecon et le dernier ou tu es en civil.
0 x


Knut
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 77
Inscription : 24/04/06, 01:53
Localisation : Normandie

Message non lupar Knut » 09/05/06, 00:14

jkg a écrit :Bonjour,

Un jour un habitant des alentours de Marseille mon raconté qu' ala Gendarmerie ont leur avait installé une alarme, ils l'ont débranché car ça sonné tout le temps :shock:
Mes parents ont leurs première "grosse" malformation durant cet hiver.

Pour L'EPR, c'est une voiture avec un ABS. C'est un réacteur REP normal sauf qu'il a un récupérateur de coeur fondu.

Il faudrait sauter a la génération IV.(reprise des vieux concept)

@+


ma fgemme et moi étions très jeune, et attndions notre premier enfant. il est né l 19 mai 1986.

Nous sommes dans l'Orne, et notre médecin, très honnettement, nous a annoncé que nous étions aussi toucés, bien entendu.

Il nous a découseillé le thym, les champignons.... notre fils est normal... bon, je dis pas pour l'acnée...m'enfin !

Je suis nouveau sur ce forum, et dois passer pour un viellard... un fils de 2 ans...pensez donc.

Pour info, je suis originaire du Nord Cotentin, et offusqué par les centrâles, les leucémie. Les cousines de Cherbourg enfantenet des gosses leucémiques, et certains sont attardés, 1 chromosome en moins...

aucun rapport bien entendu, mais jusqu'à ma génération ( 1961 ) personne n'avait JAMAIS eu d'enfants malades dans la famille... jamais entendu causer.

Mon coeur est à Barfleur, mais je vis plus au SUD... j'y retournerais quand les enfants sertont grands. Aucun mal formé, grâce àç Dieu, de nos 4 zfants, la dernière à presque 6 mois...


mais je suis terriblement ému de lire CE témoignagen, comme le premier pour les vaches...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Castor
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 127
Inscription : 06/04/06, 22:15
Localisation : France: IDF

Message non lupar Castor » 09/05/06, 00:15

Re-

Au passage, un commentaire à faire concernant les raports officiels sur la température des centrales nucléaires durant la canicule? :cheesy: Je vais essayer de retouver ou j'ai mis ça...

Bêta : les particules composant le rayonnement bêta sont des électrons de charge négative ou positive

heu... des électron de charge positive? des positrons? de l'anti-matiére!! (?)
0 x
La science commence par la curiosité.
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1566
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France

Message non lupar ex-océano » 09/05/06, 00:21

Tout à fait, de l'antimatière.

Par contre, il faut considérer un autre facteur, qui est l'efficacité de la radiation et pas seulement sa pénétration. Si les rayons alpha sont arrêtés par une feuille de papier, ils sont très destructeurs si les radionucléides les produisant sont ingérés.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Castor
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 127
Inscription : 06/04/06, 22:15
Localisation : France: IDF

Message non lupar Castor » 09/05/06, 00:25

re

L'EPR est un REP ameliore au niveau du cycle thermo et de la redondance des installation (du genre 2x(2 motopompes + 2 turbopompes) separees "geographiquement" alors qu'une seule suffit).


Pas sur d'avoir compris: c'est de la simple redondance, ou des circuits quadruplés?

Si c'est de la simple redondance!!! :shock: c'est pire que ce que je pensait!
0 x
La science commence par la curiosité.
Chuwee
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 57
Inscription : 05/05/06, 23:49

Message non lupar Chuwee » 09/05/06, 07:00

Les electrons de charge positive sont des positron (anti-electron).
Lors d'une desintegration beta-, il y a emission d'un electron et d'un antineutrino (anti-matiere).
Lors d'une desintegration beta+, il y a emission d'un positron (anti-electron et d'un neutrino...
Pour info, le neutrino ne semble pas avoir de masse.

Pour l'EPR, comme pour les rep, les circuits sont multiplies et ne sont pas situes dans les memes locaux, les pompes sur ces circuits sont aussi multiplies et si par exemple, il y 2 turbopompes, elles sont de 2 fabricants differents...
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité