Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)EPR : le futur Tchernobyl ?

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)

Message non lupar Bucheron » 19/04/06, 18:56

Vivi a écrit :[...] car se que je voulais dire à propos de l'arret des centrales c'était justement le fait que cela fait déjà 10 ans quelles devraient être stopper.
Les centrales françaises n'ont pas toutes le même âge, les plus récentes ont moins de 20 ans je crois...
Vivi a écrit :Ensuite je pense pas que attendre une technologie qui n'est pas au point et qui ne le sera pas avant 20 ans voir même bcp plus soit une bonne solution.
C'est bien pour ça que, si nous ne voulons pas changer radicalement notre mode de vie, il faut remplacer les centrales actuelles par d'autres qui emploient la même base technologique améliorée et, en principe, sécurisée...


jkg a écrit :[...]Qui sais si une cuve en acier est capable de résister 40 ans au radiation, a la corrosion et a la préssion (155bars)[...]
Dans les cuves construites par Framatome, il y a si je me rappelle bien, des "éprouvettes", sortes de morceaux de cuves surnuméraires qui sont prélevés à intervalle régulier et analysés finement pour justement, y déceler des traces de vieillissement.



Castor a écrit :Bonsoir.

Je suis pas sur d'avoir compris:
Ce qui vas être mis en place c'est bien "l'espéce d'accélérateur à particules"? Au derniéres nouvelles, je coyais qu'il n'arrivaient toujours pas à attendre le point "d'ignition" qui permet au réacteur de s'auto-entretenir, j'ai raté un épisode?
Là, il ne s'agit pas d'EPR, mais du programme expérimental ITER qui va être implanté en France à Cadarache et dirigé par un Japonais.
Castor a écrit :Question pour Christophe: tu dis que les phobies ne servent à rien: et si ça servait trouver des réponces, aprés tout, certaines phobie sont dues à des questions restées sans réponces.
Personnellement, j'inteprète les propos de Christophe comme suit : créer une phobie sans alternative est stérile... Donc agiter sans cesse le spectre du nucléaire alors que l'on a pas de contrepartie qui "tienne la route" est totalement inutile !
0 x




Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Message non lupar bojourvous5094 » 19/04/06, 23:30

Bucheron a écrit :Personnellement, j'inteprète les propos de Christophe comme suit : créer une phobie sans alternative est stérile... Donc agiter sans cesse le spectre du nucléaire alors que l'on a pas de contrepartie qui "tienne la route" est totalement inutile !

________

Je suis d'accord avec Christophe et Bucheron. Certains groupes utilisent à leurs fins "le spectre du nucléaire" pour mousser leur popularité, beaucoup plus que pour proposer des solutions porteuses d'avenir.... :roll: :roll: :roll:
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Remplacer les deux tiers de ses réacteurs nucléaires

Message non lupar bojourvous5094 » 27/04/06, 01:01

L'Ontario (Canada)
doit remplacer les deux tiers de ses réacteurs nucléaires d'ici quinze ans au coût de 40 milliards de dollars.

Parmi les options, il y a la multinationale française AREVA et son réacteur à eau pressurisée. Le site web de l'entreprise vante le haut niveau de sûreté du réacteur.
L'Ontario a aussi les yeux tournés vers la Corée du Sud, le sixième producteur mondial d'énergie nucléaire et son projet de réacteur à fusion Tokamak.

La technologie de l'américaine Westinghouse suscite également l'intérêt du gouvernement ontarien.

Vingt ans après la catastrophe de Tchernobyl, les besoins énergétiques grandissants amènent plusieurs États à se poser plus ou moins les mêmes questions que l'Ontario: la Chine, la Grande-Bretagne, les États-Unis s'interrogent actuellement sur l'importance à donner ou à ne pas donner à la technologie nucléaire. :roll: :roll: :roll:
______
Source: http://radio-canada.ca/nouvelles/regional/modele.asp?page=/regions/Ontario/2006/04/26/003-nucleaire-technologie.shtml
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
Vivi
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 39
Inscription : 11/04/06, 16:33

Message non lupar Vivi » 27/04/06, 08:35

Je croyais que la technique de la fusion n'était pas métrisé????
Où alors en France on est sacrement à la bour :?
0 x
Si un papillon peut créer un ouragan, imaginez l'effet de l'homme!!!
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)

Message non lupar Bucheron » 27/04/06, 10:40

bojourvous5094 a écrit :[...]
L'Ontario a aussi les yeux tournés vers la Corée du Sud, le sixième producteur mondial d'énergie nucléaire et son projet de réacteur à fusion Tokamak.

La technologie de l'américaine Westinghouse suscite également l'intérêt du gouvernement ontarien.
[...]
Source: http://radio-canada.ca/nouvelles/regional/modele.asp?page=/regions/Ontario/2006/04/26/003-nucleaire-technologie.shtml

Vivi a écrit :Je croyais que la technique de la fusion n'était pas métrisé????
Où alors en France on est sacrement à la bour :?
Tokamak est le nom du type de réacteur expérimental ayant servi pour des essais de fusion nucléaire, où le plasma est confiné magnétiquement dans un tore. Ce n'est en aucune manière une technologie maîtrisée comme l'EPR.

Le projet international (mondial ?) ITER, installé bientôt à Cadarache, a comme but final le développement de la technologie de production d'énergie à partir la fusion contrôlée.
Rien, n'est fait pour l'instant, où que ce soit sur la planète.

Par ailleurs, il me semble que Westinghouse construit des réacteurs de la même génération que ceux qu'il y a actuellement en service en France.
0 x


Avatar de l’utilisateur
jkg
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 28
Inscription : 26/02/05, 21:22
Localisation : Rodez

Message non lupar jkg » 27/04/06, 10:55

Bucheron a écrit :Par ailleurs, il me semble que Westinghouse construit des réacteurs de la même génération que ceux qu'il y a actuellement en service en France.



Salut,
Les réacteurs Framatome sont des Westinghouse Francisé.
La France a acheté le Brevet en 70, après l'abandon des graphite-gaz. (1er réacteur a Fessenheim en 77)

Westinghouse sort aussi un nouveau réacteur l'AP1000, dont les plans ont été racheté par la Chine.

@+
0 x
La terre ne nous appartient pas on l'emprunte a nos enfants
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Entreposage de déchets nucléaires

Message non lupar bojourvous5094 » 29/04/06, 02:11

Entreposage de déchets nucléaires
QUÉBEC. Côte-Nord: Opposition à un projet

La firme montréalaise Sécurad a ciblé ces deux régions du Canada dans un projet ambitieux de 2 milliards de dollars.
Le Québec ne produit que 5% des déchets nucléaires du Canada contre 90% en Ontario. Selon le Conseil de l'Environnement, il serait inéquitable que le Québec ou Terre-Neuve s'embarrassent de ces produits irradiés, et ce sans compter les dangers qu'entraîne le transport de ces matières.

Un projet basé sur le bouclier canadien

Selon Sécurad, avec ses 5700 habitants qui se partagent un immense paysage lunaire de plus de 5000 kilomètres carrés, la Basse-Côte-Nord serait un endroit idéal pour entreposer les déchets nucléaires en raison de sa géologie très stable.

Même les Innus, farouches protecteurs du territoire, ne ferment pas la porte à ce projet. Selon le porte-parole de Mamit Innuat, Guy Bellefleur, des conseils de bande veulent étudier plus à fond ce projet. « Ce n'est pas un problème des producteurs, c'est un problème d'humanité et on doit trouver une solution pour l'avenir de notre humanité. Je pense qu'il faut le regarder de cette façon », estime M. Bellefleur.

Source : http://echo-actu.blogspirit.com/archive ... n-projet-d’entreposage-de-dech.html#more
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
Castor
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 127
Inscription : 06/04/06, 22:15
Localisation : France: IDF

Message non lupar Castor » 30/04/06, 13:35

Bonjour.

C'est un des grand intéret du nucléaire (pour les producteurs :frown: ): on peut difficilement contester que le stockage des déchets et les concécances d'un possible accident, c'est l'affaire de tous, qu'on soit pro ou anti-nucléaire...
0 x
La science commence par la curiosité.
Chuwee
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 57
Inscription : 05/05/06, 23:49

Message non lupar Chuwee » 06/05/06, 02:06

Je crois que je tombe bien, je bosse en centrale nucleaire donc si vous avez des questions, n'hesitez pas :cheesy: .(specialite radioprotection, combustible, dechets).
Je vais reprendre 2-3 points de ce thread car vous sortez des trucs, je suis mort de rire...

Pour les rejets de tritium des CANDU, j'ai quand meme de gros doutes surtout qu'il proviendrait du circuit primaire :lol: :lol: :lol:

Origine naturelle : Essentiellement les deux réactions suivantes dans l'atmosphère
14N+n --> 34He+T
14N+n --> 3 C + T
Les neutrons étant eux-mêmes produits par impact des rayons cosmiques sur l'atmosphère. II y a aussi en quantité bien plus faible une origine tellurique. Des corps radioactifs comme l'Uranium et le Thorium produisent des neutrons qui bombardent les traces de 6Li présentes dans les roches naturelles. Globalement, tous ces phénomènes produisent 0,2 kg de tritium par an. L'inventaire naturel est de 3 à 4 kg dans toute l'atmosphère.


Sources liées à l'activité humaine
- Fabrication et (dans le passé) essais des armes nucléaires. La fabrication (réacteurs tritigènes) génère des rejets de l'ordre de 0,04 kg / an. Les essais atmosphériques, quant à eux, ont rejeté 650 kg de T (2 kg par mégatonne de TNT) essentiellement entre 1952 et 1963. Aujourd'hui, il reste moins de 100 kg de ce tritium.
- Les réacteurs électrogènes : rejettent en tout 0,02 kg / an dans l'atmosphère.
- On trouve des traces dans les déchets des établissements utilisant le tritium comme traceur biologique.



Pour info, les filiere REP ont un rendement du cycle thermo de l'ordre de 30%.

Le combustible sera prochainement de l'U235 a 4%.
Pour qu'il y ai une reaction en chaine type Bombe A, l'U235 doit etre a plus de 99% (donc tchernobyl n'etais pas une explosion nucleaire).

Il n'y a pas de turbine a gaz sur les REP (donc pas sur l'EPR).
L'EPR est un REP ameliore au niveau du cycle thermo et de la redondance des installation (du genre 2x(2 motopompes + 2 turbopompes) separees "geographiquement" alors qu'une seule suffit).

Outre les controles sur la cuve a tous les arrets de tranches, le circuit primaire est teste a plus de 200 bars de pression (155 en fonctionnement normal), des tirs radio sont effectues sur toutes les soudures. Si tous les tests sont valides, la centrale a l'autorisation de tourner 10 ans de plus.

A savoir aussi que le gouvernement francais ne peux s'opposer a une demande d'arret de reacteur des autorites de surete.

Et un truc qui ne va pas vous faire marrer, ca ne sert a rien de faire des economies d'electricite si ce n'est faire du bien a votre portefeuille. Les arrets pour le renouvellement du combustible sont definis a l'avance (c'est pas comme si vous alliez faire le plein d'essence quand vous tombez sur la reserve) , et vu que 80% de l'electricite francaise est nucleaire je vous laisse reflechir...

Concernant les seuils maximum autorisees, en france ils sont de 20mSv/an pour le personnel travaillant en centrale.
Un habitant de ramsar en Iran prends 100mSv/an a cause de la radioactivitee naturelle ambiante; en france, 1.5mSv/an.

A savoir que ce seuil est rarement atteint en centrale mais frequent en cabinet de radiologie :|

Sur ce, bonne nuit a tous
A+
0 x
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3433
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 1

Message non lupar gegyx » 06/05/06, 09:24

Merci de ces précisions "maison".
Si tu es déjà "mort de rire", ne te sur-expose pas quand même de trop…
J'habite sur la Loire, et des incidents, on en entend parler.
Tu fais partie des "blouses blanches", ou des "combinaisons de scaphandriers" ?
Moi, j'ai entendu, qu'EDF faisait ses "nettoyages" avec des "personnels extérieurs". C'est sûr, c'est mieux sanitairement, car ils pourront être surexposés temporairement, mais pas sur le long terme. C'est bon pour les statistiques, mais quant à l'information des intérimaires, prêts à tout pour gagner leur croûte, et à leur suivi médical, c'est une autre histoire…
L'argument d'exposer la radioactivité naturelle en premier lieu est de "bonne guerre".
Mais les rejets par l'homme dans la nature, représente un sacré paquet de kg de merdes à coté…
La fabrication et le fonctionnement des réacteurs rejettent 0,06 kg/an de tritium, dans l'atmosphère. C'est à dire 60g de matières, pour la totalité des réacteurs du monde ?
Si la terre peut reprendre ou digérer (?), 550 kg de tritium, en 40 ans, le niveau de présence naturel du tritium dans l'atmosphère devrait être quasi inexistant ?
Tu parles de tritium, mais malheureusement, il n'y a pas que cela, comme produits hautement radioactifs, de rejetés par l'activité humaine, et pour des milliers d'années…
Moi j'ai vu des reportages sur la Hague, Avec des rejets directement dans la mer, et des tuyaux fuyant près du bord et tardant à être colmatés…
Articles de santé publique, montrant que la population dénotait des maladies liées à l'activité et aux rejets de l'usine. C'est déjà, inexcusable, et indéfendable.
L'AREVA ne joue pas vraiment la transparence… C'est un pouvoir dans l'état.

J'ai trouvé "troublant", ta référence à la forte présence de tritium dans l'atmosphère Iranienne..
C'est une constatation de tes recherches personnelles, ou gentiment avancé comme argumentaire privilégié, pour une communication "maison" ?
Genre, ils en ont déjà, pas la peine qu'ils en rajoutent, ou alors ils auront ce qu'ils méritent !
Ou argument "atlantiste", pour minimiser les proportions de radioactivité (avant-après), à la suite des bombardements futurs, planifiés, des centres d'enrichissement d'uranium de l'Iran, avec les succès que l'on connaît, par ailleurs, à propos des projectiles à tête uranium-appauvri, qui contiennent des traces de plutonium et de rejets de l'industrie nucléaire; les bombes servant de vecteurs poubelles, pour recycler les déchets toxiques à bon compte, et en en faisant une plus value, au dépend de la terre et des populations. Il faudra rajouter pour ces interventions, l'impact des minis-nukes, hautement envisagés par le commandement militaire et autorisé par le législatif américain.
Quand on voit le merdier géopolitique qui se profile, le pouvoir des lobbies nucléaires, et la non transparence des états à communiquer aux populations sur les dangers immédiats, les directives de comportement et de protections, car l'héritage sanitaire est très lourd par la suite (incidents nucléaires signalés quelques mois après, non éducation des habitants dans la trentaine de km entourant les sites nucléaires, nuage de Tchernobyl nié par les politiques responsables), on ne peut que douter du discours officiel "globalement positif" , des experts du nucléaire.
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités