Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)EPR, jusqu'à la lie pour Areva?

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 7785
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 38
Contact :

Message non lupar Remundo » 17/04/15, 10:40

oué c'est vrai que dans les négociations, EDF , ou indirectement ses sbires, seraient tentés de saquer AREVA , mais enfin comme il serait question de fusionner un peu les groupes, EDF n'a pas intérêt à endetter/noyer un peu plus "la mariée"....

il doit y avoir un savant mélange de chaos, d'incompétences et de lobbies dans tout ça...
0 x




ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8688
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 803

Message non lupar Did67 » 17/04/15, 11:55

A une nuance près : c'est un mariage forcée...

Donc EdF a tout intérêt a crier haut et fort qu'elle est vraiment vilaine, ce qui justifie d'avance où le divorce, ou fera capoter le mariage, ou alors les "beaux-parents" paieront chers, etc...

Car au bout, si l'ASN persiste, il y aura une sacrée ardoise !

Donc le B A BA du management, c'est de préparer le "je vous l'avais dit que cela nous plomberait ! C'est pas de ma faute !!!" lorsqu'il s'agira de faire payer à tous les consomateurs ! Ou lorsque la valeur en bourse plongera !
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2815
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 96

Re:

Message non lupar moinsdewatt » 21/01/17, 14:02

Pourquoi Areva peut souffler... en attendant l'hypothèque Flamanville

Le 10.01.2017

..................

Il reste maintenant l’hypothèque Flamanville. La décision d’autoriser la cuve de l’EPR normand qui recèle une trop grande ségrégation de carbone dépend de l’ASN. En novembre dernier, Xavier Ursat, le directeur exécutif ingénierie d’EDF avait indiqué de manière peu diplomatique qu’il n’envisageait pas l’éventualité d’un rejet de l’Autorité. « On n’est pas dans ce scénario. On n’a jamais réalisé autant de tests que pour cette cuve. Et l’ASN a validé notre programme. Il ne peut pas y avoir de surprise.» L’ASN est maintenant sous pression. On n’aimerait pas être à la place de son président Pierre-Franck Chevet. Quel que soit l’avis qu’il rendra dans les prochains mois, il sera sous le feu des critiques. De sa décision va dépendre l’avenir du premier EPR français. Mais au-delà de celui des EPR britanniques d’Hinkley Point (qui dépendent du bon lancement de Flamanville) et in fine de toute la filière nucléaire française.

http://www.challenges.fr/entreprise/ene ... lle_447096
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 11844
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 112

Re: EPR, jusqu'à la lie pour Areva?

Message non lupar Flytox » 21/01/17, 23:07

Il reste maintenant l’hypothèque Flamanville. La décision d’autoriser la cuve de l’EPR normand qui recèle une trop grande ségrégation de carbone dépend de l’ASN. En novembre dernier, Xavier Ursat, le directeur exécutif ingénierie d’EDF avait indiqué de manière peu diplomatique qu’il n’envisageait pas l’éventualité d’un rejet de l’Autorité. « On n’est pas dans ce scénario. On n’a jamais réalisé autant de tests que pour cette cuve. Et l’ASN a validé notre programme. Il ne peut pas y avoir de surprise.» L’ASN est maintenant sous pression. On n’aimerait pas être à la place de son président Pierre-Franck Chevet. Quel que soit l’avis qu’il rendra dans les prochains mois, il sera sous le feu des critiques. De sa décision va dépendre l’avenir du premier EPR français. Mais au-delà de celui des EPR britanniques d’Hinkley Point (qui dépendent du bon lancement de Flamanville) et in fine de toute la filière nucléaire française.


On peut multiplier les tests à l'infini, cela augmente les connaissances sur la non conformité détectée mais cela ne rend pas la pièce conforme pour autant....
L'ASN a validé le programme de test, c'est une chose, mais elle n'a pas encore validé le résultat savoir si la pièce est conforme ou non conforme.
"Il ne peut pas y avoir de surprise", faut il comprendre que quelle que soit le résultat des tests, l'ASN devra se plier au bon vouloir d'EDF ?
A quoi sert l'ASN ??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????? :evil: :evil: :evil:
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2815
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 96

Re: EPR, jusqu'à la lie pour Areva?

Message non lupar moinsdewatt » 25/02/17, 13:57

En Chine , ça avance :

Le premier EPR à Taishan pourrait démarrer cette année.

Le 24/01/2017

Image
Le premier des deux réacteurs EPR qu'EDF construit à Taishan sera connecté au réseau cette année. - Photo FactWire/Newscom/Sipa
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... uF7bQge.99




http://www.lesechos.fr/industrie-servic ... 059448.php
0 x


enerc
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 14
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 3

Re: EPR, jusqu'à la lie pour Areva?

Message non lupar enerc » 26/02/17, 19:48

Le problème de l'EPR de Flamanville n'est pas de savoir si il va marcher, mais de savoir si il ne va pas exploser un jour ou l'autre.
En chine, on prend moins de précautions. Voir le nombre impressionnant d'accidents industriels.
Donc oui, l'EPR peut démarrer en France, mais avec quelle probabilité d'accident. Toute la question est la.
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2815
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 96

Re:

Message non lupar moinsdewatt » 18/03/17, 14:10

EPR de Flamanville: phase d'essais lancée, mise en service commerciale en 2019

AFP parue le 16 mars 2017

L'électricien public EDF a annoncé jeudi avoir commencé la phase des essais d'ensemble du réacteur nucléaire de type EPR en construction à Flamanville (Manche), préalables à son démarrage confirmé pour fin 2018, avant sa mise en service commerciale en 2019.

"Ces essais, qui s'échelonneront jusqu'au dernier trimestre 2018, permettront de vérifier et de tester le fonctionnement de tous les circuits de l'EPR", a expliqué le groupe dans un communiqué. "Ils mobiliseront plus de 1 000 ingénieurs et techniciens expérimentés venant d'EDF et de partenaires industriels", a-t-il ajouté.

Les essais commencent avec les opérations "de chasses en cuve", à savoir le rinçage des circuits en y faisant circuler de l'eau à très grand débit, jusqu'à l'été prochain. Suivront ensuite les essais dits "à froid" avec le test de la fonctionnalité des matériels. A l'issue de ces essais, le combustible pourra être chargé et le réacteur sera démarré, à la fin du quatrième trimestre 2018, avec plus de six ans de retard et un budget initial plus que triplé à 10,5 milliards d'euros.

Après le démarrage, le couplage de l'EPR au réseau électrique pour sa mise en service commerciale interviendra au cours du deuxième trimestre 2019 avant qu'il n'atteigne sa pleine puissance de 1 650 mégawatts (MW) au quatrième trimestre 2019, selon la feuille de route rappelée par EDF lors de la présentation de ses résultats annuels en février. "L'année 2019 permettra le couplage au réseau et la montée à 100% de puissance du réacteur", a confirmé un porte-parole d'EDF à l'AFP.

Promesse de campagne du président François Hollande, qui l'avait d'abord fixée à fin 2016, la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) est conditionnée à cette mise en service de l'EPR, la loi de transition énergétique plafonnant en effet les capacités de production nucléaire à leur niveau actuel de 63,2 gigawatts (GW).


http://www.connaissancedesenergies.org/ ... 019-170316
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8688
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 803

Re: Re:

Message non lupar Did67 » 18/03/17, 15:45

moinsdewatt a écrit :
Promesse de campagne du président François Hollande, qui l'avait d'abord fixée à fin 2016, la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) est conditionnée à cette mise en service de l'EPR, la loi de transition énergétique plafonnant en effet les capacités de production nucléaire à leur niveau actuel de 63,2 gigawatts (GW).


A noter que le glissement sémantique qui n'étonne plus personne : si la loi de transition énergétique rend en quelque sorte obligatoire l'arrêt de Fessenheim (ou d'une autre centrale) lorsque l'EPR démarre, pour ne pas dépasser la part du nucléaire, rien n'interdisait d'arrêter Fessenheim alors que l'EPR n'avait pas démarré. Puisqu'on restait en-dessous du seuil !

Ces phrases sont donc des demi-tromperies, pour masquer que du coté du gouvernement on n'a pas été capable d'imposer la fermeture à EdF après l'avoir annoncée et que du coté d'EdF, évidemment, on n'a préparé aucune alternative, hormis l'EPR...

Il reste qu'on nous prend pour des cons...

Il reste, j'en profite pour le rappeler, qu'il suffirait que chacun d'entre nous diminue sa conso de 25 % (je l'ai fait à l'aise sur une douzaine d'années sans retourner à la bougie - et l'ordi à partir duquel j'écris n'est pas à pédales !) pour qu'EdF ferme automatiquement 4 ou 5 tranches, devenues inutiles et donc non rentables (si le courant ne se vend qu'au prix du marché spot européen, aucune centrale n'est rentable !). Alors encore un petit effort, chacun...
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2815
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 96

Re: Re:

Message non lupar moinsdewatt » 19/03/17, 14:59

Il n' y a pas a fermer Fessenheim. J' espère que le prochain gouvernement après les élections fera ce qu' il faut pour annuler cette décision.
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2815
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 96

Re: Re:

Message non lupar moinsdewatt » 19/03/17, 15:01

Did67 a écrit :...... (si le courant ne se vend qu'au prix du marché spot européen, aucune centrale n'est rentable !).
...


Ben non, le marché spot ne voit passer qu' une très faible part des approvisionnements électriques.

L' essentiel est négocié sur des contrats de longue durée et n' est pas au marché spot. Par exemple l' essentiel du courant des industriels.
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités