Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesLa Chine envahit la production mondiale !!!!

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Message non lupar bojourvous5094 » 19/04/06, 22:38

Le plan Bush
est doté d'un budget de 4,6 milliards de dollars, dont 920 millions sont consacrés au développement des énergies alternatives. Il demeure un programme volontaire : les entreprises inscrivent leurs réductions dans un registre national afin qu'elles leur soient reconnues sous la forme de crédits d'émissions.

Mais le nouvel indice d'intensité des GES mis de l'avant par les États-Unis est fortement contesté. Selon les différents calculs disponibles, ce mode de calcul masquerait en réalité une augmentation de 14 % à 25 % de leurs émissions.



« George W. Bush est très lié aux milieux du pétrole et, comme tel, est persuadé que tout ce qui est bon pour le pétrole est bon pour l'Amérique. » :roll: :roll: :frown:
__________
Fabien Gruhier et Gérard Petitjean, Le Nouvel Observateur, 23-29 novembre 2000
_
Par exemple, Charlie Fischer, président de Nexen Inc., a déjà déclaré que les compagnies pétrolières quitteraient le Canada si le protocole de Kyoto faisait trop augmenter leurs dépenses.
______
Le Nouveau Parti démocratique et le Bloc québécois étaient favorables à la ratification du protocole. 8) 8) 8)
_______
Source : http://radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/kyoto/
________
0 x




Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Message non lupar bojourvous5094 » 19/04/06, 23:10

le volume de l'e-commerce s'élève à 740 milliards de yuans en 2005
2006-04-18

BEIJING, -- Selon les dernières statistiques, le volume de l'e-commerce s'est élevé à 740 milliards de yuans en 2005, soit une croissance annuelle de 50%, alors que le nombre d'acheteurs sur Internet a atteint 22 millions de personnes, soit 6 millions de plus qu'en 2004, a indiqué le vice-ministre chinois du Commerce Liao Xiaoqi.

"L'e-commerce en est à ses débuts en Chine mais le pays totalise déjà 110 millions d'internautes dont 64 millions d'abonnés à la connexion à haut débit" a souligné Liao Xiaoqi. Par ailleurs, le nombre d'internautes s'est classé au deuxième rang mondial, alors que la Chine compte plus de 700 000 sites web.
______
Source : http://www.french.xinhuanet.com/french/ ... 242588.htm
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
freddau
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 641
Inscription : 19/09/05, 20:08
x 1

Message non lupar freddau » 20/04/06, 09:18

bojourvous5094 a écrit :Le plan Bush
est doté d'un budget de 4,6 milliards de dollars, dont 920 millions sont consacrés au développement des énergies alternatives. Il demeure un programme volontaire : les entreprises inscrivent leurs réductions dans un registre national afin qu'elles leur soient reconnues sous la forme de crédits d'émissions.

Mais le nouvel indice d'intensité des GES mis de l'avant par les États-Unis est fortement contesté. Selon les différents calculs disponibles, ce mode de calcul masquerait en réalité une augmentation de 14 % à 25 % de leurs émissions.



« George W. Bush est très lié aux milieux du pétrole et, comme tel, est persuadé que tout ce qui est bon pour le pétrole est bon pour l'Amérique. » :roll: :roll: :frown:
__________
Fabien Gruhier et Gérard Petitjean, Le Nouvel Observateur, 23-29 novembre 2000
_
Par exemple, Charlie Fischer, président de Nexen Inc., a déjà déclaré que les compagnies pétrolières quitteraient le Canada si le protocole de Kyoto faisait trop augmenter leurs dépenses.
______
Le Nouveau Parti démocratique et le Bloc québécois étaient favorables à la ratification du protocole. 8) 8) 8)
_______
Source : http://radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/kyoto/
________


Sacré chantage des compagnies, surtout qu'elles ne peuvent pas s'en passer, enfin c'est un avis brut.
On peut leur dire merde, elles seront obligées de revenir car les reserves s'epuisent ailleurs, y aura plus que le Canada, les sables du Venezuela et du Coloradfo. :)
0 x
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Message non lupar bojourvous5094 » 21/04/06, 00:46

Par exemple, Charlie Fischer, président de Nexen Inc., a déjà déclaré que les compagnies pétrolières quitteraient le Canada si le protocole de Kyoto faisait trop augmenter leurs dépenses.
_____
NOTE:
J'espère que les compagnies vont quitter, mais jamais elles ne le feront, surtout pas dans le pétrole, où les chinois ont essayés d'acheter une compagnie canadienne filiale d'une américaine... Ils auraient eu une belle occasion de quitter !!! Jamais !!! Ils ont bloqués la vente aux chinois :lol:
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Problèmes de santé mentale chez certains étudiants chinois

Message non lupar bojourvous5094 » 21/04/06, 01:04

Problèmes de santé mentale chez certains étudiants chinois, dû au changement rapide des conditions sociales et économiques …
EXTRAIT:
Les étudiants affrontent les perspectives plus incertaines d'un marché du travail hautement concurrentiel, les lourdes responsabilités de l'enfant unique, ainsi qu'une gamme d'autres forces sociales et économiques, de sorte que la fréquence des dépressions, de la violence et des suicides augmente parmi les étudiants chinois.
Les sources du problème
Pour la plupart des étudiants, l'anxiété provient du temps considérable qu'ils doivent consacrer à leurs études pour obtenir leur diplôme et de l'absence d'un système d'évaluation qui distingue les meilleurs étudiants des étudiants moins brillants. Les Chinois se voient reconnaître les mêmes compétences, qu'ils frôlent les 40 % ou terminent leurs examens avec d'excellentes notes. "
"Peu importe que j'obtienne 100 sur 100 aux examens finaux et qu'un camarade de classe obtienne la note de passage minimum, aux yeux des employeurs éventuels, nous sommes égaux. "
" Par tradition, les étudiants chinois refoulent leurs problèmes. Avouer un problème, c'est admettre la défaite, et par conséquent, perdre la face ", confie Wang, un étudiant de Beijing. :|
________
Source: http://www.chinatoday.com.cn/lachine/2006/0604/p50.htm
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...


Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Message non lupar bojourvous5094 » 21/04/06, 01:22

Prenez le temps de lire si la Chine vous intéresse:

"On ne s’en sortira donc jamais !"
Le cri de désespoir de ce titre ne concerne pas la situation de la Chine mais la piètre compréhension (inconsciente ou maligne) des observateurs étrangers face à la Chine en développement.

Une amie de France m’écrivait récemment son inquiétude face à l’avenir de la Chine, son « écœurement » même devant les « dégâts causés par le libéral-communisme en Chine et ailleurs ». Trop de publications sur la Chine ne cherchent que les bêtes noires, les problèmes, les lacunes. Oui, la Chine est remplie de problèmes, mais puisque le progrès est continu, rapide et tangible, il y a lieu d’être optimiste. Puisque de nouveaux pas sont effectués chaque jour, la Chine est plus à admirer qu’à plaindre.
__________________________________
Voici ma réponse.

Par mon travail, je suis au cœur de l’actualité et par ma vie, je vois de l’intérieur ce qui se passe au sein de ce pays « monstrueux » par sa population géante. Pensez-y : chaque petit problème en Chine est multiplié par 1,3 milliard d’individus ! La population rurale forme encore 58 % de l’ensemble du pays. Le mouvement de réforme et d’ouverture ne date que d’un quart de siècle. Toutefois, la Chine, en cinquante ans seulement, a sorti de la pauvreté la presque totalité de sa population. Il ne reste plus que 25 millions de pauvres. Quel pays occidental en aurait fait autant ? Quel régime démocratique, libéral, socialiste ou autre aurait fait mieux ?

Vous parlez de dégâts, il s’agit de succès ! Mais de succès dont les aspects négatifs sont cherchés à la loupe par la propagande anti-chinoise et magnifiés pour faire peur au monde !

« On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. » Le monde occidental voudrait que la Chine saute de plain-pied dans « sa » façon de voir, qu’elle adopte « sa » forme de démocratie, mais dès que la Chine réussit un progrès, il se met à craindre le « péril jaune » et la maltraite, l’accusant de tous les maux.

Le monde craint qu’une Chine puissante développe une envie d’hégémonie. Mais quand la Chine réduit son armée, on crie à la mise à pied des soldats.

On craint d’être obligé de nourrir une Chine surpeuplée, mais on l’accuse d’enfreindre les droits humains par sa politique d’un enfant par couple.

La Chine impose des normes à l’industrie du bâtiment de façon à diminuer l’usage du charbon et d’améliorer l’environnement naturel. Mais l’Occident l’accuse de faire grimper les prix du pétrole par sa consommation croissante. Si elle manque d’électricité et met à profit les ressources des Trois Gorges, on l’accuse de le faire aux dépens de la population et des trésors culturels (alors que l’un et l’autre ont été fort bien protégés).

La Chine compte 60 millions d’infirmes selon un rapport récent. Ils reçoivent une allocation de bienfaisance, tout comme les orphelins placés dans des foyers ou les vieillards sans famille, mais insuffisante. Tout le système de sécurité sociale est à réformer et il est actuellement en voie de réforme. Qu’on laisse le temps au pays qui regroupe le cinquième de la population du globe d’accumuler les sommes nécessaires et de les répartir équitablement !

Autrefois, l’État-providence voyait à tous les besoins. Dans la vague de la réforme, tout est décentralisé. Les entreprises d’État non rentables ont été fermées, fusionnées ou vendues aux employés. Les mises à pied ont été très nombreuses depuis une décennie. Cette année, parmi les 25 millions de nouveaux travailleurs qui se disputeront le marché de l’emploi, on compte plus 3 millions de ruraux convertis en ouvriers urbains et 13 millions de chômeurs ou de nouvellement mis à pied. Mais la Chine ne pourra créer que 11 millions de nouveaux emplois en 2006. L’emploi est un autre des grands problèmes et le gouvernement s’en occupe. Ces travailleurs licenciés sont encouragés et aidés à fonder leurs propres entreprises, ou recyclés ailleurs. D’autres sont invités à suivre une formation en vue d’un nouvel emploi. Des ONG subventionnent spécialement les femmes qui se lancent en affaires. Les autres, ceux qui ne peuvent se réinsérer dans le marché de l’emploi, sont mis au chômage - pas à la rue - et reçoivent une allocation (minimum vital). De même, les habitants de taudis que l’on démolit pour le bien du peuple sont-ils relogés convenablement. Quant aux typiques maisons basses appelées siheyuan dans la capitale, il en reste encore quelques milliers, rénovées et protégées, bien assez pour montrer aux touristes l’image de la ville ancienne.

Autrefois, l’État-providence pourvoyait à tout : logement, nourriture, éducation, divertissement, soins médicaux, retraite, sépulture. Les unités de travail aujourd’hui comptent parfois plus de retraités que de travailleurs actifs, une lourde charge. Il faut trouver les moyens de leur verser la pension due et d’assurer les soins médicaux de tous. Ici, les compagnies d’assurance (une nouveauté en Chine) entrent en jeu. L’employé comme l’employeur versent leur quote-part. La Chine est un pays vieillissant. L’enfant unique - un « mal nécessaire », en est à la fois une cause et une victime.

Autrefois, l’État-providence subventionnait totalement l’éducation, mais combien difficile d’entrer à l’université ! Aujourd’hui, plus de jeunes, des millions de plus, le peuvent, mais il faut payer soi-même. Tous les étudiants actuels ne sont pas des enfants de riches. Encore aujourd’hui il y a des étudiants pris en charge par le gouvernement en vertu de leurs résultats extraordinaires ou par des entreprises qui les emploieront à la fin de leurs études. De plus, le système de prêts et bourses a été mis en place. En juillet cette année, les universités du pays déverseront encore 4,1 millions de nouveaux diplômés d’université dans la société. Malgré tout, le nombre d’universités est encore insuffisant pour un pays de 1,3 milliard d’habitants.

La scolarité obligatoire de neuf ans est à peu près généralisée dans tout le pays. Mais cela ne veut pas dire que l’enseignement et les conditions matérielles d’étude sont de qualité. Le secteur de l’éducation consomme de l’argent mais n’en produit pas. On se retrouve face à un cercle vicieux : les sommes investies ne suffisent pas à attirer de jeunes enseignants qualifiés, et les personnes qui font le travail avec bonne volonté mais sans formation adéquate ne peuvent être payées comme le serait un enseignant diplômé.

Le gouvernement central a pris en charge les frais d’études pour les neuf ans de scolarisation obligatoire dans les campagnes, mais les gouvernements locaux des régions pauvres manquent d’argent pour assurer l’application du programme.

Par ailleurs, les fermiers en surnombre qui partent pour les villes comme « travailleurs migrants » ont souvent des enfants (et plus d’un !) qui jusqu’à l’an dernier ne pouvaient fréquenter les écoles urbaines établies faute de place et d’argent. Les frais ont été abolis, et les enfants de migrants peuvent enfin jouir d’un enseignement de qualité.

Pourtant, on a de la difficulté à s’imaginer (à l’étranger) les chiffres que représente la population chinoise. La seule province du Shaanxi compte 25 000 enseignants sous-qualifiés qui enseignent à 500 000 enfants pour 130 yuans (16 USD) par mois. Et dans le seul district de Longxiang, si le gouvernement local verse 100 yuans de plus aux 260 enseignants de ses 44 écoles rurales, il lui en coûtera 39 000 USD par an - une somme impossible à pourvoir.

Autrefois, l’État-providence voulait qu’un travailleur appartînt à son unité de travail et jouisse du logement gratuit. Aujourd’hui, ces logements ont été vendus aux employés pour une somme fort inférieure au marché du logement. La construction ne s’arrête plus et les logements marchands - et la voiture - sont achetés par la population des villes, tandis que dans les campagnes des provinces de la côte orientale, les premières à s’enrichir, les fermiers avaient commencé bien avant les citadins à construire leurs propres maisons. Seulement, ils utilisaient la terre agricole à cet effet et il a fallu que le gouvernement intervienne pour réglementer l’utilisation du terrain, et par ailleurs pour imposer des normes de sécurité à la construction.

Par contre, les fermiers n’appartiennent pas à une « unité de travail » et ne sont pas couverts par le système de sécurité sociale. Il ne faut pas croire que le gouvernement n’en est pas conscient, mais Rome ne s’est pas érigée en un jour !

La population rurale ressent donc très amèrement les « si da nan » (quatre grandes difficultés) soit : le logement, l’instruction des enfants, les soins médicaux, les vieux jours.

Les salaires sont bas ? D’une part, le coût de la vie en Chine l’est aussi ; d’autre part, ils augmentent d’année en année. Ne mettons pas la charrue devant les bœufs. La Chine est actuellement la « manufacture du monde » ; ce n’est pas par charité que les investisseurs et les industriels étrangers viennent s’implanter ici et faire fabriquer par les « esclaves » chinois (comme on les appelle en Occident pour se déculpabiliser, peut-être ?) leurs produits - qu’ils revendront avec on sait combien de profit sur le marché européen ou nord-américain.
____________
Auteur : Lisa Carducci
Source : http://www.bjinformation.com/fw-2005/20 ... -comm1.htm
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Shanghai : construction

Message non lupar bojourvous5094 » 23/04/06, 19:48

Shanghai : construction de réseaux

Les réseaux de chemins de fer, de routes et de voies fluviales seront construits dans cette ville qui est plus grand centre industriel et financier du pays.

Shanghai projette de mettre en chantier la deuxième phase des travaux d'élargissement des aéroports de Pudong et Hongqiao. D'ici cinq ans, la capacité de chargement et de déchargement des passagers de ces deux aéroports sera de 80 millions de personnes contre 40 millions actuellement.

Par ailleurs, la capacité de chargement et de déchargement du port de Shanghai continuera cette année à occuper la première place du monde alors que la quantité de conteneurs s'élevera de 21 à 22 millions d'unités. 8)

Source: http://french.peopledaily.com.cn/Economie/4311035.html
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

L’UE appelle à une réévaluation des monnaies asiatiques

Message non lupar bojourvous5094 » 25/04/06, 02:44

L’Union européenne

a appelé dimanche à une réévaluation progressive des monnaies asiatiques, notamment du yuan chinois, afin de réduire les déséquilibres financiers mondiaux.

Dans le même contexte, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, M. Joaquin Almunia, a estimé que “chaque acteur mondial devait faire sa part du travail”. Et d’ expliquer : Les Etats-Unis doivent “augmenter leur taux d’épargne”, l’Europe et le Japon doivent “accélérer leurs réformes structurelles pour contribuer davantage à la croissance mondiale”, la Chine doit “faire augmenter sa demande intérieure et rendre plus flexible le taux de change de sa monnaie”.

Selon la Map, la pression mondiale sur la Chine pour qu elle réévalue sa monnaie a débuté depuis plusieurs années, notamment de la part des Etats-Unis. Washington estime cette monnaie largement sous-évaluée et responsable d’énormes déséquilibres commerciaux.

Source : http://www.lopinion.ma/article.php3?id_article=11538
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
Avatar de l’utilisateur
bojourvous5094
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 212
Inscription : 20/03/05, 20:11
Localisation : LÉVIS, QUÉBEC

Message non lupar bojourvous5094 » 02/05/06, 02:05

La première centrale nucléaire de conception chinoise

HANGZHOU, 29 avril (Xinhua) -- La première centrale nucléaire de conception et fabrication chinoise a débuté une nouvelle phase d'expansion vendredi.

Une cérémonie a eu lieu dans le district de Haiyan de la province du Zhejiang, est de la Chine, marquant la fin de la période d'évaluation d'état et le commencement du projet d'expansion de la centrale nucléaire de Qinshan.
_______
Source : http://www.french.xinhuanet.com/french/index.htm
0 x
Nous récoltons ce que nous semons...
freddau
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 641
Inscription : 19/09/05, 20:08
x 1

Message non lupar freddau » 04/05/06, 17:43

Banques chinoises: 911 Milliards de dollars de créances douteuses......


Etude de nos amis (ironie) Ernst&Young soit plus que les réserves de change du pays.

Désolé j'ai pas pu résisté à donner des news de Chine.
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités