Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesDemain, tous chômeurs?

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5284
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 184

Message non lupar Ahmed » 28/03/15, 11:08

Ces stratégies de retournement d'un obstacle en marchepied s'est souvent observé, cependant le vecteur du transport aérien est si efficace qu'une substitution semble difficile.
Ce n'est pas la cupidité qui est fondamentalement le moteur du système, simplement l'efficacité de chaque agent mesuré à l'aune des critères systémiques. Le jugement moral dissimule le déterminisme à l'œuvre.
0 x




"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Message non lupar sen-no-sen » 28/03/15, 11:44

Flytox a écrit :Pas sûr que cela participerait efficacement à une quelconque amélioration.
Le système trouvera rapidement un "système de remplacement" pas forcement plus respectueux vertueux de la biosphère et culture traditionnelle. Le système survit, détourne les écueils en les transformant en opportunités pour quelques autres....la cupidité repousse toujours plus loin les "limites". :| :mrgreen:


Comme l'a mentionné Ahmed,le secteur aérien est difficilement remplaçable.
Le transport longue distance pourrait éventuellement être remplacer par des ekranoplanes,sorte d'hybride avion/bateau,mais leur fonctionnement ne serait effectif qu'au dessus des zones maritimes.
Bien qu’intéressant,les dirigeables sont trop lents...
Reste la marine à voile,respectueuse de l'environnement mais incompatible avec une société du toujours plus vite,plus loin moins cher...

On peut envisager un crash généralisé du secteur aérien d'ici peu(10-15ans max).
Actuellement le secteur aérien bénéficie d'une convergence d'effet favorable:prix du kérosène bas,tarification avantageuse via les filières low cost,relative(très relative) stabilité politique des destinations exotiques,entré dans sur le marché des pays émergent,Chine Inde Brésil etc...
Tout cela ne devrait guère durée...
Les antagonismes de plus en plus virulent entre pays industrialisés et pays miséreux sont un puissant dopant pour le terrorisme(ex récent de la Tunisie)Engrenage de la technique oblige ,on peut envisager également une recrudescence des actes terroristes sur des avions de lignes via des drones...je pense que l'actualité viendra nous le rappeler douloureusement d'ici peu.
Le prix du pétrole est maintenu artificiellement bas par le recours à des substituants non conventionnels(pétrole,gaz de schiste/bitumineux) dont les réserves ont une durée extrêmement limité.
L'injection massive de quantitativ easing ne maintiendra pas l'illusion longtemps et les secteurs de toute nature devrait subir une chute brutale touchant de plein fouet les classes moyennes qui constitue l'essentiel de la clientèle low cost.
Notre gouvernement devrait cesser de se gargariser des recette record de Airbus,car la déception sera sans commune mesure à l'avenir.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6416
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 85
Contact :

Message non lupar chatelot16 » 28/03/15, 20:55

les drones existent deja , il y en a peu mais deja beaucoup d'accident ... si les avion de lignes etaient des drone ça serait une ecatombe

il y a eu quelques suicide de pilote ... mais il y a tellement plus de pilote competant qui evitent les accident

il y a eu une emission a la tv assez inquietante sur les pilote en debut de carriere qui doivent payer pour travailler et faire leur premiere 500 heure de vol avant de se faire embaucher a tarif normal ... si l'on est trop radin pour payer les pilote il ne faut pas s'etonner des consequence

la formation de pilote coute une fortune et la pression financiere peut pousser a des connerie
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5284
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 184

Message non lupar Ahmed » 05/04/15, 21:02

Une vidéo de Bernard Stiegler au début de laquelle est évoqué le déclin inéluctable de l'emploi.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Message non lupar sen-no-sen » 05/04/15, 22:56

Ahmed a écrit :Une vidéo de Bernard Stiegler au début de laquelle est évoqué le déclin inéluctable de l'emploi.


Dingue! :shock:
Je ne connaissais pas Stiegler jusqu’à aujourd'hui...lirait il Econologie?
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


Avatar de l’utilisateur
Hic
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 995
Inscription : 04/04/08, 19:50
x 3

Re: Demain, tous chômeurs?

Message non lupar Hic » 05/04/15, 23:05

En réaction à la flambée des salaires et à la baisse des marges, le pays représentera plus du tiers des ventes mondiales de robots industriels d’ici à trois ans.
*** http://www.lesechos.fr/03/12/2014/lesec ... noises.htm ***

La Chine devient le 2ème producteur de biens manufacturés au monde 2010
*** http://www.adequations.org/IMG/article_ ... _a1327.pdf ***

Quand la chine s'eveillera... le monde tremblera, Alain Peyrefitte
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6416
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 85
Contact :

Re: Demain, tous chômeurs?

Message non lupar chatelot16 » 06/04/15, 11:05

Hic a écrit :Quand la chine s'eveillera... le monde tremblera, Alain Peyrefitte


cette prevision etait un peu approximative

ce qui s'est realisé c'est la chine s'est eveillé , et l'industrie du reste du monde s'endort

tant que la chine nous fait profiter de son travail a bas prix on en profite ... mais quand notre industrie aura dormie trop longtemps elle sera morte et nous seront un pays sous developpé ... et il sera trop tard pour avoir peur
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2900
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 118

Message non lupar moinsdewatt » 06/04/15, 12:23

sen-no-sen a écrit : ..........Le prix du pétrole est maintenu artificiellement bas par le recours à des substituants non conventionnels(pétrole,gaz de schiste/bitumineux) dont les réserves ont une durée extrêmement limité.......


En quoi est ce artificiel ?
C 'est la loi du marché. L' offre et la demande.
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 81

Message non lupar sen-no-sen » 06/04/15, 12:49

moinsdewatt a écrit :
sen-no-sen a écrit : ..........Le prix du pétrole est maintenu artificiellement bas par le recours à des substituants non conventionnels(pétrole,gaz de schiste/bitumineux) dont les réserves ont une durée extrêmement limité.......


En quoi est ce artificiel ?
C 'est la loi du marché. L' offre et la demande.


Par définition, la notion d'offre et de demande est du domaine de l'artifice,car la demande est délibérément orienté par une offre monopolistique qui nous a été imposé au travers de politiques pro-pétrolières.
De plus si le prix du pétrole était corrélé à la réalité des réserves,sont prix aurait explosé et rendrait cette substance hors de prix,rendant sont abandon imminent...et je ne parle même pas de son couts humain et environnemental!

Image

Image

On aperçoit clairement sur les graphiques ci-dessus que le prix du baril a explosé en 2008( aucun rapport avec la crash d'automne 2008 bien entendu!),phénomène qui a poussé les politiques énergétique a se tourné vers des sources non conventionnel afin de repousser l'inéluctable explosion des prix:
A titre d’exemple, en 2008, l’Energy Information Agency (EIA) américaine prévoyait un déclin de la production de gaz de 568 bcm3 à 544 bcm en 2030. Mais en 2012, grâce à l’exploitation des gaz non conventionnels, la production de gaz américaine s’élevait à 677 bcm. Aujourd’hui, l’EIA prévoit une augmentation annuelle de la production de gaz aux Etats- Unis de 1,3% jusqu’en 2040 (atteignant des niveaux de production de 940 bcm en 2040). De la même manière, le déclin de la production de pétrole américain a été compensé par la production de pétrole non conventionnel : alors que la production diminuait de 50% entre 1990 et 2008, passant de 3,5 milliards de barils par an à 1,8 milliard, l’EIA pronostique désormais une nouvelle augmentation de la production jusqu’en 2016, puis une stagnation de la production jusqu’en 2040 à un niveau de 2,5 milliards de barils par an.

http://www.sciencespo.fr/ceri/fr/content/dossiersduceri/la-revolution-des-hydrocarbures-non-conventionnels-aux-etats-unis-quelles-lecons-pour-leurop

Soit la politique du reculer pour mieux sauter...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5284
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 184

Message non lupar Ahmed » 07/04/15, 18:58

Le prix des robots industriels diminue; de grosses entreprises, comme Foxconn, planifient l'installation massive de robots dans des lieux où la main d'œuvre (Chine) est abondante et bon marché...

=> Le boom des robots va absorber une partie du capital qui ne trouve plus à s'investir profitablement. La baisse des effectifs d'employés se traduira par une hausse du chômage, une augmentation des disparités sociales et une baisse des prix des produits manufacturés; puis, après le gonflement de cette bulle robotique, l'effondrement des profits (réduction de la quantité de consommateurs solvables + diminution de la quantité de travail humain, donc de valeur) opérera un retour à une impossibilité de valorisation du capital à un niveau bien plus grand que celui du point de départ...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité