Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesConséquences de la crise économique en chiffres en 2011

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 44613
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 104
Contact :

Conséquences de la crise économique en chiffres en 2011

Message non lupar Christophe » 10/11/11, 10:09

Une doc en .pdf qui analyse les (1ers !) effets de la crise économique qu'on est entrain de connaître ; cela concerne maintenant plus l'économie réelle et la confiance que la finance et on commence (déjà) à être bien dans le rouge...

Xerfi-Previsis n°168 — novembre 2011

Les entreprises sont sur le fil du rasoir. Il suffit de suivre l'évolution du solde d'opinions des trésoriers des grands groupes pour s'en convaincre. A la question posée « comment jugez-vous la situation de la trésorerie d'exploitation de votre entreprise ? », l'écart entre les de réponses signalant une trésorerie aisée et celle signalant des difficultés est devenu négatif en octobre, à -5,1%. En d'autres termes, la situation est jugée très délicate par un nombre croissant de trésoriers. Le choc est violent et il faut remonter à mars 2010 pour retrouver la trace d'un passage en zone rouge...


http://www.econologie.info/share/partag ... rqv1b7.pdf

Trouvé sur: http://www.marc-candelier.com/article-e ... 85930.html
Dernière édition par Christophe le 19/06/15, 20:36, édité 1 fois.
0 x




Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 44613
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 104
Contact :

Message non lupar Christophe » 30/11/11, 11:40

Plus de 5 millions de personne sont inscrites au chômage en France...et c'est que le "début"...le chiffre donné officiellement n'est que celui de la catégorie A, c'est à dire actuellement vers les 3 millions...

Plus de 5,2 millions d'inscrits à Pôle Emploi
Mardi, 29 Novembre 2011 12:34

Tel est le triste bilan d'une crise financière, économique, sociale, morale, démocratique — bref : civilisationnelle. Question : que va faire l'UMP de tous ces «assistés» ? Les euthanasier ?

Car ce n'est pas terminé.

Certains commentateurs ont le culot de dire que "la crise a vraiment commencé" alors qu'elle a déjà frappé des millions de Français depuis l'automne 2008 : le noyau dur des chômeurs de longue durée, qui représente plus de 40% des inscrits à Pôle Emploi (lire plus bas), en atteste.

Voici l'état des lieux, sur la base de la dernière note de la Dares/Pôle Emploi.

Catégorie A (chômeurs officiels, sans activité aucune) : +34.400
Fin octobre, ils sont 2.814.900 en France métropolitaine, 3.051.700 avec les DOM.
Progression annuelle : +5%

Catégorie B (chômeurs en activité réduite inférieure à 78h/mois) : -2.900
Ils sont 553.400 en France métropolitaine.
Progression annuelle : +4,3%.

Catégorie C (chômeurs en activité réduite supérieure à 78h/mois) : -14.300
Ils sont 824.700 en France métropolitaine.
Progression annuelle : +7%.

(...)

Maintenant, les voies de garage...

Catégorie D (chômeurs non disponibles car en arrêt maladie ou en maternité, en stage, formation ou convention de reclassement) : -800
Fin octobre, ils sont 235.300 en France métropolitaine.
Variation annuelle : -6%

Catégorie E (chômeurs non disponibles car en contrat aidé) : -800
En France métropolitaine, ils sont 347.100 ainsi occupés.
Variation annuelle : -3,7%

(...)

Au total, toutes catégories confondues (ABCDE), le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi en métropole s'élève à 4.775.400 (+3,9% sur un an). Avec les DOM, on arrive à 5.064.700 (+4%), soit un total de 15.600 personnes en plus par rapport à septembre.

A ces 5.064.700 inscrits, il convient d'ajouter les 172.400 "seniors" indemnisés de métropole (chiffre non précisé pour les DOM) bénéficiant de la DRE (la mal nommée "dispense de recherche d'emploi"), non catégorisés.
Ainsi, on dépasse 5,2 millions !


Suite et détails: http://www.actuchomage.org/201111291811 ... mploi.html

Avec 5 millions de personnes dans la rue on fait une révolution sans problème (avec 3 aussi d'ailleurs)...mais ce n'est pas sur que tous ces chômeurs le veuillent ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 44613
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 104
Contact :

Message non lupar Christophe » 02/12/11, 16:05

Un "espoir" pour la relance ou manipulation des chiffres?

http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html

Un peu des 2 probablement:

Le recul du taux s'explique en bonne partie par une forte baisse de la population active. Néanmoins, le nombre de personnes sans emploi a également fortement chuté (plus rapidement que la population active), de 594 000 par rapport à octobre. C'est la plus forte baisse recensée depuis juillet 1983.


Je saisis pas bien: si le nombre de chômeur est constant ou même baisse, et que la population active baisse, alors le taux est censé monter ou baisser mais moins que si cette population ne baissait pas...

Ayé j'ai compris ! Ce ne sont plus des chômeurs actifs mais des chômeurs retraités...donc ca rentre pas dans la même case... :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4580
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 29

Message non lupar sen-no-sen » 02/12/11, 16:40

Christophe a écrit :

Ayé j'ai compris ! Ce ne sont plus des chômeurs actifs mais des chômeurs retraités...donc ca rentre pas dans la même case... :mrgreen:


Tout est une question de case en effet.
Les chiffres sont clairement orientés, et ils possèdent une géométrie variable!

Les chiffres "officiels" ne tiennent pas compte des chômeurs en fin de droit,des personnes radiés, des contrats et missions d'intérim pourris (moins de 15h/semaines).
Si on comptabilise tout ses oublies les vrais chiffres du chômage doivent se situer au alentour des 15% en France.
On peut facilement le prouver, vu la montée de la précarisation.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 44613
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 104
Contact :

Message non lupar Christophe » 02/12/11, 16:59

sen-no-sen a écrit :Si on comptabilise tout ses oublies les vrais chiffres du chômage doivent se situer au alentour des 15% en France.
On peut facilement le prouver, vu la montée de la précarisation.


Tu ne crois pas si bien dire, c'est juste plus haut : http://www.econologie.com/forums/post217714.html#217714 = 5.2 Millions de chômeurs (ou plutôt de "non travailleurs")...pour combien d'actifs?

28.4 millions d'après ce tableau: http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.a ... ATCCF03170 (entre 15 et 64 ans !)

Donc chômage réel en France = 5.2/28.4 = 18.3%

Auquel il faut ajouter les encore plus précaires: RMI, RSA...et ceux qui touchent rien du tout...Bref on dépasse les 20%...sans aucun problème!
0 x


bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1533
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 02/12/11, 17:21

Christophe, tu fais (à mon avis) encore de la publicité pour des provocateurs à 2 balles.

Les personnes qui sont comptabilisées ne sont pas toutes chômeuses, puisqu'elles travaillent. OK, certaines ne font peut-être pas autant d'heures qu'elles le voudraient mais ce n'est pas le cas de tout le monde.
Par exemple, pour la catégorie C, il est dit "chômeur en activité réduite supérieure à 78h/mois", alors qu'il devrait être indiqué "personne en activité réduite supérieure à 78h/mois".
Je m'explique : Dedans, il y en a qui sont au 4/5. Certaines d'entre elles veulent travailler au 4/5. Elles sont juste inscrites parce qu'elles voudraient changer de boulot (pas forcément de rythme).

Bref, il y a déjà tellement de chômeurs en France que ce n'est pas la peine de se flageller encore plus en comptant des gens qui ne le sont pas...
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 44613
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 104
Contact :

Message non lupar Christophe » 02/12/11, 18:29

www.actuchomage.org me semble sérieux...et ils se basent sur des chiffres officiels...du chômage...

Ok enlevons la catégorie C, il reste 4.6 Millions, donc 15.5 %...

Mais en fait tu as raison d'en parler: finalement je ne saisis pas bien ce qu'est la catégorie C...des chômeurs intérimaires à au moins 50% d'heure d'intérim par mois ? Le reste payé par le chômage?

Ben c'est mieux que de travailler à mi temps où t'as droit à rien: on signe où? :cheesy:
0 x
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1533
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 03/12/11, 17:37

Christophe a écrit :www.actuchomage.org me semble sérieux...

Je ne sais pas. C'est possible.
Cela dit, quand je lis, de la part d'une membre
Me voici depuis le 1er janvier 2004 à 14 € par jour pour (sur)vivre, mais je préfère ça au Smic

Ce n'est pas très encourageant...
Christophe a écrit :Ok enlevons la catégorie C, il reste 4.6 Millions, donc 15.5 %...

Les D et E sont, à mon avis, également à enlever. On n'arrivera pas à 5%, mais bon, inutile de se sapper le moral encore plus...
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4580
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 29

Message non lupar sen-no-sen » 03/12/11, 17:53

Le chômage n'a guère baissé en fonction des mesures de droite ou de gauche, il a toujours oscillé aux environs de 12 à 15%et ce depuis la fin des "trente glorieuses".
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4346
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 17

Message non lupar janic » 04/12/11, 07:32

toutes les civilisations basées sur l'exploitation de l'autre ont eu leur heure de gloire et se sont cassé la g... figure. La France et autres pays européens en ont profité suffisamment longtemps et selon les lois de l'équilibre laissent la place à d'autres en perdant leurs privilèges. Le chômage est un de ces signes et ne fait que commencer (à l'échelle de l'histoire). La question est jusqu'où ira-t-il et quelles en seront les conséquences? (on le sait déja par la répétitivité de l'histoire)
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités