Ecoconstruction: HQE, HPE, bioclimatisme, habitat naturel, architecture climatiqueNos amis les vers de terre

Construction de l'habitat naturel ou écologique: plans, conception, conseils, expertises, matériaux, géobiologie...
phil53
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 663
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 21

Message non lupar phil53 » 11/10/10, 23:18

Le terrain n'est pas si stérile que ça, il n'y a pas d'humus c'est tout et de la caillasse
0 x




dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

Message non lupar dedeleco » 12/10/10, 02:06

Le sol est en remblai de construction donc pratiquement stérile...
il n'y a pas d'humus c'est tout et de la caillasse

En général les remblais de construction de caillasses et terre sont remplis de tout les déblais de maçonneries qui embarassent les maçons, soit parpaings, blocs de béton, restes de bétonneuses avec tous les additifs qu'on trouve avec le ciments et les crépis !!

Dans mon cas personnel, dans mon jardin lors d'une rénovation, le maçon en catimini laissait un énorme bloc de béton d'un m3, tous les déblais de ciment pour éviter de payer la décharge, en les recouvrant de terre par dessus pour cacher !!
J'ai du espionner et me bagarrer avec lui pour qu'il rembarque le plus gros d'énorme, mais il a laissé plein de résidus petits dans la terre sous la bétonneuse, qui stérilise cette portion de mon jardin, où seules les plantes de terrains vagues poussent !!
Donc ce remblai risque fortement d'être stérile sauf pour quelques plantes adaptés à ces terrains vagues pourris pleins de ciment et de cochonneries !!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45012
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 150
Contact :

Message non lupar Christophe » 12/10/10, 11:11

Ben au bout de quelques années de mauvaises herbes, il devrait se former un humus fertile sur quelques cm non?

Sinon aidez en y ajoutant des feuilles mortes, de la pelouse tondue...etc etc...

Cela sera suffisant pour la plupart des plantes d'ornement de jardin, évidement faut pas compter y planter des gros arbustres ou un arbre...encore que...certains conifères poussent sur des sols très rocheux...

Ce n'est que mon avis de jardinier du dimanche...enfin d'un dimanche par mois
:cheesy:
0 x
Avatar de l’utilisateur
ecologicreation
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 59
Inscription : 10/03/10, 23:36
Localisation : ardennes
Contact :

Message non lupar ecologicreation » 12/10/10, 12:30

Bonjour à tous ,

Si Phil53 veux commencer un compost et que la terre est du remblai , il vaut mieux décompacter la terre , creuser sur 30 ou 40cm et plutôt que demander des vers , déposez un bon compost ou un mélange terreau , terre de jardin pour commencer , ensuite pensez à déposer quelques branchages en mélange avec épluchures , tontes , feuilles ... l'idéal est de bien aérer le compost pour qu'il y ai une décomposition aérobie ( l'air apporte de l'oxygène aux bactéries et évite la décomposition anaérobie ( sans oxygène) qui amène une odeur d'oeufs pourri lorsque les bactéries commencent leur travail .
Par ce qu'en fait , il n'y a pas que les vers de terre qui aide à la décomposition , mais tout un écosystème et pleins d'auxiliaires , bactéries , champignons et insectes .
Après , il y a le compost à "chaud "ou à "froid " selon si l'on veux du compost rapidement ou pas .
Il reste encore la solution des composteurs du commerce qui ont un fond et aérations , mais il faut commencer de toute façon de la même manière et" l'ensemencer" en quelque sorte avec un fond de bonne qualité et riche en éléments nutritif .

Quand à la terre , l'idéal est de mettre en place un engrais vert et de l'enfuir en fin de culture afin d'améliorer le sol .
On utilise des légumineuses, comme le trèfle, luzerne, ou non légumineuse, moutarde, phacélie . Les légumineuses ont la faculté de fixer l'azote de l'air , en fermentant , ces engrais apportent humus et azote et améliore grandement la qualité du sol .

Bonne journée sous le soleil
Caro
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

Message non lupar dedeleco » 12/10/10, 13:41

Ben au bout de quelques années de mauvaises herbes, il devrait se former un humus fertile sur quelques cm non?


Dans mon cas, même avec du terreau, bêchage et piochage, 10 ans est totalement insuffisant, il faut des siècles,comme après un écoulement de laves de volcan, qui au départ est stérile !!
la dépollution par ces plantes de terrain vague est lente !!
Le terrain de remblai de construction avec caillasse sans humus est hyper calcaire (ciment, béton, parpaings cassés) et donc il faut diminuer le calcaire, sinon peu de plantes y sont à l'aise, en plus des cochonneries et additifs avec le ciment.
Donc le plus sûr est de changer la terre en surface sur 20 à 30cm avec de la terre arable et du terreau, du charbon de bois (terra preta). et suivre l'avis de ecologicreation !!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Terra_preta
J'aurai du le faire dans mon cas au lieu de planter des plantes qui poussent mal et devoir attendre un siècle au moins (bon pour mes petits enfants?) !!

Miraculeux la terre preta sur sol lessivés et stériles depuis 150 millions d'années :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Terra_preta
http://jardinons.wordpress.com/2008/03/ ... -la-faire/
http://jardinons.wordpress.com/2008/02/ ... a-planete/
http://dindiu.canalblog.com/archives/20 ... 19210.html
http://e-terrapreta.blogspot.com/

La terre noire (terra preta en portugais) est un sol anthropogénique (c'est-à-dire d'origine humaine) d'une fertilité exceptionnelle due à des concentrations particulièrement élevées en charbon de bois, matière organique et nutriments tels que azote, phosphore, potassium, et calcium[1]. Il contient aussi une quantité remarquable de tessons de poterie[2], et l'activité micro-organique y est des plus développées......
En effet le débat a jusqu'à ces récentes années tourné autour de la question de subsistance: les sols d'Amazonie, généralement pauvres et lessivés, ont-ils ou non pu subvenir aux besoins alimentaires de populations denses ?......
ls auraient appliqué une pratique d'entretien du sol destinée à transformer un sol jaune argileux de productivité biologique limitée, en l'un des sols les plus riches de la planète....
Du carbone a été ajouté aux sols pauvres, sous forme de charbon de bois fabriqué à basse température et en présence d'une quantité d'oxygène limitée (à l'aide de feu étouffés)....
Ce charbon est ainsi décisif pour le caractère durable de la culture sur sols de terra preta[17],[29]. Des amendements de Ferrasol avec du charbon de bois augmentent considérablement la productivité végétale[8]. Les sols agricoles ont perdu en moyenne à 50% de leur carbone suite à l'agriculture intensive et autres dégradations d'origine humaine[4].

Par contre, la Terra Preta bloque le carbone dans le sol sous la forme du charbon de bois. C'est un sol qui retient bien les sels minéraux (souvenez-vous donc du charbon actif qui filtre et retient les impuretés), il est vite regénéré par la mise en jachère et a un rendement supérieur à la normale. Pas besoin d'aller voir ailleurs, donc pas de défrichement superflu.
Mais je me demande en combien de temps se crée un tel sol. A mon avis, il n'est pas impossible qu'il faille une ou deux générations pour atteindre sa fertilité optimale, ce qui ne serait pas vraiment en adéquation avec les intérêts économiques d'aujourd'hui, qui sont plutôt de l'ordre du court et du moyen terme...
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Ecoconstruction: HQE, HPE, bioclimatisme, habitat naturel, architecture climatique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités