Ecoconstruction: HQE, HPE, bioclimatisme, habitat naturel, architecture climatiqueMicro Cogénération domestique

Construction de l'habitat naturel ou écologique: plans, conception, conseils, expertises, matériaux, géobiologie...
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1501
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 6
Contact :

Message non lupar Philippe Schutt » 31/03/06, 21:53

ce qui me chagrine avec le stirling, c'est qu'on trouve pas grand chose sur son fameux régnérateur...
parce que sans ça, le rendement ne décolle pas
0 x




Neant
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 298
Inscription : 12/02/06, 12:47

Message non lupar Neant » 31/03/06, 22:49

Et oui, c'est très exact, j'ai conçu un stirling et je me suis apperçu que le régénérateur est une véritable embûche.
Mais tout les problèmes se contournent, il n'y a que des solutions.
Ainsi, j'ai opté pour la formule Ericsson, qui est un peu plus compliquée, mais étonnament plus souple au niveaux des flux et des transfert thermiques. Avec des soupapes et des clapets on maîtrise les flux, exactement comme sur un moteur à combustion interne.
L'avantage c'est que le fluide de travail parcours une boucle, et au lieu d'un régénérateur, un échangeur de chaleur fait l'affaire.
Les mouvements des fluides n'étant pas alternatifs.
Ce qu'on perd en simplicité, on le regagne finalement, car le régénérateur n'est plus un problème.
Autre gros avantage, avec le moteur Ericsson, on ne chauffe pas le cylindre, on chauffe un volume extérieur; on peut ainsi laisser monter la pression, et ouvrir la soupape au moment voulu. On gagne donc considérablement en puissance par rapport à un moteur Stirling.
C'est un peu un casse tête de mettre des soupapes, mais le jeu en valait la chandelle, je suis fièr de mon travail. Mais j'ai encore du chemin à parcourir avant de faire un prototype et d'enviseager une production série. Cela dit, j'ai conçu la mécanique en intégrant un maximum de pièces de l'industrie, ça évite beaucoup d'usinages coûteux. Et vu que le volume chauffé n'est pas sur les cylindres, je vais pouvoir facilement prevoir de quoi passer du solaire, au feu, et vice versa.
0 x
Avatar de l’utilisateur
vincent27
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 111
Inscription : 20/05/05, 19:20
Localisation : Eure

Message non lupar vincent27 » 01/04/06, 07:39

Je ne sais pas ce que tu as trouvé comme type de soupapes, mais je pense que le plus simple est d'utiliser des vannes pneumatiques ou électrique et de contrôler leur ouverture par des capteurs de position sur les cylindres.

Par contre, je n'ai pas trouvé grand chose sur les cycles réels Ericsson (moment d'ouverture des soupapes, ...).
0 x
Neant
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 298
Inscription : 12/02/06, 12:47

Message non lupar Neant » 01/04/06, 08:56

Question simplicité, le plus simple c'est la mécanique, c'est réglable, et ça tombe pas en panne.
Quand aux vannes pneumatique, heu, je doute qu'elles résistent à la température. Et puis c'est trop cher de toutes façons.
Sinon, sur le cycle, ben je m'en moke carrément du temps d'ouverture des soupapes et du moment, puisque les deux sont réglables.
Mais j'aimerais quand même bien connaître tout ça, le problème est que visiblement, personne ne réussi à faire les calculs thermodynamique, que ce soit pour un Stirling ou un Ericsson.
Je suis donc bloqué dans mon travail.
0 x
Avatar de l’utilisateur
vincent27
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 111
Inscription : 20/05/05, 19:20
Localisation : Eure

Message non lupar vincent27 » 01/04/06, 13:14

Réaliser une soupape à peu près étanche ne me parait pas facile.
Il faut trouver quelque chose sur le cycle et sur les moments de manoeuvre des soupapes, c'est indipensable pour avancer.
0 x


Neant
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 298
Inscription : 12/02/06, 12:47

Message non lupar Neant » 01/04/06, 14:09

Allons allons, ça se fait l'étanchéité sur une soupape, il faut roder les sièges de soupapes avec la soupape qui va dessus, et pour ça il existe des appareils prévu à cet effet.
Conçernant le cycle oui en effet, je trouve rien sur le sujet, il faudrait acheter un livre.
0 x
Avatar de l’utilisateur
vincent27
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 111
Inscription : 20/05/05, 19:20
Localisation : Eure

Message non lupar vincent27 » 01/04/06, 15:28

Oui, mais on n'est plus dans le bricolage de sous-sol, il faut usiner, tourner, aléser...
0 x
Neant
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 298
Inscription : 12/02/06, 12:47

Message non lupar Neant » 01/04/06, 15:48

:mrgreen:
Tu dis ça à une gars qui a passé 10 ans à fabriquer des pièces en usinage que ce soit tournage, fraisage, conventionnel, ou numérique.
En outre, j'ai passé 3 diplômes en reprenant deux fois les études et toujours en apprentissage, j'en suis arrivé au BTS productique mécanique option usinage.
Roder des soupapes en production serie n'a rien d'insurmontable.
Pas de pessimiste, on fait des choses merveilleuses avec des machines outil, et il suffit seulement d'avoir un tantinet d'imagination pour faire le montage qui va bien et l'adapter sur la machine qui va bien si on veut être productif.
Pour aller plus loin, mon père était garagiste, ça te donne une idée de l'univers dans lequel j'ai baigné.
Aujourd'hui j'ai réussi à dompter un logiciel de dessin conception 3D et même à faire des simulations de mouvements et autre mécanismes.
Quand tu conçois un moteur ou n'importe quel mécanisme et que tu sais fabriquer les pièces, tu fais pas n'importe quoi quand même.
Tu as tout de même un certain avantage sur un gars qui à juste appris la mécanique théorique.
Ceci-dit, j'ai pas de travail, j'ai mis sur mon CV que j'avais conçu un moteur, et je suis pris pour un fou, ou alors je fait peur, peut-être que je dérange l'ordre établi...
:mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
vincent27
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 111
Inscription : 20/05/05, 19:20
Localisation : Eure

Message non lupar vincent27 » 01/04/06, 16:41

J'ai fais un bac technique et l'école de marine marchande. Je sais tourner, souder, ...
Mais je n'ai pas de tour chez moi, ni d'accès facile à tous les matériaux nécessaires à la fabrication de moteurs. Sinon ma roue de Minto serait déjà sortie du papier depuis longtemps. J'avance, mais par de la bricole, alors c'est long ...

Concernant le moteur Ericsson, j'ai trouvé un site intéressant :
http://www.proepowersystems.com/PROEHOME.HTM

Cela donne une petite idée du cycle.
0 x
Neant
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 298
Inscription : 12/02/06, 12:47

Message non lupar Neant » 01/04/06, 16:57

Merci pour ce lien Vincent, tu te doutes bien que je l'ai déja visité, c'est un des rares liens traitant du sujet, mais cette machine ne me plait guère car elle reste relativement poluante elle n'est pas en cycle fermé.
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Ecoconstruction: HQE, HPE, bioclimatisme, habitat naturel, architecture climatique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités