Ecoconstruction: HQE, HPE, bioclimatisme, habitat naturel, architecture climatiqueMicro Cogénération domestique

Construction de l'habitat naturel ou écologique: plans, conception, conseils, expertises, matériaux, géobiologie...
Avatar de l’utilisateur
vincent27
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 111
Inscription : 20/05/05, 19:20
Localisation : Eure

Message non lupar vincent27 » 31/03/06, 18:20

Je me fais un peu l'avocat du diable :

Je ne suis pas spécialiste économique d'EDF, mais il me semble qu'il ne faut pas rêver, EDF est maintenant une société pseudo-privée.
1 - Son but n'est pas de racheter de l'électricité, même pas chère.
2 - Elle finance malgré tout une grande partie du réseau de distribution de l'électricité (qui à mon avis est une partie importante du prix de l'électricité que l'on paye).

Donc je pense que l'on doit réfléchir à des énergies alternatives, mais en restant relativement modeste sur 2 points :

1 - Les rendements de la production électrique industrielle sont relativement bons (bien meilleurs que pour des installations individuelles).

2 - Nos installations sont souvent encombrantes : elles sont adaptées à des milieux ruraux, mais seraient très vite irréaliables pour les grosses consommations urbaines.

Tous ça pour dire que je suis septique sur des cogénérations domestiques marchant au fuel, par contre, si on peut utiliser de la biomasse, c'est 100% bénéfice, mème avec un coût de rachat relativement bas (mais plus élevé que celui de l'électricité produite avec du fuel).

Signé : le rabas joie...
0 x




Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1501
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 6
Contact :

Message non lupar Philippe Schutt » 31/03/06, 18:25

1 - Les rendements de la production électrique industrielle sont relativement bons (bien meilleurs que pour des installations individuelles).


ah, oui ? les centrales qui fonctionnent à la vapeur ont des rendements < 50%. et quid des pertes dans les fils ?
0 x
Neant
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 298
Inscription : 12/02/06, 12:47

Message non lupar Neant » 31/03/06, 18:49

Oui en plus, y'a des choses qui sont pas claires chez edf, ils prétendent n'avoir que 10% de pertes,mais ça j'ai vraiment dumal à y croire.
Car pour passer de THT, à HT, il faut un transfo, puis un autre pour passer de HT à BT, et à cela, il faut ajouter les pertes sur les fils.
Seulement 10% de pertes, ça veut dire que leurs transfo ont des rendements supérieur à 95%, et ça, j'y crois pas.
Mais si kkun peut m'éclairer, je suis ouvert.
0 x
Avatar de l’utilisateur
vincent27
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 111
Inscription : 20/05/05, 19:20
Localisation : Eure

Message non lupar vincent27 » 31/03/06, 18:51

En toute modestie, je te mets au défis de faire mieux comme rendements de production électrique, surtout en prenant en compte les écarts de puissances que tout le monde (industrie et particulier) génère.

C'est vrai qu'il y a beaucoup de perte dans les reseaux de distribution, mais :

Ce n'est pas si énorme que ça.
C'est le prix à payer pour le service que l'on a : pas de coupure, le réseau qui assume les variations de charges, une régulation correcte, TOUT le territoire déservi.

Je pense que c'est sur les exigeances de la plupart de nos concitoyens que le bas blesse, mais qui accepterait ne n'avoir du courrant que quand les services prioritaires n'en ont pas besoins ...

Autre point quand on parle de rendement, et si on évoque l'autonomie, il faut prendre en compte que les consommations d'un foyer varient dans un rapport de 1 à 10 ou 20.
Avoir un système de production capable d'encaisser de tels variations avec un bon rendement sont rares.
Dernière édition par vincent27 le 31/03/06, 18:54, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
vincent27
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 111
Inscription : 20/05/05, 19:20
Localisation : Eure

Message non lupar vincent27 » 31/03/06, 18:53

Le temps d'écriture de la réponse fait qu'il faut remonter le message d'un cran.
0 x


Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1501
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 6
Contact :

Message non lupar Philippe Schutt » 31/03/06, 19:00

ben c'est ça l'intérêt de la cogénération, justement.

1.au lieu de jeter + de la moitié, on se chauffe avec. EDF pourrait chauffer des cités entières avec la chaleur gaspillée mais ne le fait pas.
2. arrêter un cogénérateur n'est pas un problème
3. il n'y a pas de transport
0 x
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1501
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 6
Contact :

Message non lupar Philippe Schutt » 31/03/06, 19:35

par contre, si on compare les investissements, il vaut mieux faire une grosse centrale que 5000 cogénérateurs. Mais justement, l'heure est venue d'investir pour polluer moins.
0 x
Avatar de l’utilisateur
vincent27
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 111
Inscription : 20/05/05, 19:20
Localisation : Eure

Message non lupar vincent27 » 31/03/06, 19:53

Avec un rendement de 50% de production électrique, tu ne peux pas récupérer 50% de thermique. Tu n'en récupèreras peut-être que 10 ou 20 % (équivalent conbustible de départ).
Ensuite, il faut transporter cette énergie thermique (fluide transporteur, canalisation, réseau de distribution, ....).
Je ne suis pas sûr que le bilan soit génial.

De là a comparer les rendements avec des petites installations individuelles ?????

Par contre, j'en reviens au thème du départ, les micro cogénérations sont interressantes du point de vu environnemental si on utilise des combustibles renouvelables.

C'est là qu'une chaudière travaillant avec une température relativement basse et un moteur stirling est génial :
En hivers, on brule la végétation produite l'été,
En été, ou par temps ensoleillé, une parabole solaire.

Il faut un système UNIVERSEL répondant aux besoins de la maison, avec lequel on peut utiler plusieurs sources d'énergies.

Mais j'y tiens, ça ne marche pas pour les collectivités ou communautés urbaines (une centrale de cogénération avec chaudière bois en appartement ...).

Je crois aussi que l'on atteint des limites environnementales urbaines. La quantité d'énergie nécessaire au KM2 est telle qu'il faut des énergie HYPERCONCENTREES.

Et comme presque tout ce qui est trop concentré est très polluant ....
0 x
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1501
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 6
Contact :

Message non lupar Philippe Schutt » 31/03/06, 21:28

à 50%, j'étais gentil. Lu sur le site du stirling:
A titre d'exemple, une centrale nucléaire envoie deux fois plus d'énergie à la rivière que dans les fils électriques ! De plus, on estime à 7% l'énergie dissipée dans ces mêmes fils électriques. On voit ainsi l'intérêt de la cogénération (électricité + chaleur) et d'une production décentralisée au plus près des consommateurs et dimensionnée à hauteur des besoins.
0 x
Avatar de l’utilisateur
vincent27
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 111
Inscription : 20/05/05, 19:20
Localisation : Eure

Message non lupar vincent27 » 31/03/06, 21:46

Tout à fait, je crois que si en règle général on produisait plus proche des besoins, on gagnerait sur le plan environnemental.

Est-ce normal de cultiver des patates dans le Nord, de les emmener se faire éplucher en Espagne et de les consommer en Hollande.

Pour ce qui est de la cogénération, il serait assez simple de concevoir une brûle-tout qui fasse chaudière et monter un petit stirling.
L'avantage du striling, c'est que la maintenance est limitée, et qu'il ne fait pas de bruit.
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Ecoconstruction: HQE, HPE, bioclimatisme, habitat naturel, architecture climatique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités