Gestion de l'eau: pompage, forage, filtration, puits, récupération...L'eau virtuelle ou "eau grise" (ex. consommation)

Gestion, accès et utilisation de l'eau chez vous: forage, pompage, puits, réseau de distribution, traitement, assainissement, récupération d'eau de pluie. Procédés de récupération, filtration, dépollution, stockage. Réparation de pompes à eau. Bien gérer, utiliser et économiser l'eau, dessalement et désalinisation, pollution et de l'eau...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45046
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 157
Contact :

L'eau virtuelle ou "eau grise" (ex. consommation)

Message non lupar Christophe » 13/07/10, 17:27

A ne pas confondre avec les eaux grises (eau usées de l'habitat qui ne correspondent pas aux toilettes = eaux noires), l'eau grise est une analogie avec l'énergie grise (énergie nécessaire à la fabrication d'un objet). Je ne sais pas si c'est officel comme définition.

Voici quelques ordres de grandeurs:

Nous consommons des milliards de litres d’eau sans nous en apercevoir. Grace au concept de « l’eau virtuelle », des chercheurs devoilent la quantite d’eau utilisee lors de la fabrication des produits de notre quotidien:

1 feuille de papier A4 = 10 litres d’eau
1 tasse de the = 30 litres d’eau
1 tranche de pain = 40 litres d’eau
1 orange = 50 litres d’eau
1 demi de biere = 75 litres d’eau
1 verre de vin (12,5 cl) = 120 litres d’eau
1 tasse de cafe = 140 litres d’eau
1 œuf = 200 litres d’eau
1 litre de jus d’orange = 850 litres d’eau
1 litre de jus de pomme = 950 litres d’eau
1 litre de lait = 1000 litres d’eau
1 hamburger = 2400 litres d’eau
1 tee-shirt = 2700 litres d’eau
1 kg de riz = 3400 litres d’eau
1 kg de poulet = 3600 litres d’eau
1 steak de bœuf (300 g) = 4650 litres d’eau
1 tablette de chocolat (200 g) = 4800 litres d’eau
1 drap en coton = 10600 litres d’eau
1 jean = 11000 litres d’eau
=> Consommation par habitant :
1 Americain = 6803 litres par jour (ou 34 baignores de 200 litres)
1 Francais = 5137 litres par jour (ou 25,5 baignores de 200 litres)
1 Haitien = 2323 litres par jour (ou 11,5 baignores de 200 litres)
1 Chinois = 1923 litres par jour (ou 9,5 baignores de 200 litres)


http://www.terra-economica.info/Eau-vir ... 11235.html

Version en .pdf (amusez vous à calculer son "poids en eau" si imprimée) : http://www.econologie.info/share/partag ... U550Ek.pdf
0 x




oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Re: L'eau virtuelle ou "eau grise" (ex. consommati

Message non lupar oiseautempete » 14/07/10, 08:12

Christophe a écrit :Voici quelques ordres de grandeurs:

Nous consommons des milliards de litres d’eau sans nous en apercevoir. Grace au concept de « l’eau virtuelle », des chercheurs devoilent la quantite d’eau utilisee lors de la fabrication des produits de notre quotidien:

1 feuille de papier A4 = 10 litres d’eau
1 tasse de the = 30 litres d’eau
1 tranche de pain = 40 litres d’eau
1 orange = 50 litres d’eau
1 demi de biere = 75 litres d’eau
1 verre de vin (12,5 cl) = 120 litres d’eau
1 tasse de cafe = 140 litres d’eau
1 œuf = 200 litres d’eau
1 litre de jus d’orange = 850 litres d’eau
1 litre de jus de pomme = 950 litres d’eau
1 litre de lait = 1000 litres d’eau
1 hamburger = 2400 litres d’eau
1 tee-shirt = 2700 litres d’eau
1 kg de riz = 3400 litres d’eau
1 kg de poulet = 3600 litres d’eau
1 steak de bœuf (300 g) = 4650 litres d’eau
1 tablette de chocolat (200 g) = 4800 litres d’eau
1 drap en coton = 10600 litres d’eau
1 jean = 11000 litres d’eau
=> Consommation par habitant :
1 Americain = 6803 litres par jour (ou 34 baignores de 200 litres)
1 Francais = 5137 litres par jour (ou 25,5 baignores de 200 litres)
1 Haitien = 2323 litres par jour (ou 11,5 baignores de 200 litres)
1 Chinois = 1923 litres par jour (ou 9,5 baignores de 200 litres)






Mouais je ne vois pas comment ils arrivent à des chiffres aussi monstrueux surtout lorsque les produits ne nécessitent pas d'arrosage comme le thé (cultivé en zones tropicales à haute pluviométrie), les vignes (arrosage interdit en France), le café (usage d'eau seulement pour le lavage des cerises), et je n'ai jamais vu une vache de 500kg avaler 20000L d'eau (même en comptant les céréales des aliments) pour les 20L de lait quotidiens qu'elle produit...à mon avis chiffres dépourvus de sens, juste pour impressionner les ignares...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45046
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 157
Contact :

Message non lupar Christophe » 14/07/10, 08:29

Ben je trouve aussi ceci élevé...


La découverte, signée Tony Allan, scientifique environnemental britannique, remonte à une vingtaine d’années. Ce concept – baptisé « eau virtuelle » – a révolutionné la vision que l’on peut avoir des cycles de production et de consommation des biens courants. Il ne s’agit plus de mesurer sa consommation d’eau au rythme de ses douches et de ses boissons quotidiennes, mais bien de prendre en compte désormais l’arrosage des vergers d’où proviennent nos fruits, l’eau consommée par des vaches promises à devenir steaks ou encore celle intégrée dans la chaîne de production de notre dernière voiture.


L'étude du chercheur est peut être visible sur le net...je vais chercher un peu.

Mais il faut aussi les nuancer à savoir: quand 1L d'eau est consommé il n'est pas perdu, car contrairement au pétrole (par exemple), l'eau se regénère toute seule naturellement (sauf pollution chimique ou nucléaire grâve évidement)...donc le terme "on emprunte l'eau" est pas mal je pense.

Je pense que ces chiffres sur l'eau sont à mettre à coté de ceux ci pour l'alimentation : http://www.econologie.com/forums/alimentati ... t8851.html et de ceux ci pour la fabrication de voitures:
http://www.econologie.com/forums/fabricatio ... t8713.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
Hic
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 995
Inscription : 04/04/08, 19:50
x 3

Re: L'eau virtuelle ou "eau grise" (ex. consommati

Message non lupar Hic » 14/07/10, 09:53

oiseautempete a écrit :Mouais je ne vois pas comment ils arrivent à des chiffres aussi monstrueux surtout lorsque les produits ne nécessitent pas d'arrosage comme le thé (cultivé en zones tropicales à haute pluviométrie), les vignes (arrosage interdit en France), le café (usage d'eau seulement pour le lavage des cerises), et je n'ai jamais vu une vache de 500kg avaler 20000L d'eau (même en comptant les céréales des aliments) pour les 20L de lait quotidiens qu'elle produit...à mon avis chiffres dépourvus de sens, juste pour impressionner les ignares...


Exemple :
La mer d'Aral a été asseché par la culture du coton ,

le riz utilisant 3 fois moins d'eau que . . . ,
est encore , gros consommateur d'eau , comparer au blé

www.encyclo-ecolo.com/Eau_virtuelle
** http://ecoloinfo.com/2008/05/19/eau-vir ... d-sense-5/ **

sur mon ftp 1140 url "Eau virtuelle " (118ko ) dans CollectionURLsEnVrac2010
Dernière édition par Hic le 14/07/10, 16:02, édité 1 fois.
0 x
«Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture» Hippocrate
« Tout ce qui a un prix n'a pas de valeur » Nietzche
La torture pour le nuls
Interdisez d'exprimer l'idée que les champs soient des accélérations (magnétique et gravitationnel)
Et vous obtenez votre brevet de bourreau option torture mentale avec succés
oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Re: L'eau virtuelle ou "eau grise" (ex. consommati

Message non lupar oiseautempete » 14/07/10, 12:41

Hic a écrit :
oiseautempete a écrit :Mouais je ne vois pas comment ils arrivent à des chiffres aussi monstrueux surtout lorsque les produits ne nécessitent pas d'arrosage comme le thé (cultivé en zones tropicales à haute pluviométrie), les vignes (arrosage interdit en France), le café (usage d'eau seulement pour le lavage des cerises), et je n'ai jamais vu une vache de 500kg avaler 20000L d'eau (même en comptant les céréales des aliments) pour les 20L de lait quotidiens qu'elle produit...à mon avis chiffres dépourvus de sens, juste pour impressionner les ignares...


Exemple :
La mer d'Aral a été asseché par la culture du coton ,

le riz utilisant 3 fois moins d'eau que . . . ,
est encore , gros consommateur d'eau , comparer au blé


Oui oui , le coton je sais celà, c'est un des seuls points de la liste qui est peut-être pas trop faux...et encore 10m3 d'eau pour 1 drap ça me parraît impossible, même si celà comprend la culture du coton, les opérations de lavage et de teinture,etc...et j'en sais quelque schose car je connaîs près de chez mes parents un tout petit canal industriel (2.5m de large pour 20cm de profondeur, peu de pente) qui alimentait jadis 1 grosse papetterie et 3 usines textiles donc 2 grosses: si les chiffres étaient vrais il aurait le débit de l'Amazone ce canal... :lol:
On peut ajouter le sogho qui peut avantageusement remplacer le maïs et culture fourragère...
0 x


Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6401
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 81
Contact :

Message non lupar chatelot16 » 14/07/10, 20:29

1 verre de vin (12,5 cl) = 120 litres d’eau
il est bien possible que la vigne qui a fait le raisin aie pompé dans le sol cette quantité d'eau

mais si il n'y avait pas de vigne il y aurait n'importe quelle vegetation sauvage qui aurait puisé la meme chose ...

ces 120 litre d'eau ne sont pas perdu il n'ont fait que passer !

tout le reste de la liste est a verifier de la meme facon

c'est diferent quand on pompe jusqu'a assecher completemnt des riviere ou des mer entiere pour iriguer des cultures

heureusement il y a une majorité de la terre ou l'eau ne manque pas : qu'on la consomme ou pas elle est la et ne manque pas
0 x
oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Message non lupar oiseautempete » 14/07/10, 21:27

chatelot16 a écrit :1 verre de vin (12,5 cl) = 120 litres d’eau
il est bien possible que la vigne qui a fait le raisin aie pompé dans le sol cette quantité d'eau



Non certainement pas en ce qui concerne la vigne qui est très peu gourmande en eau et pousse dans des terrains secs et pauvres (alluvions sablonneux ou terres calcaires) impropres à d'autres cultures...et les seules vignes qui sont irriguées (en France) sont celles qui produisent du raisin de table dit "Italia", lequel est impropre à la fabrication de vin car beaucoup trop faible en sucres...
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 63

Message non lupar Obamot » 14/07/10, 21:35

...il manque plus que l'addition de pétrole nécessaire pour que tout ça arrive dans les supermarchés et épicerie du coin pour s'appercevoir à quel point on marche sur la tête :shock: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: 8)
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
zozefine
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 8
Inscription : 14/07/10, 12:38
Localisation : syros cyclades grèce
Contact :

Message non lupar zozefine » 14/07/10, 23:21

je suis nouvelle, pardon d'intervenir. je crois qu'au bas mot obamot touche le point sensible de cette liste monstrueuse à lire comme ça. je ne pense pas qu'il s'agisse de l'eau utilisée directement sur les différents objets listés, il est bien précisé, par exemple, un verre de vin, pas "la vigne" en général. pour avoir un verre de vin sur sa table, il faut le produire, il faut produire tout ce qui est impliqué dans le fait que ce verre de vin est sur la table.

alors, pour vraiment calculer ce que coûte chacun des objets qui nous entourent, on devrait calculer le coût total, réel, énergétique, économique et écologique, de cet objet du début à la fin de la chaîne, tasse de thé, verre de vin, steak de boeuf ou ticheurte avec logo "éconologie" dessus. et certainement que cette liste monstrueuse n'est pas fausse.

regardez autour de vous, comptez les objets qu'il y a sur la table où est posée votre bécane, combien ? 10 ? 50 ? je compte les clous de table avec, hein, pas tricher ! et le stylo, et les factures à payer, et le bol avec des graines, tout quoi. et le cendrier pour les clopeurs. chaque objet a un coût, et a nécessité aussi de l'eau, et du travail, et de l'énergie, et du fric, et des fois des guerres (je pense aux métaux rares présents dans les composants de l'ordi).

avant qu'il n'en reste pratiquement rien, les aborigènes australiens, chasseurs-cueilleurs, lorsqu'ils n'étaient pas regroupés pour des conseils ou des cérémonies, se "baladaient" dans le bush en petites cellules familiales, le plus souvent les parents et les enfants. pour chasser, cueillir, survivre. et bien ils possédaient en tout et pour tout (c'est intéressant après avoir calculé combien d'objets sur la table) 5 (CINQ) objets, dont 2 objets rituels pour les prières....en période de décroissance, volontaire ou non, c'est à méditer puissamment.

alors je pense qu'une liste comme celle présentée dans ce sujet a toute sa place et son sens dans un site d'éconologie, non ?
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Gestion de l'eau: pompage, forage, filtration, puits, récupération... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités