Déchets, recyclage et réutilisation de vieux objetsLe plastique, c'est (pas si) fantastique!

Impact sur l'environnement des produits en fin de vie: plastiques, produits chimiques, véhicules, marketing de l'agroalimentaire. Recyclage et recyclage direct (upcycling ou surcyclage) et réutilisations d'objets bon pour la poubelle!
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2900
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 118

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 19/03/16, 20:56

Les déchets en plastique se transforment en nano particules dans les océans

Publié le 03/03/2016

Une étude conduite par l’équipe Expédition 7ème continent.

Avec les déchets en plastique qui se retrouvent massivement aujourd’hui dans les océans, se posent de multiples questions. Cette matière plastique est de fait de plus en plus ingérée par des organismes vivants sans que l’on ne connaisse encore bien les conséquences de cette consommation. S’ajoute à cela une difficulté grandissante pour récupérer les déchets en plastique car ils se fragmentent progressivement en nano particules de plastique, selon les dernières recherches conduites par l’équipe Expédition 7ème continent.
................

lire ici : https://savoir.actualitte.com/article/c ... les-oceans
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2900
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 118

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 12/06/16, 14:29

Pollution : les larves de poissons aiment — trop — le plastique

Mises en présence de leur nourriture habituelle et de minuscules particules de plastique, des larves de perche ont préféré... les secondes. Les chercheurs qui ont réalisé l'expérience ont observé les cruelles conséquences de ce choix : croissance ralentie, modification du comportement et mortalité accrue. La dissémination des « microplastiques » dans les eaux douces et les océans n'est donc probablement pas sans conséquences.

Le 11/06/2016 à Marie-Céline Jacquier, Futura-Sciences
..................

http://www.futura-sciences.com/magazine ... que-63078/
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2900
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 118

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 19/06/16, 13:50

Image

Depuis le 1er Juin, changement des consignes de tri à Grenoble. (C'est chez moi).

Le Sud Isére géneralise le recyclage de toous les emballages plastiques

Depuis le 1er juin, 589.000 habitants de 195 communes du Sud Isère (soit 48 % de la population du département) peuvent jeter tous leurs emballages plastiques dans la poubelle verte. Objectif : simplifier le geste de tri pour les usagers et généraliser le recyclage des emballages plastiques sur l’ensemble de la France d’ici 2022, dans le cadre de la loi de transition énergétique.

Dans quelle poubelle jeter les pots de yaourt, barquettes et autres sachets en plastique ? Tout le monde a un jour connu cet instant de doute et de solitude devant sa poubelle verte… Désormais ce n’est plus qu’un mauvais souvenir. Les consignes de tri ont été simplifiées : tous les emballages plastiques sans exception se jettent, en vrac sans sac, bien vidés, non lavés et non imbriqués. Un dispositif amorcé par plusieurs communautés de communes qui ont remporté, en septembre dernier, l’appel à projets lancé par Éco-emballages. Les lauréats ? Grenoble-Alpes Métropole, la Communauté de communes du Grésivaudan, la Communauté de communes de la Matheysine, du Pays de Corps et des Vallées du Valbonnais, la Communauté de communes du Trièves, le Syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères (Sictom) du Sud Grésivaudan, et la Société de tri d’Athanor (Star).

Image
Emballages dans le centre de tri d’Athanor. © Alexandra Moullec

Simplifier le geste de tri

« Cette synergie d’intercommunalités était un pré-requis pour que le dossier soit accepté par Éco-emballages », affirme Richard Quemin, directeur régional Centre Est de cette entreprise chargée d’organiser le dispositif national du tri et du recyclage.

Cette « dynamique du territoire global », comme le souligne Georges Oudjaoudi, 17e vice-président délégué à la prévention, la collecte et la valorisation des déchets, traduit une volonté commune de simplifier le geste de tri pour des milliers d’usagers, trop souvent découragés face à la complexité de la tâche.

« Nous sommes en train de réviser notre copie sur la collecte et le traitement des déchets », ajoute ce dernier. « Nous espérons que tous les dispositifs que l’on va mettre en place se traduiront par plus de facilité pour les habitants. Et en ce qui concerne nos collectivités, plus d’efficacité, y compris écologique », conclut l’élu. De quoi certainement améliorer le recyclage des déchets plastiques, pas suffisamment valorisés aujourd’hui.

http://www.placegrenet.fr/2016/06/04/su ... ques/91723


Les enjeux du recyclage des plastiques
Plus d’un million de tonnes d’emballages en plastique sont mises sur le marché (en France) chaque année et seules 230 000 sont recyclées. Le taux de recyclage est de 22,5% en 2010 pour l’ensemble des emballages en plastique et de 46% si on ne considère que les bouteilles et les flacons.

http://www.ecoemballages.fr/eco-emballa ... -plastique
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2900
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 118

Re:

Message non lupar moinsdewatt » 05/08/16, 21:07

Les cotons-tiges en plastique seront bannis à compter du 1er janvier 2020

04 Aout 2016

Les bâtonnets ouatés devront être fabriqués en papier biodégradable et compostable…

Exit les cotons-tiges en plastique, place à des solutions plus respectueuses de l’environnement. En effet, à compter du 1er janvier 2020, les bâtonnets ouatés que nous connaissons disparaîtront définitivement des rayons, et devront être fabriqués en papier biodégradable et compostable.

Une décision prise par le Parlement dans le cadre de la loi Biodiversité adoptée le 20 juillet, précise Le Parisien, qui rapporte l’information. La raison ? Si ces petits objets du quotidien sont très appréciés par les amateurs de gratouilles d’oreilles, la plupart finissent par se retrouver… dans les milieux aquatiques.

En cause : le comportement du consommateur

Et, ce, bien souvent à cause du consommateur. « Beaucoup de gens jettent les cotons-tiges dans la cuvette des toilettes plutôt que dans la poubelle de la salle de bains », explique Antidia Citores, porte-parole de l’association Surfrider Foundation Europe, citée par le quotidien.

Avec à la clé, de sérieuses conséquences sur la faune et la flore. « Non seulement ils relâchent des substances chimiques qui continuent de se diffuser dans l’environnement tout au long de leur durée de vie et viennent s’agglomérer au continent plastique. Mais, en plus, ils risquent de perforer les organes des oiseaux et des poissons qui les ingèrent. »

D’autres produits sont également dans le viseur des parlementaires. A l’image des microbilles de plastique, ajoutées à certains dentifrices, gels douche, masques ou gommages. Accusées de faire des ravages sur l’estomac des poissons, elles seront, elles aussi, bannies, mais dès le 1er janvier 2018.


http://www.20minutes.fr/sante/1904979-2 ... nvier-2020

Perso je n' ai jamais eu l' idée de jeter mes coton tiges dans la cuvette des WC !
0 x


moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2900
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 118

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 13/10/16, 20:13

Les résidus de plastique sont ingérés par les créatures des fonds marins

Le 11.10.2016

Des chercheurs du Royaume-Uni ont repéré pour la première fois des résidus de plastiques dans les organismes des fonds marins.

La pollution plastique, triste un indicateur de l’impact de l’activité humaine sur le monde, est bien présente dans les fonds marins. 88% de la surface des océans contiennent des microplastiques (particules de plastique) selon une étude publiée en 2014 par le Centre supérieur de la recherche scientifique (CSIC) de l'université de Cadiz en Espagne. Mais jusqu'alors, de nombreuses interrogations persistaient quant à leur destinée finale et leur impact sur l’écosystème. Des recherches publiées le 30 septembre 2016, menées en collaboration par les scientifiques de l’Université de Bristol et d’Oxford, à bord du Royal Research Ship (RRS) James Cook, montrent que ces microplastiques sont en fait ingérés par les créatures des fonds marins, comme cela avait déjà été retrouvé chez les organismes d’eaux peu profondes.

44 à 50 % des espèces marines ingèrent du plastique

Les chercheurs ont travaillé sur deux sites : le premier entre 334 et 1783 mètres de profondeur en zone équatoriale de l’Océan Atlantique et le second entre 954 et 1062 mètres dans le sud-ouest de l’Océan Indien. Six des neufs organismes étudiés présentaient des traces de microfibres plastiques, en particulier dans les voies orales, l’appareil digestif et les voies respiratoires. « Ces résultats m’ont étonné et m’ont rappelé que la pollution plastique a réellement atteint les entrailles de la Terre », s’afflige Laura Robinson, professeur de géochimie à la Bristol’s School of Earth Sciences. D'ailleurs, il n’existe plus un endroit sur Terre qui ne soit pollué par le plastique, y compris les pôles. En 2016, des micro-plastiques ont même été retrouvés dans les abysses. Oiseaux, reptiles, mammifères, poissons et crustacés sont touchés. L’ingestion de microplastiques peut empêcher le bon fonctionnement de leur tube digestif et de leur estomac, les conduisant, dans le pire des cas, à mourir de faim. Cela ne pose pas de problème, en revanche, aux "détritivores" tels que les homards ou les crevettes qui ingèrent du plastique dans leurs proies ou dans les sédiments qui constituent leur alimentation.

Le Docteur Michelle Taylor du département de zoologie à l’Université d’Oxford déclare que le but de l’expédition était de trouver des micro-plastiques dans les sédiments des fonds marins. « Étant donné que les animaux interagissent avec ces sédiments, nous avons décidé de regarder en eux pour voir s’il y avait des traces d’ingestion. Ce qui est particulièrement alarmant, c'est que ces micro-plastiques n’ont pas été trouvés sur les côtes mais au fond des océans, à des milliers de kilomètres des sources de pollution », explique-t-elle. Sous conditions expérimentales, l’ingestion de micro-plastique provoque des conséquences telles qu’une réduction de la fécondité, de l’alimentation (qui influe sur les réserves d’énergie), l’accroissement du stress, la réduction de la capacité à éliminer les bactéries pathogènes, et enfin la perturbation de la stabilité des lysosomes (organite servant de poubelle cellulaire). Il reste cependant très difficile de comprendre l’impact biologique du micro-plastique ; il faudrait étudier les effets à différents niveaux (l’âge, l’alimentation…) sur une population et un écosystème donnés, ce qui est particulièrement difficile à effectuer dans les profondeurs marines.


http://www.sciencesetavenir.fr/nature-e ... ins_105300
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2900
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 118

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 06/01/17, 20:12

Des milliers de petits jouets en plastiques échouent sur les plage de l'ile Allemande de Langeogg. Probablement perdu suite à un conteneur de Maersk passé par dessus bord lors d' une tempête.

Danish ship loses containers full of toys

January 6th, 2017 by Ray W

Beachcombers on the small German island of Langeogg have this week been rewarded with a bonanza of Lego and the small plastic toys found in Kinder eggs.

Tens of thousands of the toys washed up on the island, most likely from containers lost by a Maersk ship during the storm yesterday.

Although the plastic bounty has been the cause of great joy among children on the island, the tiny plastic parts are not good for the environment.

Image

“It’s not so funny anymore,” Mayor Uwe Garrels told German broadcaster NRD. “It’s hit the local ecology hard and can be harmful to animals.”

Along with the toys, bicycle tyres, computer connectors, network cables and plastic bags have washed up on the island’s beaches.

Cleanup underway

A large team of volunteers made up of inhabitants of the island and tourists have been working to clean up the debris left behind by the five containers lost by the ship. The mess needs to be gathered up before the next high tide sweeps it all back out to sea.

The kids that snagged some of the toys have taken them home, but the ownership of the rest of the booty – along with the responsibility for the cost of the clean-up – has yet to be established, according to local authorities.

“I suppose that the containers have sunk rapidly, for they have not been seen,” said Tobias Linke from the German shipping authorities.

http://cphpost.dk/news/danish-ship-lose ... -toys.html


Image

Une plage recouverte de milliers d’œufs Kinder

Pour les habitants de l’île de Langeoog, c'était un peu Pâques avant l'heure, ce mercredi : sur la plage, ils ont découverts de milliers d'oeufs Kinger échoués sur le sable.
..........

http://www.lalsace.fr/actualite/2017/01 ... ufs-kinder

Ont suivi très rapidement des milliers de Lego, dont une partie de la collection Star Wars.


Image

http://bebe.doctissimo.fr/blog/23237-De ... mande.html
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2900
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 118

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 04/02/17, 13:44

VIDEO - Norvège : une baleine s'échoue avec une trentaine de sacs plastique dans l'estomac

le 04 février 2017

Image

Une baleine à bec de Cuivier s'est échouée samedi dernier au large des côtes norvégiennes. En examinant le contenu de son estomac, des scientifiques ont découvert une trentaine de sacs plastiques en plusieurs langues, comme le montre une vidéo publiée vendredi.

Un comportement étrange. Au large de la ville de Sotra, une baleine s'est entêté à nager vers la rive alors que des pompiers ont passé des heures à tenter de la remettre à la mer. Alertés par le comportement étrange du mammifère, ils ont contacté le Département de Conservation de la faune locale. Mais malgré l'aide des spécialistes, impossible de la renvoyer vers le large. "La baleine était malade et a dû être euthanasiée", a expliqué Eivind Sangolt, du Département de Conservation de la faune à une chaîne norvégienne.

Un estomac saturé de sacs plastique. Six heures et cinq personnes ont été nécessaires pour démembrer l'animal. En cherchant la raison pour laquelle la baleine était si mal en point, les scientifiques se sont intéressés au contenu de son estomac. Ils y on trouvé une découverte de sacs plastique et une grande quantité de paillettes de plastique.

Le zoologiste Terje Lislevand de l'Université de Bergen a estimé que le mammifère souffrait depuis longtemps. Son système digestif ne pouvait plus absorber aucun nutriment. Un nouveau signe des conséquences de la pollution des océans.


http://www.europe1.fr/international/vid ... ac-2969156
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2900
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 118

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 28/02/17, 19:44

L’Onu lance une campagne mondiale pour lutter contre la pollution plastique

Publié le 28/02/2017

L'Onu vient de lancer, via le Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue), une campagne mondiale visant à l'élimination des microplastiques présents dans les cosmétiques et contre l'utilisation excessive de plastique à usage unique à l'horizon 2022.

Lancée lors du Sommet mondial sur les océans organisé à Bali, la campagne baptisée #OcéansPropres a déjà mobilisé dix pays (Belgique, Costa Rica, France, Grenade, Indonésie, Norvège, Panama, Sainte-Lucie, Sierra Leone et Uruguay) prêts à s’engager activement dans la lutte contre les pollutions qui menacent tout l’écosystème marin.

À titre d'exemple, l'Indonésie s'est engagée à réduire les déchets marins de 70 % à l'horizon 2025. De nombreuses célébrités ont également rejoint la campagne ainsi que le constructeur informatique Dell, qui vient de lancer une chaîne d’approvisionnement utilisant du plastique repêché au large d’Haiti qui servira pour l'emballage de ses produits.

Une campagne fortement médiatisée, car il y a urgence. Selon le Pnue, en 2050 il pourrait y avoir « plus de plastique que de poissons dans les océans », « et environ 99 % des oiseaux marins auront ingéré du plastique. »

Tout au long de l'année, la campagne #OcéansPropres relaiera les importantes mesures prises par les pays et les entreprises comme l'élimination des microbilles présentes dans les produits d'hygiène, l'interdiction ou les taxes imposées sur les sacs plastique à usage unique.

Image

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... anspropres
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Déchets, recyclage et réutilisation de vieux objets »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités