Consommation durable: consommer responsable, alimentation, trucs et astucesAssiette tous risques et alerte alimentaire [PAC]

Consommation et alimentation durables et responsables, trucs et astuces au quotidien pour réduire ses consommations d'énergie et d'eau, ses déchets...Mieux manger: préparations et recettes, trouver des aliments sains, de saison et locaux, informations sur la conservation alimentaire...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45046
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 157
Contact :

Message non lupar Christophe » 29/06/10, 16:45

Christophe a écrit :Au bout de 6 jours des traces de conservateurs étaient à la baisse pour le b) et à la hausse pour le a)...


Oublié de préciser un autre truc important:

Au bout de 12 jour, a) poids +2kg, b) poids -2kg...

Il me semble que le sujet a) était plus petit...
0 x




carburologue
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 183
Inscription : 14/05/06, 15:23

Message non lupar carburologue » 29/06/10, 17:15

du pyralène, c'est quoi ce nom barbare???sinon pour les porcs et les volailles dira t'on, j'ai entendu qu'on les gave de clenbutérol pour augmenter la masse musculaire, ca se vend plus cher, diminuer le gras et surtout cela réduit le temps de croissance de cinquante pourcent...

j'ai lu, je sais plus ou que surtout à l'approche des fêtes de fin d'année qu'il fallait faire gaffe et cela me semble vrai car la dinde de noél 2009...mes parents s'en souviendront longtemps encore, ils ont tous vomi...ils avaient des sueurs etc...

par contre je suis trés surpris qu'il y ait des lois, des décrets européens et on arrive encore à trouver des produits qui ne respectent pas ces dites lois...comment est ce possible???magouille et politique ou pas???
0 x
la fin approche, on va tous y passer...non je rigole...un peu d'humour c'est bon pour le moral...

dicton futuriste
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45046
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 157
Contact :

Message non lupar Christophe » 29/06/10, 19:16

Pyralène c'est l'huile thermique diélectrique utilisée dans les transformateurs EDF (notamment)...à une époque lors des vidanges régulières on la balancait directement à la flotte à proximité...

:evil:

carburologue a écrit :par contre je suis trés surpris qu'il y ait des lois, des décrets européens et on arrive encore à trouver des produits qui ne respectent pas ces dites lois...comment est ce possible???magouille et politique ou pas???


Y a + ou - la réponse dans le documentaire: le profit avant le respect de la santé du consommateur...

D'un autre coté c'est le consommateur qui est fondamentalement responsable car il veut des prix toujours plus bas (pour beaucoup de gens c'est LE seul critère d'achat): si les fraises espagnoles ou pommes du chili bourées de chimiques ne sont plus achetées, alors rapidement il n'y en aura plus dans les rayons...mais va éduquer 60 millions de CONS...ommateurs du jour au lendemain... :mrgreen:

Ce PAC est une goutte d'eau qui va dans ce sens comme tant d'autres...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 11936
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 121

Message non lupar Flytox » 29/06/10, 20:42

D'un autre coté c'est le consommateur qui est fondamentalement responsable car il veut des prix toujours plus bas (pour beaucoup de gens c'est LE seul critère d'achat): si les fraises espagnoles ou pommes du chili bourées de chimiques ne sont plus achetées, alors rapidement il n'y en aura plus dans les rayons...mais va éduquer 60 millions de CONS...ommateurs du jour au lendemain... :mrgreen:


Quel que soit le prix de vente, tu n'empêchera pas les salopards de tricher, produire des saloperies, les vendre comme du bon pain, fermer les yeux sur tout ce qu'on ne veut pas voir , avec des complicités à tous les stades élargis (production à l'assiette en passant par ...).

Dans un système ou la seule vraie "valeur" est l'argent, il faut faire des règles claires et applicables, ne faire confiance qu'a des systèmes inachetables et qui ont les moyens de contrôler ce qu'ils ont à contrôler. En outre ces systèmes inachetables doivent avoir le pouvoir de retrouver et ruiner les contrevenants. Une vraie dissuasion quoi :mrgreen: pas de celles qui s'achète....Quand les amendes ne coutent presque rien par rapport à ce rapporte le traffic, c'est de l'incitation à la triche.
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5181
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 154

Message non lupar Ahmed » 29/06/10, 22:00

Christophe a écrit:
D'un autre coté c'est le consommateur qui est fondamentalement responsable car il veut des prix toujours plus bas...

Ce n'est qu'une apparence pour deux raisons:
1- Une entreprise, à partir du moment où elle a une stature industrielle suffisante, va généralement axer sa stratégie sur deux points principaux: innovation et gain de productivité.
Dans une première phase, l'innovation (réelle ou symbolique, peu importe) lui assure une avance concurrentielle qui lui permet un prix de vente élevé et donc un amortissement rapide de son investissement en R&D et en pub (du moins en cas de succès!); le facteur limitant d'une entreprise est le nombre d'acheteurs potentiel: il est donc impératif, après cette première étape de diminuer le prix de revient par un accroissement de la productivité*, ce qui a pour effet d'élargir mécaniquement la clientèle vers des catégories sociales moins fortunées. C'est une condition sine qua none de l'augmentation du profit.
2- C'est pourquoi, fort logiquement, la politique de "communication" de l'entreprise (qui se trouve en concurrence avec d'autres [généralement, hors situation monopolistique]) mettra l'accent moins sur le produit que sur le prix (ex: le slogan Carouf, c'est le prix!) afin de conditionner l'acheteur a détourner son attention du contenu d'une marchandise toujours plus pauvre (valeur d'usage) au profit de sa simple valeur d'échange.
Il s'agit enfin de lui occulter le fait que dans ce process industriel cette marchandise est réduite à la stricte valeur d'usage minimale lui permettant, quant même, de remplir sa fonction fondamentale: être échangeable pour réaliser un profit .

On ne peux donc pas s'étonner si la "volonté" du consommateur va dans le sens des intérêts des industriels ou des grands distributeurs.

*ou/et une pression à la baisse sur les salaires ou les sous-traitants/fournisseurs.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45046
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 157
Contact :

Message non lupar Christophe » 29/06/10, 22:18

Vous faites bien de nuancer.

Mais que se passerait-il si les produits alimentaires "de m***e" ne se vendaient plus du jour au lendemain?

De toute facon à la vue des infos du doc de hier je crois pas que cela soit rentable à long terme pour un pays de laisser vendre des aliments empoisonnés à son peuple...car à priori c'est bien de cela que l'on parle non? :?
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5181
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 154

Message non lupar Ahmed » 30/06/10, 20:19

Mais que se passerait-il si les produits alimentaires "de m***e" ne se vendaient plus du jour au lendemain?

Les politiques agricoles, historiquement, sont généralement orientées vers un coût minimum des denrées alimentaires, et ce depuis longtemps (Cf. le "panem" des romains). ceci permet de limiter les dépenses de base et donc:
1- d'être populaire auprès des classes du même nom
2- de limiter les exigences salariales des ouvriers et petits employés
3- de fournir des matières premières bon marché pour l'industrie agroalimentaire
Donc, craindre que certaines catégories de gens éprouvent des difficultés à s'alimenter est pertinent, mais prend le problème à l'envers.

Nota: tu remarqueras que sur ces 3 conséquences, seule la première n'est qu'un leurre.[/quote]
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4843
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 75

Message non lupar sen-no-sen » 30/06/10, 20:23

Il en est de l'alimentation,comme de la pauvreté, le chômage,la délinquance etc..., un gouvernement "éclairé" n'a pas vraiment d'intérêt à faire disparaitre ses maux de la société...€€€€€€€€€€!!!!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
fplm
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 306
Inscription : 04/02/10, 23:47

Message non lupar fplm » 30/06/10, 21:00

Christophe a écrit :Vous faites bien de nuancer.

Mais que se passerait-il si les produits alimentaires "de m***e" ne se vendaient plus du jour au lendemain?

De toute facon à la vue des infos du doc de hier je crois pas que cela soit rentable à long terme pour un pays de laisser vendre des aliments empoisonnés à son peuple...car à priori c'est bien de cela que l'on parle non? :?


C'est exactement le cas de figure du label "BIO". Se mettre aux normes pour changer d'étiquette. Au final, on a un produit un peu moins contestable qu'avant mais qui est loin d'être aussi satisfaisant que ce que la nature nous offre réellement.

L'histoire nous montre que c'est rentable. Tout est une question de point de vue. Le peuple(le clergé devrais-je dire) n'est pas là pour prétendre à une quelconque rentabilité puisqu'il travail pour un système qui, lui, doit être rentable(PIB) et dont le retour est plus que contestable. Si l'économie du pays repose sur l'alimentaire mais aussi la santé, les deux ne peuvent pas être parfait au risque d'en voir un des 2 disparaître.
Si on veut faire plus de profit, on vend cher de la nourriture toxique, dont les prix sont justifiés par la couteuse technologie, pour ensuite médicaliser en masse. C'est double jackpot!

Les consommateurs sont sans doute responsables(à leur échelle) de leur manque de réaction face à ça mais ne sont certainement pas coupables de telles supercheries.
C'est la politique qui réglemente ça et quand on sait que la seule opportunité du peuple à s'exprimer dans ce sens est de glisser un souhait dans une boîte tous les 4 ans, on comprend mieux sa condition de "vache à lait" qui mène à toutes les frustrations/dépressions d'aujourd'hui.

Malgré tout ça, nous avons toujours notre libre arbitre et la possibilité de désobéir pour que notre volonté soit respectée. Ceci incombe le refus de certaines règles et donc la remise en cause de certaines lois.
A chacun de faire ses choix...et surtout à les assumer.
0 x
« Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs. »
Malcolm X
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 63

Message non lupar Obamot » 01/07/10, 05:44

Christophe a écrit :Vous faites bien de nuancer.

Mais que se passerait-il si les produits alimentaires "de m***e" ne se vendaient plus du jour au lendemain?

De toute facon à la vue des infos du doc de hier je crois pas que cela soit rentable à long terme pour un pays de laisser vendre des aliments empoisonnés à son peuple...car à priori c'est bien de cela que l'on parle non? :?


Sans entrer dans le paradigme de la théorie du complot. La thèse de "en tant qu'arsenal de régulation démographique" (c'est terrible ce que je dis là ....mais souvenez-vous ce dont l'homme est capable aux heures les plus sombres de l'humanité) devrait à se stade être examinée avec minutie.

Car sinon, comment expliquer que la démographie chute drastiquement dans les zones urbaines?

Des indices?
Reach, qui a en quelque sorte «admis» les quelques 40'000 produits chimiques de synthèse qui se baladent dans la nature (et nos assiettes) sans introduire d'effet retroactif concernant leurs effets sur la santé...
– le Codex alimentarius (dont l'origine est très trouble et remonterait à des motivations inavouables issues du IIIe Reich) cet annuaire de prescription est désormais devenu un recueil de normes admis et promu par l'OMS et l'OMC et il serait sensée nous garantir un approvisionnement sûr, mais lorsqu'on l'examine en détail, on s'apperçoit qu'il n'est par exemple pas restrictif concernant un bon nombre de produits dangereux dont les PCB (ce qui constitue un véritable retour en arrière puisqu'il avait fallut de longues batailles pour les faire interdire). Problème, les législation de tous les pays doivent être compatibles avec ces directives...
– les questions des antibiotiques, qui avaient sérieusement été mises sur la sellette il y a plusieurs décennies déjà, notamment à l'époque de l'interdiction de la viande de bœuf aux hormones. Il est donc incroyable que cette situation perdure.
On ferait donc désormais pire en Europe qu'outre-atlantique!

Clou du spectacle: lorsque le Ministre qui s'occupe de ces questions décline l'invitation qui lui est offerte de manger des produits de consommation courante et réputés contenant polluants et hormones dans l'assiette que lui tend la journaliste et de lui proposer des produits de sa propre production! Quel aveu et quel scandale.
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Consommation durable: consommer responsable, alimentation, trucs et astuces »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot] et 4 invités