Injection d'eau: compréhension et explications scientifiquesL'injection d'eau en compétition dans les années 80

Compréhension du procédé : idées de montages, études, analyses...Aspects physico-chimiques.
boulon
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 357
Inscription : 01/02/06, 20:44
Localisation : Pas-de-Calais

Message non lupar boulon » 17/12/06, 23:30

ici injection d'eau un peu différente, mais çà pette le feu apparemment :mrgreen: :
http://www.perrotfeeler.com/index2.htm
cliquer sur peroxyde d'hydrogène
0 x




Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2009
Inscription : 17/09/05, 10:29

Message non lupar PITMIX » 18/12/06, 10:44

Salut
En relisant le texte sur le site, j'ai vu qu'à -10°C la puissance est au top par beau temps.
Et comme chacun le sait beau temps par -10°C veut dire temps très sec.
A -10°C la moindre goutte d'eau en suspension dans l'air donne de la brume. Alors qu'à 30°C la même quantité d'eau dans l'air passerait innaperçue.
C'est un fait le réacteur donne de meilleurs résultats en été qu'en hiver puisque l'air peu contenir plus d'eau.
Mais pourquoi a-t-on l'impression que le moteur est plus puissant en été avec le réacteur en service qu'en hiver même sans réacteur ?
Car la puissance du moteur à -10°C est déjà au maxi donc le réacteur n'apporte rien de plus ?
Parce que le réacteur est noyé ?
On a vu qu'il fallait que la température de sortie réacteur soit importante pour qu'il fonctionne bien.
Comment peut on obtenir un gain de puissance si la température d'admission est rechauffée par la vapeur sortant du réacteur ?
Serait ce une preuve qu'il se passe autre chose que ce qu'apporte l'injection d'eau ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)

Message non lupar Bucheron » 18/12/06, 14:06

Christophe a écrit :L'injection d'eau est désormais interdite par le reglement WRC, mais je ne pensais pas qu'elle était autorisée jusqu'en 2005...

http://www.ffsa.org/pratiquer/france_auto/fa67.pdf

page 27 du .pdf colonne de droite
Si.
Même cette année d'ailleurs, les équipages engagés en "Constructeurs 2" pouvaient courir avec des modèles 2005, dont les principales différences avec les psécifications 2006 étaient : les ponts pilotés et l'injection d'eau.

Exemple parmi d'autres : Dani Sordo dans l'équipe Kronos, équipier de Loeb.
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)

Message non lupar Bucheron » 18/12/06, 14:22

Andre a écrit :[...]Si je lis le post il disent que aspirer de l'air chaud humide (orageux) c'est défavorable sur la puissance maximum (et c'est vrai)[...]
La baisse de puissance n'est pas lié à l'humidité mais à la baisse de pression atmosphérique.
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2009
Inscription : 17/09/05, 10:29

Message non lupar PITMIX » 18/12/06, 21:16

Ok bucheron
Donc le beau temps par -10°C est la résultante d'une pression atmospherique haute.
0 x


laurent.delaon
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 168
Inscription : 13/08/05, 17:49

Message non lupar laurent.delaon » 18/12/06, 21:49

bonjour,
a basse temperature et pour une quantite d'air identique le volume est plus petit.... donc quand il fait froid le meme moteur aspire d'avantage d'air et donc d'oxigene il a plus de comburant. il marche mieux. pour un diesel mon raisonnment me semble correcte car le diesel avale le meme volume d'air donc si l'air est froid (peu dilate) il en avale plus.
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35

Message non lupar Andre » 19/12/06, 01:34

Bonjour,
Pour la pression atmospherique il y a une petite differrence, la temperature influence aussi, air chaud= air dilaté.
sur un avion en raz mote et a 500 metres on ne remarque pas une grande differrence sur la puissance , mais a 2000 metres on commence a sentire une differrence, (malgrés que l'air est plus froide)
Maintenant qu'en est il si le moteur est trubo avec un intercooleur ? le turbo quand il arrive a sa limite de pression en pleine puissance, la (west gate) le reduit, et l'intercooleur refroidi l'air comprimé, donc la température et la pression en avant du turbo n'affect pas autant qu'un moteur atmospherique..

André
0 x
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2009
Inscription : 17/09/05, 10:29

Message non lupar PITMIX » 19/12/06, 10:32

Conclusion
Je vais poser une clim dans le conduit d'air du moteur de la Golf :cheesy:

Au fait j'ai trouvé plein de bonne choses sur une entreprise qui travail sur la dépollution des diesels grâce à l'injection d'eau.
J'en avais déjà parlé sur mon post http://www.econologie.com/forums/un-debut-d ... t1416.html
Cherchez "swirlflash" sur Google
0 x
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)

Message non lupar Bucheron » 19/12/06, 13:44

PITMIX a écrit :Ok bucheron
Donc le beau temps par -10°C est la résultante d'une pression atmospherique haute.
Le beau temps est le résultat d'une pression atmosphérique élevée, généralement située vers 1025 -1030 mbars et le fait qu'il fasse -10°C fait que la densité de l'air est plus élevée (comme chez moi ce matin :mrgreen: mais il devait faire que -1°C ou -2°C, à peu près...)
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau: compréhension et explications scientifiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité