Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Puis je me passer de chauffage?

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
gisier
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 27
Inscription : 16/12/08, 22:26

Message non lupar gisier » 06/07/10, 10:06

merci pour vos réponses.

Mais à la question " a quel bois je me chauffe?" autrement dit, gaz ou elec (moins d'investissement), je n'ai pas de réponse je vais peut être tenté l'étude thermique, avez vous une idée de son coût??

Petite question technique, est il possible de mettre en place un puits canadien sans cave, je pense aux condensats et à la pente, car s'il est enterré à1m50 comment prévoir une pente de 2% vers la maison qui est sur terre plein?

Merci
0 x




aerialcastor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 830
Inscription : 10/05/09, 16:39

Message non lupar aerialcastor » 06/07/10, 13:56

C'est justement l'étude thermique qui déterminera le système de chauffage le plus adapté.
Si les besoins sont faibles il n'est pas logique d'installer d'installer un chauffage central à eau.



Pour le PC sans cave ça ne pose pas de problème il suffit de faire un puits perdu avant l'entrée de la maison.
0 x
Sauvez un arbre, mangez un castor.
Ca ne sert à rien de réussir sa vie, ce qu'il faut c'est rater sa mort.
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

Message non lupar dedeleco » 06/07/10, 15:27

Pour vous répondre, tout moyen de chauffage est bon, le bois est le moins cher, avec plus d'astreintes d'autant plus que le prix est bas, les autres électricité et gaz verront leur prix augmenter comme le fuel dans le futur, et les pellets granulés suivront aussi.
L'électricité a un matériel très peu cher, 2KW pour moins de 15€ avec radiateur soufflant tout bête avec thermostat, qu'on ne trouve pas parfois sur des appareils bien plus chers, prétendus mieux selon certains, affirmation que je considère fausse !!
Avec votre isolation un radiateur de ce type par chambre et pièce suffit très largement, surtout comme secours pas cher.
Dans ma résidence secondaire 2 fois moins bien isolée que la votre (10cm et pas de VMC double flux), partant d'une maison bien froide (5°C intérieur), je m'en sers en arrivant, pour avoir de l'air chaud (mais murs froids) le temps que la cheminée démarre en envoyant de l'air chaud intense ( une demi heure à une heure).
Ma cheminée donne une puissance de chauffe avec du bois qui chauffe ma maison froide en une nuit bien plus vite que l'électricité limitée en puissance à 9KW (abonnement sinon excessif) qui n'a pas encore chauffé la maison en un week-end, et je repartirais en perdant cette énergie, avec une maison chaude qu'après mon départ !!.

Vous avec un puits canadien, VMC double flux bien conçue, votre maison bien mieux isolée, démarrera vers 12 à 15°C et donc ces modes de chauffage bois et électricité de secours, comme pour moi, marcheront à coup sûr, demandant beaucoup moins de puissance, pour vous!!

Je vous conseille cette bi énergie, avec cheminée et insert, car en cas de coupure d'électricité vous conserverez un chauffage (tempête, rare, problème). Sans électricité, vous n'avez plus de chauffage, même avec le gaz qui demande toujours de l'électricité actuellement.
Au contraire vous pourrez vous chauffer, même si le rétablissement du courant demande 2 semaines, comme pour moi, fin 1999, avec la ligne électrique à terre avec dessus 800m d'arbres abattus pour l'accès à ma maison secondaire (alors avec ces arbres, j'avais du bois disponible bien plus que je n'en ai brûlé en 10 ans, en plus un arbre avait abattu le poteau électrique en ciment proche de chez moi, bloquant tout accès).

Il est absurde de construire sans chauffage de secours ne dépendant pas de l'électricité, une cheminée est cruciale!!


Le puits canadien est pour quoi?
Se rafraichir en été par canicule, alors sa taille n'a pas besoin d'être grande, surtout dans le nord, une cave suffit.
Au contraire, partant de 0°C, voire moins, en hiver, pour avoir un air réchauffé qui arrive à 12°C tout l'hiver et éviter que si sous dimensionné, le puits se refroidisse vite et l'air n'arrive plus qu'à 3°C, en décembre ou janvier, février, il faut lui donner une taille sérieuse, correspondant au volume de terre qui conservera et fournira la chaleur nécessaire, pour tout l'hiver !!
A mon avis il faut au moins 300m3 de terre parcourue par des tuyaux, à air ou liquide d'échange glycolé. Le calcul doit être fait en fonction de la terre, de son humidité, et du refroidissement accepté pour cette terre en hiver, de 15°C à 10°C ou moins, et aussi si on utilise un chauffage solaire en hiver (la meilleure solution) et mieux encore avec stockage en été dans le puits canadien.
J'ai l'impression que beaucoup de puits canadiens sont sous dimensionnés, utiles comme anti-cainicule, mais pas pour l'hiver, surtout dans le nord..
Si sous dimensionné, au milieu de l'hiver, l'air n'arriver pas à 15°C, mais à 5 ou 6°C, voire moins, la terre étant bien refroidie par l'air froid extérieur déjà passé avant à 0°C !! Exactement comme dans ma cave qui sert de puits canadien rudimentaire !

.
0 x
gisier
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 27
Inscription : 16/12/08, 22:26

Message non lupar gisier » 06/07/10, 17:09

Merci pour les réponses.
Pour la cheminée, j'ai plus pensé à un poelle à pellet mais j'ai peur de la surchauffe avec une telle isolation et l'absence d'inertie dans la maison. (c'est en plus assez bruyant)
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

Message non lupar dedeleco » 06/07/10, 20:38

Les poeles à pellets ont en principe une régulation thermique, qui devrait éviter de surchauffer, mieux que que un insert au bois, qui peut avoir une régulation sur le débit d'air chaud en circulation, , ils ne sont pas tous pareils, à voir suivant le prix, et l'inertie thermique augmente avec des carrelages avec chape en ciment.

En général les poeles à pellets ne chauffent qu'une pièce contrairement à l'insert avec circulation d'air, qui pourrait être couplé avec la vmc double flux, qui assurerai la régulation thermique avec son échangeur et la distribution d'air chaud ????

Les pellets ont l'inconvénient de rendre le client assez captif et leur prix suit celui des autres sources d'énergie, en étant un peu moins chers. Voir sur econologie les forums sur pellets, granulés et leurs prix.

L'idéal serait le poele à pellets avec circulation d'air et qui brule tous les végétaux broyés . et j'ai presque envie de trafiquer un poele à granulés pour lui faire bruler un peu de tous les végétaux broyés et bien secs au soleil et voir les problèmes.
0 x


oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Message non lupar oiseautempete » 07/07/10, 09:11

dedeleco a écrit :L'électricité a un matériel très peu cher, 2KW pour moins de 15€ avec radiateur soufflant tout bête avec thermostat, qu'on ne trouve pas parfois sur des appareils bien plus chers, prétendus mieux selon certains, affirmation que je considère fausse !!

Ma cheminée donne une puissance de chauffe avec du bois qui chauffe ma maison froide en une nuit bien plus vite que l'électricité limitée en puissance à 9KW (abonnement sinon excessif)
J'ai l'impression que beaucoup de puits canadiens sont sous dimensionnés, utiles comme anti-cainicule, mais pas pour l'hiver, surtout dans le nord..
Si sous dimensionné, au milieu de l'hiver, l'air n'arriver pas à 15°C, mais à 5 ou 6°C, voire moins, la terre étant bien refroidie par l'air froid extérieur déjà passé avant à 0°C !! Exactement comme dans ma cave qui sert de puits canadien rudimentaire !

.


Les radiateurs soufflants, c'est à éviter: bruyants,remuant la poussière, et mauvais rendement (la consomation de la soufflante).L'idéal c'est les panneaux radiants (chaleur homogène, chauffe rapide, bon rendement), pas nécessairement chers (la marque Française Sauter fait d'excellents produits à prix très raisonnables, d'ailleurs les miens en sont , et je les ai achetés à la CAMIF par "minitel" il y a ~18ans...).
Chez moi, la nuit, le chauffage électrique est en veille à 15°C...surchauffer excessivement la nuit c'est du gaspillage pur et simple...Mais laisser baisser d'avange que 15° entraîne une forte surconsommation pour remonter la t°...
Avec un radiant (surdimensionné dans ce cas précis pour favoriser la rapidité de chauffe), par exemple la salle de bains froide est réchauffée, sans bruit, à 20° en ~15 minutes...et peut éventuellement être programmé pour être chaud lorsqu'on en a besoin...
L'avantage de l'électricité c'est son extrême souplesse et le très faible investissement de départ...Mais faut une isolation correcte, auquel cas le coût annule ne dépasse pas celui d'un chauffage Gaz/fuel surtout si l'on compte aussi le contrat d'entretient chaudière et cheminée (théoriquement obligatoire...)
Pour être efficace, un puit canadien doit avoir de très grandes dimensions et être enterré très profond (minimum 2m dans nos contrées)...une simple cave,même profondément enterrée, à moins qu'elle ne soit très grande, est peu efficace car les surfaces d'échange sont très faibles...évidemment si vous avez la ligne Maginot qui arrive sous votre jardin, avec ses 20 à 30m de profondeur, c'est l'idéal... :lol:
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

Message non lupar dedeleco » 08/07/10, 02:21

Tout à fait d'accord sur le puit canadien qui doit avoir les bonnes dimensions pour l'hiver.

Les radiateurs soufflants, c'est à éviter: bruyants,remuant la poussière, et mauvais rendement (la consomation de la soufflante).

L'énergie de la soufflante (1% max pour 2KW de chauffage) se retrouve en chauffage dans le bobinage du ventilateur et dans l'agitation de l'air, qui finalement chauffe l'air de la pièce en s'immobilisant et le rendement de l'ensemble est parfait de 100% !
Je suis effaré des erreurs de physique basique que on trouve sur le chauffage électrique un peu partout !!!!

A moins d'avoir un très haut niveau de poussières dans la pièce le ventilateur ne remue rien de poussière sauf au démarrage après plusieurs mois la poussière tombée dans le chauffage qui ressort cramée pendant quelques minute, mais sans ventilateur, on a la même odeur de brulé pendant des heures !!
En gardant le chauffage à l'abri bien protégé de la poussière, on évite celà.

Enfin, le bruit est fonction du ventilateur et est souvent plus faible que celui d'une climatisation ou d'une VMC, simple ou double flux !

Enfin, le chauffage est affaire de gout et d'habitudes.
Le chauffage réduit la nuit avec la pièce à 15°C m'est insupportable, car la nuit en dormant mon métabolisme est très réduit et j'ai bien plus froid la nuit en dormant que le jour en remuant et donc pour moi c'est une absurdité de réduire le chauffage la nuit.
Lorsqu'on n'est pas là, oui, si l'inertie de la maison est faible, (une heure) sinon on ne gagne rien à réduire lorsqu'on est absent la journée, car on redépense à rechauffer autant que à maintenir, dans ma maison à forte inertie (2 jours) !!
Autrement les grands panneaux radiants achetés par mon prédécesseur très chers sont détruits à la moindre araignée qui fait un court circuit et j'ai renoncé à changer les résistances (500€ pour les recramer à la prochaine araignée !!) et je ne vois pas l'intérêt de grands panneaux qui prennent plein de place ?

Autrement le chauffage électrique de secours pourrait être mis avec l'échangeur de la VMC double flux qui a un ventilateur qui fait un peu de bruit, fonction de son montage.
Le ventilateur de insert avec circulateur d'air chaud fait aussi du bruit fonction de la qualité de son montage, il pourrait être couplé avec la VMC double flux, en régulant la température des pièces.
0 x
oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Message non lupar oiseautempete » 08/07/10, 07:57

dedeleco a écrit :A moins d'avoir un très haut niveau de poussières dans la pièce le ventilateur ne remue rien de poussière sauf au démarrage après plusieurs mois la poussière tombée dans le chauffage qui ressort cramée pendant quelques minute, mais sans ventilateur, on a la même odeur de brulé pendant des heures !!


Enfin, le bruit est fonction du ventilateur et est souvent plus faible que celui d'une climatisation ou d'une VMC, simple ou double flux !

Enfin, le chauffage est affaire de gout et d'habitudes.
Le chauffage réduit la nuit avec la pièce à 15°C m'est insupportable, car la nuit en dormant mon métabolisme est très réduit et j'ai bien plus froid la nuit en dormant que le jour en remuant et donc pour moi c'est une absurdité de réduire le chauffage la nuit.
Lorsqu'on n'est pas là, oui, si l'inertie de la maison est faible, (une heure) sinon on ne gagne rien à réduire lorsqu'on est absent la journée, car on redépense à rechauffer autant que à maintenir, dans ma maison à forte inertie (2 jours) !!
Autrement les grands panneaux radiants achetés par mon prédécesseur très chers sont détruits à la moindre araignée qui fait un court circuit et j'ai renoncé à changer les résistances (500€ pour les recramer à la prochaine araignée !!) et je ne vois pas l'intérêt de grands panneaux qui prennent plein de place ?



Tes "panneaux radiants" ne sont visiblement pas de vrais radiants (d'après ta description ce sont de simples convecteurs) car un panneau radiant c'est une plaque lisse= pas de résistance visible, pas d'odeurs de cramé, pas de poussière.
Inertie très faible car isolation intérieure, donc très rapide à chauffer..
Quand au bruit: je préfère pas de bruit du tout (ma VMC est très discrête), sauf celui des petits oiseaux...
15°C la nuit ne m'a jamais dérangé (je trouve même que c'est trop chaud pour bien dormir!) vu que je dors fenêtre ouverte tant que les t° sont positives et il n'y a jamais de chauffage dans la chambre..., ma femme pourtant aussi frileuse que la majorité des femmes ne s'en plaint pas non plus car elle a un gros radiateur à ses côtés (moi, masse corporelle double de la sienne) et nous dormons avec un accessoire qui s'appelle une couette qui fait un "nid" très douillet, le matelas (face hiver en laine) étant "préchauffé" avec une chaufferette lorsqu'il fait vraiment très froid ...lorsque j'étais enfant, jamais de chauffage dans la chambre, et il y avait parfois de la glace sur l'intérieur de vitres au coeur de l'hiver...mais jamais froid grâce à un bon gros "plumon" de 20cm d'épaisseur et un matelas en pure laine...Dormir avec le chauffage, à poil dans le lit avec juste un drap souvent sans la moindre ventilation (tout le monde n'a pas de VMC) c'est une très mauvaise habitude (fragilise la santé) et très dispendieuse...la baisse de métabolisme en dormant est tout à fait normale, il suffit de la compenser avec des couvertures... :lol:
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 3
Contact :

Message non lupar dedeleco » 08/07/10, 13:58

Amusant :
oiseau tempête écrit :
15°C la nuit ne m'a jamais dérangé (je trouve même que c'est trop chaud pour bien dormir!) vu que je dors fenêtre ouverte tant que les t° sont positives et il n'y a jamais de chauffage dans la chambre..., ma femme pourtant aussi frileuse que la majorité des femmes ne s'en plaint pas non plus car elle a un gros radiateur à ses côtés (moi, masse corporelle double de la sienne)

Ma femme ne supporterait pas, encore moins que moi, de passer la nuit avec de l'air à 15°C et moins, à respirer, la fenêtre ouverte et dormir la fenêtre ouverte avec le radiateur qui chauffe revient à mettre le chauffage quasiment dehors et à gaspiller l'énergie et c'est très dispendieux!!

On n'est pas tous pareils, et certains ont un métabolisme très supérieur à d'autres apparemment, en ayant toujours trop chaud !!

En ce moment oiseautempéte doit bouillonner avec la canicule et se mettre dans un frigo, avec son métabolisme élevé !!
Moi je me sens bien, même à pédaler en plein soleil chaud dans une forte côte, tant que la température n'atteint pas 36°C, limite où le vent en vélo, vous réchauffe au lieu de vous refroidir, signe de vrai canicule pour moi !!
Néanmoins je fais très attention à boire beaucoup plus d'eau !!

En France on n'a jamais, comme aux US, et des pays bien chauds (Inde et tropicaux ), 38°C (100°F) avec 100% d'humidité, car la sueur ne refroidit pas, ne s'évapore pas, s'accumule sur tous les vêtements, et alors c'est intenable pour qui que ce soit !!!
0 x
oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Message non lupar oiseautempete » 08/07/10, 18:38

dedeleco a écrit :En ce moment oiseautempéte doit bouillonner avec la canicule et se mettre dans un frigo, avec son métabolisme élevé !!
Moi je me sens bien, même à pédaler en plein soleil chaud dans une forte côte, tant que la température n'atteint pas 36°C, limite où le vent en vélo, vous réchauffe au lieu de vous refroidir, signe de vrai canicule pour moi !!
Néanmoins je fais très attention à boire beaucoup plus d'eau !!

En France on n'a jamais, comme aux US, et des pays bien chauds (Inde et tropicaux ), 38°C (100°F) avec 100% d'humidité, car la sueur ne refroidit pas, ne s'évapore pas, s'accumule sur tous les vêtements, et alors c'est intenable pour qui que ce soit !!!


Je n'aime en effet pas trop les grosses chaleurs et ne vais jamais en vacances dans le sud:je chauffe déjà bien assez dans mon atelier, par 36°C aujourd'hui, avec une combinaison de mécano :lol:
Quand aux pays tropicaux, je connais: quelques mois dans les iles du pacifique (pour raison pro), c'est assez intenable avec 100% d'hygrométrie...les polynésiens qui devaient être "habitués" ne foutaient absolument rien dans ces conditions étant tous "fiu"...nous les connards de techniciens métropolitains on bossait dans un hangar métallique qui devait monter à 50° en buvant tous les 1/4 d'heures...y :mrgreen:
En comparaison, un chantier à Djibouti (très sec) est passé comme une lettre à la poste... :lol:

Pour la résistance au froid, y pas de secret: faut s'endurcir et ce n'est pas possible si l'on se sur-protège...(ma femme a passé sa jeunesse à 900m d'altitude dans les vosges, ce qui l'a endurcie)...: un collègue originaire d'afrique centrale a cru qu'il allait mourir lorsqu'il a débarqué chez nous en plein hiver direct de 35° à -10, maintenant le froid ça ne le gêne pas plus que ça...
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités