Bonjour et bienvenue sur les forums éconologiques: énergies, technologies, chauffage, isolation, environnement, pollution, nucléaire...visitez aussi le site (actualités et informations, analyses et téléchargements)

Vous pouvez fermer cette annonce en haut à droite de ce cadre

Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Aide pour l'isolation d'une maison en colombages/torchis

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
feuillet
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 06/12/06, 12:44
Réputation: 0

Aide pour l'isolation d'une maison en colombages/torchis

Message non lupar feuillet » 06/07/11, 11:34

Bonjour,

j'ai besoin de votre aide pour déterminer le choix de mon isolation.

C'est une maison en colombage/torchis avec soubassement en pierre moellons dans le calvados (assez froid et humide l'hiver), je souhaite isoler uniquement par l'intérieur afin de conserver les colombages extérieur visible.

je pense mettre 80 cm de laine de chanvre/lin monter sur ossature bois au plus près de la paroi intérieur du mur, un frein vapeur, contre-liteaunage, et des plaques de fermacell. afin d'obtenir un R environ de 2.5

je souhaite avec cette combinaison éviter le pourrissement des colombages bois et le torchis en prenant des matériaux respirent.
l'ancienne isolation était en placo+polystyrène ce qui à créer quelques désordres sur certains bois.

mais voilà après contact de plusieurs fournissseurs, les avis sont différents, certains disent qu'il faut un vide d'air entre isolant et le mur d'autres pas besoin, ensuite pas besoin de frein vapeur d'autre qu'il en faut un....

bref, je suis perdu.

pouvez-vous me donnez votre avis sur le choix des matériaux ?
la bonne combinaison vide d'air ou pas, frein vapeur ...?

le coût des matériaux sont assez chère, si vous avez d'autre combinaison de matériaux, n'hésitez pas à me le dire.

d'avance merci de votre aide.

furcy
0 x




D'autres pages sur le même thème: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)

Avatar de l’utilisateur
stipe
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 224
Inscription : 07/01/11, 14:36
Réputation: 0
Localisation : oise (60)

Message non lupar stipe » 06/07/11, 13:08

Bonjour !

Chouette projet !

80 cm de laine de chanvre à l'intérieur, ça fait des murs de 1 mettre d'épais ???
C'est une longère ta maison ? Parce que ça risque de la transformer en couloir, non ?

Tu avais combien d'épaisseur de polystyrène avant ? Y avait-il une lame d'air, ou le polystyrène était-il collé au murs ?


Perso j'aurais mis une lame d'air (et pas un vide d'air... si ?) et un par vapeur. c'est quoi l'argument pour ne pas mettre ni l'un ni l'autre ?

bon courage
0 x
"le but de chaque vie est de finir"!.
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
Réputation: 0
x 2
Contact :

Message non lupar dedeleco » 06/07/11, 13:09

l'ancienne isolation était en placo+polystyrène ce qui à créer quelques désordres sur certains bois.


Je conseille de regarder les désordres actuels pour bien comprendre leur mécanisme physique précis, qui assez souvent n'est pas compris par les pros, qui pensent plus par habitudes et analogie.

Toute la connaissance de base est dans le point de rosée :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_de_ros%C3%A9e

Donc il faut éviter que de l'air chaud intérieur avec toujours un peu de l'humidité, sorte par des chemins mal définis et arrive se refroidir sur les parois froides et bois extérieurs pour y condenser son humidité dès que la température est en dessous du point de rosée !!
Les parpaings usuels résistent à l'eau liquide condensée mais pas le bois !!

Le pare vapeur est chargé de cette fonction de bloquer le passage de l'air chaud avec vapeur vers l'extérieur, mais il a souvent des fuites et trous.
Ce n'est pas évident du tout d'éviter des fuites imprévues qui condensent sur le froid extérieur et mouillent tout le mur et ses bois.
Le BBC mesure et exige cette étanchéité avec grande précision, et elle risque avec le temps de se détruire, surtout sur maison ancienne qui se déforme facilement !!

Donc, alors les avis divergent, facilement, surtout si non expliqué et justifié avec le trajet de cet air chaud qui condense en dessous du point de rosée, une quantité d'eau qui est énorme (inondation à croire que c'est une fuite ) si l'air chaud intérieur circule bien !!

L'idéal est d'exiger une garantie étanchéité et isolation par une entreprise compétente comme pour une maison BBC en bois, avec contrôles et mesures par expert indépendant , vu l'épaisseur d'isolant de 80cm que vous prenez, qui mange une bonne partie de la surface intérieure !! !!


Ainsi ce n'est pas à vous d'être compétent, mais à l'entreprise !!

Si votre isolation est étanche comme pour une maison neuve en bois, une circulation d'air extérieur froid (pas intérieur) lente entre cette isolation et le mur ancien évitera l'accumulation de condensation avec faible fuite inattendue, mais ce n'est pas une totale certitude, si manque de chance.

Surtout demandez de justifier les conseils avec des arguments physiques de point de rosée logiques, vérifiables et clairs !!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 7030
Inscription : 20/01/08, 16:34
Réputation: 28
Localisation : Alsace
x 126

Message non lupar Did67 » 06/07/11, 15:47

Isolant de 80 cm (centimètres) ou 80 mm (millimètres)...???

Même sur du superpassif en Allemagne, je ne crois pas qu'on aille à du 80 cm d'isolant !

Sur le principe, d'accord avec dédéléco. Quelque part netre l'intérieur à 20 ° et facilement à 80 % d'humidité relative et un extréieur à - 10 °, il y a forcément quelque part un "front" où on atteint le pointde rosée, donc où ça va condenser...

Ne pas trop "fantasmer" sur la "respiration" : si tu souffles sur une vitre froide sortie de ton congèle, tu verras bien que ta "respiration" va produire de ... la condensation. Ou même si tu souiffles sur la bouteille d'eau fraiche pour le pastis, si tu veux faire l'expérience dans des conditions plus agréables.

Donc pour moi, pas photo : pare-vapeur coté intérieur. Et comme le dit dédéléco, sans failles, sinon, cela revient à canaliser le flux d'humidité sur l'endroit de la fuite !

Je rajouterais alors aussi : si "pare-vapeur" qui forcément, s'il est efficace, freine la traversée de l'humidité par les paroies, il faut une VMC pour renouveler l'air sinon, condensation à l'intérieur sur les coins les plus froids ! Et moisissures...

Donc pour moi, c'est soit "pare-vapeur" + VMC ou alors effectivement, les matériaux traditionnels "respirant" mais alors faut faire ça proprement : badigeon traditionnel à la cire, etc... (qui font naturellement pare-vapeur !) sur enduit à la chaux sur torchis.... L'assemblage des deux techniques revient souvent à créer des "fronts" de rupture
0 x
feuillet
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 06/12/06, 12:44
Réputation: 0

Message non lupar feuillet » 06/07/11, 18:55

Bonsoir

Tout d'abord merci pour vos conseils.
je me suis trompé dans la dimension de l'isolent, ce n'est pas 80 cm mais 8 cm.

pour stipe : il y avait un polystyrène de 4 cm voir 2 par endroit ( les mur ne sont pas d'aplomb) coller au map donc lame d'air de 5 mm.

pour dedeleco : c'est pas une entreprise qui va faire l'isolation, mais moi même, c'est pour cela que je ne veux pas me tromper sur mon choix. j'ai bien compris l'importance de bien etancheifier le frein vapeur correctement avec un joint colle type sika 11fc.

pour did67 : ok pour la VMC, je l'avais oublié celle là.


d'après faut il que je colle l'isolent au mur, ou vide d'air?

furcy
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
Réputation: 0
x 2
Contact :

Message non lupar dedeleco » 06/07/11, 20:19

d'après faut il que je colle l'isolent au mur, ou vide d'air?

Vu que le mur a des colombages en bois qui ne doivent pas séjourner dans l'humidité, qui peut arriver si malchance, j'aurais tendance à conserver une aération minimale sur l'intérieur du mur avec un vide d'air, avec possibilité pour la condensation de couler vers le bas sur le soubassement en pierre, avec séchage spontané comme autrefois sans isolation. L'air de ce vide d'air serait en renouvellement lent vers l'extérieur.
Néanmoins le sol du soubassement en hiver est plus chaud que le mur extérieur et la terre de ce sol peut dégager de la vapeur d'eau qui va condenser sur l'intérieur du mur, plus froid avec l'isolation que sans isolation.
C'est un ennui possible, que j'ai vu déjà, et donc éviter toute remontée d'air ayant passé sur le sol qui dégage de l'humidité qui va alors se condenser sur le mur intérieur froid.

L'humidité peut venir par un circuit auquel on ne pense pas et donc il faut bien réfléchir.

J'aurais tendance par précaution, à garder pas mal de trappes dans l'isolation, étanches, pour inspecter l'état intérieur des colombages, humidité et pourissement éventuel, devenu invisible derrière l'isolation, pour ne pas se retrouver avec du bois pourri sans jamais pouvoir le savoir, en cas de fuite inattendue dans une maison ancienne qui se déforme inévitablement avec le temps,.

Il faut remarquer que si vous utilisez une climatisation et l'extérieur plus chaud que l'intérieur comme aux USA côte est en été, 36°C extérieur à 100% d'humidité et 28°C intérieur, vous aurez un déluge de condensation dans votre isolation et pourissement accéléré comme pour certaines maisons US, mais en France de telles conditions n'arrivent jamais alors qu'aux USA c'est très courant, avec maisons en bois pourri en été !!
Cette région US arrive à avoir 36°C à 100% d'humidité en été et -20°C en hiver !! Et le parevapeur doit changer de intérieur en hiver à extérieur en été !!
!!
Dernière édition par dedeleco le 07/07/11, 14:08, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Napo le nain
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 180
Inscription : 04/03/10, 10:43
Réputation: 0
Localisation : Somewhere over the rainbow

Message non lupar Napo le nain » 07/07/11, 09:06

pour la VMC mieux vaut une double flux avec un échangeur de grande efficacité
mais du coup les échangeurs enthalpique ne te serviront à rien
il faudrait juste rester sur du rendement important type passivhaus

y'a pas mal de fabricant mais aldes et france air à ma connaissance n'ont pas encre obtenu ce certificat.

je suis d'accord avec le frein vapeur par contre la ventilation devient un élément important il faut maîtriser au mieux les arrivées d'air neuf et rapprocher au plus près possible de la température des pièces pour des raisons de confort
sinon pour le réseau aéraulique le mieux est de passer en rigide et d'installer des trappes de visite pour le nettoyage (les pertes de charge sur du rigide sont inférieurs à du flexible et pour le nettoyage le risque de percer la gaine est quasi nul mais attention quand même dans les coudes à ne pas y aller trop fort)

le chauffage se fait comment poêle à bois, chaudière individuelle ?
0 x
De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 30 invités