Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Terremoto
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 77
Inscription : 17/10/16, 14:53
x 12

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Terremoto » 01/11/16, 08:11

S'il y a une chose que j'aime quand je regarde les vidéos de ce machiavélique manipulateur qu'est Courtillot – dont certains se plaisent, oh, avec plein de doutes, à infester les fils climatiques de ce forum en qualifiant son avis de "pertinent", "intéressant", et trouvent que ses arguments "scientifiques" montrent que tout le monde a tout faux – c'est découvrir ses manipulations! En voilà une (parmi tant d'autres):

Obamot a écrit :...
Selon les opposants "modérés" à la tendance haussière et qui ne la réfute pas, Vincent Courtillot, professeur de géophysique a donné un éclairage ici >>> qui est pertinent et qui tend à démontrer qu'il n'y aura pas le cataclysme attendu. Tout en soulignant que l'activité humaine a un impact. Son avis est intéressant par le fait qu'il réfute la thèse dominante avec des arguments eux-aussi, scientifiques. Et cela montre aussi une certaine marge de manœuvre que l'on croyait impossible (enfin faudra voir...)
...


Dans la vidéo dont le lien est offert ci-dessus https://www.youtube.com/watch?v=uXeRbbM2AjY, à 15:17, Courtillot dit: "...nous avons pris la température minimum, maximum et moyenne de chaque station [44 stations météorologiques européennes] chaque jour de l'année de tout le XXe siècle. Vous voyez ici la moyenne de ces stations, c'est le changement climatique de l'Europe..." et le graphique apparaît (15:29). Et le grand orateur enchaîne sur la surprise générale, sa courbe ne correspond pas à celles du GIEC, et "il n'y a aucun changement climatique en Europe de 1900 à 1985" (15:36) et blablabla.

Avez-vous découvert la première astuce? Oui, oui, là, entre 15:17 et 15:36?

Le graphique montre la courbe de la "température minimale journalière moyenne" pour l'Europe (pas celle de la température moyenne ni celle de la température maximale, elles devaient sans doute moins bien coller à la "démonstration") et Courtillot affirme que c'est "la moyenne de ces stations, c'est le changement climatique de l'Europe [...] il n'y a aucun changement climatique en Europe de 1900 à 1985".

Bien joué, il n'a pas menti pour "moyenne", pas précisé que c'était "minimale", et il conclut vite et bien par deux grossières affirmations mensongères que tout l'auditoire va enregistrer, mais pas contester dans l'immédiat! L'image est bonne, le son est bon, la vidéo est enregistrée, le "message" passera et se diffusera! Quelle maîtrise des médias!

Courtillot emberlificote encore un peu plus son auditoire, et donne en passant une leçon aux physiciens (16:33) sur les unités de physique et la température moyenne. Quelle classe d'oser adresser une remarque quasi vraie, mais stupide dans le contexte de l'étude du réchauffement du climat, à des scientifiques avec un tel aplomb (et de l'émotion: "cette incertitude qui me taraude moi-même"; 16:54; quel honnête homme).

Puis il enchaîne sur la courbe de la "température minimum moyenne" des États-Unis qui apparaît à 17:12 (tiens, celle-ci n'est pas "journalière", mais "moyenne glissante sur 3 ans", et c'est encore "minimale" ou "minimum"; moi j'ai un peu oublié mes cours de statistiques, mais lui, un illustre membre de l’académie des sciences, il sait très bien quel savon il nous passe).

[Aparté : Avant de poursuivre, notons que la température minimale d'une journée (dont Courtillot, le grand géophysicien, vient de nous montrer les courbes moyennes) se produit généralement (sauf quand un front chaud arrive avant ou un front froid arrive après le lever du soleil) le matin juste avant le lever du soleil, donc à un moment bien particulier de la journée. En effet, une région de la Terre (l'Europe ou les États-Unis, par ex) ne capte des rayonnements infrarouges (calorifiques) que lorsque le soleil est au-dessus de l'horizon mais, à la fin de la nuit, cela fait des heures que cette région n'en a pas reçu, ce qui en fait un moment très particulier. Sans être spécialiste, je me doute que la courbe de la température minimale journalière moyenne n'est pas la même que celle de la température journalière moyenne, et diffère aussi de la courbe de température maximale journalière moyenne, de la température journalière moyenne au coucher du soleil, etc.

Je vous ai perdu? Lui aussi!

J'aimerais bien pouvoir comparer les courbes de température minimale, moyenne et maximale de l'étude de Courtillot pour vérifier cette intuition, mais je parie que si je les lui demandais, il ne me les donnerait pas... Fin de l’aparté]

Et, outre les effets de manche intermédiaires découverts ci-dessus, Courtillod compare (à 17:33) ses courbes de "température minimale journalière moyenne" avec celles du GIEC qui sont des courbes des "anomalies de la température globale 1906-2005 (moyennes continentales décennales)" (leur titre apparaît à 14:39, lorsqu'elles étaient présentées seules).

Relisez le paragraphe ci-dessus. Oui, il y a de grandes différences entre des courbes de "température minimale journalière moyenne" 1900-1985 et des courbes des "anomalies de la température globale 1906-2005 (moyennes continentales décennales)", vous avez bien lu!

Mais à 17 :33, lors de la comparaison, les titres n’apparaissent plus, c’est plus visuel, et bien pratique.

C'est la deuxième astuce! Courtillod compare des pommes avec des bananes, de la choucroute garnie (par ses soins) avec de la salade niçoise, quelque chose qui aurait pu être comparable avec l'incomparable. De cette comparaison improbable, il s'autorise à conclure que les courbes du GIEC sont "fausses" (17:48), oh, "cette courbe n'est pas très fausse" (il est magnanime, n’est-ce pas? Et on passe au singulier, dans l'emportement, normal pour un être si émotif), "elle a une incertitude très sous-évaluée", etc.

Bravo, bien emballé, un grand maître de la manipulation auquel je n'arriverai jamais à la cheville (dans ce domaine).

Un instant pour dire des bêtises (2 minutes 31 secondes, mais il s'était préparé), des heures pour prouver que c'est faux (ben oui, ça m'a bien pris 2 heures)!

J'espère que vous apprécierez l'effort.
1 x




Le mot-clé de notre survie, c'est la vie parce que nous ne mangeons pas de cailloux, alors tuons avec respect et discernement!
Avatar de l’utilisateur
eclectron
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 215
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 10

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar eclectron » 01/11/16, 10:22

Terremoto a écrit :S'il y a une chose que j'aime quand je regarde les vidéos de ce machiavélique manipulateur qu'est Courtillot – dont certains se plaisent, oh, avec plein de doutes, à infester les fils climatiques de ce forum en qualifiant son avis de "pertinent", "intéressant", et trouvent que ses arguments "scientifiques" montrent que tout le monde a tout faux – c'est découvrir ses manipulations! En voilà une (parmi tant d'autres):

Obamot a écrit :...
Selon les opposants "modérés" à la tendance haussière et qui ne la réfute pas, Vincent Courtillot,

...
C'est la deuxième astuce! Courtillod compare des pommes avec des bananes, de la choucroute garnie (par ses soins) avec de la salade niçoise, quelque chose qui aurait pu être comparable avec l'incomparable. De cette comparaison improbable, il s'autorise à conclure que les courbes du GIEC sont "fausses" (17:48), oh, "cette courbe n'est pas très fausse" (il est magnanime, n’est-ce pas? Et on passe au singulier, dans l'emportement, normal pour un être si émotif), "elle a une incertitude très sous-évaluée", etc.

Bravo, bien emballé, un grand maître de la manipulation auquel je n'arriverai jamais à la cheville (dans ce domaine).

Un instant pour dire des bêtises (2 minutes 31 secondes, mais il s'était préparé), des heures pour prouver que c'est faux (ben oui, ça m'a bien pris 2 heures)!

J'espère que vous apprécierez l'effort.

Toutes mes excuses Terremoto, je croyais que tu étais OBAMOT le manipulateur pervers sous un autre pseudo.
Puisque tu t’attaques à Obamot en personne, j’ai maintenant la preuve que ça ne peut être toi !
Vraiment, je suis confus.*
* ironique bien entendu

Courtillod, que cela soit intentionnel ou non, te trahis une nouvelle foi Obamot:
Non intentionnel : ton subconscient difficile a dompter…sale bête !
Intentionnel, pour montrer qu’il n’y a pas qu’Obamot qui commet cette erreur.
Qui cela peut-il bien intéresser, à part Obamot ?


Sur le fond : certes Coutillot compare les courbes du GIEC (T°moyenne) avec des courbes de minimums ?
Est-ce correct ?
Absolument, même plus correct que des moyennes mal faites car en prenant la température minimum, c’est la nature qui fait la moyenne réelle toute seule.
Tu n’as sans doute jamais construit de station météo de tes mains et observé comment varie la température dans la journée, de minute en minute.
Moi oui.
A partir du moment où le soleil se couche et le moment où il se lève, la température de l’air ne fait que chuter linéairement, une belle droite !
La pente de cette droite étant fonction de toute l’énergie solaire emmagasinée la journée précédente et de la couverture nuageuse (ou non) du ciel nocturne.
La température chute la nuit par rayonnement infra rouge vers l’espace plus ou moins suivant l'effet de serre local le jour dit.

Le minium de température, juste avant le levé du soleil rend compte d’une par de l’intégration au sens mathématique de la température de la journée précédente et d'autre part des pertes vers l'espace pendant la nuit et effet de serre local du jour dit.
C’est un très bon indicateur de la température moyenne de la journée précédente.
Ce qui compte est uniquement l’allure de cette courbe qui rend compte de l’évolution du climat journellement.
Il peut arriver que le minimum de température ne soit pas le matin au levé du soleil, suite à un vent du Nord ou d'Est qui s'est levé dans la journée mais ces jours sont rares.
Fin de ton aparté.

Ça ne me dérange pas du tout que tu sois toujours sur le forum et que tu ais changé d’opinion sur le climat, tant que tu apportes de l’argumentation constructive et sincère.

Ce qui me dérange est que tu n’es pas sincère tu n’es là que pour jouer et manipuler, vu le ton de ton message.
Je regrette que certains se laissent encore prendre dans tes filets.
Surtout izentrop qui te like à tour de bras maintenant, tu dois bien rire, non ?!

Sur ce, la vie peut reprendre une activité normale, je t'ignore à nouveau.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1783
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 56
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar izentrop » 01/11/16, 10:58

eclectron a écrit :Je regrette que certains se laissent encore prendre dans tes filets.
Surtout izentrop qui te like à tour de bras maintenant, tu dois bien rire, non ?!
C'est toi qui persistes dans la pensée qui t’arrange et manques de véritable réflexion.

Tu agis comme si tu étais sur "chercheursduvrai", mais au fond, sur ce forum, je me demande ou est la différence pour certains intervenants (attention, je n'en fait pas une généralité et je ne vise personne) .
1 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Terremoto
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 77
Inscription : 17/10/16, 14:53
x 12

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Terremoto » 01/11/16, 19:43

eclectron a écrit :

Sur le fond : certes Coutillot compare les courbes du GIEC (T°moyenne) avec des courbes de minimums ?
Est-ce correct ?

Non, ce n'est absolument pas correct:
Terremoto a écrit :Courtillod compare (à 17:33) ses courbes de "température minimale journalière moyenne" avec celles du GIEC qui sont des courbes des "anomalies de la température globale 1906-2005 (moyennes continentales décennales)"

Une courbe de température moyenne (pomme) n'est pas une courbe des anomalies moyennes de la température (banane).
Je n'ai rien contre que l'on compare pommes et bananes (après tout, ce sont les deux des fruits, porteurs de graines), mais alors on le fait remarquer, on explique comment et pourquoi, et si on s'aperçoit alors que les pommes et les bananes ne se ressemblent pas vraiment, on ne peut sûrement pas en conclure que les bananes sont "fausses" et "mal faites" et que les pommes sont vraies et bien faites.

eclectron a écrit :...
Tu n’as sans doute jamais construit de station météo de tes mains et observé comment varie la température dans la journée, de minute en minute.
Moi oui.
A partir du moment où le soleil se couche et le moment où il se lève, la température de l’air ne fait que chuter linéairement, une belle droite !
La pente de cette droite étant fonction de toute l’énergie solaire emmagasinée la journée précédente et de la couverture nuageuse (ou non) du ciel nocturne.
La température chute la nuit par rayonnement infra rouge vers l’espace plus ou moins suivant l'effet de serre local le jour dit.

Le minium de température, juste avant le levé du soleil rend compte d’une par de l’intégration au sens mathématique de la température de la journée précédente et d'autre part des pertes vers l'espace pendant la nuit et effet de serre local du jour dit.
C’est un très bon indicateur de la température moyenne de la journée précédente.
Ce qui compte est uniquement l’allure de cette courbe qui rend compte de l’évolution du climat journellement.
Il peut arriver que le minimum de température ne soit pas le matin au levé du soleil, suite à un vent du Nord ou d'Est qui s'est levé dans la journée mais ces jours sont rares.
...

Ah, enfin un apport d’arguments qui peuvent servir au débat, et de plus étayés par une expérience technique personnelle! Ils expliquent mieux certaines choses que j’ai résumées, en confirment d’autres, mais l’auteur en tire quand même une conclusion erronée pour infirmer mon propos et confirmer celui de Courtillot-Dupont : « C’est un très bon indicateur de la température moyenne de la journée précédente. »

Avec le reste (excepté la prétendue linéarité de la courbe nocturne de température, à démontrer, mais ce n’est pas à moi de le faire), je suis assez d’accord!

En ce qui concerne le "très bon indicateur", voilà le graphique d'un mois (août 2016, pas choisi au hasard, mais plutôt sélectionné pour appuyer ce que je souhaite montrer. C’est humain, mais d’autres [Dupon(t)(d)] le font sans prévenir leurs auditeurs) de températures minimales, moyennes et maximales, un graphique pris au hasard de ma recherche pour en trouver un :
Aout2016.jpg

Il provient de la station météo de Plannebec (Finistère) : http://www.meteo-plabennec.fr/statistiques-comparatifs-40.php (Ce site permet de sélectionner le graphique d’un mois particulier, très utile! Essayez!)

Dans ce graphique, si l’on suit la courbe des minimums quotidiens (tracée virtuellement par les sommets des colonnes bleues), on ne voit aucun reflet des pointes de la courbe des maximums quotidiens (tracée virtuellement par les sommets des colonnes roses) des 15 et 16 août ni du 23 août, ni de celle des moyennes pour ces mêmes dates. Vu la corrélation d’ensemble à d’autres dates, on peut en tirer que la courbe des minimums est au mieux un reflet approximatif de celles des moyennes et des maximums, mais en aucun cas un « très bon indicateur »…

Ensuite, dans la même optique, il suffit à Courtillot-Dupont de sélectionner « 55, non 44 stations météorologiques » (15 :09 dans la vidéo de Courtillot-Dupont) parmi des centaines et des centaines de stations météorologiques européennes (http://www.infoclimat.fr/cartes/observations-meteo/temps-reel/temperature-sous-abri/europe.html) avec un objectif en tête pour « prouver » ses dires. Je viens d’utiliser une stratégie semblable, c’est donc parfaitement possible, voire humain quand on veut prouver ce que l’on veut prouver… Mais ce n'est pas très scientifique.

Sur ce, la vie peut reprendre une activité normale, je t'ignore à nouveau.

Je me répète, mais si seulement c’était vrai, durable…
0 x
Le mot-clé de notre survie, c'est la vie parce que nous ne mangeons pas de cailloux, alors tuons avec respect et discernement!
Terremoto
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 77
Inscription : 17/10/16, 14:53
x 12

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Terremoto » 01/11/16, 21:20

eclectron a écrit :...
Surtout izentrop qui te like à tour de bras...
...


Ah oui, Izentrop, faut pas l'oublier, c'est quasi le seul intervenant (à ma connaissance de néoéconologiste) qui s'est systématiquement opposé avec un courage constant au formidable couple climatosceptique Obamot-Eclectron dans le fil "Analyses sur le réchauffement climatique anthropique".

Faut pas en tirer des conclusions abusives sur la similarité Obamot-Eclectron mais, merci Izentrop, faut que j'aille te "liker" un peu plus.

À suivre...
0 x
Le mot-clé de notre survie, c'est la vie parce que nous ne mangeons pas de cailloux, alors tuons avec respect et discernement!


moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2900
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 118

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar moinsdewatt » 02/11/16, 18:34

La banquise se réduit et s'amincit

Le 02.11.2016 Sciences et Avenir

La glace la plus vieille fond depuis trente ans, laissant la calotte glaciaire vulnérable au réchauffement climatique.

La superficie des glaces dans l'océan Arctique, au plus chaud de l'été quand la fonte est la plus forte, est désormais 40% inférieure par rapport à la fin des années 1970. Depuis le début des années 1980, la banquise se réduit à un rythme de 13,4% par décennie et "c'est la glace plus ancienne qui est en train de disparaître", a déclaré Walt Meier, glaciologue au Goddard Space Flight Center de la NASA.

..........................

http://www.sciencesetavenir.fr/nature-e ... ond_107886
0 x
Terremoto
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 77
Inscription : 17/10/16, 14:53
x 12

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Terremoto » 03/11/16, 22:24

Ça ne s'arrange pas, mais qui l'eût cru?

Les indicateurs du réchauffement plus alarmants que jamais
...
La planète pourrait battre cette année son troisième record annuel consécutif de chaleur depuis le début des relevés en 1880.

Pour les neuf premiers mois de 2016, la température s'est située 0,98°C au-dessus de la moyenne du XXe siècle (qui était de 13,88°C), surpassant de 0,12°C le précédent record de la même période en 2015.

Sur l'ensemble de l'année 2015, la hausse moyenne de la température planétaire avait atteint 1°C par rapport à l'ère pré-industrielle, repère utilisé dans les négociations internationales sur le climat.

En Arctique, la température à la surface des terres a retrouvé en 2015 les niveaux records de 2007 et 2011, avec une augmentation de 2,8°C par rapport au début du XXe siècle, date des premiers relevés.

Les concentrations des trois principaux gaz à effet de serre (GES) - dioxyde de carbone (CO2), méthane et protoxyde d'azote - ont atteint de nouveaux sommets en 2015.

Pour la première fois, la concentration de C02, le principal GES, a dépassé durant toute l'année les 400 ppm (parties par million) à l'échelle du globe. Cette tendance va se poursuivre.

Pour avoir la meilleure chance de limiter la hausse de la température à 2°C, et ainsi tenter de contenir les plus graves conséquences du réchauffement, la concentration moyenne de GES ne doit pas dépasser en 2100 les 450 ppm CO2eq (équivalent CO2 en parties par million).

Partout dans le monde, le recul des glaciers dans les massifs de type alpin s'est poursuivi en 2015, pour la 36e année de suite.

Le Groenland a perdu près de 2.700 milliards de tonnes de glace entre 2003 et 2013.

La plus petite étendue des glaces arctiques pour l'été a atteint 4,4 millions de km2 le 16 septembre, juste derrière le record de 2012 (3,39 millions de km2). L'océan Arctique pourrait être libéré des glaces durant l'été d'ici à 2030.

Le niveau des océans a continué à monter en 2015, avec quelque 70 millimètres de plus que la moyenne enregistrée en 1993.

Le niveau monte graduellement autour de la Terre d'environ 3,3 millimètres par an. La hausse est plus rapide en certains points du Pacifique et de l'océan Indien.

Ce phénomène risque de s'accélérer dans les prochaines décennies, à mesure que les glaciers et les calottes glaciaires fondront, menaçant la vie de millions d'habitants sur les côtes.

Si les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter au rythme actuel, le recul de la calotte antarctique pourrait à lui seul faire monter les mers d'un mètre d'ici à 2100, doublant quasiment les précédentes estimations.

Selon certains climatologues, le nombre de phénomènes climatiques extrêmes liés au réchauffement (sécheresses, incendies de forêts, inondations, ouragans) a doublé depuis 1990.

Le dérèglement climatique devrait encore accroître la violence des typhons sur la Chine, Taïwan, le Japon et les deux Corées, selon une récente étude, d'après laquelle «ces 37 dernières années, les typhons ayant frappé l'est et le sud-est de l'Asie ont gagné 12 à 15% d'intensité».

Sur les 8688 espèces menacées ou quasi-menacées, 19% (1688) sont notamment affectées par le réchauffement, du fait des températures et phénomènes extrêmes qu'il entraîne.

La grande Barrière de corail a connu ces derniers mois son pire épisode de blanchissement en raison du réchauffement.

Un réchauffement au-delà de 1,5 degré, ambitieuse limite évoquée dans l'accord de Paris aux côtés de 2°C, entraînerait un bouleversement des écosystèmes du bassin méditerranéen inédit en 10.000 ans.

http://www.tvanouvelles.ca/2016/11/03/les-indicateurs-du-rechauffement-plus-alarmants-que-jamais
1 x
Le mot-clé de notre survie, c'est la vie parce que nous ne mangeons pas de cailloux, alors tuons avec respect et discernement!
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1783
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 56
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar izentrop » 03/11/16, 23:25

Rien sur le phytoplancton ?
Ce phytoplancton joue du même coup un rôle majeur dans l’équilibre climatique de la planète : ne représentant que 0,5% de la masse des végétaux de la planète, il capture à lui seul 45% du carbone piégé par photosynthèse. https://proxima.cnes.fr/fr/1-loeil-du-s ... atlantique
Qu'est-ce qu'on sait de plus aujourd'hui ?

Y a des trucs bizarres quand même http://www.israelscienceinfo.com/enviro ... ro-algues/
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
l'ombre
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 171
Inscription : 13/04/08, 15:16
x 2

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar l'ombre » 04/11/16, 02:31

je lis avec délectation vos propos mais c'est depuis des années que l'alerte a été donné j'ai souvenir en 1992 ou sur les forums ( peu nombreux )c'était pas encore la mode :oops: vous avez pas idée des dégâts depuis cette date 1992 > 2016 = 25 ans de technologies pour le quotidien des pays riches 8) Je suis dehors
1 x
Puiser Sans Épuiser
Terremoto
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 77
Inscription : 17/10/16, 14:53
x 12

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Terremoto » 04/11/16, 13:08

l'ombre a écrit :je lis avec délectation vos propos mais c'est depuis des années que l'alerte a été donné j'ai souvenir en 1992 ou sur les forums ( peu nombreux )c'était pas encore la mode :oops: vous avez pas idée des dégâts depuis cette date 1992 > 2016 = 25 ans de technologies pour le quotidien des pays riches 8) Je suis dehors


Ayant eu des parents écolos avant l'heure, dans les années 1960, avec potager bio et soins homéopathiques, ça fait près de 50 ans que je regarde la débâcle arriver, mais peu de gens y prêtaient attention.

Et comme a dit l'autre sur un autre fil, ce n'est que quand l'urgence sera évidente que les gens bougeront. L'urgence étant malheureusement bien là, il est temps de la pointer du doigt à ceux qui ne veulent pas encore voir!

Faut que ça bouge, faut que ça change!

Je suis dehors aussi, mais il fait FROID! (-5 degrés)
0 x
Le mot-clé de notre survie, c'est la vie parce que nous ne mangeons pas de cailloux, alors tuons avec respect et discernement!
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités