Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Accords bidons Chine-USA sur le CO2

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4821
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 65

Message non lupar sen-no-sen » 17/11/14, 11:06

Obamot a écrit :Pire que ce qu'on pourrait penser, mieux que ce qu'on croit:

Pire parce que:
— 28% de 40% (à eux deux) ça fait une baisse de seulement 11,2% à l'horizon 2030/2040;
— sauf que d'ici là, les émissions liées à l'énergie augmenteront de 20%, nous dit la RTS:
http://www.rts.ch/info/monde/6296625-ch ... serre.html


C'est un simple effet d'annonce,rien de plus...le président Américain n'a fait que ce que la logique politicienne lui a ordonné de faire:
1)Prendre des "mesurettes" pour calmer la (faible)contestation citoyennes qui à tendance à prendre de l'ampleur au vu des phénomènes climatiques sévères de ses dernières années...
2)Ne pas opérer de changements radicaux afin de ne pas subir les foudres des lobbies pétroliers/gaziers.

En ce qui concerne les Chinois,leurs mesures ne visent qu'a stabiliser leurs émissions eu égards au prévisions de croissances économique et démographique de leurs pays(ce qui revient à une mesure=0).

En conclusion, le but des deux géants et de ne pas émettre plus en se basant sur une années ou ils émettaient beaucoup! Ce qui est totalement insuffisant,car il faudrait émettre presque rien pour espérer un changement de donne.
0 x




"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5127
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 138

Message non lupar Ahmed » 17/11/14, 11:51

Il est possible, comme le suggère Obamot que les USA édictent quelques normes restrictives afin conserver des parts de marché à leur industrie, pratiquant ainsi un protectionnisme indirect, mais il est clair que, même dans cette hypothèse, ce ne serait que purement marginal et vite balayé par "l'effet rebond".

Rien, absolument rien dans les faits n'indique une quelconque volonté de renoncer au modèle actuel, sauf à vouloir simplement l'enjoliver de mesurettes symboliques et de discours oxymoriques...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4821
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 65

Message non lupar sen-no-sen » 17/11/14, 14:12

Ahmed a écrit :
Rien, absolument rien dans les faits n'indique une quelconque volonté de renoncer au modèle actuel, sauf à vouloir simplement l'enjoliver de mesurettes symboliques et de discours oxymoriques...


C'est une chose certaine!
De plus le plan "B" anti-réchauffement(géo-ingénierie) trouvent désormais un nombre croissant d'adeptes,comme le disait le républicain Newt Gingrich, (ancien président de la chambre des représentants des États-Unis):
« La géo-ingénierie apporte la promesse d’une réponse au réchauffement climatique pour seulement quelques milliards de dollars par an. Au lieu de pénaliser les Américains moyens, nous aurions la possibilité de répondre au réchauffement climatique en récompensant l’inventivité scientifique*... Stimulons l’ingéniosité américaine. Assez du diktat vert »,


*Par inventivité scientifique il faut comprendre rentabilité financière,car il n'y a rien de bien inventif scientifiquement à disperser des particules dans l'atmosphère!

Il est clair que les USA et la Chine voudront jouer un rôle majeur dans la mise en place d'une telle mesure $$$!
Et vu le peu de bonne foi des nations industrialisés sur les mesures pour contrer le réchauffement il est clair que le Plan B est en réalité le seul plan sérieux du système.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5127
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 138

Message non lupar Ahmed » 17/11/14, 17:45

Il est clair que c'est une façon de gagner sur les deux tableaux: une fois en polluant, une seconde en dépolluant... sauf que ça se traduit par une consommation globale accrue répondant parfaitement à l'impératif de "maximisation de la dissipation de l'énergie".

Parvenir à réconcilier, au moins sur le papier, le gaspillage "as usual" et l'écologie telle qu'elle se pratique dorénavant, c'est un beau tour de force qui montre à quel niveau abyssale cette dernière s'est rendue et combien peu elle mérite encore son nom.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4821
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 65

Message non lupar sen-no-sen » 17/11/14, 18:44

Ahmed a écrit :Il est clair que c'est une façon de gagner sur les deux tableaux: une fois en polluant, une seconde en dépolluant... sauf que ça se traduit par une consommation globale accrue répondant parfaitement à l'impératif de "maximisation de la dissipation de l'énergie".



Élémentaire mon cher Watson,partant du principe "que toute chose tend à persévérer dans son être",le système anthropotechnique ne déroge donc pas à la règle!
Ce qui est savoureux,c'est de constater les justifications des industriels et des politiciens pour nous prouvé que tout cela va se faire uniquement dans le bien de l’intérêt commun$$$

Parvenir à réconcilier, au moins sur le papier, le gaspillage "as usual" et l'écologie telle qu'elle se pratique dorénavant, c'est un beau tour de force qui montre à quel niveau abyssale cette dernière s'est rendue et combien peu elle mérite encore son nom.


Si l'on définie l'écologie comme la science de l'humain dans son environnement,et que l'on considère dorénavant celui ci comme n'étant plus naturel mais artificiel,on peu alors considéré l'écologie comme un terme viable! :frown:
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5127
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 138

Message non lupar Ahmed » 17/11/14, 18:58

Si l'on définie l'écologie comme la science de l'humain dans son environnement et que l'on considère dorénavant celui-ci comme n'étant plus naturel, mais artificiel, on peut alors considérer l'écologie comme un terme viable!

Oui... (soupir), au prix d'une galipette sémantique douloureuse...
Le deuil de l'écologie dû aux sinistres farceurs qui la représentent devra s'accompagner de la recherche d'un nouveau vocable pour désigner, non pas la triste réalité à laquelle on nous enjoint de nous soumettre, mais à ce qui serait réellement désirable et qui correspond aux intentions des promoteurs historiques de la véritable écologie.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 62

Message non lupar Obamot » 26/11/14, 00:10

Ahmed a écrit :
RégsB a écrit :
Obamot a écrit : «Réflexion faite, le système est parvenu a un tel point de saturation et de contrôle total, qu'il n'est plus en mesure de s'autoréguler, dès lors que les rennes de ce totalitarisme économique échappe même à la main basse de ses concepteurs: puisqu'ils ne sont pas même en mesure de répondre à de nouveaux défis: qu'ils soient politiques, économiques sociétaux de santé ou autres, sans provoquer des chamboulements sociaux lourds de conséquences et finissant régulièrement dans le sang versé! [...]

Ma conclusion est que nous n'y pouvons plus rien, que l'on soit citoyen d'une dictature ou d'une démocratie, ça ne changera guerre (euh je voulais dire guère...) A quand la prochaine qu'on oublie vite ce marchandage sur le Co2...?

C'est pas demain que ça changera, SAUF si [...]
» 


Suis dégouté ; n'ai rien de plus à dire ! :evil:
Ne t'affoles pas! C'est assez banal et tu finiras par t'habituer...

Mince alors, dans son dernier livre «$uicide de la Fr@nce» et avec d'autres mots et diverses tangentes pour y parvenir, Eri© Zé'mour que j'abhorrais parfois (à quelque part), arrive aux mêmes conclusions que j'évoquais ici et là...

Quelqu'un l'a-t-il lu? Est-il sincère?
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1780
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : 07170.635le viaduc.41ans
x 4

Message non lupar plasmanu » 30/11/14, 04:33

C'est bizarre car l'OPEP impose un diktat.

http://www.express.be/business/fr/econo ... 209561.htm


« Cette attaque majeure vise le marché américain », a déclaré Fedun. Il a expliqué que les producteurs américains de pétrole survivent actuellement parce qu’ils ont réussi à s’assurer un prix de revente de 90 dollars le baril pour leur pétrole, mais qu’ils seront touchés de plein fouet par les cours actuels de 70 dollars lorsque ces contrats expireront. En effet, à ce cours, ils ne peuvent plus couvrir leurs coûts de production.
Les Russes sont moins affectés, a-t-il dit, parce que leurs coûts de production sont plus faibles et que la chute du cours du rouble permet d’atténuer l’impact de la chute des cours du pétrole qui sont exprimés en dollars.
Fedun pense que l’effondrement des cours devrait se poursuivre : « En 2016, lorsque l’OPEP aura atteint son objectif de nettoyer le marché marginal américain, le cours du pétrole recommencera à monter ». Il a proposé une comparaison intéressante :

L’essor du pétrole de schiste est comme la bulle Internet. Les plus forts resteront, les plus faibles disparaîtront »


Quelle grosse couleuvre à avaler.
Pauvres américains. Bientôt ruinés par le schiste qu'ils ont à volonté.

L’OPEP représente environ 40% de la production mondiale de pétrole. L'Arabie saoudite pompe à elle seule 16% du pétrole mondial. Cependant, désormais, les États-Unis, qui ne sont pas membres de l’organisation, produisent quasiment autant. Quant à la Russie, qui n’est pas non plus membre de l'OPEP, elle pompe 14% de la production mondiale.

Qui saurait chiffrer les pertes.
La dernière fois, c'est l'urss qui a explosé d'avoir forcé le prix de vente sous le coup de production pour anéantir les bénéfices et pousser l’état a la banqueroute.
Pour l'urss: leur marge de manœuvre financière était trop faible et parfaitement calculée par les membres du pentagone... On connait la suite.
0 x
Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1780
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : 07170.635le viaduc.41ans
x 4

Message non lupar plasmanu » 30/11/14, 06:32

Au bas mot 315 mrds€, pour faire un rapprochement historique.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5127
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 138

Message non lupar Ahmed » 30/11/14, 08:17

"Pauvres américains. Bientôt ruinés par le schiste qu'ils ont à volonté."

Mais sauvés par les dollars qu'ils "produisent" à volonté...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités