Le bistrot: vie du site, loisirs et détente, humour et convivialitéRéflexion sur la volonté politique

Les développements du forums et du site. Humour et convivialité entre les membres du forum - Tout est n'importe quoi - Présentation des nouveaux membres inscrits Détente, temps libre, loisirs, sports, vacances, passions...Que faites vous de votre temps libre? Forum d'échanges sur nos passions, activités, loisirs...créatifs ou récréatifs!
Bibiphoque
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 749
Inscription : 31/03/04, 07:37
Localisation : Bruxelles

Réflexion sur la volonté politique

Message non lupar Bibiphoque » 20/08/04, 11:45

:huh:
Salut,
Depuis un certain temps, dejà, surfant sur le net, je trouve énormément d'articles, brevets, methodes et autres permettant depuis des ANNEES de diminuer sinon suprimer le besoin de combustible fossiles pour la production d'énergie et le transport, de plus, il semble bien exister des moyens propres d'utilisation du nucléaire sans produire ces dechets à très longue durrée de vie qui empoisonnent notre environement.

Il me semble, même au risque d'être catalogué dans les anarchistes, que le frein majeur au développement de ces techniques soit une réèlle volonté politique de ne RIEN changer au système actuel, les seules pseudo avancées ont été par exemple, l'utilisation des pots catalytiques, qui ne sont qu'un pis aller pour les véhicules.
Le pouvoir politique n'as en fait aucun pouvoir ormi celui que lui confère le pouvoir de l'argent, pour preuve les exemples de sociétés OBLIGEANT leurs travailleurs a accepter de perdre des avantages sociaux durrement acquis par le passé sous prétexte de rentabilité: les non productifs imposent leurs lois aux travailleurs. ( exemples en Allemagne et sans doute, le plis étant pris, bientot ailleur dans l'Europe)
Alors que l'on sait pertinament que ces sociétés font des benefices importants, et que leurs "dettes" sont souvent dues à des magouillages financiers bien ficelés en délocalisation, transfer de production etc.
Les politiques sont censés représenter leurs élécteurs, cad nous, pas les financiers, alors pourquois aucunne vraie mesure n'est prise pour IMPOSER aux industries l'utilisation de certains processus? Il est évident qu'il ne faut pas, sous peine de voir s'effondrer l'économie car la transition doit se faire en douceur, imposer un changement radical et immédiat, mais marquer une vraie volonté de changement raisonné en terme de durabilité et obtenir ces changements par le pouvoir politique représentant réellement les citoyens.
B) B) B)
A+
0 x




Ce n'est pas parce qu'on dit depuis toujours que c'est impossible qu'il ne faut pas essayer :)
Christine
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1144
Inscription : 09/08/04, 22:53
Localisation : En Belgique, une fois

Message non lupar Christine » 21/08/04, 21:10

ohlala, qu'est-ce que je suis d'accord avec toi!

J'aimerais pouvoir coller ici deux graphiques parus dans "La revue durable" mais le forum ne le permet pas(mais je le ferai sans doute un de ces jours dans un article).

Le premier montre "l'évolution du prix final de l'énergie et du coût du travail" entre 1985 et 2001.
Mazout: -54%
Gaz naturel: -41%
Electricité: -48%
Travail (salaire+charges): +66%

Le raisonnement du gestionnaire est simple: économisons sur le poste qui augmente le plus, c'est à dire le travail! D'autre part c'est humain: faire des économies sur l'énergie implique des études, le changement des machines, la réorganisation de l'entreprise, le risque que le prix des énergies augmente...bref il implique des coûts. Par contre il est tellement plus simple (et plus économique) de mettre la pression sur les employés!


Le deuxième graphique montre la "Productivité du travail, de l'énergie et des matériaux dans l'industrie des Etats-Unis" en 1950, 1970 et 1997.
La productivité de 1950 est prise comme base 100. En 1997:
Energie: env. 110
Matières premières: env. 110
Travail humain: 340!

C'est que la pression sur les employés, ça marche! Ca ne coûte presque rien mais qu'est-ce que ça rapporte!


Je vois dans ces graphiques la confirmation de ce que je constate tous les jours: le mal-être au travail, la précarité, la distention des liens sociaux. Et une solution: arreter de faire vivre les gens comme des forcenés et se concentrer sur une croissance (faut-il une croissance? mais là n'est pas la question aujourd'hui) qui permette aux gens de mieux vivre et pas de consommer plus . Les gains de productivité dans l'usage des énergies en fait partie. C'est là que se rejoignent l'économie et l'écologie (qui a dit "éconologie"? C'est bien, vous suivez :P )

Mais de là à imposer....hmm...personnellement je suis assez allergique aux obligations (qui a dit "anarchiste"?) et j'espère toujours plutôt convaincre ou inciter. On m'a dit que mon optimisme me perdra...
0 x
Bibiphoque
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 749
Inscription : 31/03/04, 07:37
Localisation : Bruxelles

Message non lupar Bibiphoque » 23/08/04, 09:16

:huh:
Salut,
Je remarque quant même que lorsque le prix du gazoil a augmenté, les routiers ont mis le bordel.... et ça a marché!!
De plus, la pluspart des taxes "écologiques" qu'on nous impose ne servent qu'en aval de la consommation, alors que leur cout serait bien moindre si elles étaient appliquées en amont ( c.a.d. lors de la production) Je trouve ce système particulièrement malhonete !! Il perverti le sens même de la démarche, on pollue, puis on paye pour dépolluer :angry:
Quant à t patience, c'est ce qui me chagrinne, à force d'attendre, rien ne se fait... <_<
A+
0 x
Ce n'est pas parce qu'on dit depuis toujours que c'est impossible qu'il ne faut pas essayer :)
Christine
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1144
Inscription : 09/08/04, 22:53
Localisation : En Belgique, une fois

Message non lupar Christine » 23/08/04, 10:25

Oui, les routiers ont mis de bordel en emmerdant tous les autres!Le transport routier est la première source de pollution en CO2 etc. Ils ont défendu leurs interets particuliers et ainsi on continue de polluer allègrement au lieu de développer des transports moins polluants ou de chercher à rationnaliser les abérrations (style une patate française envoyée en italie pour être conditionnée avant de revenir pour être commercialisée à 30 bornes de son lieu de production!)!

Quand aux taxes écologiques, bien entendu elles sont juste des "permis de polluer". Mais les ais-je défendues? Ais-je dit qu'il ne fallais rien faire? Ce n'est pas parce qu' on pense que couper la tête du roi n'est pas une bonne chose que l'on est royaliste pour autant! Il faut arreter avec le "qui n'est pas avec moi est contre moi"! Ca, c'est un raisonnement à la Ben Laden. Basta des ayatollas de l'écologie!

Evolution n'est pas révolution!

Bonnes raisons n'excuse pas déraison!
0 x
Bibiphoque
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 749
Inscription : 31/03/04, 07:37
Localisation : Bruxelles

Message non lupar Bibiphoque » 24/08/04, 07:49

:blink: :huh: ;) :P :D
Salut,
Ma remarque était d'ordre général, je n'ai aucunement mis en cause une personne en particulier, (mode humour on : qui se sent piqué, se gratte! :P ) mode humour off, et je sors.... B)
A+
0 x
Ce n'est pas parce qu'on dit depuis toujours que c'est impossible qu'il ne faut pas essayer :)
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Le bistrot: vie du site, loisirs et détente, humour et convivialité »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités