Le bistrot: vie du site, loisirs et détente, humour et convivialitéMoto passion: les motards éconologistes

Les développements du forums et du site. Humour et convivialité entre les membres du forum - Tout est n'importe quoi - Présentation des nouveaux membres inscrits Détente, temps libre, loisirs, sports, vacances, passions...Que faites vous de votre temps libre? Forum d'échanges sur nos passions, activités, loisirs...créatifs ou récréatifs!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 44958
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 137
Contact :

Message non lupar Christophe » 21/04/11, 14:50

Même Moto Journal se met à l'éconologie!


Ecologie ou économie ? Telle est la question

Enguerrand Lebec, journaliste à Moto Revue, montre du doigt, exemple à l'appui, cette tendance des marques de deux-roues électriques à privilégier les bénéfices comptables pour leur société plus qu'écologiques pour celle dans laquelle on vit.


Illustration Jacques Vivant

Le journalisme moto est une source inépuisable d’expériences, et les plus marquantes d’entre elles ne se vivent pas toujours derrière un guidon. Je viens d’effectuer un voyage de presse aux États-Unis pour aller faire un reportage sur Zero Motorcycles, ce constructeur californien de motos électriques (voir MR n° 3904). Depuis deux ans, Zero illustre bien la politique des marques de deux-roues électriques, qui consiste avant tout à développer l’image de la marque plutôt que de proposer de vrais produits grand public.
Tout ce que j’ai vu là-bas confirme le fait que la question du véhicule électrique est d’abord abordée par les industriels d’un point de vue plutôt économique qu’écologique. Essai de moto à la hâte, visite d’usine vide, recharge des batteries à l’aide de générateur au diesel, autonomie réelle invérifiable et tarif irréaliste, tout concorde vers le plan média savamment orchestré. Et ce n’est pas le mode de vie de nos hôtes, au demeurant charmants, mais roulant dans des voitures survitaminées et se nourrissant de produits issus d’une agriculture intensive, qui va nous convaincre de la sincérité de leur démarche.

La révolution électrique n’est pas en marche, mais on cherche pourtant à bien nous convaincre que quelque chose se passe, que quelque chose existe. Et pour cause, les enjeux – économiques, bien sûr – sont énormes. Zero Motorcycles, comme d’autres constructeurs, a reçu des dizaines de millions de dollars de financements publics et privés pour accroître son activité. De quoi convertir n’importe quel sceptique à la religion de l’électrique.
Tout dans la gestion de Zero Motorcycles ressemble à une scène de théâtre de boulevard. Ce matin encore, un message sur ma boîte mail m’informe que le PDG « historique » (il n’était en place que depuis 2007) prend sa retraite ! Le communiqué précise que Gene Banman, le jeune retraité, avait orienté « ses efforts pour trouver des investisseurs capables de supporter le développement de Zero Motorcycles ». Il semble avoir tellement réussi qu’il peut déjà se mettre au vert. Toujours selon le communiqué de presse, ce brave homme était devenu PDG de Zero Motorcycles en « 60 jours ». Vous en connaissez beaucoup des entreprises où un salarié accède au poste de PDG en si peu de temps ?

Le développement de ce genre d’entreprises ressemble à celui des centaines de start-ups du début des années 2000. En attendant, le mode de vie que nous proposent les véhicules électriques continue d’être un retour vers un passé industriel révolu, ou comment payer – beaucoup – plus cher des véhicules moins performants. Sans parler de la production polluante de l’électricité (les Chinois la produisent encore massivement à base de charbon). Les hommes se posent désormais la question de l’énergie. Mais ils se montrent incapables d’y apporter des réponses cohérentes ou concrètes. Et ce que le marketing nous propose, c’est un serpent de mer qui se mord la queue.
Nous sommes prêts à avaler qu’une révolution est en marche pour permettre à quelques opportunistes de se remplir les poches en jouant sur la corde sensible des questions environnementales. En attendant, dans de nombreuses grandes villes, des centaines de milliers de Chinois roulent sur des scooters électriques qui fonctionnent très bien et ne coûtent rien à l’achat. Ils n’ont donc pas fait le choix de l’électrique par souci d’écologie, mais en raison du côté bon marché de ce type de véhicule. Comme quoi, écologie et économie demeurent à nos dépens indissociables.


http://www.motorevue.com/site/ecologie- ... 59154.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5126
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 4

Message non lupar citro » 05/05/11, 14:02

Christophe a écrit :Même Moto Journal se met à l'éconologie!
http://www.motorevue.com/site/ecologie- ... 59154.html
Oui, les problématiques sont posées mais l'analyse, quoique très lucide est TROP critique et contre productive (c'est mon avis) pour le développement de la filière.

Par ailleurs, je n'approuve PAS DU TOUT ce genre de déclaration:
le mode de vie que nous proposent les véhicules électriques continue d’être un retour vers un passé industriel révolu, ou comment payer – beaucoup – plus cher des véhicules moins performants. Sans parler de la production polluante de l’électricité (les Chinois la produisent encore massivement à base de charbon).

1/ Les véhicules électriques sont SUFFISAMENT PERFORMANTS contrairement aux thermiques qui le sont TROP.

2/ Ce sont les véhicules thermiques, issus d'un paradigme industriel périmé, qui doivent céder la place qu'ils ont spoliée à la technologie électrique qui est aboutie depuis longtemps.

3/ Eriger en bouc émmissaire la "scandaleuse" production électrique Chinoise pour des véhicules qui ne circulent pas en Chine (le reportage ce passe aux USA) est MONSTRUEUSEMENT MALHONETE.

Si les tarifs des véhicules électriques sont déplorablement élevés, leurs qualités sont réelles.

Enfin, la nature polluantes de certains modes de production d'électricité n'est pas une fatalité car des solutions propres et satifaisantes existent, ce qui n'est pas le cas pour l'utilisation des moteurs thermiques, qu'ils fonctionnent aux énergies fossiles (pétrole, gaz "naturel") ou aux énergies alternatives (aggrocarburants, hydrogène, ...)
:evil:
0 x
Avatar de l’utilisateur
sherkanner
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 386
Inscription : 18/02/10, 15:47
Localisation : Autriche
x 1

Message non lupar sherkanner » 05/05/11, 15:15

citro a écrit :1/ Les véhicules électriques sont SUFFISAMENT PERFORMANTS contrairement aux thermiques qui le sont TROP.

2/ Ce sont les véhicules thermiques, issus d'un paradigme industriel périmé, qui doivent céder la place qu'ils ont spoliée à la technologie électrique qui est aboutie depuis longtemps.

3/ Eriger en bouc émmissaire la "scandaleuse" production électrique Chinoise pour des véhicules qui ne circulent pas en Chine (le reportage ce passe aux USA) est MONSTRUEUSEMENT MALHONETE.


1/ Pas d'accord avec toi, les deux sont équivalent surtout en moto (analyse après)

2/ Technologie électrique aboutie, en ce qui concerne les moteurs oui, et depuis longtemps. Pour ce qui est des batteries, il nous reste encore du chemin a faire (surtout sur le prix). On a des solution viables, mais un peu chère en cette matière. De nouveaux concepts sont en développement également mais tardent a arriver.

3/ D'accord avec toi.

Maintenant je vais prendre en comparaison deux moto de même catégorie (c'est la ou il faut être attentif). Y'en a qui vont pas aimer ^^

Sportive.
thermique = zx6r: prix = 12000€ (cf kawasaki.fr)
élec = brammo empulse 10,0: le prix devait être aux alentours de 14000$ -> 14000€ (conversion habituelle 1:1 ^^)

Poids thermique = 190kg (tout pleins faits)
Poids élec = 190kg
égalité

Autonomie thermique (min) = 160km (parceque bon, faut être honnête, une sportive ca tourne haut dans les tours, sinon c'est vide)
Autonomie élec (max) = 160km
Je concède un léger avantage au thermique. Néanmoins, a quantité d'énergie embarquée équivalente, l'électrique explose le thermique. 10kWh représente seulement 1l d'essence (en gros) et la zx6r consomme plus de 6l au 100. L'empulse 10.0 atteins les 160km avec ces 10kWh

La distance journalière moyenne parcourue en France pour rejoindre son travail est inférieure a 30km. Le débat sur l'autonomie est un faux débat a mon avis.

Puissance
Thermique = 78kw (106cv) max
élec = 40kw (54cv) max, 30kW constant
Couple max
thermique = 67Nm
élec = 80Nm
A savoir, la puissance du moteur électrique est disponible sur tout sa plage d'utilisation. Sur le thermique, la puissance max n'est dispo que sur une plage très restreinte (a 14k tpm pour la zx6r), d'ou la nécessité d'une boite de vitesse.
Avantage a l'électrique pour sa disponibilité.

Mécanique:
thermique = essence, huile, injection, vibration, complexité innommable
élec = batterie, convertisseur, moteur. Rien d'autre.
Avantage très net de l'électrique.

Analyse économique a la con, biaisée et tout le bordel:
Soit un kilométrage annuel de 20000km.
Prix essence = 1.4€/l
prix kWh = 0,2€
Zx6r -> 6l/100km
Sont ignorés les révision tous les 6000km (mettons 150€ par révision)
Empulse 10.0 -> 10kWh/160km

ZX6R:
6l/100km -> 1200l pour 20000km -> 1680€/an (plus 3x150€ = 450€ de révisions -> 2130€)
Empulse 10.0
10kWh = 160km -> 1250kWh pour 20000km -> 250€/an
Une paire de panneaux solaire bien dimensionnés et vous êtes indépendant du pétrole.
0 x
Quand on travail, il faut toujours se donner à 100%: 12% le lundi; 25% le mardi; 32% le mercredi; 23% le jeudi; et 8% le vendredi


Aumicron
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 387
Inscription : 16/09/09, 16:43
Localisation : Bordeaux

Message non lupar Aumicron » 06/05/11, 08:53

sherkanner a écrit :La distance journalière moyenne parcourue en France pour rejoindre son travail est inférieure a 30km. Le débat sur l'autonomie est un faux débat a mon avis.

Dommage! Ton analyse repose sur une idée réductrice : l'utilisation d'une moto uniquement pour aller au boulot.

Perso je n'ai jamais utilisé une moto pour aller au boulot. Ce ne serais plus du plaisir. Et puis 14000 balles pour aller au boulot...

Le débat sur l'autonomie est donc un vrai débat pour moi.
0 x
Argumentons pour faire.
Avatar de l’utilisateur
sherkanner
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 386
Inscription : 18/02/10, 15:47
Localisation : Autriche
x 1

Message non lupar sherkanner » 06/05/11, 09:15

Effectivement, j'aurais du préciser que je cherche l'indépendance vis-a-vis du pétrole dans mes trajets journaliers.
Et puis c'est qu'une rapide étude de faisabilité.

Pour une utilisation purement loisir, la capacité est peut-être un peu limite. Ou alors il vas falloir repenser notre idée du loisir (société de consommation quand tu nous tiens)
D'accord, j'ai la chance d'habiter au pied des montagnes, donc des tours de moins de 100km en montagne, je fait régulièrement.

Mon cas:
2x700km une fois par mois -> thermique obligatoire (avion = gageure écolo. Le train est 2x plus lent et coute plus cher, et la location juste pour un w-e est encore trop cher mais demande un peu plus de recherche de ma part)
5km aller-retour pour aller au travail (trajet journalier)
20km aller-retour quand je sors de la ville.
Pour les deux derniers, je combine, vélo, marche a pied, voiture et bus (dans cet ordre, et est fonction de mon humeur)

Donc un véhicule élec couvre dors et déjà 90% de mes besoins mensuels.

Pis si tu préfère une voiture, t'as la tazzaro. J'en ai fait le tour, c'est quand même pas mal.
0 x
Quand on travail, il faut toujours se donner à 100%: 12% le lundi; 25% le mardi; 32% le mercredi; 23% le jeudi; et 8% le vendredi
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 44958
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 137
Contact :

Message non lupar Christophe » 06/05/11, 10:39

Aumicron a écrit :
sherkanner a écrit :La distance journalière moyenne parcourue en France pour rejoindre son travail est inférieure a 30km. Le débat sur l'autonomie est un faux débat a mon avis.

Dommage! Ton analyse repose sur une idée réductrice : l'utilisation d'une moto uniquement pour aller au boulot.

Perso je n'ai jamais utilisé une moto pour aller au boulot. Ce ne serais plus du plaisir. Et puis 14000 balles pour aller au boulot...

Le débat sur l'autonomie est donc un vrai débat pour moi.


Vous connaissez la http://www.econologie.com/forums/brammo-emp ... 10361.html
http://www.econologie.com/brammo-empuls ... -4319.html

3 variantes:

Empulse 6.0 Range 60 miles / 90km

Empulse 8.0 Range 80 miles / 128km

Empulse 10.0 Range 100 miles / 160km


Une autre est en projet mais encore stade peu avancé:
http://www.econologie.com/forums/moto-lito- ... 10691.html

Pour débattre de la moto électrique, on a un sujet dédié: http://www.econologie.com/forums/moto-elect ... t1736.html

Ici on parle de la bonne vieille moto à pitroule ! :lol:

On peut tout de même s'interroger de l'absence de projet électrique (sauf des scooter ou assimilé) de la part des 4 grands constructeur japonnais...
0 x
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5126
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 4

Message non lupar citro » 06/05/11, 11:22

Aumicron a écrit :
sherkanner a écrit :La distance journalière moyenne parcourue en France pour rejoindre son travail est inférieure a 30km. Le débat sur l'autonomie est un faux débat a mon avis.
Dommage! Ton analyse repose sur une idée réductrice : l'utilisation d'une moto uniquement pour aller au boulot.

Perso je n'ai jamais utilisé une moto pour aller au boulot. Ce ne serais plus du plaisir. Et puis 14000 balles pour aller au boulot...

Le débat sur l'autonomie est donc un vrai débat pour moi.
C'est marrant, je pense exactement le contraire. :D
Plus de 50km à moto (et même en voiture) me gonflent, et je ne conçoit plus de me déplacer sans raison utile. Donc pour moi le 2 roues est devenu exclusivement utilitaire et c'est dans cet usage qu'il me procure le plus de satisfaction.

Au final, tu comprend donc que le débat sur l'autonomie n'en est pas un pour moi. Si je ne conçoit pas de rouler plus d'une heure ou 2, il ne pose guère de problème de recharger à chaque arrêt qui sera alors une vraie pause détente laaaaargement supérieure à 30 minutes.
:P
J'ajoute qu'après plusieurs années de pratique de l'électromobilité, beaucoup d'idées reçues et d'apréhensions ce sont envolées une fois confrontées aux réalités de l'utilisation. Et ma femme, beaucoup moins atentive que moi à la jauge, est dans le même cas malgré ses kilométrages journaliers supérieurs aux miens.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 44958
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 137
Contact :

Message non lupar Christophe » 06/05/11, 11:35

Citro, c'est tant mieux qu'il y ait des avis différents, comme ca il y aura plusieurs modèles dispos 8)

De plus, je continue de penser que la moto électrique présente un avantage certains par rapport à la voiture électrique sur l'autonomie puisque l'autonomie d'une moto à essence se situe rarement au dela des 200 km!

Donc même avec seulement 100 km d'autonomie, on sera à 50% de ce que fait une moto classique...pour ceux qui "tapent" dedans et suivant les modèles l'autonomie d'une thermique peut être baisser sous les 150 km...

Reste le "soucis" du plein en balade...mais une moto électrique c'est comme pour les voitures: il en faut 2, une électrique et une thermique...
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Le bistrot: vie du site, loisirs et détente, humour et convivialité »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités