Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPetit potager du paresseux dans les Ardennes

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Petit potager du paresseux dans les Ardennes

Message non lupar Did67 » 17/05/17, 22:05

olivier75 a écrit :Mon goji est encore petit mais bien piquant, dans la haie extérieure,


Prévoir au moins deux bons mètres d'emprise !!!
0 x




Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45126
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 161
Contact :

Re: Petit potager du paresseux dans les Ardennes

Message non lupar Christophe » 19/05/17, 12:55

Ralalal ca commence mal...mes cucurbitacées sont attaqués depuis 2 jours (qu'il pleut) par des (heureusement bébés) limaces...il arrête pas de pleuvoir depuis hier matin...Un peu de soleil devrait logiquement résoudre la situation.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Petit potager du paresseux dans les Ardennes

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 15:19

J'ai aussi eu des attaques sur mes différentes plantations (choux, céleris, différentes sortes de salades essentiellement).

Avec des dégâts variables : quelques choux ou céleris perdus (mais comme j'ai écrit ailleurs, j'en plante 100 ou 150, alors 3 de perdu, cela ne "compte" pas) ; quelques frisées sur une planche, mais environ la moitié des scaroles non frisées sur une autre... Là, cela m'a "chauffé" !

Ce que j'observe :

b) le précédent joue un rôle : mes dégâts importants sont dans la parcelle où j'avais laissé + jeté ce qui restait des choux ; les tiges assez ligneuses, mais creuses, sont un excellent repère à limaces... Ailleurs, sous "simple" couche de foin, cela semble nettement moins pire...

c) peu de succès avec le Ferramol : est-ce que certaines espèces n'aiment pas ? préfèrent les légumes bien tendres ? Probable. Est-ce que l'action est trop lente de sorte à ce qu'une descente d'une limace est fatale pour un petit plant, avant même que le Ferramol ne "gave" la limace (le Ferramol ne tue pas ; il coupe l'appétit ; les limaces s'enterrent pour mourir). Possible.

d) finalement, ma "lutte" est assez simple et pas très "épuisante" : j'ai fait, 3 jours de suite, à la tombée de la nuit, une virée et... j'ai ramassé à la main. On pense qu'il y en a pléthore, mais parfois, c'est une limace "moyenne", rouge, qui s'incruste sur un pied et le rabote jusqu'à la moelle. Juste une. Tu la chopes et le problème est réglé. Il se peut aussi qu'il y ait une éclosion de tout petits limaçons, mais ils sont trop petits pour "raser" un pied ; elles "rongent" la surface de la feuille, sans arriver à prendre toute l'épaisseur... Là, c'est plus chiant à ramasser.

Donc 3 tournées et le gros (95 %) du problème est résolu, à la fin du JT... (ou après une pluie d'orage chaude). Elles sont dehors, généralement sur le dessus (les connes !). Quand tu as un pied de choux attaqué et que tu n'en vois pas, cela vaut la peine de se baisser et de "grattouiller" autour du plant ; des fois, elle est juste au ras du foin...

Cela m'a coûté, allez, 3 fois 10 mn au grand max... Pour 4 ou 500 m² (mais je me concentre sur les aires où j'ai fait des plantations ; mais tout de même : environ 300 salades, 100 choux, 70 céleris, 150 poireaux...).

Aujourd'hui, midi, un tour : il pleut fort... Et j'en trouve encore une solitaire, lors de ce petit tour d’observation !

J'avais fait déjà la même expérience l'an dernier. J'ai été surpris qu'en si peu de temps, j'avais gravement réduite la population... Mais c'est pareil cette année...

Conclusion : jardiner sol vivant, c'est jardiner AVEC des limaces. Prévoir 30 % de pertes, la part du maintien des limaces, pour nourrir les auxiliaires (les ennemis des limaces) pour qu'ils s'installent et restent... Donc quand on veut avoir 4 courgettes, on en plante 6. Sachant que 2 seront la "part des anges". Il faut renoncer à l'idée : je plante 4 courgettes quand je veux en avoir 4 !

Autre remarque : les jardiniers "sol nu" ont aussi des problèmes de limaces, mais ils utilisent une arme facile - le métaldéhyde, très efficace, pas cher ! Mais il faut voir toutes les conséquences de ce "système" : biner, piocher, les effets environnementaux... Donc ne pas envier leur apparente "absence" de limaces - qui n'est éradication désastreuse !
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Petit potager du paresseux dans les Ardennes

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 15:21

Christophe a écrit :Un peu de soleil devrait logiquement résoudre la situation.


Non, non : elles "travailleront" la nuit ! Le jour, tu les trouveras dans le foin qui entoure les pieds, au niveau où se maintient l'humidité.

Donc : gant de ménage et ramasser...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45126
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 161
Contact :

Re: Petit potager du paresseux dans les Ardennes

Message non lupar Christophe » 19/05/17, 17:55

Ahh donc si je comprends bien les limaces ne sont pas vraiment les amies du potager du paresseux? Ou plutôt si du potager oui mais pas du paresseux ... :cheesy:
0 x


Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Petit potager du paresseux dans les Ardennes

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 18:13

Trop de limaces au mauvais moment (celui des plantations) et alors que les auxiliaires ne sont pas encore assez actifs (les carabes, les staphylins) : non !

Après, je maintiens une petite population, pour nourrir les auxiliaires (presque chaque fois que je récolte une salade, j'ai une ou deux limaces, toute l'année, avec quelques "trous" sans importance° Dans mes vidéos, on voit que toutes mes feuilles de choux ont des "trous", en raison de quelques limaces qui cohabitent avec mes cultures...

A priori, cette chasse sera la seule. Après, tout va rentrer "naturellement" dans l'ordre.

Je maintiens aussi des plantes-martyres, en bout de rang ou dans le "jardin du hérisson", à une demi-douzaine de mètres (hérisson qui me snobe toujours !!!!!) : Eryngium (chardon bleu), dahlia (je déteste les dahlias mais j'en cultive que pour ça), tournesol (j’adore les tournesols en fond de jardin), hostas (m'indiffèrent)...

Tout est dans la juste "proportion"...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45126
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 161
Contact :

Re: Petit potager du paresseux dans les Ardennes

Message non lupar Christophe » 19/05/17, 18:54

Ok c'est bien noté :)

Merci Didier!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 370
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 57

Re: Petit potager du paresseux dans les Ardennes

Message non lupar Julienmos » 19/05/17, 20:42

autres gastéropodes de sortie, après les pluies copieuses d'aujourd'hui...
Pièces jointes
escargots 19 mai 17.jpg
0 x
sicetaitsimple
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 568
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 67

Re: Petit potager du paresseux dans les Ardennes

Message non lupar sicetaitsimple » 19/05/17, 22:50

Did67 a écrit :
Autre remarque : les jardiniers "sol nu" ont aussi des problèmes de limaces, mais ils utilisent une arme facile - le métaldéhyde, très efficace, pas cher ! Mais il faut voir toutes les conséquences de ce "système" : biner, piocher, les effets environnementaux... Donc ne pas envier leur apparente "absence" de limaces - qui n'est éradication désastreuse !


Je ne suis pas un défenseur du métaldéhyde ni du sol nu, mais je ne comprends pas l'association... Tu peux très bien être en sol nu et utiliser du ferramol.
Personnellement, je l'ai déjà expliqué maintes fois, c'est plutôt ma façon de faire: je découvre la couverture au moment du semis ou de la plantation, et je la remets ( ou non, ça dépend, pas sur des radis par exemple!) dès que la plante à acquis suffisamment de vigueur. Et si c'est une gourmandise pour les limaces, ferramol pendant la période de première croissance. Bref, je suis en "sol nu tournant" peut-être deux mois par an en moyenne et en couverture de biomasse les dix autres mois!

La punition est bien entendu un développement d'adventices plus conséquent dans la bande découverte, et généralement arrosée compte-tenu des semis et plants, mais ça se gère je trouve assez facilement avec un désherbage avant de remettre le paillage.

Autre avantage découvert récemment: pas de questions métaphysiques sur la phytotoxicité de la couverture vis-à-vis des jeunes plants!
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5284
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 184

Re: Petit potager du paresseux dans les Ardennes

Message non lupar Ahmed » 19/05/17, 23:23

Il convient d'être prudent sur la qualification de phytotoxicité au stade juvénile, étant donné que cet aspect est encore mal cerné et dépend peut-être de facteurs mal connus à ce jour. Par ailleurs, l'évaluation de l'impact de cette phytotoxicité reste à quantifier pour en déterminer la gravité: pour le moment ce phénomène passager semble assez limité dans ses effets négatifs.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : aurorenivert et 1 invité