Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe potager du paresseux un we de temps en temps.

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 116
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 13

Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar olivier75 » 01/04/17, 21:01

Bonjour,
Je commence le fil de mes potagers du we.
Le premier en deux parcelles de 50m2 est le potager historique de la maison.
Je l'ai repris depuis 2011 avec une présence très irrégulière, un we entre 2 semaines et 4 mois, y compris en saison.
Nous esperons maintenant un we toute les 3 semaines environ et un peu de vacances.
Le deuxième de 300 m2 commencé en grande partie en phénoculture à l'automne, sans accès à l'eau et sur un sol argilo calcaire de 12cm.

Olivier
0 x




olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 116
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 13

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar olivier75 » 02/04/17, 11:43

IMG_2480.jpg
2 octobre 16

IMG_2522.jpg
12 octobre 16

IMG_2688.jpg
27 novembre 16
0 x
olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 116
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 13

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar olivier75 » 02/04/17, 11:49

IMG_2730.jpg
20 décembre 16
IMG_2748.jpg
21 décembre 16
IMG_2777.jpg
21 décembre 17
0 x
olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 116
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 13

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar olivier75 » 02/04/17, 12:00

IMG_3097.jpg
13 février 17
4 mars .jpg
4 mars 17
5 mars.jpg
5 mars 17
10 mars 2.jpg
10 mars 17
0 x
sicetaitsimple
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 470
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 50

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar sicetaitsimple » 02/04/17, 18:04

olivier75 a écrit :Le deuxième de 300 m2 commencé en grande partie en phénoculture à l'automne, sans accès à l'eau et sur un sol argilo calcaire de 12cm.


Bonsoir,

tu nous avais présenté les préparatifs de ton nouveau potager cet automne, mais je n'avais pas retenu qu'il n'avait pas d'accès à l'eau.

Ca me parait particulièrement intéressant car d'une part un peu comme toi je ne suis pas toujours présent (même si à la belle saison il est bien rare que mes absences durent plus de deux semaines et que j'ai quand même sur place un "secours" en cas où), et d'autre part je pense ( si je me trompe, tant mieux) que les épisodes de restriction d'eau pourraient dans l'avenir devenir de plus en plus fréquents et/ou plus étendus sur le territoire.

Construire des potagers résilients vis-à-vis des restrictions d'eau( ou de l'impossibilité physique d'arroser) me parait donc important, c'est un des points qui m'a conduit vers le paillage des sols avant m^me que je ne découvre ce blog, car je pense que même si ça ne réduit pas forcément les besoins, ça permet au moins de lisser les apports en réduisant les pertes par évaporation.

L'objet n'étant pas pas, à mon avis, d'espérer des miracles, les légumes ont besoin d'eau, mais encore une fois de construire des systèmes résilients où ils arrivent à survivre à un épisode de sécheresse prolongé.

Tu nous as dit je pense ce que tu pensais cultiver sur ce nouveau potager, mais j'avoue ne plus m'en rappeler.

Bon courage!
0 x


sicetaitsimple
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 470
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 50

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar sicetaitsimple » 02/04/17, 19:27

sicetaitsimple a écrit :
L'objet n'étant pas pas, à mon avis, d'espérer des miracles, les légumes ont besoin d'eau, mais encore une fois de construire des systèmes résilients où ils arrivent à survivre à un épisode de sécheresse prolongé.



Complément: et aussi, pour être complet, l'idée de réduire (en nombre) le nombre d'arrosages, que personnellement je considère comme étant une corvée en été compte-tenu de mon degré zéro d'automatisation ( arrosoir tant qu'il y a de l'eau dans les bacs de récupération puis passage au tuyau d'arrosage).
0 x
olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 116
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 13

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar olivier75 » 02/04/17, 19:28

Sicetaitsimple,

Sans accès à l'eau courante, Il y a une cuve de 1000 l sur un vieux toit moussu de 8m2, il devrait être plein ce mois ci, et j'espère l'équivalent d'un remplissage sur l'été, soit 2000 l à l'année.
Ont déjà passé l'hivers;
Aulx, oignons, échalotes, pissenlit.
Ont été mis en place ce printemps;
Pommes de terre, fèves, petits pois.
Sont prévus pour l'été,
Carottes , betteraves, haricots, tomates à port déterminé, maïs, cucurbitacés.
Sont prévu en 2e culture d'automne, hivers;
Épinards, salades, navets, carottes, radis, pois, engrais verts.
Et j'adapterai en fonctions des diverses réussites.
Ca ne se voit pas vraiment mais je vais essayer de faire des planches permanentes en laissant plus ou moins pousser les allées.

Olivier.
1 x
sicetaitsimple
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 470
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 50

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar sicetaitsimple » 02/04/17, 19:55

olivier75 a écrit :Sans accès à l'eau courante, Il y a une cuve de 1000 l sur un vieux toit moussu de 8m2, il devrait être plein ce mois ci, et j'espère l'équivalent d'un remplissage sur l'été, soit 2000 l à l'année.
Olivier.


Oui, avec 8m2 de toiture on ne va pas loin.....De mémoire, avec +/- 70m2 de toiture et un jardin d'environ la même taille, en 2016 début Août j'étais à sec en Normandie, mais avec seulement 2*300l. Bon, il peut y avoir quelques orages qui aident bien, c'est peut-être le cas dans l'Aube.

Je pense qu'on avait déjà évoqué tes planches permanentes, je pense même que j'avais évoqué le livre et les vidéos de JM Fortier, c'est effectivement un concept que j'aime beaucoup même s'il est compliqué à mettre en oeuvre quand on a peu de place. Mais si on en a suffisamment , c'est vraiment de mon point de vue un truc à étudier en termes d'optimisation du travail, de la fertilisation,....
0 x
sicetaitsimple
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 470
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 50

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar sicetaitsimple » 02/04/17, 20:33

olivier75 a écrit :

Ont déjà passé l'hivers;
Aulx, oignons, échalotes, pissenlit.
Ont été mis en place ce printemps;
Pommes de terre, fèves, petits pois.
Sont prévus pour l'été,
Carottes , betteraves, haricots, tomates à port déterminé, maïs, cucurbitacés.
Sont prévu en 2e culture d'automne, hivers;
Épinards, salades, navets, carottes, radis, pois, engrais verts.
Et j'adapterai en fonctions des diverses réussites.
Ca ne se voit pas vraiment mais je vais essayer de faire des planches permanentes en laissant plus ou moins pousser les allées.

Olivier.


Hiver et printemps, ça devrait aller j'imagine s'il pleut "normalement".
Eté, c'est un peu la loterie...Un peu dubitatif quand même si tu n'as pas réellement de moyen d'arroser.
Automne hiver, faut voir. N'oublie pas de faire des m2 de mâche!

La mâche est (pour moi) un grand ennemi du phénoculteur! C'est tellement facile à faire et résistant en hiver! Mais pendant ce temps là, les parcelles ne sont pas couvertes....Ou alors il faut faire de la mâche en ligne dans la couverture mais bon, j'ai cru comprendre que même Didier avait renoncé.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8872
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1032

Re: Le potager du paresseux un we de temps en temps.

Message non lupar Did67 » 02/04/17, 22:50

sicetaitsimple a écrit :
Ou alors il faut faire de la mâche en ligne dans la couverture mais bon, j'ai cru comprendre que même Didier avait renoncé.



En effet. Je préfère ratisser ce qui reste de foin à la fin de la culture d'été (par ex haricots) et semer à la volée.

Du coup, j'obtiens un mélange de mâche et d'adventices, qui lève aussi.

Je récolte la mâche et... je repasse un rouleau de foin pour maîtriser les adventices et leur rabattre le caquet. Et dans cette partie, je plante (des plants élevés en godets), sous couverture totale ce qui "éradique" les adventices qui s'étaient requinquées.

C'est plus simple que de recharger en foin et découper des sillons, avant semis de la mâche...

Aujourd'hui, les adventices me font beaucoup moins peur qu'au début... Plus ça va, et plus je pense jardiner avec (et réduire les apports extérieurs de foin).

J'ai, depuis, pris conscience du fait qu'un couvert vivant capte l'énergie solaire, produit des molécules organiques "énergétiques", les injecte dans le sol (via les rhizodépositions) et de ce fait "nourrit" les organismes du sol dans la rhizosphère. Mon objectif n'est plus d'avoir un sol couvert en permanence pour contrôler tout le temps les adventices, mais uniquement une fois de temps en temps (pour pas que s'installe une friche) ou uniquement quand la plante cultivée n'est pas compétitive...

Bref, cela devient pus complexe... Pour l'instant, j'en parle assez peu car :

a) j'ai déjà assez de mal à faire passer l'idée de "phénoculture" (contre l'idée qu'il faut travailler le sol, qu'il faut que ce soit propre, ou contre la construction - néfaste à mon sens - de buttes)

b) j'expérimente encore beaucoup et préfère ne parler que ce dont je suis à peu près sûr...
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot], lily 31 et 4 invités