Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
aurorenivert
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 24
Inscription : 25/03/17, 19:25
x 13

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar aurorenivert » 19/05/17, 20:55

Quelques nouvelles des semis jetés sur le foin: les petits pois (plusieurs variétés, dont une qui fleuri rose/violet, est ce que ce sont des cocos?) sont magnifiques, en fleurs et je vois les premières gousses. J'ai fait une récolte d'épinards, de radis, il y a du persil/coriandre à foison, la mélisse a pris 15 cm de hauteur en une semaine. L'ail que j'avais laissé est très beau, quand faut il le récolter à votre avis? Les oignons ont bien repris mais sont encore petits, les tiges sont tordues puisque jetés superficiellement et donc pas toujours le "cul" vers le bas...
Les pdt sont superbes, elle me font des surprises un peu partout puisque je ne sais plus où j'en ai mis!
Les haricots, jetés il y a bien un mois, peut être même plus, ne sortent que maintenant, mais ils ont l'air bien, malgré bcp de cloportes ici aussi.
Par contre zéro tournesol, zéro maïs (alors que les qqs graines qui me restaient, je les ai données à mon père qui les a fait germer dans sa serre, 75% de levées). J'ai vu plein de cloportes et de 1000pattes ... Des araignées mais moins qu'en mars... Du coup, j'ai semé du mais en terrine, ça peut le faire a votre avis?
Les salades sont belles, elles commencent à pommer. J'ai fait qqs sillons de navets, carottes, épinards et des haricots encore, même si les sillons, ça me défrise... Là je vois bien que ça va être chaud pour la cueillette, de faire le grand écart un peu partout pour ne pas trop écraser de trucs...
J'ai pris un campagnol de plus au piège, mais j'en vois encore... Pourtant j'ai un jardin minuscule!
Concernant les tomates, j'ai des levées spontanées, la paille est moins dense à cet endroit. Mais pour les plants (magnifiques) que mon père a élevé en serre (graines kokopelli), le résultat est décevant à la plantation, comme paysan bio le dit, je vois énormément de feuilles jaunies au contact de la paille, ce que je n'observe pas aux endroits où l'épaisseur est très fine... Pareil chez mon père qui, sans me le dire, commence sa "transition" vers un potager plus sain (ça fait des années que je le tanne "tu peux pas traiter ton viel ami!, si tu veux des légumes traités, va au supermarché, là tu fais pousser pour le plaisir!), il avait mis 20 cm de paille cette année... bref, il était à 2 doigts de se les mordre... Et de ... Traiter... MAIS, ça a lair de se stabiliser... Chez moi idem, c'est pas chouette, mais je le sens bien. L'année dernière, malgré une attaque de mildiou très précoce, les plants s'étaient retapés, avec
un peu de retard, bien sur. Là, je crois que c'est la très grande humidité de la couche de couverture qui ne leur va pas, autant c'était très sec il y a qqs semaines, là c'est très très humide...

Bref, je le réjoui de faire mon petit tour tous les jours, il y a toujours un truc à observer!
Je ne résiste pas, je partage avec vous cette belle fin de journée avec cette photo:
IMG_20170519_201424.jpg
1 x




Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 21:51

perseus a écrit :@Did67

Tu es sûr qu'il s'agit de cloportes? Pas de petite limaces grises, voire rongeur ou lièvre?

Il y a 3 ans j'étais ennuyé par les lièvres surtout sur semis de légumineuses, on aurait presque dit qu'on avait passé le rotofil.

@+


A 99 % ! J'ai vainement cherché les limaces - je connais le coup !

Pas de lièvres : le problème est en amont ! Je n'ai pas ou peu de levées (cela "ne sort pas"). Je ne retrouve plus les graines ou alors juste la coquille (les téguments externes durs des cucurbitacées).

Et de façon constante, des "troupeaux" de cloportes.

Bien regardé les documents signalés par sicétaitsimple. Les photos du powerpoint sont spectaculaires ! Chez moi, c'est moins pire !
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 21:54

J'avais évoqué avoir observé une recrudescence d'araignées. Bingo !

En cherchant, je trouve ceci concernant les prédateurs des cloportes :

"Même si les cloportes ne sont plus utilisés couramment comme aliment ou médicament par les hommes, du moins dans nos contrées, il leur reste de nombreux prédateurs. Parmi ceux-ci les mille-pattes viennent en premier mais il y aussi des crapauds, des lézards et gecko.
Sont également à citer de nombreux oiseaux (par exemple le Rouge-Gorge) et Le Reniflard chuintant (Emunctator sorbens, pour plus d'infos).

Dans le monde des invertébrés, les araignées sont des redoutables prédateurs et certaine se sont spécialisés dans la capture des cloportes. Ainsi les Dysdères (Dysdera sp), possèdent de grandes chélicères dont les crochets articulés horizontalement leur permettent d'être une des seules araignées à capturer et à ingérer les cloportes.

Une autre araignée de la famille des Theriddidae a été aperçus mangeant des cloportes. Il s'agit de Steatoda bipunctata, cette araignée mange également des mouches, des opilions ainsi que d'autres araignées. Cette espèce est commune autour et dans les maisons dans toute l'Europe.
(source : Jones D., Guide des araignées et des opilions d'Europe, Ed Delachaux et Niestlé)

Sur un forum internet consacré aux araignées, Blaine Hebert émet l'hypothèse que Steatoda grossa, sans en être spécialisé, est une fréquente consommatrice Armadillidium vulgare. Peter Smithers (Dept Biological Sciences, University of Plymouth), quant à lui, indique avoir vu des carcasses de cloporte sur des toiles d'Amaurobius similis (famille des Amaurobiidae).


Dans : http://zenza.pagesperso-orange.fr/clopo ... predateurs
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 22:03

sicetaitsimple a écrit :
....Quand ils s’en prennent aux plants, c’est qu’ils sont affamés. Il existe aussi des barrières physiques comme des cônes en plastique ou de la terre diatomée pour protéger la base des tiges et les empêcher de grimper".



Je pense que ce raisonnement est trop simpliste. Et un peu "court".

Dans une niche écologique donnée, la population d'une espèce se "cale" toujours sur les ressources nutritives disponibles. En l'absence de prédateurs, elle va se développer tant qu'elle trouvera de la nourriture. Et je pense que les graines en germination sont un met de choix ! Ils savent visiblement les trouver, et sont probablement attirés par les graines de cucurbitacées ou de légumineuses en germination, dès lors que le milieu est assez humide pour qu'ils puissent respirer (par des branchies ! ce sont des organismes très très primitifs, voisins des trilobites).

Sans prédateurs, ils se développent et vient le moment où ils sont affamés. CQFD.

Je pense que le foin et autres matières organiques en décomposition leur offrent, au printemps, un habitat assez favorable : nourriture / humidité élevée. Donc cela explose. Donc à un moment, ils s'en prennent aux graines...

Reste plus qu'à compter sur les araignées, pour contrôler la population... Et limiter les dégâts.

Pour les semis en godets, à l'avenir, je mettrai en hauteur sur des grilles (ils craignent la lumière et se planquent sous les pots. Mais pour les semis en pleine terre, tant que c'est très humide, cela reste un problème ! Une adaptation peut-être : ouvrir les sillons et laisser sécher pendant quelques jours...
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 22:18

Sur le même sujet, il y a ça (Wikipédia) :

Ainsi de nombreux vertébrés tels que des mammifères (souris, musaraignes, hérissons), oiseaux, reptiles (geckos, orvets) et batraciens (grenouilles et crapauds) se nourrissent entre autres de cloportes communs. D'autres invertébrés également, comme les carabes ou des araignées (particulièrement Dysdera crocata).

On retrouve les carabes. Normalement, dès que ce sera plus chaud, les choses devraient alors rentrer dans l'ordre, surtout que j'ai bien réduit la population de limaces...

Je découvre que la cicindelle est aussi un prédateur, et je me demande si ce n'est pas ce que j'ai vu l'autre jour...

http://www.myrmecofourmis.fr/La-cicindele-un-redoutable

Les choses devraient aller mieux d'ici quelques temps...
1 x


aurorenivert
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 24
Inscription : 25/03/17, 19:25
x 13

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar aurorenivert » 19/05/17, 22:32

Ça corrobore ce que j'ai constaté, plus de cloportes et plus de 1000 pattes chez moi!
0 x
Lachanette
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 03/01/17, 22:25
Localisation : Nord et Dordogne
x 9

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Lachanette » 19/05/17, 23:46

Did67 a écrit :Dégâts sur semis

Annus (avec deux n) horribilis pour les semis, chez moi, cette année.

Dans les re-semis faits suite aux gelées et conservés dans la serre, arrosés, énormément de dégâts : sur cucurbitacées, je retrouve les coques des graines vides... Avec parfois des taux du genre : sur 8 godets, rien ou un plant ! Parfois, les deux feuilles cotylédonaires "coupées" juste au moment où cela allait lever.


Moi aussi, j'ai loupé mes cucurbitacées. C'est la première fois que j'en sème, je pensais que c'était des graines "faciles" et je n'ai pas fait trop gaffe. J'observe les mêmes symptômes : pas de levée, feuilles cotylédonaires "coupées"...
Pourtant il n'y a pas de bestioles dans la véranda! Pour moi, je pense que c'est un peu trop d'humidité et de fraicheur qui a causé ce désastre. J'ai recommencé dans la salle de bains avec semis scottex et tapis chauffant, ça a mieux levé...
Peut-être que tes cloportes n'y sont pour rien?
0 x
Lachanette
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 03/01/17, 22:25
Localisation : Nord et Dordogne
x 9

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Lachanette » 19/05/17, 23:54

Did67 a écrit :
Lachanette a écrit : moi, j'ai investi 25€ dans un coupe foin de ce type.

coupe foin.jpg

ça marche bien, c'est ultra solide et très silencieux.
Mais sûrement un peu plus fatigant que les machines électriques...


On avait ça chez mes parents... Je ne sais pas ce que c'est devenu...

Tu ouvres les sillons avec ça ???


Oui. C'est un outil assez long (1,10m) et la lame est très rigide. ça marche bien, le long d'une planche, et on n'a pas besoin de se baisser trop. Je n'ai fait qu'un seul trait de coupe, que j'ai légèrement ouvert à la main ensuite pour y semer des haricots.
J'ai fait trois sillons de 8 m environ, sans être trop fatiguée (pourtant ce n'est pas la grande forme physique en ce moment, même si je n'ai pas comme toi une capacité cardiaque dégradée...)
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 20/05/17, 09:45

aurorenivert a écrit :Ça corrobore ce que j'ai constaté, plus de cloportes et plus de 1000 pattes chez moi!


Tu veux dire +, je suppose ? (car il n'y a plus ceci, veut aussi dire il y en a 0)
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 20/05/17, 09:49

Lachanette a écrit :
Moi aussi, j'ai loupé mes cucurbitacées. C'est la première fois que j'en sème, je pensais que c'était des graines "faciles" et je n'ai pas fait trop gaffe. J'observe les mêmes symptômes : pas de levée, feuilles cotylédonaires "coupées"...
Pourtant il n'y a pas de bestioles dans la véranda! Pour moi, je pense que c'est un peu trop d'humidité et de fraicheur qui a causé ce désastre. J'ai recommencé dans la salle de bains avec semis scottex et tapis chauffant, ça a mieux levé...
Peut-être que tes cloportes n'y sont pour rien?


J'ai du mal à penser qu'humidité et froid "coupent" des feuilles... ????

J'ai quand même, plus haut, il y a quelques semaines, mis une photo avec un cloporte enfoncé dans une graine qu'il est en train de creuser. Je n'accuse pas à la légère !

Dans ton cas, as-tu dépoté ? Si cela se trouve, ils étaient dans le bas du pot... Ils restent toujours cachés dans un endroit humide (ce sont des cousins des crustacés) : sous le pot quand celui-ci est posé sur un substrat humide (le foin, et on arrose ; chez moi par ex). Sous une planche. Sous une cagette. Ou dans le bas du pot...
1 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités