Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
sicetaitsimple
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 568
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 67

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 19/05/17, 16:13

perseus a écrit :@sicetaitvrai : Merci, je n'avais pas vu cette vidéo
J'essaie un peu tout, compost, compost mobile et incorporation au sein du "paillis". Il y a toujours des esprits chagrins qui râlent de voir des fanes de carottes ou autres pelures d'oignons ci et là, mais bon...



Ce n'est pas "sicetaitvrai", mais "sicetaitsimple"! Et ce n'est pas moi qu'il faut remercier, mais Didier ( pour ceux qui n'auraient pas suivi, je n'ai fait que transmettre à Perseus le lien vers la vidéo de Didier sur "les autres biomasses".

Sur le fond, je pense effectivement que les dogmes en la matière sont un peu ridicules, du moment qu'on reste raisonnable (ni 20 cm de BRF, ni 20 cm de tontes de gazon pour prendre deux extrêmes).
1 x




perseus
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 12
Inscription : 06/12/16, 11:11
x 3

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar perseus » 19/05/17, 16:42

Coucou

sicetaitsimple a écrit :
Ce n'est pas "sicetaitvrai", mais "sicetaitsimple"! Et ce n'est pas moi qu'il faut remercier, mais Didier ( pour ceux qui n'auraient pas suivi, je n'ai fait que transmettre à Perseus le lien vers la vidéo de Didier sur "les autres biomasses".

Sur le fond, je pense effectivement que les dogmes en la matière sont un peu ridicules, du moment qu'on reste raisonnable (ni 20 cm de BRF, ni 20 cm de tontes de gazon pour prendre deux extrêmes).


Oops désolé :'( :oops:
Sinon, je suis d'accord

@+
0 x
sicetaitsimple
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 568
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 67

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 19/05/17, 17:00

perseus a écrit :L'an dernier dans le 44, j'ai vu nombre de jardiniers ne traitant pas, perdre la presque totalité des plants de tomates et pommes de terre dès juin/juillet. Il y a eu des attaques de Mildiou presque inédites dans leur ampleur.
J'aimerais bien les couvrir mais cela ne sera pas cette année. Perso j'utilise environ 5 à 10 variétés, variant notamment les précocités afin de diversifier.
Je pulvérise des décoctions (prêle, osier voir écorce ce chêne) et cuivre en 1/10 ou 1/5 de doses, parfois si des tâches sont visibles, pulvé cuivre + huile d'orange douce ou décoction de sauge. Seule la prévention est vraiment efficace, il faut observer et suivre les précipitations et températures, mais certaines années sont plus délicates que d'autres.


Merci du témoignage. Je pense que dans mon cas, il faut juste que je me fasse à l'idée que des tomates dans la Manche c'est quasi impossible sans protéger (certainement) et sans traiter d'une façon ou d'une autre (purins, bicarbonate, que sais-je encore). Une fois intégré, ça ira mieux!

Tiens, je pense que le WE prochain je vais aller acheter quelques plants de tomates et les planter, pour être bien certain en les voyant crever en quelques jours en Juillet! Des fois que je n'ai pas encore bien compris!

PS: il y a quand même une explication à mon entêtement, c'est qu'il y a plus de 20 ans, en région parisienne, j'avais un "carré" (j'étais en avance!) de quelques m2 dans un jardin d'ornement dans lequel je plantais tous les ans des plants de tomate-cerise, et tous les ans c'était le grand plaisir des enfants d'aller les picorer. Le mildiou ne devait pas exister.....
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 17:51

J'ai aussi des souvenirs de mon père récoltant les tomates par "paniers entiers" (ces gros paniers agricoles avec lesquels on récolte les patates)...

Mais je sais aussi que parfois il traitait, avec des pesticides, et qu'il n'avait pas nécessairement la min légère - c'était tout nouveau, magique, miraculeux...

Certaines variétés étaient pourtant des classiques d'aujourd'hui : Marmande, etc...

J'avoue ne pas avoir d'explication. Tout au plus une "supputation" : des souches bien plus agressives, après quelques décennies de traitements ?
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 18:06

Dégâts sur semis

Annus (avec deux n) horribilis pour les semis, chez moi, cette année.

Dans les re-semis faits suite aux gelées et conservés dans la serre, arrosés, énormément de dégâts : sur cucurbitacées, je retrouve les coques des graines vides... Avec parfois des taux du genre : sur 8 godets, rien ou un plant ! Parfois, les deux feuilles cotylédonaires "coupées" juste au moment où cela allait lever. Tomates : très souvent la jeune plantule décapitée... Quand je bouge les pots, des armées de cloportes se font la malle...

Dans la serre, j'ai semé 3 rangées de haricots nains :

- la première, le long du bord : très peu de levée
- la seconde à 30 ou 40 cm vers l'intérieur, un peu plus de levées
- la troisième, plus vers le centre du dôme, assez bonne levée, avec quand même des manquants...
- dans les trois, des graines levées ont souvent cotylédons avec des petits trous ; souvent, les premières feuilles sont déformées.

Je pense donc que les cloportes s'attaquent aux cotylédons, une fois la graine ramollie, prête à lever. Les vides de l'intérieur. Avec un goût prononcé pour les cucurbitacées et les légumineuses (bref, des plantes ayant des réserves copieuses - riches en protéines pour les légumineuses ou en graisses pour les cucurbitacées...).

Pour le semis de haricots, ce qui se passe, c'est que suite aux pluies, plus on est près du bord, et plus c'est humide (vu que je n'ai pas encore mis de gouttières, l'eau dégouline ; la pente la fait circuler vers la serre, sous terre ; le long du bord, coté intérieur, c'est la gadoue). La première ligne est gorgée. La seconde bien humide. La troisième moins humide. Cette saturation d'eau convient aux cloportes. Les graines "charnues" en germination sont un met de choix.

Pourquoi cette année ???

Jardiner avec les organismes vivants, c'est aussi parfois se coltiner des "emmerdeurs" !!!

Quels sont leurs ennemis ??? Je suis désolé de ne pas être meilleur entomologiste. Je constate qu'il y a plus d’araignées que d'habitude. Un lien ?

Il est certain que la gadoue qui se maintient sous le foin au printemps est favorable aux cloportes. Et augmente donc le risque de ce genre de désagrément... Mais j'ai pensé (trop tard !) qu'il me suffirait peut-être de poser mes godets sur un grillage, en hauteur, pour limiter les niches sous les godets où se cachent les cloportes, très craintifs de la lumière et de l'air sec...????
1 x


sicetaitsimple
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 568
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 67

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 19/05/17, 19:39

Did67 a écrit :
Jardiner avec les organismes vivants, c'est aussi parfois se coltiner des "emmerdeurs" !!!



Aie! En plus ça ne semble pas facile de lutter en bio, cf. cette présentation de nos amis quebecois si tu ne l'as pas déjà trouvée:

https://www.agrireseau.net/agricultureb ... 0(07-11-27).pdf

https://www.agrireseau.net/agricultureb ... 0(07-11-27).pdf

Edit: pour une raison que j'ignore, le lien ne semble pas fonctionner. Tapes " agrireseau cloportes" dans Google et ça sort en premier.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 19:56

Non, je n'avais pas cherché...

Si je comprends bien, ce n'est pas que les semis. Va falloir surveiller les tiges des tomates... Peut-être était-ça les difficultés d'enracinement que j'observais dans la serre. Je pensais que c'était parce qu'on avait copieusement piétiné l'emplacement lors du montage. Et je m'interrogeais aussi sur la phytotoxicité du foin sur les racines ???
0 x
sicetaitsimple
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 568
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 67

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 19/05/17, 19:59

Complément, sur le même site agrireseau:

https://www.agrireseau.net/documents/92038

Je cite: "Cloportes: ces crustacés préhistoriques ont vraiment la couenne dure." et " Vaut mieux s’en faire des alliés en les nourrissant avec de la matière organique.Quand ils s’en prennent aux plants, c’est qu’ils sont affamés. Il existe aussi des barrières physiques comme des cônes en plastique ou de la terre diatomée pour protéger la base des tiges et les empêcher de grimper".

Didier affameur de cloportes!

Bon je déconne mais ça ne me fait pas rire.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5286
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 184

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Ahmed » 19/05/17, 20:12

Rodg a écrit :
À l’aide d’une perceuse électrique (à batterie) et d’une mèche pour le bois de ¾ de pouces, environ 2cm, à vitesse maximale et très rapidement, j’enfonce la mèche entre mon pouce et mon index qui forment un grand C (les doigts retiennent le foin et j’enfonce au centre).


Réponse de Did:
Je sens qu'on va retrouver les "phénoculteurs" au rayon bricolage des supermarchés ????

...ou aux urgences! :cry:
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
perseus
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 12
Inscription : 06/12/16, 11:11
x 3

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar perseus » 19/05/17, 20:17

@Did67

Tu es sûr qu'il s'agit de cloportes? Pas de petite limaces grises, voire rongeur ou lièvre?

Il y a 3 ans j'étais ennuyé par les lièvres surtout sur semis de légumineuses, on aurait presque dit qu'on avait passé le rotofil.

@+
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités