Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 166
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 22

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar olivier75 » 19/05/17, 12:12

J'en remet une petite couche sur la sélection variétale.
En choisissants les Varietes précoces et résistantes ça devrai bien aider.
J'essaie dans le nouveau potager la Variete fiaschetto, à port déterminé sans tuteurage et précoce, pour grouper les récoltes de conservation.

Olivier.
0 x




sicetaitsimple
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 568
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 67

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 19/05/17, 12:14

Did67 a écrit :
Un "toit" transparent suffit (bâche tendue sur un cadre incliné - pour éviter une poche d'eau -, polycarbonate). Et c'est même mieux : il faut que cela reste ouvert à la circulation de l'air, pour éviter les condensations (la condensation est suffisante pour faire germer les spores de mildiou).

C'est pour cela que j'ai adopté ce "tunnel" aussi large que long, qui restera ouvert aux deux bouts, installé avec l'axe dans le sens est-ouest.


Oui, j'ai bien compris la différence entre tes deux tunnels et les avantages/inconvénients associés. Disons que si je décidais de m'équiper ( le jour où il me sera possible d'assurer une surveillance plus constante), il me semble que je commencerais pas quelque chose de plus polyvalent, donc une serre, car je ne pense pas que le tunnel ouvert puisse avoir d'autre utilité dans l'année que la protection des tomates.

Quant au "bricolage", certes c'est toujours possible, mais bon, pas trop le temps et j'avoue être relativement sensible à l'esthétique (même un peu sauvage) d'un jardin, il y a malheureusement beaucoup de "bricolages" qui font rapidement ressembler un jardin à un bidonville...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 12:20

olivier75 a écrit :Sillon'net,
Je n'ai pas communiqué dessus car ce n'est pour moi pas une solution facile pour un jardinier non équipé....


Euh, pardon, mais ils trouvent bien moyen de s'équiper d'un motoculteur criminel !!!

Il faut aussi mettre les gens devant leurs responsabilités.

Je pense que nous avons intérêt à fonctionner en réseau : chacun balance ses bonnes idées (forcément "bonnes" puisque ce sont les siennes et qu'on essaye de se respecter ici, même si on discute beaucoup. Ou parce qu'on discute beaucoup ???).

Donc il propose. Ensuite chacun dispose...

Tu penses que j'ai eu peur du ridicule quand j'ai commencé à parler de "phénocuture" alors que je ne connaissais pas encore Ruth Stout, ni paysan.bio... ???
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 12:21

Au fait, personne n'a essayé le couteau électrique ???

A quelques euros pièce, on pourrait en "cramer" un chaque année !

https://www.leboncoin.fr/electromenager ... htm?ca=1_s
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 12:26

olivier75 a écrit :J'en remet une petite couche sur la sélection variétale.
En choisissants les Varietes précoces et résistantes ça devrai bien aider.
J'essaie dans le nouveau potager la Variete fiaschetto, à port déterminé sans tuteurage et précoce, pour grouper les récoltes de conservation.

Olivier.


J'avais des "ultra-précoces" (achetées dans le commerce, des hybrides). C'est celles qui ont été "décoiffées" par le gel, mais qui rejettent au pied et sont en train de rattraper / dépasser le reste (mais toujours pas de nouvelles fleurs, elles qu'elles commençaient à fleurir le 20 avril !).

Oui, j'ai surement une marge de progrès de ce coté [quand, plus haut, je disais que j'étais un médiocre jardinier, au sens "technicien du potager", en voilà un exemple concret !]
1 x


sicetaitsimple
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 568
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 67

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 19/05/17, 12:27

olivier75 a écrit :Green zébra, noire de crime, tomate du voyageur.
Mais un petit tour sur tomatobomo.com et son moteur de recherche, c'est beaucoup mieux, et tomodori.com.
Olivier.


Je dois dire qu'une petite visite sur tomodori.com vaut le coup, j'ignorais complètement qu'il y avait de tels fans de la culture de tomates ( principalement) qui avaient leur site spécialisé!

PS: je suis tombé un peu par hasard, dans la rubrique "forum / suivi des semis en 2017" sur le fil d'un certain "cow-boy" qui habite vers Béziers. C'est assez impressionnant! Visiblement un fan de purins divers et variés, pas de phénoculture....Bon, pas paresseux non plus, il écrit y passer en saison environ 6h/jour.
1 x
Lachanette
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 03/01/17, 22:25
Localisation : Nord et Dordogne
x 9

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Lachanette » 19/05/17, 13:16

Did67 a écrit :Au fait, personne n'a essayé le couteau électrique ???

A quelques euros pièce, on pourrait en "cramer" un chaque année !

moi, j'ai investi 25€ dans un coupe foin de ce type.

coupe foin.jpg


ça marche bien, c'est ultra solide et très silencieux.
Mais sûrement un peu plus fatigant que les machines électriques...
1 x
olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 166
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 22

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar olivier75 » 19/05/17, 13:24

Sur les Varietes, c'est tellement vaste que tout le monde à une marge de progrès colossale, entre les Varietes et leur culture, Juste certains ont un peu d'avance.
Olivier
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 14:13

Lachanette a écrit : moi, j'ai investi 25€ dans un coupe foin de ce type.

coupe foin.jpg

ça marche bien, c'est ultra solide et très silencieux.
Mais sûrement un peu plus fatigant que les machines électriques...


On avait ça chez mes parents... Je ne sais pas ce que c'est devenu...

Tu ouvres les sillons avec ça ???
1 x
perseus
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 12
Inscription : 06/12/16, 11:11
x 3

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar perseus » 19/05/17, 15:39

@sicetaitvrai : Merci, je n'avais pas vu cette vidéo
J'essaie un peu tout, compost, compost mobile et incorporation au sein du "paillis". Il y a toujours des esprits chagrins qui râlent de voir des fanes de carottes ou autres pelures d'oignons ci et là, mais bon...

Au sujet du Mildiou, la tomate (entre autre) y est sensible, la protéger de l'humidité reste, à mon sens, le meilleur moyen de prophylaxie. Nous serons d'accord sur le fait qu'avoir un sol en bonne santé, des plantes saines et bien implantées sont des conditions vitales pour la bonne santé des végétaux. Mais chaque année est différente, de même que le climat, micro-climat, ventilation, "terroir".
Ayant déménagé 3 fois en 7 ans (en restant dans le 44), il me semble que certaines variétés donnaient des fruits de meilleurs qualités sur certains sols, mais cela reste une impression bien plus qu'une analyse étayée.
L'an dernier dans le 44, j'ai vu nombre de jardiniers ne traitant pas, perdre la presque totalité des plants de tomates et pommes de terre dès juin/juillet. Il y a eu des attaques de Mildiou presque inédites dans leur ampleur.
J'aimerais bien les couvrir mais cela ne sera pas cette année. Perso j'utilise environ 5 à 10 variétés, variant notamment les précocités afin de diversifier.
Je pulvérise des décoctions (prêle, osier voir écorce ce chêne) et cuivre en 1/10 ou 1/5 de doses, parfois si des tâches sont visibles, pulvé cuivre + huile d'orange douce ou décoction de sauge. Seule la prévention est vraiment efficace, il faut observer et suivre les précipitations et températures, mais certaines années sont plus délicates que d'autres.
Ce qui m'étonne aussi c'est la différence de conservation selon les années. En 2010 ou 2014, les tomates, ramassées mûres, se conservaient plus de 20 jours. En 2011 ou 2015, en 2-3 jours certaines "viraient".

@+
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités