Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 11:19

sicetaitsimple a écrit :
Bon, d'accord, c'est juste désespérant pour ceux qui n'ont pas de serre!



Un "toit" transparent suffit (bâche tendue sur un cadre incliné - pour éviter une poche d'eau -, polycarbonate). Et c'est même mieux : il faut que cela reste ouvert à la circulation de l'air, pour éviter les condensations (la condensation est suffisante pour faire germer les spores de mildiou).

C'est pour cela que j'ai adopté ce "tunnel" aussi large que long, qui restera ouvert aux deux bouts, installé avec l'axe dans le sens est-ouest.
1 x




Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 11:27

olivier75 a écrit :Je n'ai pas eu de problème de maladie sur mes tomates en 6 ans, même l'année dernière où certains les ont arraché dans le village, mais jamais de cuivre, du brf, de l'ortie et consoude en paillage.
Olivier.


Je pense que le microclimat joue énormément... Chez moi, au-dessus du vignoble, j'ai traité dans le temps, sans succès... Dès la deuxième quinzaine de septembre, quand le matin, tu mouilles les chaussures en allant au jardin, c'est le début de la fin...

Les textes sur l'origine de la tomate sont un peu flous, mais je pense qu'elle a ses origines dans des climats chauds et plutôt secs (altitude ?). Historiquement, génétiquement, elle me semble peu armée pour résister au mildiou en climats humides... Chez nous, l'été, tant qu'il fait sec, cela va bien. Et puis, même avec des variétés sélectionnées pour la résistance, même avec des traitements, cela se gâte très vite...

Mais j'admets ne pas avoir travaillé "proprement" avec des décoctions ou des renforçateurs... Par proprement, j'entends régulièrement, à temps, etc...
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 11:36

Ahmed a écrit :
Le bicarbonate de potassium semble un produit très intéressant et, d'autre part, comme je l'ai indiqué plus haut, un abri à tomates serait le remède (préventif) ultime. J'essayerai l'an prochain ce genre de construction, pour le moment il faut que je fabrique fissa un système de tuteurage pour mes haricots grimpants...

Edit: le mildiou résulte bien de la conjonction de l'humidité et de la chaleur, mais l'effet de certaines pratiques peuvent influencer son développement. J'ai l'exemple des patates cultivées sous BRF qui ne sont jamais infestées de doryphores...


1) J'ai eu cette opportunité de détourner ce tunnel, qui avait ce format favorable... Sinon, cela faisait aussi 2 ou 3 ans que j'en restais à l'intention de construire un toit...

2) J'ai aussi essayé le bicarbonate. Pas d'essai "moitié traité / moitié non traitée, toutes choses égales par ailleurs". Cela a peut-être ralenti ??? Mais en aucun cas empêcher des attaques sévères...

3) Un "sol vivant" contribue sans aucun doute à des végétaux plus résistants. Et parfois moins attractifs, voire répulsifs pour des parasites. C'est typique pour les pommes de terre cultivées sous foin (exemple professionnel de producteurs bio autrichiens, qui paillent avec du foin après buttage en culture "terre nue" je veux dire "sol travaillé") ou sous BRF (ton témoignage) Je pense qu'il y a là de la communication par les émissions de gaz et s'essences... Mais là encore, malgré les effets spectaculaires obtenus en matière de goût (par ex, plus du tout cette amertume qui apparait sur des choux de Bruxelles du commerce, après cuisson ; les miens, c'est du "pur sucre fondant"), en matière de conservation, je n'ai pas observé d'amélioration significative sur la résistance des tomates. Dont je pense qu'elles sont "border line" sous mon climat...
1 x
Rodg
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 14/05/17, 17:25
x 2

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Rodg » 19/05/17, 11:39

Petit truc qui fonctionne très bien et que j’ai expérimenté avec mes premières patates sous le foin.

À l’aide d’une perceuse électrique (à batterie) et d’une mèche pour le bois de ¾ de pouces, environ 2cm, à vitesse maximale et très rapidement, j’enfonce la mèche entre mon pouce et mon index qui forment un grand C (les doigts retiennent le foin et j’enfonce au centre). C’est tout, ensuite avec mes deux index j’agrandi le trou de la grosseur de mes pommes de terre que j’enfonce 20cm plus bas. Une fois sur dix la mèche s’embourbe de foin. Je mets alors la renverse et je recommence. Le truc, enfoncer d’un coup sec la mèche, et à vitesse maximale.
Ici les cerisiers sont en fleur. Depuis deux jours nous vivons une canicule inhabituelle pour la saison, 28/30 degrés.
Rodg
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 11:41

Ahmed a écrit : le mildiou ne peut se développer que sur un milieu acide... Peut-être qu'une certaine efficacité se manifeste en curatif (?), mais mieux vaut être prudent...


J'ai observé une stabilisation de la situation, avec dessèchement des tâches, sur l'oïdium, sur des cucurbitacées. Là, l'effet retardant, même en curatif, me parait intéressant. Ou "significatif. Je veux dire : étant paresseux, si c'est pour gratter quelques jours au prix de l'effort du traitement, je ne considère pas que c'est significatif...
1 x


olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 166
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 22

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar olivier75 » 19/05/17, 11:42

Didier,
Quand tu parles d'attaque de mildiou, précise bien que c'est mi septembre! Le lecteur peut croire que ça ne marche pas! J'en ai un peu aussi à la fin, sans que ce soit un problème.
La recolte mûrissable est terminée ou presque, et en extérieure au nord de la Loire les pied gèlent peu après. Moi je suis allé une seule fois jusque mi novembre, mais les tomates ne sont plus vraiment bonnes.
Olivier.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 11:45

Rodg a écrit :À l’aide d’une perceuse électrique (à batterie) et d’une mèche pour le bois de ¾ de pouces, environ 2cm, à vitesse maximale et très rapidement, ....


Je sens qu'on va retrouver les "phénoculteurs" au rayon bricolage des supermarchés ????

PS : par rapport au message que j'ai mis, je complète sur la question du 220 V : il existe des meuleuse sans fil, à batteries ! Et sans doute y a-t-il moyen d'en jumeler deux pour faire le sillon d'un coup ????
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 11:51

olivier75 a écrit :Didier,
Quand tu parles d'attaque de mildiou, précise bien que c'est mi septembre! Le lecteur peut croire que ça ne marche pas! J'en ai un peu aussi à la fin, sans que ce soit un problème.
La recolte mûrissable est terminée ou presque, et en extérieure au nord de la Loire les pied gèlent peu après. Moi je suis allé une seule fois jusque mi novembre, mais les tomates ne sont plus vraiment bonnes.
Olivier.


Non non, je ne sais pas si j'ai écris un lapsus, il faut que je me relise.

Chez moi, le risque apparait dans la deuxième quinzaine d'août. Bien sûr, c'est variable selon les années. Mais en gros, une année sur deux, j'ai une production extrêmement décevante, on va dire négligeable, et on ne peut pas faire les bocaux de coulis qu'on avait l'intention de faire. On a de quoi manger jusque vers mi-septembre, en effet, les pieds malades, comme je l'ai montré dans une vidéo l'an dernier, produisant encore alors qu'ils sont "cramés" de haut en bas !

Chez moi, c'est donc au moment où la production allait s'installer que ... c'est la fin.

Nous ne sommes pas égaux devant les micro-climats te l'environnement. D'où mon "chacun son potager du paresseux", même si nous partageons les grandes principes.
1 x
olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 166
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 22

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar olivier75 » 19/05/17, 11:54

Sillon'net,
Je n'ai pas communiqué dessus car ce n'est pour moi pas une solution facile pour un jardinier non équipé.
Les rainureuses fonctionnent très bien avec l'avantage de la double lame réglable et du plateau qui maintien le foin, les pierres ne gènent pas, la machine est construite pour elles.
J'en ai une pro de grand diamètre, mais c'est à quatre patte, avec un fil et du bruit, et je ne me rappelle plus vraiment mais environ vers 600euros. Celle en 125 me semble trop courte pour 10cm tassé.

Je pourrais faire une vidéo la prochaine fois.

Olivier.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/05/17, 12:11

Ah oui ! Quelqu'un, à la fin d'une conf, en aparté, m'a un jour suggéré la rainureuse... J'ai ensuite zappé ! [Il fatigue parfois, le vieux !!! Je voulais essayer... J'ai oublié...]

A titre d'info, regarder sur leboncoin pour du matériel d'occase : à l'instant, une Hilti à 250 euros, suite à une cessation d'activité...
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : aurorenivert et 1 invité