Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe "Potager du Paresseux" en dordogne

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
jpbord
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 13/05/17, 23:45
x 3

Le "Potager du Paresseux" en dordogne

Message non lupar jpbord » 14/05/17, 00:46

Je remercie tout d'abord Did67 qui ma donner l'envie de me lancer dans l'aventure de la "phénoculture"
je me suis inscrit a ce forum pour vous transmettre ma nouvelle expérience, de réussite et d'échecs,

Il est vrai que cette année commence mal avec les gelées d'avril qui a vu l'anéantissement de tous mes fruits en devenir dans mon verger ; une année sans ! mais nous devons nous plier a mère nature !

Aller courage le "bonheur est dans le pré "

Cordialement à tous les membres de ce Forum
0 x




jpbord
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 13/05/17, 23:45
x 3

Re: Le "Potager du Paresseux" en dordogne

Message non lupar jpbord » 14/05/17, 00:53

vue d'ensemble
IMG_3005.jpg
IMG_3004.jpg
IMG_2985.jpg
IMG_2973.jpg
3 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45126
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 161
Contact :

Re: Le "Potager du Paresseux" en dordogne

Message non lupar Christophe » 14/05/17, 02:26

Merci pour ce retour, je vais prochainement (cette semaine probablement) présenter le miens un "potager ardennais"...Je n'ai encore rien planté dehors à cause des gelées nocturnes justement (visiblement tu connais...), bref ici tout est encore "au chaud" dans les bacs à semis...
0 x
Avatar de l’utilisateur
denis17
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 40
Inscription : 13/10/16, 13:15
Localisation : 17
x 5
Contact :

Re: Le "Potager du Paresseux" en dordogne

Message non lupar denis17 » 14/05/17, 09:24

Belle surface en tout cas, j'ai l'impression qu'il y a de quoi planter, tu as quelle surface?
Denis, "voisin du 17" :wink:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 45126
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 161
Contact :

Re: Le "Potager du Paresseux" en dordogne

Message non lupar Christophe » 14/05/17, 13:15

Oui belle surface, le miens sera beaucoup plus modeste...pour commencer :)
0 x


jpbord
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 13/05/17, 23:45
x 3

Re: Le "Potager du Paresseux" en dordogne

Message non lupar jpbord » 14/05/17, 23:14

denis17 a écrit :Belle surface en tout cas, j'ai l'impression qu'il y a de quoi planter, tu as quelle surface?
Denis, "voisin du 17" :wink:


Bonsoir Denis merci de ta visite, en faite c'est une ancienne propriété agricole , il y a 23 hectares , mais mes 4 milles m² de potager et et fruitiers m' occupent largement , je viens de planter 30 arbres fruitiers depuis 3 ans.
L'avantage de toute cette surface c'est d'avoir du foin de 2 parcelles de 4 hectares . Plus j'ai investi dans un broyeur pour les bois que je nettoie.
cordialement
0 x
jpbord
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 13/05/17, 23:45
x 3

Re: Le "Potager du Paresseux" en dordogne

Message non lupar jpbord » 14/05/17, 23:18

Christophe a écrit :Merci pour ce retour, je vais prochainement (cette semaine probablement) présenter le miens un "potager ardennais"...Je n'ai encore rien planté dehors à cause des gelées nocturnes justement (visiblement tu connais...), bref ici tout est encore "au chaud" dans les bacs à semis...

Bon courage pour ta future expérience c'est vrais que d'habité dans une région froide c'est pas toujours facile, pour ma part je suis vers Bergerac mais dans un couloir froid et lorsque je regarde la météo je me fis a la température d’Aurillac à 1° prés c'est la même !

cordialement
0 x
Lachanette
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 03/01/17, 22:25
Localisation : Nord et Dordogne
x 9

Re: Le "Potager du Paresseux" en dordogne

Message non lupar Lachanette » 17/05/17, 12:18

Ah, voici une excellente nouvelle! Bonjour, voisin :D
Moi, je suis dans le Sarladais, et seulement à temps partiel pour encore 4 ans, avant de m'installer à demeure, quand viendra enfin la retraite...
Autant dire que je vais suivre avec attention ce fil!
Une de mes voisines pense aussi se mettre à la phénoculture. J'espère que d'ici peu, la Dordogne sera bien représentée.
Je vais essayer de participer dans la mesure de mes moyens (peu de présence sur place, pas d'internet à domicile quand je suis là-bas), et déjà, je vais essayer de maîtriser l'envoi de photos et je reviens ensuite présenter mes essais...
A +
0 x
Lachanette
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 03/01/17, 22:25
Localisation : Nord et Dordogne
x 9

Re: Le "Potager du Paresseux" en dordogne

Message non lupar Lachanette » 17/05/17, 14:57

Voici une présentation succincte de l'histoire de mon potager dans les environs de Sarlat.

En avril de l'année dernière, je n'ai encore qu'un mini potager classiquement bêché à la force de mes vieux bras, et arraché à une vieille prairie pleine de chiendent! Pour éviter limiter la reconquête prairiale, je bâche le contour.

avril 2016.JPG


Mais comme j'ai déjà découvert Dominique Soltner, j'essaye de pailler comme je peux, avec ce que je trouve, vieille paille et paillettes de lin (aïe aïe aïe, ça, ce n'était pas une bonne idée...)

mai 2016.JPG


A la Toussaint dernière, toujours suivant les conseils de Soltner, je crée des planches fixes séparées par de petites allées bâchées, et sans aucun nettoyage du sol, ni bêchage, je paille avec les moyens du bord.
J'ai acheté un broyeur, donc
BRF de noisetier tout frais
BRF de figuier (ça non plus, ce n'est sans doute pas une bonne idée, j'ai lu depuis que le lait du figuier, ce n'était pas top),
et aussi...
très vieille paille centenaire (bof, bof?),
vieux cœur de peuplier tombé en pourriture (apport de lignine?)
tout ce que je peux ramasser de feuilles mortes (mais elles commencent à peine à tomber)
un peu de tonte de gazon
un peu de foin (mais je n'ose pas trop en mettre, par crainte des graines : je n'ai à ce point pas encore découvert la phénologie...)
un léger apport de cendres de bois

octobre 2016-1.JPG


Finalement, comme je vais abandonner le potager pour 6 mois, je bâche le tout d'une bâche de paillage qui laisse passer l'eau, car sinon je fais tout à fait confiance à cette prairie pour reprendre le dessus!

octobre 2016-2.JPG


Je passe six mois d'hiver à découvrir la phénologie! :D
Quand je reviens au mois d'avril, après débâchage:

avril 2017-1.JPG


Je suis assez satisfaite de l'aspect de la terre. Le chiendent vient assez facilement. J'en profite pour nettoyer une bande-frontière qui n'avait pas été paillée (à gauche sur la photo).
Sur les bandes paillées, le paillage n'a pas totalement disparu. Est-ce à cause de la bâche? Est-ce que c'est à cause des matériaux employés? Est-ce que ma vie du sol est suffisamment active? (à 20 cm de profondeur, j'ai un pH de 5...)

avril 2017-2.JPG


On a fauché des graminées vertes qu'on répand sur le vieux paillage (pas sûr que ce soit une bonne idée ?), puis on déroule deux rouleaux de foin. Heureusement que le fiston est venu donner un coup de main! Bon, en fait, on a déroulé le foin à deux, mais il fallait bien que je prenne la photo.

avril 2017-3.JPG


avril 2017-4.JPG


J'en ai profité pour coloniser un nouveau coin de prairie. J'adore agrandir le potager à si peu de frais!
il a maintenant une forme en L et fait 150 m2. Il faisait 16 m2 l'an dernier.

avril 2017-5.JPG


Après, il y a eu plantation de patates, semis de haricots verts un peu tardifs (pour le début juillet, on verra), repiquage d'oignons blancs et de salades... Il faudra voir ce que ça donne. J'y serai la semaine prochaine, j'ai hâte!
2 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 9061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1381

Re: Le "Potager du Paresseux" en dordogne

Message non lupar Did67 » 17/05/17, 16:47

Lachanette a écrit :

BRF de noisetier tout frais
BRF de figuier (ça non plus, ce n'est sans doute pas une bonne idée, j'ai lu depuis que le lait du figuier, ce n'était pas top),
et aussi...
très vieille paille centenaire (bof, bof?),
vieux cœur de peuplier tombé en pourriture (apport de lignine?)
tout ce que je peux ramasser de feuilles mortes (mais elles commencent à peine à tomber)
un peu de tonte de gazon
un peu de foin (mais je n'ose pas trop en mettre, par crainte des graines : je n'ai à ce point pas encore découvert la phénologie...)
un léger apport de cendres de bois



Juste deux ou trois remarques sur cette "liste de matériaux" utilisée :

a) Je considère que toute matière organique a vocation à retourner au sol, en surface, pour une décomposition aérobie (en présence d'oxygène). Donc, je n'utilise plus de bâches plastiques, mais je te rassures, j'ai commencé par la même bêtise !

b) Mais la richesse en éléments (donc la fertilisation ultérieure), le rapport C/N (donc la formation de substances humiques et "l'effet dépressif"), la vitesse des cycles naturels ne sont pas les mêmes, depuis les tontes, bactériennes, rapides jusqu'à l'écorce, que la majorité des champignons n'attaquent même pas, donc ultra-lente...

c) Vieille paille : pas de différence notable avec paille "neuve", sauf si elle a pourri (ce qui serait une décomposition et on retrouverait les mêmes inconvénients que le compostage en tas). Mais cela reste un matériau pauvre, à complémenter avec une quantité suffisante de tontes de gazon.

d) Figuier : il faut se méfier des fausses-évidences ; j'ai fait mes essais d'asperges "sans travail" dans des feuilles mortes de noyers, à la très mauvaise réputation ; l'essai est tout à fait correct (même si gelées et campagnols font que cela n'est pas parfait !). Le latex du figuier peut avoir des "vertus" irritantes pour une peau humaine et être très intéressantes pour des organismes. Observer la vitesse de décomposition. Je n'ai pas connaissance d'utilisation d'effets bactériostatiques du latex de figuier (contrairement aux tanins des chênes, utilisés pour soustraire les peaux à la décomposition en en faisant du cuir) ou de certains dérivés benzéniques de certains résineux (utilisés dans des bonbons).
Il faut se méfier comme de la peste des raisonnement consistant à "anthropomorphiser" le potager (le comparer à un homme : un sol "ne fatigue pas", une plante n'étouffe pas une autre plante, etc... Le jargon est plein de traces de ce défaut)

e) Le vieux tronc, s'il ne pèse plus grand chose, c'est que l'essentiel a déjà été digéré et est partie "en l'air" (CO²). Il reste quelque chose qui se rapproche des cendres ! Rien de nuisible. Du travail pour pas grand chose...

f) Si ton pH est à 5, tu peux y aller progressivement, mais plus généreusement avec des cendres de bois... Tu es sur un socle schisteux ?
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités