Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsJardinier paresseux en Loire Atlantique

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
phil53
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 643
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 18

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar phil53 » 08/11/16, 19:42

Après la lecture de
https://reporterre.net/Il-faut-un-demi- ... s-de-terre
où il est question de la cloque du pêcher.
Il est question de coquille d'oeuf qui ici l'a essayé?
Quelle solutions avez vous?
La mienne , il faut être patient mais ça marche:
Au printemps enlever toutes les feuilles ayant des signes de maladie à mesure qu'elles apparaissent jusqu'aux beau temps.
Même, j'aai essayer d'enlever seulement la partie malade de la feuille et parfois la feuille n'est plus contaminée.
A l'automne, enlever les feuilles du pêcher avant qu'elles tombent quand le froid à fragiliser l'attache.
0 x




jpg43
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 63
Inscription : 28/08/15, 15:56
x 16

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar jpg43 » 09/11/16, 07:30

Bonjour, comme beaucoup j'ai mis des coquilles d’œufs dans un jeune nectarinier envahi de cloque c'était la deuxième année d'atteinte, la première année j'avais fait un traitement préventif à la bouillie bordelaise sans effets? Après l'attaque de cloque de nouvelles feuilles ont réapparues la plupart intactes comme cette année après la mise en place des coquilles.

L'année prochaines je ne traiterai pas, les coquilles seront laissées tout l'hiver et renouvelées. Je verrai bien s'il y a un effet positif préventif. Je suis un peu sceptique.

Si ce nectarinier continue à être atteint je le supprimerai, je ne tiens pas à traiter à tour de bras un arbre qui deviendra de plus en plus grand et finira par mourir.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1615
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 51
Contact :

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar izentrop » 09/11/16, 22:22

Bonjour,
Tous les sites traitant du jardinages donnent les mêmes conseils http://www.terrevivante.org/487-la-cloque-du-pecher.htm.
L'ail au pieds des pêchers serait efficace, mais le coups des coquilles d’œufs, personne ne le conseille ?
0 x
phil53
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 643
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 18

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar phil53 » 10/11/16, 19:44

Izentrop, je ne suis pas convaincu par
http://www.terrevivante.org/487-la-cloque-du-pecher.htm.
Ils parlent de l’ail au conditionnel, c'est plus une conviction qu’autre chose, comme la coquille d’œuf pour d'autres dont ils ne parlent pas.
Par contre ils confirment ce que je fais , à savoir enlever les feuilles malades jusqu'aux beaux jours.
0 x
phil53
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 643
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 18

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar phil53 » 10/11/16, 22:20

Toujours au sujet des pêchers il en existe qui poussent de façon sauvage et qui curieusement n’attrapent pas la cloque.
J'en connais un qui pousse près d'un petit ruisseau, un endroit plutôt frais plutôt propice à la cloque et qui pourtant est en pleine santé.
0 x


jpg43
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 63
Inscription : 28/08/15, 15:56
x 16

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar jpg43 » 11/11/16, 07:03

Bonjour, certains pêchers de vigne sont résistants à à la cloque. Il y a une grande variété génétique chez ces arbres issus de noyaux. J'en ai plusieurs ils en sont atteint pratiquement tous les ans mais le feuillages se renouvelle bien. Les noyaux proviennent d'arbres voisins qui ont survécus à de nombreuses attaques sans traitements.

Par contre d'autres sont beaucoup plus atteints et meurent assez vite.

Pour les pêchers ou nectariniers de pépiniéristes certains sont sensés être résistants.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1615
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 51
Contact :

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar izentrop » 11/11/16, 19:27

phil53 a écrit :ils confirment ce que je fais , à savoir enlever les feuilles malades jusqu'aux beaux jours.
Ailleurs, il est dit que c'est trop tard quand les feuilles sont atteintes. http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/f ... echer.php3
Les êtres vivants résistent mieux aux maladies quand ils mangent à leur faim.
Dans les conseils, il est question d'apport de compost tout les ans et de traitement au cuivre à la chute des feuilles et au printemps avant l'éclosion des bourgeons.

Si on ne veut pas employer de bouillie bordelaise, une alternative http://eap.mcgill.ca/agrobio/ab360-10.htm

Perso, je ferai mieux la prochaine fois, car j'ai laissé crever des pêchers qu'on m'avait donné : terre trop pauvre probablement que je n'avais jamais amendé et pas de traitement non plus.
0 x
phil53
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 643
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 18

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar phil53 » 12/11/16, 09:07

Ce n'est pas vrai pour ce qui me concerne sur les arbres sur lesquels j'ai pratiqué.
Dès que les feuilles son malades malades je retire celles qui le sont au fur et à mesure et dès qu'il fait plus chaud la maladie cesse.
Je ne nie pas que pour certains arbres plus fragiles cela ne fonctionne pas mais moi j'ai 100% de réussite.
Par contre avant que je connaisse la nocivité du cuivre j'ai essayé et bien il faut traiter plusieurs fois et cela ne fonctionnait pas si bien que ça. Ou alors je n'ai jamais suffisamment traité car même il y a 20ans, j'étais réticent à utiliser des produits phytosanitaires.
J'en profite pour mettre une photo de mon pied de tomate dans le composteur il n'est pas encore malade et a des tomates qui murissent encore même si c'est très lent.
Pièces jointes
11-11 (1).JPG
0 x
jpg43
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 63
Inscription : 28/08/15, 15:56
x 16

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar jpg43 » 12/11/16, 14:30

Bonjour, à propos de bicarbonate de soude, l'apport de sodium à long terme est nocif pour le sol : il entraine une salinisation des sols, en agriculture bio et fonctionnelle on emploie de préférence du bicarbonate de potassium dont la présence dans le sol ne nuit pas à celui ci. On le trouve moins facilement que celui de soude on l'utilise en pratique sportive pour réduire certains troubles musculaires entre autre et sous le nom d'Amicarb prêt à l'emploi avec mouillants. Préconisé pour l’oïdium il aurait une action fongicide sur d'autres
champignons tout ceci à titre préventif surtout.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1615
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 51
Contact :

Re: Jardinier paresseux en Loire Atlantique

Message non lupar izentrop » 12/11/16, 14:48

jpg43 a écrit :Bonjour, à propos de bicarbonate de soude, l'apport de sodium à long terme est nocif pour le sol : il entraine une salinisation des sols
Tout est relatif, il ne fait pas partie des métaux lourds non plus
Pratiquement tous les cations rencontrés dans le sol (Ca2+, K+, Mg2+, Al3+, H+…) ont un effet bénéfique ou neutre sur la structure, sauf un : le sodium (Na+). Le sodium agit comme un dispersant dans le sol et contribue à sa désagrégation. Des problèmes de sodicité se rencontrent surtout dans des zones arides et semi-arides où il y a trop peu de lessivage pour emporter les sels vers la nappe phréatique et cours d’eau, et où l’évaporation concentre les sels près de la surface.

Beaucoup de sels = salinité, beaucoup de sodium = sodicité.

Il existe 2 mesures de la sodicité d’un sol :

1- Pourcentage de sodium échangeable (« Exchangeable Sodium Percentage - ESP ») :
(Na+ échangeable / CEC) * 100
2- Rapport de l’adsorption du sodium (« Sodium Absorption Ratio - SAR ») :
[Na+] / (0.5*([Ca2+] + [Mg2+]))0.5

Le sol est sodique si le « ESP » ≥ 15 ou si le « SAR » ≥ 13. http://unt.unice.fr/uoh/degsol/fertilite-physique.php
Le cuivre est retenu dans l'humus, pas le sel (sauf sur sous sol hydromorphe).
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités