Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1684
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 51
Contact :

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar izentrop » 17/03/17, 15:38

Ok, il faut donc une exploitation limitée pour que le stocke se renouvelle.
Ici il est question de carence en phosphore des prairies : http://www.oacc.info/NewspaperArticles/ ... f_ec_f.asp
Dans le sol des prairies, il est généralement lié au calcium dans des complexes chimiques. Ces complexes, appelés apatites, peuvent être décomposés chimiquement afin de libérer des ions de phosphate, mais ce processus naturel est très lent dans les conditions qui prévalent dans les prairies.
Je ne savais pas que les légumineuses avaient aussi un rôle pour le phosphore
Évidemment, le sol est beaucoup plus que des roches qui se décomposent. Une importante part du phosphore du sol est liée dans des molécules organiques, dans les matériaux biologiques morts et vivants du sol. Les légumineuses sont très efficaces pour prélever le phosphore à mesure qu'il devient disponible. C'est pourquoi leurs résidus peuvent être très riches en phosphore. Certaines mauvaises herbes, comme le kochia, sont également efficaces pour accumuler le phosphore, ce qui en fait de bons engrais verts pour enrichir le sol en phosphore.
0 x




Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5128
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 138

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Ahmed » 17/03/17, 18:46

Effectivement, les pratiques agricoles "modernes", fortement interventionnistes, aident peu à comprendre le fonctionnement naturel des écosystèmes sur lesquels, (aux dépends desquels), pourtant, on été construits les divers systèmes agraires. Il est assez évident que sans les premiers, les seconds, qui en sont une imitation orientée, n'auraient pas été possibles; cependant, par un renversement opéré par nos subjectivités, prévaut plus ou moins l'idée que la nature à besoin de nous... :lol:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
sicetaitsimple
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 412
Inscription : 31/10/16, 18:51
x 41

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar sicetaitsimple » 17/03/17, 18:54

izentrop a écrit :Ici il est question de carence en phosphore des prairies : http://www.oacc.info/NewspaperArticles/ ... f_ec_f.asp


Juste pour signaler que si vous suivez le lien signalé par Izentrop, vous tombez sur une page effectivement relative au phosphore, mais que si ensuite vous cliquez sur "vulgarisation", puis sur "horticulture", puis sur "légumes", vous tombez sur une masse de documents très intéressants.

[edit Did67 : correction d'une balise erronée, sans modification du texte]
0 x
phil53
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 662
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 21

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar phil53 » 17/03/17, 21:08

Ahmed a écrit :Effectivement, les pratiques agricoles "modernes", fortement interventionnistes, aident peu à comprendre le fonctionnement naturel des écosystèmes sur lesquels, (aux dépends desquels), pourtant, on été construits les divers systèmes agraires. Il est assez évident que sans les premiers, les seconds, qui en sont une imitation orientée, n'auraient pas été possibles; cependant, par un renversement opéré par nos subjectivités, prévaut plus ou moins l'idée que la nature à besoin de nous... :lol:

Effectivement, j'ai essayé de faire comprendre à un chasseur qui me disait que les chasseurs protégeaient le gibier que le gibier existait, prospérait bien avant que les chasseurs existent.
Croyez moi ou non, et bien, il ne m'a pas cru!
Pour lui le gibier prospère grâce aux chasseurs.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 310
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 39

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Julienmos » 17/03/17, 23:48

Did67 a écrit :c'est aussi des matières organiques "intermédiaires", c’est-à-dire qui sont en train d'être transformées en substances humiques. Voire pour les compost murs, une certaine quantité de substances humiques déjà formées en tas...

Tout cela, si le compost est bien fait. Pour moi, c'est surtout du "travail pour le jardinier", dont je ne vois pas l'intérêt...



quitte à répéter des choses que tu as déja expliquées maintes fois...

si j'ai eu l'air de "dénigrer" un peu le compost, plus haut, c'est parce que je voulais surtout dire ceci:

un potager du paresseux est entre autres, un potager sans travail du sol. Et si je ne le travaille plus, je dois absolument pouvoir compter sur les vers notamment, pour ce faire... et aussi tout faire pour améliorer la structure du sol, ce que procure un bon taux d'humus stable.

voila pourquoi je trouve que l'apport de compost n'est vraiment pas ce qu'il y a de mieux dans cette optique, ni pour nourrir les bébêtes qui doivent bosser à ma place, ni pour l'humification.

le foin est sûrement bien plus adapté pour cela, non ? car en plus:

il couvre le sol (donc pas seulement nourriture pour les vers, mais aussi maintien de bonnes conditions de vie, t°, humidité...)

il le fertilise en se décomposant.

d'où l'inutilité du compost à mes yeux... même s'il humifie un peu.

Mais le plus important c'est quand même les vers, je crois, beaucoup de vers ??? (aération, drainage, fabrication de complexe argilo humique etc)

Je ne crois vraiment pas que je pourrais me passer de travailler le sol (d'autant qu'il est relativement argileux) si je n'étais pas sûr d'avoir une population de vers suffisante... heureusement, vu le nombre de turricules (à la bonne époque), j'ai pas trop de craintes à ce sujet.
0 x


Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8695
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 813

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 18/03/17, 15:36

Ahmed a écrit :...cependant, par un renversement opéré par nos subjectivités, prévaut plus ou moins l'idée que la nature à besoin de nous... :lol:


Et c'est bien pour ça, que quelque part, plus haut, j'ai raconté "l'histoire de la terre comme si elle s'était déroulée en 1 an". Cela permet de bine comprendre qu'au carbonifère, donc il y a 300 millions d'années, soit, ramené sur un an, comme si c’était le 2 décembre. Dès ce stade, il y avait une végétation luxuriante.

Les hominidés n'apparaîtront que le 31 décembre vers midi. Homo sapiens, lui, apparait le 31 décembre 23 mn avant minuit. L'invention de l'agriculture, au néolithique, daterait du 31 décembre 70 secondes avant minuit...

Voilà quel est le rôle de l'homme dans la mise en place des grands mécanismes, de la biomasse, des sols : insignifiant, et finalement, dans les 2 dernières secondes avant minuit, catastrophiquement destructrice.

Je pense que hélas, l'homme gère très mal les possibilités, la complexité de son cerveau, ce qui le rend un peu mytho ! Il pense toujours que c'est lui le génie de la création. Que seul lui est assez doué pour comprendre, imaginer, organiser... Ce qui est vrai. Comme est vrai le contraire : croire, détruire, désorganiser... L'espèce humaine est, hélas, frappée de mythomanie collective. A mon avis, c'est malheureusement plus grave qu'un "renversement de nos subjectivités" (même si cela en est une !). On connait les dérives et où ça mène : se croire à l'image de Dieu, et tutti quanti... Alors qu'on peut souvent discerner des comportements hérités des reptiles et du crocodile !

[edit : j'ajoute que l'homme parait bien souvent "embarrassé" par les possibilités de son cerveau, qu'il ne maitrise pas - les possibilités !]
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8695
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 813

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/03/17, 09:57

Nouvelle vidéo : préparer ses plants !


La vidéo sur la préparation des plants en godets ou caissettes est en ligne...

Avec encore quelques déboires techniques à la fin : l'autre boitier HF en panne de piles... Je comprends mieux maintenant tous ces génériques sans fin à la fin d'un simple reportage. Difficile de tout vérifier tout le temps... Je pourrais changer d'office mes piles, mais bon, ce serait du gaspillage aussi !

Ces derniers temps, je n'ai pas pris le temps de filmer, trop occupé à avancer dans la reconstruction de ma serre et quelques autres contraintes.

https://youtu.be/gii4vERgLwA
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8695
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 813

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/03/17, 10:18

phil53 a écrit :Effectivement, j'ai essayé de faire comprendre à un chasseur qui me disait que les chasseurs protégeaient le gibier que le gibier existait, prospérait bien avant que les chasseurs existent.
Croyez moi ou non, et bien, il ne m'a pas cru!
Pour lui le gibier prospère grâce aux chasseurs.


Je paris qu'il se prétendait aussi "écologiste" - sans l'ombre d'une trace de connaissances en biologie, bien sûr !

J'évoquais les capacités énormes de notre cerveau de nous "tromper", de nous raconter des histoires... Ou, ici, de nous convaincre nous-mêmes pour soulager notre conscience. Alors que tirer sur un animal pour le "plaisir" est être "moins que crocodilien" (lui ne le fait que quand il a faim ; le reste du temps, il pionce dans les eaux chaudes ou au soleil !). [Même si, bizarrement, je ne suis pas de façon absolue contre la chasse ! Sans être chasseur. De même qu'on prélève une certaine quantité de bois dans une forêt, ou de champignons, de myrtilles, je pense qu'il n'est pas interdit de concevoir une chasse "raisonnable"... La réalité, je le sais, est bien souvent bien différente !]

Pour les sangliers, il a en partie raison, vu l'alimentation artificielle qui leur est apportée par les chasseurs !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8695
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 813

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar Did67 » 19/03/17, 10:32

paysan.bio a écrit :
didier,
je parlais de l'acide phosphorique du compost thé parce que c'est lui qui agit majoritairement dans la production de radicelles , ce qu'on recherche au moment de la plantation des framboisiers . c'est de lui que la plante a besoin au départ.



OK. Je vois la démarche. Tout à fait logique...

Mais faire ce jus de compost est trop de travail pour trop peu d'effets, de mon point de vue de "jardinier paresseux" : je n'optimise pas les systèmes à n’importe quel prix, en terme d'efforts, de complication ! Si je peux m'en dispenser; bien sûr (il y a des techniques pour lesquelles je n'ai pas beaucoup de choix : semer / planter [même si on peut aller plus loin en terme de semis spontanés] / récolter, par ex).

Je préfère miser sur les réseaux de champignons dans le sol pour mobiliser le phosphore (nos sols sont souvent riches en P, mais sous des formes inassimilables ; tous les "raisonnements" agronomiques autour de la fertilisation P tournent autour du P assimilable à l'analyse ; un sol est décrété carencé quand il y a peu de P assimilable, même s'il y a un stock correct ou élevé de P - inassimilable donc ; je me concentre sur la mobilisation de ce P inassimilable par les organismes du sol, essentiellement les champignons et sur la mycorhization).

Je constate que mes framboisiers s'enracinent bien et produisent bien dès la première année. Le feraient-ils mieux avec du jus ??? Peut-être ? Probablement ? [par ex, je n'ai observé aucun effet d'un essai de mycorhization de tomates avec une préparation commerciale - ce n'est donc pas parce qu'on "fait quelque chose", que cela entraîne une amélioration]. Dans la mesure où ce que j'ai me suffit, dans la mesure où planter 10 plants de plus ne demande qu'un effort faible vu comment je procède... pourquoi chercher des méthodes compliquées ?
0 x
paysan.bio
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 9
Inscription : 07/03/17, 08:50
x 6

Re: Le Potager du Paresseux : Jardiner plus que Bio sans fatigue

Message non lupar paysan.bio » 19/03/17, 20:27

je suis d'accord avec toi Didier.

mais nous partons tous les deux sur des bandes qui ont déjà du foin qui a travaillé.
ce n'est pas forcément le cas de toutes les plantations.
si tu reprends le fil,dans la question qui m'était posée sur la plantation,il n'était pas précisé que la bande de plantation était déjà préparée.
j'ai peur ,quand je donne des conseils que ça ne marche pas chez les gens ,du coup ils seraient déçus.
là,j'ai donné une méthode qui permettait de planter tout de suite avec des résultats presque garantis.



aujourd'hui j'ai récupéré une très vieille variété de framboisiers .
3 plants.
du coup j'ai planté selon les deux méthodes
1 - en ne conservant que le bourgeon de la base de la tige
2 - en conservant le bourgeon et la tige avec les bourgeons débourés
je pourrai vous donner le résultat dans quelque. temps.

bien sur,c'est plus simple de planter avant le débourement
mais parfois on n'a pas le choix.
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités