Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsDémarrer un potager sur un terre-plein

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
plonparamoto
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 16/04/17, 16:09

Démarrer un potager sur un terre-plein

Message non lupar plonparamoto » 20/04/17, 17:43

Bonjour,
dans le cadre de la création d'un potager partagé sur un terrain communal (voir saclaycomestible.com), nous avons commencé à installer des planches de culture de 3 m sur 2m sur des terrains qui ne sont pas d'anciennes prairies malheureusement. C'est une pelouse sur de la terre assez argileuse enrichie de déchets de chantiers (goudron, cailloux, morceaux de verre parfois). Nous avons découpé des mottes, creusé sur 20 cm dessous, pour enfin étaler du compost, remis les mottes pelouse dessous, recompost, terre, recompost, terre, puis BRF décomposé, puis fine couche de tonte de gazon pour protéger la terre des ardeurs du soleil. On n'est pas paresseux à Saclay ;-)
Je ne sais pas ce que cela donnera quand on va planter après les saints de glace, on verra.
Je pense proposer à la mairie de tenter votre technique du foin, on verra s'ils acceptent car c'est un "espace vert", et pour les promeneurs çà doit être vert. Néanmoins quand j'ai bossé sur les planches, les promeneurs s'arrêtent et on discute, c'est le principe, ils participeront peut-être et, miracle, ils se feront peut-être un potager dans leur jardin.
J'ai vu vos messages qui expliquent que l'essentiel est que le sol soit couvert, même si ce sont des adventices. Peut-on ne planter que ponctuellement dans un trou fait avec un carottier, laisser les adventices autour ? Protéger un peu le plant de la compétition par une couche de BRF autour, ou du foin ou autre ? Le sol est argileux et compact, mais si les adventices y arrivent, pourquoi pas les plantes potagères ? Ou faut-il carrément rapporter d'autre terre (amendée de compost, 15 euros HT la tonne) et recouvrir, ou mettre cette nouvelle terre dans des carrés au sol (genre 120 cm par 120 cm, 40 cm de haut) ?merci
0 x




olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 115
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 13

Re: démarrer un potager sur un terre-plein

Message non lupar olivier75 » 20/04/17, 18:51

Bonjour,
L'idéal serait une couverture de foin homogène, le vert viendra avec les légumes, je ne conseillerai pas de laisser les adventices dans un lieu public, leur gestion est délicate et pas forcément esthétique. Je conseillerai aussi de ne faire que du repiquage de plants ou de la grosse graine en poquets, fève, petit pois,haricot et de rester dans les légumes faciles.
La terre comme vous l'avez préparée doit fonctionner, avec sa couverture de foin.
Ne séparez pas les planches de la pelouse, ce qui facilitera aussi l'entretien des bordures directement à la tondeuse.

Olivier.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8865
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1014

Re: Démarrer un potager sur un terre-plein

Message non lupar Did67 » 22/04/17, 08:17

Je dirais :

a) c'est fait (le gros travail), donc on ne va pas revenir dessus... Je pense que vous pouviez vous en passer. En tout cas essayer de vous en passer !!!

b) donc la demande à la mairie pourrait concerner de nouveaux espaces, en fonction de l'engouement

c) Mais si c'est vraiment un terre-plein (je suppose entre des routes), alors il faut savoir que ces terres restent encore très polluées par la présence de plomb, qu'il y a longtemps eu dans nos carburants ; des années après l'interdiction, il est toujours là ! La première chose à demander, ce serait une analyse de la teneur en ce métal lourd !

d) Les tontes de gazon ont deux inconvénients majeurs :

- attention, elles fermentent facilement, et peuvent alors tuer les légumes ; donc toujours les utiliser en couches fines ("saupoudrage"), en évitant le contact contre les légumes, après les avoir séchées ; si possible en association avec un matériau pauvre en azote (paille, copeaux de bois, fibres de chanvre...).

- elles ne durent pas longtemps car elles se décomposent vite ; donc très vite, cela risque de tourner à la friche, avec des adventices mieux nourries, qui profitent de cette fertilité ! Attention à l'effet de déception !!!

Pour moi, c'est un très mauvais "couvre-sol". Comme il est là, il faut le recycler. Mais avec attention..

e) Oui, vous pouvez cultiver certains légumes "hauts et puissants" directement dans le gazon, en les entourant de couronnes de foin (ou de mélange gazon - copeaux de bois) : tomates, aubergines, choux, haricots à rame (voire nains)... Je l'ai fait de nombreuses fois.

f) La première année, quoique vous fassiez, vous aurez des vivaces qui perceront, car elles là avant dans le gazon, moins puissantes (en concurrence avec les graminées, mois bien nourries). Donc il faut arracher les pissenlits, les plantains, le chiendent s'il y en a, ou encore le liseron et quelques autres... Ceci est normal. Au début, vous "casserez" au niveau du collet et les racines, organes de réserve, resteront en place. D'où de nouveaux rejets. Mais assez rapidement, après 6 mois, et surtout la deuxième année, le sol "deviendra meuble de lui-même" (ce qu'on appelle "aggradation", sous l'action des organismes vivants du sol s'ils sont bien nourris et pas dérangés par le travail du sol) et en tirant par secousses, les racines viendront aussi - et là, ce sera définitivement résolu ! Sans organes de réserve, les vivaces sont cuites !!!

Il faut passer cette première phase, un peu ingrate... Et après, ce sera... surprenant !
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cigalyves83, Google Adsense [Bot] et 6 invités