Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsComment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8865
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1014

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Did67 » 18/04/17, 11:37

Phraucq a écrit :
1) Je suppose qu'un semis n'est pas envisageable cette saison. Mais qu'en est-il de repiquages?

2) Les ballots ont pris l'eau et on a du mycélium de ci, de là. Est-ce que ça ne risque pas de poser problème, même avec des repiquages? Et si oui, sur tous les types de légumes ou juste certains, plus sensibles?

3) Question plus générale: est-ce qu'un paillage tel que proposé ici est compatible avec la culture d'asperges et de rhubarbes? Je suppose que oui, puisque les plantes sont installées, mais mieux vaut demander...

D'avance, merci pour les infos et merci, surtout, pour le travail fourni depuis des années!


Désolé du retard. Comme écrit, je zappe parfois... Ne pas hésiter à me relancer (en "remontant" une question - la copier / coller dans une nouvelle réponse, et elle remonte dans la file ; ou par "mp" : messages personnels).

1) Aucun problème pour les repiquages. Particulièrement pour les repiquages de plants en godets : ouvrir un "trou", repiquer même si la terre semble compacte...

2) Aucun problème : les moisissures ont commencé, en tas, la dégradation qui va de toute façon se faire au sol, au niveau de la couche "un peu humide". 99,9 % des champignons sont les auxiliaires très utiles du jardinier. Mais l'histoire ne retient que les quelques pathogènes.

"Cultiver" les champignons rend le sol... sain, de mon point de vue ! Car très vite, ces champignons seront dévorés par des organismes "fongivores" (= qui mangent les champignons). Ils mangeront les champignons utiles, indifférents et pathogènes - donc nettoieront !

Je me régale quand je vois des champignons...

Il en est de même des bactéries !!!

Il faut cesser de "s'américaniser" et de tout désinfecter... C'est le début des misères. Un univers stérile ne le reste pas (voir les maladies nosocomiales dans les hôpitaux). Et les pathogènes ont alors, dans un milieu aussi déséquilibré, aussi pauvre en vie, tout l'espace, toute la nourriture, pour eux. Ils se comportent alors en "racailles" qui démolissent tout !
2 x




Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8865
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1014

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Did67 » 18/04/17, 12:18

Phraucq a écrit :
3) Question plus générale: est-ce qu'un paillage tel que proposé ici est compatible avec la culture d'asperges et de rhubarbes? Je suppose que oui, puisque les plantes sont installées, mais mieux vaut demander...



Cela marche "idéalement" avec ces plantes perforatrices !

J'ai l'une et l'autre (les asperges, je les ai posé sur le sol, recouvertes, il y a un an ; pour l'instant, quelques-unes ont percé ; les autres, je n'ai pas fouillé : "rongées" par des rongeurs ? désséchées ? gelées ??? Ou vont-elles venir ??? Donc là, c'est peut-être un peu osé, et un demi-échec ????)

En tout cas, si elles sont établies, elles percent avec une facilité étonnante : la rhubarbe soulève un dôme de foin, avant d'émerger !
1 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 331
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 45

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Julienmos » 18/04/17, 15:05

Did67 a écrit :1) Aucun problème pour les repiquages. Particulièrement pour les repiquages de plants en godets : ouvrir un "trou", repiquer même si la terre semble compacte...


excusez-moi de m'immiscer...

j'essaie de me limiter en questions, mais là j'en profite pour demander un truc qui me chiffonne un peu.

Voila: sous le foin mis à l' automne dernier direct sur l'herbe du pré, c'est pas tant la compacité du sol qui m'embête (car elle est pas vraiment compacte... sauf peut-être en profondeur ?)
c'est plutôt le tissu racinaire assez dense qui subsiste dans le sol (racines des anciennes herbes du pré, graminées et autres)...

je vais planter, repiquer des plants en mottes là-dedans, et je me demande s'il vaut mieux préalablement arracher un max de ces racines, ou laisser sans rien faire (sauf des trous pour les plants bien entendu) ?
autrement dit, ces "vieilles" racines sont-elles pas une gêne pour le bon développement des racines des légumes qu'on va y mettre ?
0 x
olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 115
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 13

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar olivier75 » 18/04/17, 15:28

Julienmos,

Je dirai plutôt que la décomposition des racines laisse une place facile, et que si elle intervient plus tard, elles les alimentent.
Et les arracher revient à retourner le sol, elles ne doivent plus être "tirables".
Ou essai un peu des deux, pour voir.

Olivier.
0 x
olivier75
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 115
Inscription : 20/11/16, 18:23
x 13

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar olivier75 » 18/04/17, 15:48

Suite,

Si tu fais déjà un trou pour le repiquage, une majorité des racines sera enlevées, les graminées ont des racines en grande partie superficielles. Celles de tes repiquages devraient plutôt descendre en premier.
Olivier
0 x


Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8865
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1014

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Did67 » 18/04/17, 16:31

Si les herbes sont mortes, il s'agit de "matières organiques fraiches", qui commencent leur décomposition. C'est, "techniquement", très voisin du foin mouillé qui se décompose en surface. De la bonne nourriture pour les organismes du sol...

Et en effet, cela va créer des "fissures" qui profitent aux plantes que tu installes...

Par ailleurs, cela libère des éléments minéraux là où passeront les racines de tes plantes... Sans parler de la formation de petites veinures de substances humiques.

Que du positif !
1 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 331
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 45

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Julienmos » 18/04/17, 16:47

merci de vos réponses, c'est vrai que moi aussi je penche pour laisser les racines en place. Après tout, quand on fauche des engrais verts au printemps, on fait pareil, les racines restent dans le sol (qu'elles ont contribué à décompacter).

En effet, la plupart des herbes de l'ex-prairie sont mortes, c'est pourquoi je suis un peu étonné que leurs racines soient encore si présentes...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8865
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1014

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Did67 » 18/04/17, 18:50

Julienmos a écrit :... c'est pourquoi je suis un peu étonné que leurs racines soient encore si présentes...


On sort de l'hiver. Tout ça était un peu au "frigo" !
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cigalyves83 et 5 invités