Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsComment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
phil53
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 680
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 23

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar phil53 » 01/12/16, 20:46

En tout cas un truc a essayer contre les limaces. Si les fougères peuvent avoir un effet ce serait bien car chez moi aussi elle dédaignent les granulés et préfèrent mes petits choux en ce moment.
0 x




Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8865
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1014

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Did67 » 02/12/16, 09:41

N'en ayant pas du tout chez mes parents, où j'ai appris beaucoup de choses, et peu ici, je ne me suis pas intéressé aux fougères...

Depuis hier, je "fouille" un peu le net et trouve des choses très intéressantes...

Même s'il y a un effet "les épinards sont riches en fer", il y a par ailleurs des choses intéressantes.

[L'effet "les épinards sont riches en fer" a marqué une génération, donné Popeye et des crises à bien des tables, les gamins forcés d'en manger se rebellant contre les parents. On sait depuis quelques années que cette fausse vérité est tout simplement une erreur de typo de la secrétaire du scientifique qui a fait les analyses ; elle a zappé un point - c'est la virgule des anglophones - sur la Remington avec laquelle elle transcrivait les notes de son chef ; les données ont été utilisées dans le monde entier, pendant des décennies ; jusqu'au jour où un autre scientifique un peu bourru s'est dit, je ne comprends pas, pourquoi les épinards seraient beaucoup plus riches en fer que les autres légumes verts ; et il a refait les analyses pour voir qu'il n'en était rien ; des historiens des sciences ont fini par faire des recherches, ont découvert le carnet de note du premier scientifique et documenté le fait que c'est la secrétaire qui a fait une erreur de frappe...

J'utilise cette expression lorsqu'une information est répétée en boucle dans tous les documents, à partir d'une seule donnée - peut-être erronée, ou peut-être une interprétation hasardeuse.

Tapez "fougères et limaces" dans votre moteur de recherche favori, et vous verrez combien de fois s'affiche la même phrase, aux mots près : "contiendrait un aldéhyde se transformant en métaldéhyde mortel après fermentation,"... Les uns sont affirmatifs : "contient", les autres plus prudents, "contiendrait" !

Depuis, internet a été inventé, et la consanguinité des informations, répéter en boucle, s'est généralisé...

Quand je vois ça, instinctivement, je me dis, "Didier, méfiance ! Oui, car je me parle de temps en temps quand je suis seul !]


Ceci dit, tous ceux qui ont des fougères-aigle, essayez, il y a des raisons objectives de penser que ce n'est pas un mythe.

Attention, la fougère aigle, verte ou en foin, est toxique. Elle est riche en coumarine, un anti-coagulant que vous trouvez dans les mort-aux-rats. Même si c'est un ingrédients dans pas mal de recettes, après cuisson.

Il y a d'importantes variations dans les composés de différentes espèces de fougères.

J'ai eu un message d'une dame (ou un commentaire sur Youtube ? Je ne sais plus) d'une dame affirmant avoir observé de très nombreux vers, mais aussi une action anti-limaces très efficace, après avoir paillé avec des fougères...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8865
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1014

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Did67 » 02/12/16, 09:45

La chose qui me chiffonne avec cette histoire de métaldéhyde, c'est que normalement les granules au métaldéhyde les attirent (c'est sans doute le son qu'elles contiennent ?) et qu'ensuite, cela les dessèche après les avoir fait "baver" ...

C'est le mode d'action du métaldéhyde.

Or là, sans être précises, les sources qui se répètent, semblent plutôt évoquer un effet répulsif...

Donc mystère. Je reste malgré tout un peu suspicieux.
0 x
jpg43
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 66
Inscription : 28/08/15, 15:56
x 17

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar jpg43 » 02/12/16, 11:02

A propos de limaces, c'est bien le métaldéhyde qui les attire comme la bière. Mon père en préparait avec les comprimés utilisés pour les petits réchauds à" méta" en les écrasant avec le son. s'il en tombait quelques poussières au sol sans son, les limaces alentour se "ruaient" dessus!!! Les chiens, hérissons etc aussi ce pourquoi on adjoint aux granulés un produit amérisant ou mieux on utilise le ferramol.

Les limaces et escargots mangent aussi le son, le papier, le carton, les escargots raffolent des vieux enduits à la chaux naturelle qui se délitent
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8865
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1014

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Did67 » 02/12/16, 11:55

jpg43 a écrit :A propos de limaces, c'est bien le métaldéhyde qui les attire comme la bière...


Ah. Parfait.

Donc cela devient beaucoup plus cohérent. Et du coup nettement plus crédible.

Mais rassures-moi, il n'y a pas de métaldéhyde dans la bière ???? [humour].

Cela montre en tout cas que les composés volatils de certaines plantes, le houblon j'imagine dans le cas de la bière, peuvent être de très puissants agents chimiques...
0 x


Avatar de l’utilisateur
Julienmos
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 331
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 45

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Julienmos » 02/12/16, 18:44

Did67 a écrit :Attention, la fougère aigle, verte ou en foin, est toxique. Elle est riche en coumarine, un anti-coagulant que vous trouvez dans les mort-aux-rats. Même si c'est un ingrédients dans pas mal de recettes, après cuisson.


si elle est toxique, est-ce qu'il y aurait un danger à s'en servir comme couverture du sol ? y aurait-il des substances toxiques qui passent dans le sol (avant ou après décomposition) et seraient nuisibles aux organismes du sol, ou pire, aux plantes et légumes cultivés ?

La chose qui me chiffonne avec cette histoire de métaldéhyde, c'est que normalement les granules au métaldéhyde les attirent (c'est sans doute le son qu'elles contiennent ?) et qu'ensuite, cela les dessèche après les avoir fait "baver" ...

C'est le mode d'action du métaldéhyde.

Or là, sans être précises, les sources qui se répètent, semblent plutôt évoquer un effet répulsif...

Donc mystère.


d'après wikipedia "En paillage frais ou sec de 5 cm d'épaisseur environ, elle attire mais empoisonne les limaces"
0 x
phil53
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 680
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 23

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar phil53 » 02/12/16, 19:04


d'après wikipedia "En paillage frais ou sec de 5 cm d'épaisseur environ, elle attire mais empoisonne les limaces"


A vérifier, en tout cas je vais essayer car c'est un vrai problème pour moi les limaces et escargots.
3 sortes d'escargots: le petit gris, un bicolor jaune en brun, un plat un peu comme le planorbe. Je me demande si ce n'est pas celui-ci qui est vecteur de la douve du mouton.
3 ou 4 sortes de limaces: La grosse orange, la blanche laiteuse, des petites grise ou noir et enfin une moyenne grise mais avec le pied très résistant un peu comme les berniques.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5173
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 148

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Ahmed » 05/12/16, 21:24

Un mot à ajouter au lexique du phénoculteur: bioturbation. C'est l'action des organismes du sol qui se substitue au jardinier intelligemment paresseux pour aérer, fertiliser, brasser le sol à sa place. 8)
Bioturbiculteurs de tous les jardins, relaxer-vous! :lol:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8865
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1014

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Did67 » 06/12/16, 09:01

Ahmed a écrit :Un mot à ajouter au lexique du phénoculteur: bioturbation. C'est l'action des organismes du sol qui se substitue au jardinier intelligemment paresseux pour aérer, fertiliser, brasser le sol à sa place. 8)
Bioturbiculteurs de tous les jardins, relaxer-vous! :lol:


Oui.

Je pense qu'il y en a deux qu'il faut instiller : aggradation (en lien avec les glus, colloïdes, glomalines) et bioturbation (en lien avec tous les "grouilleurs" du sol, dont les vers, mais aussi limaces, acariens, etc...)...

J'évite d'utiliser trop de "gros mots" :

a) cela rebute

b) c'est souvent l'arme de ceux qui n'y connaissent pas grand chose et qui balancent des gros mots pour mieux cacher le vide de leur raisonnement... Je n'aimerais pas être classé dans cette catégorie, donc j'essaye de faire le contraire : essayer d'expliquer avec des mots simples des choses qui sont très compliquées...

Mais des fois, il faut reconnaître, un chat est un chat... Et le décrire comme "un mammifère compagnon des hommes, de diverses couleurs avec des griffes, un odorat développé et une bonne vue la nuit" est long et peut prêter à confusion !
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 8865
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 1014

Re: Comment commencer un "Potager du Paresseux" plus simple que la permaculture: les étapes et conseils

Message non lupar Did67 » 20/12/16, 10:04

Hier, 19 décembre, j'ai mis en place une "démo", dans la perspective d'un journée "Le Jardin, c'est ma nature" programmée au Lycée Agricole de Wintzenheim (près de Colmar - Haut-Rhin) le 11 juin 2017.

La parcelle a été "potager" quelques temps. Fin septembre, un engrais vert a été mis en place. Et puis cela est parti en friche. Voilà pour ce que je sais du passé.

Il s'agit d'un sol assez sableux, sur une couche de gros graviers. Nous sommes là en configuration plutôt "sol pauvre" et "desséchant"... Et probablement assez infestée de chiendent !

Photo prise à 10 m, sur une parcelle "travaillée", ayant récemment connu un passage d'extirparteur :

DSC_0051.JPG
"Démo" Wintzenheim - chiendent


Là, cela avait été fauché, puis tondu. Et on a travaillé sur la parcelle en l'état. Elle se situe à droite des deux piquets rouges.

DSC_0016.JPG
Parcelle "démo" Wintzenheim


D'un peu plus près, cela donne ça :

DSC_0017.JPG
Parcelle "démo" - détail


Bonne nouvelle : on pouvait observer des turricules, dont certains encore frais !

DSC_0021.JPG
Parcelle "démo" - turricules


Le "foin" était en vrac : il s'agissait du résultat de la fauche de tout l'espace, y compris une "prairie-friche" attenante. Probablement pas mal de "chiendent", parmi les graminées.

DSC_0031.JPG
"Démo" Wintzenheim - tas de foin
0 x
Suggestions d'autres pages pour vous: (si rien ne s'affiche, désactivez votre Adblock...)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cigalyves83, Google Adsense [Bot] et 7 invités