La fin du pétrole, une bonne affaire pour l’environnement ?

Partagez cet article avec vos amis:

Certains espèrent qu’un pétrole à plus de 75 $­­­ le baril entraînera un ralentissement de la consommation de combustibles pétroliers (carburants…), et donc une réduction d’émission de gaz à effet de serre. C’est oublier un peu vite qu’il est facile, et rentable, de produire des carburants «pétroliers» à partir d’autres sources, quasiment inépuisables à notre échelle de temps.

Lire la suite

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *