En direct de l’Inde : quelques brèves environnementales

Partagez cet article avec vos amis:

ENERGIE 26 propositions pour le projet d’energie non-conventionnel du Bengale occidental.

« Nuziveedu Seeds Ltd », Hyderabad, « Suzlon India Ltd », Gujarat et « Shri Vasavi Industry », Hyderabad, font parties des 26 entreprises qui ont favorablement reagi aux projets de la « West Bengal Renewable Energy Development Agency » (WBREDA), Calcutta, pour repondre au besoin identifie de 400 MW en energie renouvelable.

Les projets s’orientent vers l’energie éolienne, hydroelectrique et biomasse.

Apres l’autorisation du ministere indien des forets et de l’environnement pour les projets de plus de 25 MW, ceux-ci devront debuter a la fin de l’annee. La volonte des entreprises a, d’ores et deja, électrifier deux ou trois villages, permettra d’identifier plus facilement les candidats definitifs.

Contacts :
– http://wbpower.nic.in/wbreda.htm
– http://www.nuziveeduseeds.com
– http://www.suzlon.com/index1.htm

Sources : business line, 10/05/2004, Redacteur : ROBIC Erwan

ENVIRONNEMENT : Une centrale electrique fonctionnant aux dechets de cuisine

Le « Sadar Patel Renewable Energy Research Insitute » (SPERI) a developpe un réacteur pour produire du biogaz a partir des detritus de cuisine.

Avec l’installation d’une telle centrale au voisinage d’une grande cuisine, le probleme du traitement des dechets est resolu, du gaz bon marche est produit et le residu de la réaction dans la centrale peut etre utilise comme engrais dans le jardin.

Contacts :
– http://www.speri.org Sources : AT news, 04/2004, Redacteur : ROBIC Erwan

ENVIRONNEMENT : Cooperation indo-europeenne sur des projets de gestion des dechets solides et des eaux potables au Bengale de l’Ouest

Afin d’aider le Bengale de l’Ouest a ameliorer les infrastructures sociales et physiques dans les zones urbaines, les autorites du Bengale ont fait appel a la Commision Europeenne pour ameliorer la gestion des dechets et le traitement des eaux dans la peripherie de Calcutta.

Depuis un an, le Bengale de l’Ouest menait une cooperation decentralisee avec des regions d’Italie et d’Espagne sur cette problematique. L’Italie est egalement prete, sous reserve d’acceptation des projets par les gouvernements respectifs, a financer pour un montant de 25 millions d’euros des projets de gestion des déchets solides dans 14 villes et d’apport en eau potable dans 13 villes.

Cette aide suit celle organisee par le « Department for International Development » (DFID), Angleterre, qui avait finance pour 140 millions d’euros de projets dans 40 villages dans la banlieue de Calcutta. La rapide urbanisation des villes indiennes pose un veritable defi au developpement urbain en matiere de traitement des dechets et d’apport en eau potable.

Redacteur : ROBIC Erwan.

Source : l’Adit

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *