Le Dossier de l’eau: Pénurie, pollution, corruption

Partagez cet article avec vos amis:

Marc Laimé,
396p, Seuil, 2003.

pénurie eau

Résumé
A l’orée du XXIe siècle, nos sociétés sont paradoxalement confrontées au même problème qu’à la fin du XIXe : assurer à tout être humain l’accès à l’eau potable. Plus de 1,4 milliard de personnes à travers le monde ne disposent pas d’une eau saine. Plus de 15 millions d’êtres humains en meurent chaque année. La pénurie tue. Mais cette pénurie est aggravée par des comportements inquiétants. De  » bien commun « , l’eau est devenue une marchandise au profit de conglomérats qui veulent rentabiliser leurs investissements colossaux. La France a ici une responsabilité particulière, puisque notre pays abrite les deux premières entreprises mondiales du marché. Un vigoureux mouvement de contestation lutte pour que l’accès à une eau potable soit reconnu comme un droit fondamental de l’humanité. En France même, outre la pollution catastrophique provoquée par l’agriculture intensive, les prérogatives exorbitantes d’une industrie surpuissante et leurs pratiques financières opaques dont pâtissent le consommateur et le contribuable font débat. Mais les projets de réforme se muent en serpents de mer législatifs. A l’égal de la sécurité alimentaire et des risques industriels, l’eau constitue aujourd’hui un enjeu majeur en matière d’environnement, de santé publique et de démocratie. Aucun gouvernement ne pourra sans mentir continuer à faire l’économie d’une politique réaliste et généreuse.

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *