Developpement d’une nouvelle technologie de stockage de l’hydrogene

Partagez cet article avec vos amis:

Trouver des alternatives a l’energie fossile est une priorite depuis les annees 70. L’utilisation de l’hydrogene en est une et constitue la base des recherches menees par les chimistes de l’Universite du Nouveau Brunswick a Fredericton (UNBF) et l’entreprise HSM Systems, Inc.

Tandis que le developpement de systemes de stockage fait l’objet d’etudes concernant le marche de l’hydrogene deja existant, pour les industries chimiques notamment, ces resultats pourraient avoir un impact certain s’ils etaient accessibles aux consommateurs quotidiens.

En effet, si une voiture peut effectuer jusqu’a 600 km avec un reservoir d’essence standard, elle ne roulera que 20 km, a volume d’hydrogene identique.

Le Docteur McGrady, chimiste a l’UNBF, etudie la possibilite de remplacer les larges cylindres en metal, de plus d’un metre de long, utilises habituellement pour stocker l’hydrogene, par un recipient de l’ordre de 250 ml qui contiendrait la meme quantite de gaz.

Pour ce faire, l’hydrogene serait infuse dans une poudre metallique legere.

Le chercheur etudie actuellement les materiaux hybrides qui retiendraient un
maximum d’atomes d’hydrogene. Afin de reduire les frais lies a cette methode, il envisage de creer un systeme reutilisable, de l’hydrogene pouvant etre a nouveau stocke par la poudre, une fois le gaz libere par une precedente utilisation.

Le Docteur McGrady espere entamer les tests sur un premier prototype d’ici 12 a 18 mois.

Contacts :
– Sean McGrady, D.Phil., Department of Chemistry – University of New
Brunswick, Fredericton, NB E3B 6E2, Canada – tel : +1 506 452 6340, fax : +1
506 453 4981 – email : smcgrady@unb.ca
Sources : http://www.unb.ca/news/view.cgi?id=721
Redacteur : Elodie Pinot, OTTAWA, sciefran@ambafrance-ca.org

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *