Des fêtes plus écologiques

Partagez cet article avec vos amis:

Pour les fêtes de fin d’année, propositions de gestes « Spécial Noël »


Fête plus écologiques

Je choisis mon sapin de Noël

En plastique ou naturel ?

En France, 7 millions de sapins sont vendus chaque année pour les fêtes de Noël. Vous avez le choix entre sapin naturel et sapin en plastique.
Les sapins en plastique durent plus longtemps, mais perdent leur lustre et sont abandonnes en moyenne au bout de trois ans. Si vous voulez le conserver plus longtemps, et amortir ainsi son cout sur l’environnement (matière première issue d’hydrocarbures et processus de production couteux en énergie), il vous faudra le nettoyer après chaque utilisation et le ranger avec précaution.

Si vous préférez les sapins naturels, n’ayez aucune crainte : la plupart sont cultives justement pour les fêtes et ne contribuent donc pas a la destruction de foret.

La mode est aujourd’hui a la variété Nordmann : très dense, il a aussi l’avantage d’être plus résistant et de conserver plus longtemps ses aiguilles. Mais il est souvent importe du Danemark, voire de Russie, en camion frigorifique. Un cout exorbitant en terme de transport. Le Nordmann concurrence l’épicéa traditionnellement cultive en France.

Demandez l’origine de votre sapin à votre pépiniériste.

Malheureusement trop peu de sapins portent aujourd’hui le label FSC en Europe : vous en trouverez en Suisse mais pas en France…

Pensez-y : certains sapins sont vendus au profit d’associations sociales ou humanitaires.

A replanter

Vous avez choisi l’essence de votre sapin ? Préférez-le en pot et ayant grandi dans ce pot depuis au moins un an avant l’achat, pour le replanter après les fêtes. Attention : si vous placez votre sapin près d’un radiateur ou d’une source de chaleur, il aura plus de difficultés a survivre une fois replante en extérieur.

Original et écologique : le sapin de remplacement

Et pourquoi ne pas fabriquer vous-même votre sapin de Noël ? a découper dans du carton de récupération par exemple…a moins qu’une de vos plantes d’intérieur ne fasse l’affaire !

Idée bricolage: trouvez ici des sapins de noël en recyclage direct de bouteilles

La décoration

Vous pouvez acheter vos décorations toutes faites, de préférence issues du commerce équitable, ou les fabriquer vous-même a partir de chute de bois, de reste de laine, ou de tout autre matériau de récupération. Place a l’imagination !

Si vous tenez aux décorations électriques, installez une minuterie qui, par exemple, les allume a 18h et les éteint a minuit. Pour les guirlandes, optez pour celle a LED qui consomment 80 a 90% électricité en moins que les guirlandes classiques. En plus, elles durent 7 fois plus longtemps: technologies des ampoules à économies d’énergie.

Après les fêtes

Vous pouvez donner une seconde vie a votre sapin, même s’il n’est pas possible de le replanter : son bois peut servir a l’alimentation de cheminée ou de chaudière et les branches peuvent être broyées puis compostées.

La ville de Bruxelles organise depuis dix ans la collecte des sapins de Noël en vue de compostage ; en France Suresnes et d’autres villes s’y engagent aussi.

Je prépare un repas de fête plus « écologique »

Les invitations

A l’époque d’Internet et des nouvelles technologies, pourquoi ne pas privilégier des invitations électroniques ? C’est amusant, facile a personnaliser et cela permet d’économiser du papier et d’éviter de produire des déchets. C’est vrai aussi des cartes de vœux

A table !

Pour la table, pourquoi ne pas retourner aux sources et envisager des nappes, serviettes, vaisselle traditionnelle ? C’est joli et réutilisable. Une vaisselle jetable c’est pratique mais c’est aussi plus de déchets ! Et si la vaisselle vient a manquer, il est toujours possible et très amusant de la mettre en commun.

Pour le repas, il est souvent difficile de doser l’achat de la nourriture : on a toujours peur de manquer. Mais il est possible de limiter les choses en évitant les trop petits conditionnements, sources d’un surplus d’emballage et en préférant des emballages faisant l’objet d’une collecte sélective.

Pour le menu, l’idéal est de favoriser des aliments et des boissons de saison afin d’éviter de longs transports ou la culture sous serres chauffées, activités particulièrement consommatrices d’énergie.

Au moment des courses, ne pas oublier son panier ou un cabas pour limiter l’usage des sacs de caisse en plastique !

J’offre des cadeaux durables

Le bon choix

Rien de pire que d’offrir un cadeau qui ne sortira jamais de sa boite ! Prenez le temps de réfléchir a vos emplettes pour trouver le cadeau qui fera plaisir tout en étant utile a qui vous l’offrirez.

Soyez vigilants sur l’origine de vos cadeaux, préférez des matériaux renouvelables et si possible, garantis par des labels (FSC pour le bois par exemple). Préférez également les produits socialement responsables (commerce équitable). Évitez tout emballage superflu et préférez toujours les cadeaux durables.

Soyez original : offrez un certificat d’échange de service ! C’est très simple : indiquez sur un joli morceau de papier le service que vous êtes prêt a rendre (installer une étagère, réparer une fuite d’eau, quelques heures de repassage, de ménage, de bricolage…), glissez-le par exemple sur une enveloppe décorée et offrez-le tout a la personne de votre choix.

Vous pouvez faire de même avec d’autres cadeaux “de materialisés” (chèques cadeaux, invitation a un spectacle, musique, film ou livre téléchargés légalement ou abonnement numérique, plutôt que ceux sur support papier ou CD…).

Pour les enfants, les jouets d’antan font de nouveau fureur : jouets en bois, poupées en tissus, jeux ou livre pédagogiques…

Évitez les jouets nécessitant l’utilisation de piles ou alors, offrez les piles rechargeables et chargeur avec votre cadeau.

L’emballage

La tradition veut que l’on emballe les cadeaux : optez pour les sacs en papier ou en tissu, réutilisables. Ou fabriquez vous-mêmes un emballage, par exemple a partir de papiers ou de tissus récupérés et colles sur du papier journal.

Savoir donner

L’esprit de Noël, c’est aussi la générosité, le partage. Au lieu de laisser dormir les jouets avec lesquels vos enfants ne jouent plus, demandez-leur de rassembler ceux dont ils veulent bien se séparer. Assurez-vous que ces objets sont propres et en état de marche, puis donnez-les aux associations caritatives qui les redistribueront ensuite a d’autres enfants ( via 2 programmes : Secours Populaire et Secours Catholique).

Je choisis ma destination et mon mode de transport: ou mieux je reste dans ma région!

Nous nous déplaçons beaucoup lors des fêtes de fin d’année, pour les achats, les vacances en famille ou entre amis.

Privilégiez les destinations de proximité et optez de préférence pour les transports en commun (train pour les voyages, mais aussi bus, métro ou tramway pour les petits trajets)…mais le mieux est encore de rester dans sa région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *