Des chercheurs reproduisent la synthèse inorganique d’un hydrocarbure

Partagez cet article avec vos amis:

Et si les hydrocarbures n’avaient pas pour seule origine une lente transformation de la matière organique mais également des processus inorganiques ? Cette question primordiale pour la gestion humaine des ressources énergétiques pourrait bientôt trouver une réponse grâce aux travaux d’une équipe dirigée par Henry Scott, de l’Université d’Indiana. Dans le Laboratoire de Géophysique de l’Institution Carnegie (Washington, DC), les chercheurs ont réussi à reconstituer les conditions susceptibles de générer du méthane sous Terre à partir d’éléments inorganiques.

Pour cela, ils ont placé de l’eau, de l’oxyde de fer (FeO) et de la calcite (CaCO3) dans une cellule à enclumes de diamant, un dispositif d’étude des matériaux à très fortes pressions. Ils ont ainsi découvert qu’à des pressions équivalentes à celles régnant quelques 20 000 mètres sous la surface terrestre et une température idéale de 500°C, les atomes d’hydrogène de l’eau se combinent aux atomes de carbone de la calcite pour former du méthane. Les scientifiques projettent maintenant d’expérimenter la production d’hydrocarbures plus complexes (éthane ou butane) à des pressions encore plus élevées.

Source : NYT 14/09/04 (Petroleum From Decay ? Maybe Not, Study Says)

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *