Des chercheurs de Bielefeld developpent une algue produisant de l’hydrogene

Partagez cet article avec vos amis:

Le groupe de travail de M. Olaf Kruse, de la faculte de Biologie de l’universite de Bielefeld, est parvenu en cooperation avec un groupe de travail de l’institut de biosciences moleculaires (Institute of Molecular Bioscience) de l’universite de Brisbane (Australie) a mettre au point une algue genetiquement modifiee, mutante de l’algue verte Chlamydomonas reinhardtii, ayant une excellente capacite de production d’hydrogene.

Ce procede de developpement d’hydrogene, qui a d’ailleurs ete brevete recemment (Brevet Nr. WO 2005003024), permet a l’algue dans des conditions ideales de produire jusqu’a 13 fois plus d’hydrogene.
Sur la base de ces taux de production d’hydrogene accrus, Stm6 -tel est le nom de l’algue mutee- offre des conditions remarquables pour realiser a l’avenir une biotechnologie permettant de produire du « Bio-hydrogene » a partir de la lumiere du soleil a l’aide de micro-organismes.

Des efforts supplementaires sont par ailleurs toujours effectues dans les laboratoires de Brisbane et Bielefeld, afin d’augmenter encore les taux de production d’hydrogene de l’algue au moyen d’interventions de genetique moleculaire.

La construction de premiers prototypes de bioreacteurs en cooperation avec des biotechnologues est planifiee encore cette annee.

Contacts :
– Olaf Kruse, faculte de Biologie de l’universite de Bielefeld – tel : +49
521 106 5611, email : olaf.kruse@uni-bielefeld.de
Sources : Depeche idw, Communique de presse de l’universite de Bielefeld,
05/09/2005
Redacteur : Nicolas Condette, nicolas.condette@diplomatie.gouv.fr

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *