Des agriculteurs payés pour stocker du carbone

Partagez cet article avec vos amis:

La Saskatchewan Soil Conservation Association (Société pour la conservation des sols de la Saskatchewan) a entrepris de mettre sur pied un projet pilote d’offrir des crédits de carbone provenant de l’agriculture. Les crédits carbone permettront de compenser pour les émissions de gaz à effet de serre d’entreprises émettrices en les éliminant par la conversion au semis direct (culture sans travail du sol). Des agriculteurs de tout le Canada recevront des paiements en échange de leur participation.

Le projet a été validé par le « Projet pilote d’élimination et de réduction des émissions et d’apprentissage d’Environnement Canada » (PPEREA). L’objectif du projet pilote est d’en apprendre plus sur tous les aspects du processus d’échange de droits d’émission de carbone avec des puits de carbone des sols agricoles.

Pour l’instant, la participation est limitée aux membres d’organismes de conservation des sols de l’Ouest canadien et la Innovative Farmers Association of Ontario.

La superficie sera limitée à 100 hectares ou 247 acres par producteur. Les producteurs devront pratiquer le semis direct et une culture avec un travail du sol minime. Ils devront respecter un certain nombre d’exigences: ne pas incinérer de résidus et ne pas éliminer complètement la croissance de la culture.

La quantité équivalente de dioxyde de carbone retirée (séquestrée dans le sol) sera déterminée en utilisant un protocole développé par le PPEREA. Les producteurs recevront 11,08$­ la tonne de dioxyde de carbone séquestré. Les paiements diffèreront selon les types de sol et leur productivité.

La Saskatchewan Soil Conservation Association estime que l’agriculture a le potentiel d’aider le Canada à atteindre plus de 20% de son objectif de Kyoto en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Source : cyberbulletin AgriSuccès Express de Financement agricole Canada, 15 avril 2005 (cliquez ici).

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *