Définitions de biochimie et lexique A-G

Partagez cet article avec vos amis:

Terme de chimie dans le cadre de l’étude du procédé pétroléïque Laigret. Définitions par Thierry Saint Germès, 30 novembre 2008.
Définitions en Biochimie de H à Z
Télécharger la version .pdf de ces définitions

A

Acide : Composé chimique hydrogéné, dont la dissolution dans l’eau fournit des ions H+, et qui, de ce fait, possède un ensemble de propriétés caractérisant la fonction acide.

Acide acétique : Acide auquel le vinaigre doit sa saveur et ses propriétés. De formule CH3CO2H, c’est le type des monoacides organiques de la série grasse. C’est le produit d’oxydation de l’alcool éthylique avec élimination d’eau.

Acide aminé = Aminoacide : Nom générique de corps possédant les deux fonctions amine et acide, qui constituent les matériaux essentiels de la matière vivante.

Acide butyrique : L’acide butyrique normal, ou butanoïque, CH3CH2CH2CO2H, rencontré à l’état de glycéride dans le beurre, se prépare par fermentation du sucre ou de l’amidon.

Acide oléique ou acide éthylénique : De formule CH3(CH2)7CH = CH(CH2)7CO2H il est formé dans la saponification des corps gras. Il peut fixer deux atomes d’hydrogène pour donner de l’acide stéarique.

Acyle : Nom générique des radicaux RCO -, existant dans les acides carboxylés.

Alcali : Nom générique des hydroxides de métaux alcalins et de l’hydroxyde d’ammonium. Alcali marin ou minéral, soude, Alcali végétal, potasse, Alcali volatil, ammoniaque.

Les alcalis, dont les principaux sont la soude NaOH et la potasse KOH caustiques, sont très solubles dans l’eau ; ce sont des bases fortes, donnant avec les acides des sels alcalins.

Alcool : Terme générique désignant les corps de même propriétés chimiques que l’alcool ordinaire. On appelle « alcools » des composés dérivant d’hydrocarbures par substitution d’un hydroxyle OH à un atome d’hydrogène lié à un carbone saturé. La nomenclature officielle assigne aux alcools le nom du carbure dont ils dérivent et dans lequel l’e final est remplacé par le suffixe -ol ; un numérotage est nécessaire en cas d’ambiguité.

Ex. : CH3OH [méthanol],
CH3-CHOH-CH3 [ propanol-2 ],
CH3-CH=CH-CH2OH [ butène-2 ol-1 ]

Acool éthylique ou éthanol : Il est souvent désigné par le nom d’alcool, sans qualificatif. Sa formule est CH3CH2OH. Il existe dans la composition des vins, des bières, des cidres, des eaux-de-vie.

Aldéhyde : liquide volatil de formule CH3CHO, résultant de l’oxydation ménagée de l’alcool, et prototype d’une série de corps appelés également aldéhydes par analogie.

Aliphatique : (gr. aleiphar, -atos, graisse). Se dit des corps organiques à chaîne ouverte.

Amide : Nom générique des composés dérivant de l’ammoniac ou d’une amine par substitution de radicaux acyles aux hydrogènes.

Amine : Nom générique de composés formés par substitution de radicaux hydrocarbonés univalents à l’hydrogène de l’ammoniac.

Ammoniac : Combinaison gazeuse d’azote et d’hydrogène NH3.

Ammonium : Nom du radical univalent NH4, qui fait fonction de métal alcalin dans les sels ammoniacaux.

Anhydride : Corps dont la formule résulte de celle d’un oxacide par élimination d’eau entre les hydroxyles.

Azote : Corps simple gazeux, qui constitue environ les quatre cinquième de l’air. Le cycle de l’azote est la série de transformations grâce auxquelles l’azote circule entre les règnes minéral, végétal et animal. Il a pour formule chimique N. Il est le septième élément de la classification périodique des éléments.

B

Bacille : (du latin : bacillus, petit bâton) Nom donné à toutes les bactéries qui ont la forme d’un bâtonnet.

Bactérie : (du grec : baktêria, bâton) Nom donné à un groupe d’êtres unicellulaires, de structure très simple, à noyau diffus, et se reproduisant par scissiparité. Certaines bactéries exigent de l’oxygène (aérobies), d’autres ne supportent pas l’oxygène libre (anaérobies), mais beaucoup peuvent s’adapter à la présence ou à l’absence de ce gaz (anaérobies mixtes ou facultatives). Leur richesse enzymatique leur confère une intense activité biochimique. Leur prolifération n’est possible que dans certaines limites de température; les bactéries du sol se développent à la température ordinaire, les bactéries pathogènes, entre 37 et 40 ° C.

Baryte : Oxyde ou hydroxyde de baryum.

Baryum : (gr. barus, lourd). Métal alcalino-terreux, analogue au calcium. Le baryum est l’élément 56, de masse atomique Ba = 137,36. Signalé en 1774 par Scheele, qui distingua la baryte de la chaux,il fut isolé par Davy en 1808. C’est un métal blanc. Il s’oxyde à l’air et décompose l’eau à froid. Il est bivalent dans ses composés, qui sont très voisins de ceux du calcium. On ne le prépare qu’au laboratoire, à partir de son sulfate naturel (barytine) ou de son carbonate naturel (withérite).

Base : corps chimique capable de neutraliser un acide en se combinant à lui. Les bases sont des hydroxides, en général métalliques, dont l’ionisation fournit des ions OH-.

Bouillon de culture : Bouillon de viande, stérilisé, destiné à la culture des micro-organismes.

Brai : Résidu de l’évaporation partielle ou de la distillation fractionnée des pétroles, goudrons ou autres matières organiques.

Brome : (gr. brômos, odeur fétide) Découvert en 1826 par Balard dans les eaux mères de salines, près de Montpellier, le brome est l’élément 35, de masse atomique Br = 79,92. C’est un liquide rouge foncé, d’odeur désagréable, trois fois plus dense que l’eau. Il est légèrement soluble dans l’eau (eau de brome).

Butyrine : Triester butyrique de la glycérine, l’un des constituants du beurre.

Butyrique : L’acide butyrique normal ou butanoïque, CH3CH2CH2CO2H, rencontré à l’état de glycéride dans le beurre, se prépare par fermentation du sucre ou de m’amidon; c’est un liquide épais, d’odeur rance.

C

Calcium : (lat. calx, calcis, chaud). Métal le plus commun du groupe des alcalino-terreux. Isolé par Davy en 1808, le calcium est l’élément chimique 20, de masse atomique Ca = 40,08. C’est un solide blanc, mou. Il s’oxyde à l’air en donnant de la chaud vive CaO, et se combine aussi à l’hydrogène, aux halogènes, à l’azote. Très réducteur, il décompose l’eau à froid. Il est bivalent dans ses composés.

Caprique : Se dit d’un acide qui se trouve dans le beurre, et qui fond à 31 °C.

Caproïque : Se dit d’un acide gras qui se trouve à l’état de glycéride (caproïne) dans le beurre et de l’huile de coco.

Carbonate : Sel ou ester d’un acide carbonique.

Carbone : Le carbone est l’élément chimique 6, de masse atomique C=12,01.

Carbonique : Anhydride ou gaz carbonique, l’un des oxydes du carbone, de formule CO2.

Carbure : Combinaison binaire du carbone avec un autre élément.

Carboxyle : Radical univalent CO2H, caractéristique des acides organiques.

Carboxylé ou carboxylique : Se dit des corps qui contiennent le radical carboxyle.

Catalyse : (gr. katalusis, dissolution). Action par laquelle une substance augmente la vitesse d’une réaction chimique sans paraître y prendre part. Les exemples de catalyse sont très nombreux, ainsi que les catalyseurs.

Caustique : (lat. causticus; du gr. kaustikos; de kaiein, brûler). Qui attaque, qui corrode les tissus animaux et végétaux : Liquide caustique. Soude caustique.

Chaux : (lat. Calx). Oxyde de calcium CaO, ou chaud vive, formant la base des pierres calcaires est un solide blanc réfractaire. Caustique, la chaux vive est très avide d’eau, qui la transforme, avec un grand dégagement de chaleur, en chaux éteinte ou hydratée Ca(OH)2.

Chlore : Découvert par Scheele en 1774, le chlore est l’élément chimique 17, de masse atomique Cl = 35,46. C’est un gaz jaune verdâtre, d’odeur suffocante, dangereux à respirer.

Chlorhydrique : Se dit de l’acide HCl, combinaison du chlore et de l’hydrogène.

Chlorure : Combinaison du chlore avec un corp simple ou un radical.

D

Décantation ou décantage : Séparation, par différence de gravité, de produits non miscibles, comme l’eau et une huile.

Décoction : Action de faire bouillir des plantes dans un liquide.

E

Enzime : (gr. en, dans, et zumê, levain). Catalyseur de nature protéique, thermolabile, susceptible d’agir en dehors de la cellule ou du milieu qui le produit.

Ester : Un acide carboxylique R-CO2H réagit sur un alcool R’OH en formant l’ester R-CO2H et de l’eau ; cette réaction, nommée « estérification », est réversible. Aussi remplace t-on souvent, dans la préparation de l’ester, l’acide par son chlorure ou son anhydride.

Les esters les plus connus sont l’acétate d’éthyle, solvant, agent de synthèse et antispasmodique, et l’acétate d’amyle, solvant des vernis cellulosiques. Beaucoup sont contenus dans les parfums naturels ou artificiels. Enfin, les corps gras sont les triesters de la glycérine.

Éther : Composé organique résultant de la combinaison, avec élimination d’eau, d’un alcool avec un acide ou un alcool.

F

Fermentation : Transformation que subissent les matières organiques sous l’action d’enzimes sécrétés par des micro-organismes.

Fluide : (lat. Fluidus ; de fluere, couler) Se dit des corps sans forme propre, qui prennent la forme des vases qui les contiennent et peuvent s’écouler.

Le terme général de fluide désigne les liquides et les gaz, qui possèdent des propriétés communes.

Fluor : Corps simple, premier élément de la famille des halogènes. Le fluor est l’élément chimique de numéro atomique 9 et de masse atomique F = 19. Il a été isolé par Moissan en 1886. C’est un gaz jaune pâle, d’odeur irritante, difficile à liquéfier. Il est le plus électronégatif de tous les éléments chimiques et s’unit à la presque totalité des autres corps simples, avec un grand dégagement de chaleur.

Formiate : Sel ou ester de l’acide formique.

Formique : (lat. formica, fourmi) Se dit de l’acide HCO2H et de l’aldéhyde correspondant

Fraction : Produit pétrolier obtenu par fractionnement. (Syn. Coupe.)

G

Gélose : Substance de consistance gélatineuse, extraite de différentes algues.

Glucose : (gr. glukus, doux) Sucre de fécule de formule CH2OH-(CHOH)4-CHO.

Glycéride : Nom générique des esters de la glycérine.

Glycérine ou Glycérol : Trialcool de formule CH2OH-CHOH-CH2OH. Elle existe à l’état d’ester d’acides gras dans les graisses et les huiles. L’industrie la sépare comme sous-produit de l’hydrolyse des matières grasses. Elle est miscible à l’eau.

Définitions en Biochimie de H à Z

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *