Définitions bancaires et financières

Partagez cet article avec vos amis:

Vers la page 1: définition en économie et finance

En savoir plus: forum économie, banque et finance

3) Les trois limites de la création monétaire

Les banques doivent créer de la monnaie durant les périodes de forte activité car les gens consomment plus (exemple : à Noël.) Les banques sont donc sollicitées pour créer de la monnaie scripturale. La création monétaire n’est pas régulière, elle est cyclique.

Au départ, la monnaie est scripturale puis elle est convertie en monnaie fiduciaire car les gens achètent avec des chèques ou avec la carte de crédit mais aussi avec des pièces et des billets.

Il y a là une limite au pouvoir de la création monétaire des banques car celles-ci ne crééent pas de la monnaie fiduciaire. Les banques n’ont pas les billets qui permettent de convertir la monnaie scripturale donc la conversion de monnaie scripturale en billets est une limite à la création monétaire. Ceci pose un problème aux banques car la quantité de billets qu’elles peuvent avoir est décidée par la banque centrale dans le cadre des opérations de refinancement, c’est à dire l’opération par laquelle la banque obtient de la base monétaire.
Ceci limite donc le pouvoir des banques. Les billets sont la monnaie banque centrale ou base monétaire. On utilisera la base monétaire pour régler la dette (la monnaie scripturale banque centrale et les billets)

Quelles sont les trois limites de la création monétaire ?

Ces trois limites sont :
-les besoins des banques en billets ( conversion de la monnaie scripturale en monnaie fiduciaire.) C’est une limite car les banques créent de la monnaie scripturale et
non de la monnaie fiduciaire.
-la banque centrale contrôle la base monétaire. Si la banque centrale veut défavoriser la création monétaire, elle diminue la base monétaire et / ou la rend plus chère.
-la compensation : c’est le fait que les banques se doivent de l’argent entre elles. C’est une limite car pour rembourser leurs dettes les banques doivent utiliser la
base monétaire, seule forme monétaire acceptée par toutes les banques.

Les banques créent de la monnaie, elles ont besoin de la base monétaire. Les IFM doivent donc se procurer de la monnaie. En contrôlant l’accès à la base monétaire, la banque centrale contrôle la création monétaire dans le cadre de la politique d’Open Market. Elle intervient sur le marché monétaire pour agir sur la base monétaire, donc sur le refinancement et donc indirectement sur la création monétaire.

Qu’est ce que le marché monétaire ?

Le marché monétaire c’est le marché on l’on échange de la base monétaire (on verra que que le marché monétaire comporte aussi un compartiment où sont échangés des actifs financiers). La base monétaire est soit offerte par la banque centrale et les IFM, mais également demandée par la banque centrale ou les IFM. La banque centrale offre la base monétaire lorsqu’elle veut que les autres banques en aient. Donc, lorsqu’elle veut favoriser la création monétaire, elle est offreuse et vice versa.

Qu’est ce que le taux d’intérêt sur le marché monétaire ?

Le taux d’intérêt sur le marché monétaire c’est le prix auquel s’échange la base monétaire sur le marché monétaire.

4) Les effets de la création monétaire sur la croissance

Croissance et masse monétaire

Quel est le rôle de la monnaie ? Quelle opinion sur la quantité de monnaie en circulation optimale (la meilleure possible)

Pour les économistes libéraux
Rôle passif de la monnaie, c’est l’intermédiaire des échanges
Limitation de la création avec un taux d’intérêt élevé

Pour les économistes Keynésiens
Rôle actif de la monnaie, elle peut être désirée pour elle-même
Il faut créer de la monnaie avec un taux d’intérêt faible

Il y a donc deux conceptions différentes de la monnaie : celle des économistes libéraux et celle des économistes Keynésiens.
Pour les libéraux : la monnaie ne peut pas favoriser la croissance. Elle n’est pas une réserve de valeur. La monnaie est un voile. Elle ne contredit pas la loi de J. B. Say selon laquelle l’offre crée sa propre demande. La monnaie n’est pas une réserve de valeur. Il faut que la quantité de monnaie évolue en fonction de la production sinon il y aura inflation.
Pour les Keynésiens : la monnaie est désirée par elle-même, elle sert à épargner mais elle peut favoriser la croissance économique, la consommation, la production. Il faut créer
de la monnaie, c’est un espoir qu’il y ait plus de demande, plus de croissance, plus de production.

Croissance et taux d’intérêt

La banque centrale souhaite freiner la création monétaire –> Hausse du taux d’intérêt du marché monétaire –> Hausse sur le taux d’intérêt offert par les banques –> Si le taux d’intérêt augmente alors le crédit va donc diminuer et cela va freine la demande et donc la croissance économique

La banque centrale souhaite favoriser la création monétaire –> Baisse du taux d’intérêt du marché monétaire –> Baisse du taux d’intérêt offert par les banques –> Augmentation de la demande de crédit –> Effet positif sur l’investissement et sur la consommation des ménages –> Effet positif sur la croissance.

En savoir plus: forum économie et finance

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *