DEA: l’alcool biocarburant

Partagez cet article avec vos amis:

Etude complète : paradoxe énergétique France-Brésil lié à l’alcool et à la distillation.

Mots clés : alcool, histoire, alambic, distillation, rôle social, biocarburants, pétrole, nucléaire

Par Armand Legay, DEA 2001/2002, département Sociologie Université de Rouen.

Directeur de Thèse : François Aballea
Tuteur de Thèse : Jean-Louis Le Goff

Cliquez sur les images pour agrandir.

Résumé de ces travaux

1) Problématique

Pourquoi la France, alors qu’elle avait une avance technologique historique dans la production d’alcool distillé, issue de sa matrice culturelle alcooligène, n’a pas développé sa filière bioéthanol ou carburant national. Pourquoi l’a t-elle développé au Brésil, à l’étranger et a opéré une rupture énergétique entre cette filière, le pétrole et le nucléaire quand un développement commun était possible politiquement ?

2) Hypothèses

  • Des facteurs politiques, culturels et économiques n’ont pas favorisé le développement de l’alcool carburant avant et après la guerre 14-18.
  • Le carburant national est un exutoire politique contre les courants hygiénistes et prohibitionnistes
  • Le développement de ce carburant ne s’est pas fait chez nous mais, en particulier au Brésil, bien que la France soit le premier pays alcooligène

c) Méthodologie employée

  • Base socio-historique
  • Documentation sur l’art distillatoire, pétrolifère et nucléaire
  • Archives du CNAM, RATP, ADER…
  • Entretiens auprés d’acteurs : Chambre d’agriculture, collectivités, groupe industriel ( Téréos ), décideurs.
  • Méthodologie d’équivalence

Sommaire détaillé

Chapitre 1 : La France, paradigme d’évolution moderniste

– Rappel succinct de l’histoire de la distillation en France
– Exemple de cumulation d’expériences, d’inventeurs et d’innovations
– L’alcool matière première en France et raisons de son abandon
– De la chimie de l’alcool vers les groupes Fives-Lille et Rhône Poulenc
– Transferts internes et externes des groupes Fives-Lille et Rhones Poulen

Chapitre 2 : Le Brésil paradigme de développement original.

– Courte analyse historique et anthropologique
– Les raisons du choix de l’alcool carburant en 1973
– L’invention de Jean Pierre Chambrin
– L’intervention de groupes français dans le paradigme alcoolier internationnal
– Retour de l’alcool, énergie renouvelable ?

Vous trouverez également dans l’annexe 2 des informations intéressantes ( ont quelques lettres du CNAM) à propos du procédé de Jean Chambrin.

Téléchargement de l’étude: l’alcool biocarburant, l’étude complète
En savoir plus: Biocarburant: paradoxe France Bresil sur l’éthanol

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *