Crédit d’impôt pour l’isolation, isolants thermiques et fenêtres

Partagez cet article avec vos amis:

Aides de l’Etat et subventions publiques: le crédit d’impôt en France pour l’achat d’isolation ou de matériaux d’isolation thermique.

Introduction et grandeurs

Pour choisir un produit isolant, il est important de connaître sa résistance thermique R (aptitude d’un matériau à ralentir la propagation de l’énergie qui le traverse). Elle figure obligatoirement sur le produit.

Plus R est important plus le produit est isolant.

Pour avoir un ordre d’idée du R, voici un document sur les Résistances Thermiques conseillées par la RT2005

Ug, Uw : coefficient de transmission surfacique . La performance thermique d’une paroi vitrée dépend de la nature de la menuiserie, des performances du vitrage et de la qualité de la mise en œuvre de la fenêtre.

Uw est donné pour un chassis complet
Ug est donné pour une vitre

La grandeur U est simplement l’inverse de la résistance thermique R, autrement dit : R = 1/U ou U = 1/R.

Physiquement, U est le nombre de W perdu par m² de fenêtre et par différence de température (en °C) entre l’intérieur et l’exterieur.

Plus U est petit, plus les fenêtres ou chassis sont isolants. A la place de U, on parle aussi souvent encore de K ce sont strictement les mêmes grandeurs.

Exemple: un bon chassis a un U = K = 1.3.
Il a donc une résistance thermique de 1/1.3 = 0.78.

Thermiquement, il est donc équivalent à environ L = 0.78 * 0.04 = 0.03 = 3 cm de laine de verre.

Matériaux d’isolation des parois, planchers et conduites d’eau

Caractéristiques et performances:

a) Planchers bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert: R >= 2,8 m² °C/W

b) Murs en façade ou en pignon: R >= 2,8 m²°C/W

c) Toitures terrasses R >= 3 m²°C/W

d) Planchers de combles, rampants de toitures, plafonds de combles: R >= 5 m²°C/W

e) Calorifugeage de tout ou partie d’une installation de production ou de distribution de chaleur ou d’eau chaude sanitaire R >= 1 m²°C/W (soit 3,5cm minimum d’isolation radiale).

Chassis, fenêtres et portes fenêtres

a) Fenêtres ou portes-fenêtres, exigences au 01/01/2008 :
– PVC : Uw 1,6 W/m²°C
– Bois : Uw 1,8 W/m²°C
– Métallique : Uw 2 W/m²°C

b) Fenêtres ou portes-fenêtres, exigences au 01/01/2009 :
– PVC : Uw 1,4 W/m²°C
– bois : Uw 1,6 W/m²°C
– métallique : Uw 1,8 W/m²°C

c) Vitrages à isolation renforcée (vitrages à faible émissivité) : Ug <= 1,5 W/m²°C d) Doubles fenêtres (seconde fenêtre sur la baie) avec un double vitrage renforcé : Ug <= 2 W/m²°C. Volets isolants

a) Volets isolants caractérisés par une résistance thermique additionnelle apportée par l’ensemble volet-lame d’air ventilé : R > 0,20 m²°C/W.

Pour un volet isolé avec de la mousse de polyuréthane de coefficient de transmission thermique de 0.035, cela correspond à une épaisseur d’isolant du volet d’au moins : 0,2 * 0.035 = 0.007 = 7 mm.

La nature des fermetures (volets, persiennes) intervient également en réduisant les déperditions, particulièrement la nuit.

Montant du crédit d’impôt

a) Pour tous ces matériaux d’isolation thermique, le taux du crédit d’impôt est de 25%. Ce taux est porté à 40 % à la double condition que ces équipements soient installés dans un logement achevé avant le 1/1/1977 et que leur installation soit réalisée au plus tard le 31 décembre de la 2 ème année qui suit celle de l’acquisition du logement.

b) Le crédit d’impôt s’applique aux dépenses payées entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2009. À titre d’exemple, les dépenses payées en 2007 devront être déclarées lors de la déclaration de revenus pour 2007. C’est donc en 2008 qu’il faudra déclarer ces dépenses.

En savoir plus sur le crédit d’impot: crédit d’impôt pour les équipement à économie d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *