Le coût d’utilisation d’un vélo

Partagez cet article avec vos amis:

Le coût d’utilisation d’un vélo: calcul du prix de revient de l’utilisation d’un vélo

Maintenant, j’ai essayé de me faire une idée du prix de revient du vélo, à titre de comparaison avec le prix de revient de la voiture.

a) Coût initial

Si vous avez des goûts de luxe, vous pouvez probablement acheter un vélo qui coûte quelques milliers d’euros, auquel vous pourrez ajouter un super compteur / cardio-fréquencemètre / altimètre / GPS… pour ma part, mon vélo a coûté 150 euros, auxquels il faut ajouter:

– un casque: 30 euros
– 3 démonte-pneus: 1,5 euros
– une chambre à air de rechange: 3 euros
– une mini pompe: 12 euros
– une sacoche pour y mettre tout ça: 7 euros
– un imperméable: 40 euros

Soit un total d’environ 250 euros, avec lesquels je compte bien faire 10000 km, soit 0,03€/km.

Bien entendu, vous pouvez avoir des besoins différents (transport des enfants par exemple), ce qui peut conduire à un coût un peu supérieur.

b)Entretien

J’avoue ne pas avoir encore moi-même une bonne estimation de coût de l’entretien d’un vélo. Sur 30000 km, une expérience du prix de l’entretien (réalisé chez des vélocistes), et arrive à une somme d’environ 0,04€/km.

c)Coût énergétique « biologique »

Eh oui, comme pour la voiture, il faut de l’énergie pour faire avancer le vélo, et le coût de celle-ci n’est pas nul:

on estime qu’il faut fournir environ 150 W pour rouler tranquillement sur le plat. Avec un rendement musculaire de 25%, cela nécessite une consommation d’environ 600 W (le reste est perdu en chaleur: le cycliste s’échauffe).

A 20 km/h, il faut 3 minutes pour faire un kilomètre : la consommation énergétique est donc de 110000 Joules/km environ, soit 26 kcal.

Le chocolat fournit environ 550 kcal par 100 g, il vous faudra donc consommer 5 grammes de chocolat/km . A 8 €/kg, cela vous coûtera environ 0,04€ /km.

Il est sûrement préférable de manger des pâtes, qui fournissent 350 kcal / 100 g (de pâtes sèches). Il vous faudra alors en consommer 7.5 grammes / km. A 2 euros le kg, il vous en coûtera environ 0,015 €/km. ( cuisson non comprise )

d)Coût de la douche…

Pour des distances supérieures à 10 km, ou par temps chaud, faire du vélo aura un coût supplémentaire par rapport à la voiture : c’est le coût du nettoyage du radiateur que constitue le cycliste, c’est-à-dire le coût des douches supplémentaires.

Une douche de 50 litres coûte:

– l’eau à 3 euros / m3, soit 15 centimes
– le chauffage de l’eau de 10 à environ 50 degrés, soit 8.4 MJ, soit 2.3 kWh. A 8c / kWh, cela fait 18 centimes

Soit un total de 33 centimes pour au moins 10 km, soit 3 c / km

e) Coût total

Nos obtenons donc un coût total d’utilisation du vélo de 0,12€/km.

Note d’econologie : les point c) et d) nous semblent abusifs, en effet, il faut manger et se laver que l’on fasse du vélo ou pas. Par contre pour les habitués des salles de sport ( généralement assez cher ) il est évidement préférable de prendre leur vélo à la place de la voiture + salle de sport. Les économies seraient alors trés élevées. Evidement la salle de sport est avant tout un endroit de rencontre…ceci est assez difficile à compenser par des parcours à vélo.

Le coût réel, selon nous, se situerait donc plutôt aux alentours des 0,05€/km et bien moins encore en utilisant un vélo d’occasion.

Conclusion : comparatif vélo/auto ou moto

Un kilomètre parcouru à vélo, c’est donc un gain « virtuel » ( autrement dit une économie ) de 0.15€, ceci en prenant un cout de véhicule motorisé moyen de 0.2€/km

Et donc finalement, plus vous faites de kilomètre à vélo ( surtout en ville ), plus vous economisez de l’argent soit environ 0,15€/km. Ceci est loin d’être néligeable pour quelqu’un qui utilise sa voiture pour faire quelques km pour aller travailler !

Ainsi, un foyer de 2 personnes travaillant et réalisant 20 km par jour ( 5 km par trajet moyens ce qui est trés raisonnable et ne demande par de conditions physique particluière ) économisera 63€ par mois…sans parler evidement du coût social de la pollution évitée, du cout de votre assurance ou de tous les surcoûts possibles lié à l’utilisation d’un véhicule motorisé ( panne, accident…)

En savoir plus ?

– Comparatif instructif vélo/voiture réalisé par les AmisdelaTerre :

 

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *